Les USA affirment n'avoir fourni aucun financement pour soutenir la campagne de Saied lors de la présidentielle de 2019    Hichem Ajbouni dénonce la nomination de Lazhar Loungou    UBCI : Un PNB de 63,460 MDT au 1er Trimestre 2021    Coupe de la CAF-Phase de groupes-5ème journée: Le CSS se qualifie aux quarts de finale, l'ESS éliminée !    Bilan Covid-19 : 2603 nouveaux cas et 75 décès en Tunisie    « Mahdia, chroniques d'une ville heureuse », le récit enchanteur de Alya Hamza    Syrie : Bashar Al-Assad présente sa demande de candidature aux élections présidentielles    Accord trouvé dans le dossier Shems Fm    Monde: Daily brief du 21 avril 2021    Tunisie [Vidéo + Photos]: Ambiance de Ramadan, les fromages, une particularité de Béja    Tunisie-Le ministre des affaires sociales fustige la non contribution des grandes surfaces aux efforts nationaux    BCT : Augmentation des billets et monnaies en circulation    BCT : Hausse du solde du compte central du gouvernement fin 2020    BCT : les réserves en devises sont constituées, principalement, de crédits extérieurs...    PSG vs Angers: Où regarder le match des quarts de finale de la Coupe de France du 21 avril?    CNRPS : Une application pour payer les cotisations en ligne    Manque de solidarité : Trabelsi fustige les grandes surfaces    Le point sur l'épidémie du coronavirus dans les pays arabes : Mise à jour Du 21 Avril 2021 à 11H00    Arrestation à Mahdia de trois personnes impliquées dans des affaires terroristes    Tunisie – météo : Brouillard local le matin et hausse des températures    Le Synagri fustige la hausse des prix des carburants    MEMOIRE : Khalifa BOULAARES EL HERZI    L'ambassadeur Moez Mahmoudi renforce le cabinet du ministre de l'Economie, Ali Kooli    Billet | Relais de croissance    BCT : Les avoirs en or de la Tunisie s'élèvent à 675 MD, à fin décembre 2020    Foot-Europe: le programme du jour    CONDOLEANCES    Coupe de la CAF | Salitas-CSS (17h00 à Ouagadougou) : Mettre les bouchées doubles    Foot – Les clubs anglais disent "stop" à la Super League !    Expatriés : Aïssa Laïdouni champion de Hongrie    Mechichi irait-il à Washington, avec Majoul et Taboubi ?    Le virus en terrain favorable !    News | Retour en octobre pour Dahmen    Tunisie: Accident mortel à Bouhajla    Abir Moussi [EN DIRECT]: "Je dénonce l'acharnement judiciaire orchestré par Ennahdha à mon encontre"    Un blessé dans l'explosion d'une mine à Châambi    Un citoyen perd une jambe dans l'explosion d'une mine au Mont Chaâmbi    Dernière minute- Kasserine : Etat de santé du citoyen blessé dans l'explosion d'une mine    Israël : 73 ans d'existence mais que de nuages sur la fête !    Décès du président du Tchad Idriss Déby    Exposition collective «L'espace du dedans, livres d'artistes» à la galerie A. Gorgi : Un médium d'art total    Espace | Vol d'un hélicoptère sur Mars    Mood Talent organise sa 36e édition à Dar El Marsa du 23 au 25 avril    "Covid'Art Espoir" s'engage pour CoviDar    Tunisie : Le mois du patrimoine en ligne du 18 avril au 18 mai    Les indiscrétions d'Elyssa    «Le Cadeau» de Farah Nabulsi: Court simple et très émouvant    Par Henda Haouala – La série TV « Ken ya Makenech » : délicieuse, grave et soignée    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





“ Une « success story » internationale à l'actif de la Tunisie ”
Entreprises: 7ème évaluation du programme de mise à niveau industrielle (PMN)
Publié dans Le Temps le 04 - 03 - 2010

