Machroû Tounes annonce boycotter les élections législatives    Mandat de dépôt contre le capitaine de la Garde nationale après avoir accepté un pot de vin    Mansri : les partis politiques et les associations n'ont pas le droit de financer les candidats aux législatives    Monde-Daily brief du 03 octobre 2022: Guerre en Ukraine : Les Ukrainiens prouvent qu'ils peuvent repousser les russes, dit OTAN    Ooredoo tient son engagement auprès de l'unité d'oncologie pédiatrique de Salah Azaiez    Hyundai Tunisie labélisé "L'entreprise qui respecte les droits du consommateur"    MIME – ONUDI Tunisie : Lancement du projet « Employment4Youth »    Tunisie Télécom et Huawei: Ensemble pour la création de l'avenir    L'insupportable arrogance des Occidentaux    Jasmin Open Monastir, 2e tournoi phare en Afrique marqué par la participation d'Ons Jabeur    La Tunisie en Avant appelle à l'unité des forces favorables au processus du 25 juillet    Béja: Suspension des cours suite à l'agression d'une enseignante [Vidéo]    FTF : La date de démarrage de la Ligue 1 Pro est dévoilée !    10 blessés dans un accident de la route à Kasserine [Vidéo+Photos]    Classement FIFA d'Octobre 2022 : La Tunisie va perdre 3 places !!    Run In Carthage a vécu sa 6ème édition après deux ans d'interruption due à la Covid : Comme on se retrouve !…    Des pays européens ont l'intention de restreindre les transferts de fonds des résidents étrangers, selon l'OTE    Tunisie : Le SNJT condamne l'agression contre les journalistes des " Quatre vérités "    Tunisie Télécom : Le délai de dépôt des candidatures pour le choix des administrateurs au conseil d'administration prolongé    3ème appel à projets FAST :Deux programmes renforcer la création de liens entre les startups/TPE/PME et les Grandes entreprises    Sidi Bouzid : Saisie de 30 mille oeufs dans la localité de Fayedh    Al Massar ne participera pas aux prochaines législatives    Tunisie: Un membre du Conseil de la Choura d'Ennahdha démissionne    Tunisie-Météo : Températures en légère hausse    Prix du vaccin contre la grippe saisonnière    Ouvrières agricoles-Le cri du cœur des oubliées de la précarité: Pensez à nous! [Vidéo]    Deformation Theory of Discontinuous Groups: Le nouveau livre du professeur Ali Baklouti    Rached Ghannouchi en tournée pour rencontrer les cadres et militants du parti    Jean-Pierre Elkabbach reprend la plume    Création "Wahm" de Marwen Errouine avec Le Ballet de l'Opéra de Tunis    Affaire des réseaux d'envoi vers les zones de conflit : Un show judiciaire ?    Commune de Zarzis : Qui sème le vent...    La Tunisie à la foire internationale du livre en Arabie Saoudite : Le privilège d'être un invité d'honneur !    Affaire Brest – Belaili : Youcef Belaïli sort du silence !    Par Amine BEN GAMRA : Transformation digitale dans le secteur bancaire : où en est vraiment la Tunisie de ses ambitions ?    Expatriés | Laâyouni crève l'écran    Le CA entre ombres et lumières : Cherche l'éclaircie...    «Dreaming » d'Emel Mathlouthi au Théâtre Municipal de Tunis : Retour sur scène    Anis Lassoued, réalisateur de «Gadeha–Une seconde vie» à La Presse : «"Gadeha" est la greffe d'une société sur l'autre»    Burkina Faso : Des manifestants s'en prennent aux intérêts français dans le pays    Hédi Bouraoui élevé Académicien à vie à la Société Royale du Canada    Foot-Europe: le programme du jour    En photos - Manifestation de soutien aux Iraniennes à Tunis    Monde-Daily brief du 30 septembre 2022: Guerre en Ukraine : Poutine officialise l'annexion de quatre régions occupées    Spectacle Mallasine Story interprété par Bilel Briki au 4ème art    Les plus beaux dessins de soutien aux Iraniennes    La France décore Slim Khalbous des insignes de Chevalier de l'ordre des Arts et des Lettres.    La vigilance éternelle    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.



La valse des prix à Nabeul
Le couffin de la ménagère
Publié dans Le Temps le 14 - 08 - 2010

Le mois de Ramadan a son charme bien particulier. Une ambiance spéciale, celle du train-train ramadanesque mais avec la frénésie des achats. Durant ce mois sacré on dépense beaucoup. La tentation est grande et on ne recule pas pour aller s'approvisionner en légumes, en fruits et en viandes. Mais à quel prix ?
Une virée du côté du marché de Nabeul renseigne sur la fièvre que connaissent les étals. L'offre en produits fortement consommés durant ce mois sacré de Ramadan est suffisante mais les prix des fruits et légumes flambent. Il est impossible de ne pas remarquer cette envolée, puisque certains produits, notamment les fruits, sont déjà hors de prix pour les classes moyennes.
Si, pour le poulet, on relève une certaine stabilisation du prix à 4d200 le kilo, pour la viande rouge, la hausse est bien là. Elle a connu une augmentation de quelques dinars, passant de 12 à 14 D. « C'est trop cher », nous dit Asma qui ne cache pas sa surprise devant la flambée des prix de viande. « Du jamais vu, les prix grimpent. Ma bourse ne me permet pas d'acheter chaque jour de la viande. C'est devenu inaccessible » dit-elle. Pas plus loin, les fruits sont inabordables. En effet, les raisins sont vendus à 4 dinars. Les pommes à 3 dinars, les poires entre 1d,500 et 2 dinars. Côté légumes, le même scénario. Le portefeuille de la ménagère va certainement s'en ressentir. Les tomates sont à 700 millimes, les piments à 900 millimes. Seule la pomme de terre est un peu moins chère (500 millimes le kg). Le prix du persil a connu une hausse notoire pendant cette période : 450 millimes la botte.
Jamel estime que les prix des haricots verts, navets, courgettes et carottes ont connu aussi le pic vertigineux coutumier en cette période du jeûne « C'est excessif je préfère m'approvisionner du côté de Dar Châabane. C'est moins cher », avoue-t-il.
Les vendeurs imputent cette hausse aux grossistes qui vendent cher leurs produits. « On ne fait qu'aligner nos prix sur ceux des grossistes avec une petite marge, puisqu'il nous faut bien gagner notre vie », se défend un vendeur.. « L'idéal serait de s'approvisionner directement chez des agriculteurs, mais c'est quasiment impossible » a déclaré un jeune vendeur de fruits.
De l'autre côté du marché, une certaine affluence se distinguait cependant devant les étals des vendeurs des épices. Plutôt curieuse la fluctuation des prix de poissons durant le mois de Ramadan. Ainsi, au cours de ces derniers jours, le cours du poisson a beaucoup augmenté. Sans doute est-ce là un des effets de ramadan ? Ou bien alors faut-il y voir un phénomène conjoncturel de l'offre et de la demande ? Les consommateurs ne reculent pas. Ils achètent même à des prix chers. Boulimie ou pas, la raison prédomine et apparemment chacun navigue à vue. 20 dinars le kg de rougets, 22dinars le mérou,16 dinars la daurade. Les prix grimpent même le poisson bleu est inabordable cinq à six dinars le kg. Certains consommateurs paraissent hésitants : « c'est impensable » se lamente un cadre de banque « mais oui, c'est la loi du marché, quand l'offre est inférieure à la demande.. » Il y en a dans la foule qui viennent à titre de spectateurs « Moi je vais attendre encore car les prix vont baisser vers la fin de la journée » dit un citoyen d'un certain âge. Partout, le même spectacle : prix gonflés et offre abondante ! Qu'importe, le régal vaut bien les sous. Tant pis pour le reste.


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.