Les résultats et les perspectives du Programme de mise à niveau des entreprises industrielles en Tunisie (PMN) ont fait l'objet, hier, d'un point de presse au siège du bureau de mise à niveau relevant du ministère de l'industrie et de la technologie, à Tunis, et ce à la veille du Séminaire international prévu à ce sujet demain.
Mr Amara Meftah, directeur général du bureau de mise à niveau, a indiqué que ce Séminaire international doit procéder à une évaluation globale des résultats du Programme de mise à niveau industrielle,
la 7ème du genre depuis le lancement de ce programme en 1995 au lendemain de la signature de l'accord d'association entre la Tunisie et l'Union Européenne, avec le soutien financier de la partie européenne. Il a qualifié le Programme de mise à niveau industrielle ‘'de réussite éclatante et d'un success story international à l'actif de la Tunisie'', à telle enseigne que l'Organisation des Nations Unies pour le développement industriel (ONUDI) l'a adopté, selon lui, en tant que modèle pouvant montrer la voie à d'autres pays africains, arabes et en voie de développement en général, pour promouvoir leur secteur industriel.
Nuances
Tout en enregistrant les données et les chiffres communiqués, à cette occasion, et qui constituent de véritables réalisations, les journalistes ont eu des appréciations plus nuancées et moins tranchées .
Ainsi, la participation des entreprises industrielles tunisiennes au PMN en 2009 a été un record, par rapport aux autres années, s'agissant tant du nombre des entreprises que du volume des investissements réalisés au profit de leurs plans de mise à niveau. 270 entreprises ont adhéré au PMN en 2009, moyennant des investissements atteignant au total plus de 600 millions de dinars.
Les responsables du bureau de mise à niveau ont présenté ce record comme un signe du succès du programme et de l'intérêt qu'il a suscité chez les industriels ‘'qui y ont autant adhéré en 2009 pour se préparer à la reprise après la crise économique et financière mondiale de 2008 et 2009.''
Par contre, certains journalistes ont dit voir dans ce record de participation en 2009 ‘'une fuite des entreprises industrielles tunisiennes vers ce programme pour se protéger par ce moyen contre les effets négatifs de la crise économique et financière mondiale survenue en 2008.''
Commentant le volet du Séminaire relatif à la présentation de témoignages d'industriels ayant réussi admirablement leurs plans de mise à niveau, d'autres journalistes ont évoqué les difficultés rencontrées par d'autres industriels qu'il aurait été préférable d'inviter également pour exposer ces difficultés.
Des journalistes ont insisté aussi sur le statut de consommateur de technologie qui continue de caractériser la Tunisie et le secteur industriel tunisien, au moment où la prochaine étape est axée justement sur la promotion de l'innovation technologie et l'amélioration du contenu technologique des marchandises et des biens industriels tunisiens destinés à l'exportation.
Le contenu technologique est un indicateur international qui mesure la part des biens industriels utilisant les technologies de pointe, comme le textile technique pour les produits textiles et d'habillement, ou encore la biotechnologie. Cependant, l'amélioration de cet indicateur peut être obtenue par l'importation des procédés technologiques de pointe et il ne signifie pas un progrès intrinsèque dans l'innovation et le développement technologiques.
Le taux actuel du contenu technologique des produits industriels tunisiens exportés est de 25%, et l'objectif est de le porter à 50% en 2016.
Une nécessité impérieuse
Cependant, suite à l'accord d'association avec l'Union Européenne qui impliquait la mise en place progressive d'une zone de libre -échange entre les deux parties, devenue effective et totale en 2008 pour les produits industriels, le PMN a été indispensable pour accroître la compétitivité des entreprises tunisiennes industrielles et assurer leur survie, sans quoi un tiers du tissu industriel tunisien aurait été condamné à disparaître, un autre tiers à végéter tant bien que mal, et seulement un tiers aurait pu résister, a dit M.Amara Meftah..
Le PMN comporte en effet des primes diverses accordées par l'Etat pour inciter et encourager les entreprises industrielles à y adhérer. Ces primes vont de 10 à 20% des investissements matériels consentis par l'industriel (20% lorsque les investissements sont assurés par un autofinancement et 10% pour les investissements sur crédits bancaires ou autres).
Pour les investissements dits immatériels, comme les conseils et les actions de formation et de recyclage, la prime atteint 70% des investissements.
Le PMN est soutenu par d'autres programmes ponctuels comme le Programme de modernisation industrielle ou le programme d'aide aux investissements technologiques à caractère prioritaire, le programme d'amélioration de la qualité, le programme d'aide à la certification, le programme de mise à niveau des services destinés aux entreprises industrielles.
A cet égard, M.Amara Meftah qui était entouré et assisté de M. Ridha Kallai, directeur au bureau de mise à niveau, lors de ce point de presse, a annoncé la poursuite du PMN et son intégration en tant que composante permanente dans la stratégie industrielle tunisienne, car une seule entreprise industrielle peut réaliser successivement plusieurs plans de mise à niveau, selon son désir et sa stratégie d'expansion propre.
A signaler qu'à la fin de 2009, presque 85% des entreprises industrielles tunisiennes concernées ont adhéré au PMN, c'est-à-dire les entreprises qui emploient plus de 20 personnes entre cadres, agents et ouvriers, soit 4534 entreprises, moyennant des investissements atteignant au total 5206 millions de dinars.
L'objectif pour la prochaine période est d'atteindre le nombre de 270 à 300 entreprises adhérentes par an.


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.