La Tunisie enregistre 5 nouveaux cas portant le nombre total actuel à 628 cas confirmés du Coronavirus + 24 morts et 25 guérisons    Prolongement du Confinement au-delà du 15 avril pour la France    DERNIERE MINUTE – Coronavirus – Algérie : Le bilan grimpe à 205 décès    La municipalité de Tunis prédisposée à inhumer les victimes du Covid-19 au Jellaz (vidéo)    Hausse des tarifs de l'eau potable pour l'usage domestique et touristique    Coronavirus [audio] : Le refus de l'enterrement des victimes de coronavirus peut conduire à des poursuites judiciaires    Tunisie: Appel du Parlement à une enquête après des menaces d'assassinat à l'endroit de Zouhair Maghzaoui et Samia Abbou    Bulletin de veille sanitaire COVID-19 du 06 Avril 2020 de l'Observatoire national des maladies nouvelles et émergentes à l'issue des 623 cas confirmés    El Mekki : l'objectif de l'application de la quarantaine sanitaire globale, est l'ancrage de la distanciation sociale qui reste le seul moyen pour cerner la pandémie    Covid-19 – STAFIM Peugeot et Groupe Khechine : Don de 13 véhicules « 10 Pick Up et 3 Ambulances »    Tunisie: Deux timbres postaux à l'effigie de Chokri Belaïd et Mohamed Brahmi    Le Qatar réfute les allégations de corruption autour de la Coupe du monde    Coronavirus: Aucun nouveau cas à Sidi Bouzid    Club Africain : malgré le coronavirus, la FIFA menace encore    CA Bizertin : les joueurs impayés depuis 6 mois    La famille de La Presse en deuil : M'Hamed Jaïbi, n'est plus    Le point sur l'épidémie du coronavirus dans les pays arabes : Mise à jour du 08 Avril à 11H00 :    Le sommet de Tunis de la Francophonie sera-t-il repoussé à 2021 ?    La FIFA dévoile ses recommandations et directives par rapport aux contrats des joueurs    Tottenham avertit Mourinho et plusieurs joueurs vus s'entraîner ensemble    Tunisie-Lutte contre le Corona: La BNA lance une campagne pour le soutien du fonds 1818    Huawei soutient les étudiants tunisiens dans l'enseignement à distance    Elyès Fakhfakh désigne comme "Porte-parole du Gouvernement" la ministre de la Femme Asma Shiri    COVID-19: le fondateur de Twitter donne 1 milliard de dollars    Météo : ciel voilé et températures stationnaires    Covid-19 | Trump menace de suspendre la contribution américaine à l'OMS    «La CAN est toujours fixée à janvier et février 2021»    Nagguez de retour à l'Etoile?    Allagui va rompre son contrat avec Mouscron    Le métier de Président ….    L'ONU s'abstient d'incriminer directement la Russie    Impitoyable « guerre mondiale » des masques    L'INS déplore l'impact du confinement sur son activité    Baisse timide sous fond de contraintes budgétaires et guerre sanitaire    Tunisie Telecom leader des connexions mobiles en Tunisie    Le Calife de Carthage met la main à la pâte !    Repartir du bon pied    Artistes et intellectuels, comment vivent-ils le confinement ?    La poésie, l'amour et les femmes    Hommage à l'un des plus grands écrivains africains    OMS: L'Afrique ne sera pas un terrain d'essai pour les vaccins contre le COVID-19    Michèle Gazier : Il était une fois Leila Menchari    L'ONU appelle à la cessation des hostilités en Libye    Elizabeth II aux britanniques: “C'est un temps de disruption dans la vie de notre pays”    Beit El Hikma se dote d'une cellule de veille pour suivre les données relatives au Covid-19    La Fondation Kamel Lazaar lance l'appel à projets “Culture Solidaire”    Olivier Poivre d'Arvor: Leïla Menchari, ma reine de Carthage    Retour sur le décès de la célèbre décoratrice tunisienne Leïla Menchari, emportée par le Coronavirus    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





La libération de la parole au sein de la société tunisienne
L'IRMC de Tunis
Publié dans Le Temps le 19 - 02 - 2011

(TAP)- Interpellée par "l'immense mouvement populaire tunisien à la fois inattendu et en gestation depuis longtemps et qui a engagé le pays dans un vaste débat démocratique", l'équipe des chercheurs de l'Institut de recherche sur le Maghreb Contemporain (IRMC-Tunis) souligne dans un communiqué diffusé sur le site de l'Institut, que "cette onde de choc devrait avoir un impact fort sur l'autonomie professionnelle de la recherche, sur la transmission et la diffusion des savoirs ainsi que sur les dynamiques d'évolution des institutions d'enseignement universitaire et de recherche scientifique".
Créé à Tunis en 1992 en vue de contribuer au développement de la recherche en sciences humaines et sociales sur le Maghreb, l'IRMC de Tunis, l'un des 27 Instituts français de recherche à l'étranger a prévu de "placer ces événements au cœur de ses prochaines actions scientifiques au Maghreb et initier des débats et actions (séminaires, écriture d'articles, publication d'ouvrages) sur les thématiques du changement social et politique, de la communication numérique, de la contribution des sciences sociales à l'analyse des crises et de l'écriture de l'histoire".
Censure levée sur les sites des éditions et des travaux récents "pour comprendre la situation en Tunisie" en ligne
Concrètement, lit-on encore dans l'éditorial de la lettre de l'IRMC "c'est d'abord une censure (voire une autocensure) qui va disparaître sur les sites des éditions puis dans les commandes de la Bibliothèque ainsi que lors des surveillances exercées sur les conférences et activités scientifiques". Dans cet esprit, les internautes pourront désormais consulter sur le site de l'IRMC la bibliographie des travaux récents pour comprendre la situation en Tunisie. Parmi les ouvrages déjà en ligne, citons à titre d'exemple "la Tunisie entre la révolte du bassin minier de Gafsa et l'échéance électorale de 2009" (mis en ligne le 18 janvier 2011) signé des deux auteurs Larbi Chouikha (politologue IPSI) et Eric Gaube (Chercheur et politologue français).
Le bulletin trimestriel de l'IRMC consacre un Dossier Spécial à la Tunisie
Par ailleurs, un groupe de réflexion est en cours de constitution sur "la révolution numérique en Tunisie". Dans son bulletin trimestriel janvier-Mars 2011, l'IRMC informe par ailleurs qu'un séminaire sera organisé sur le thème de "La révolution tunisienne : dénonciation, célébration, reconstruction avec des témoignages et questions aux sciences sociales".
Dans un dossier "Spécial Tunisie" de 11 pages, l'équipe de l'Institut a rassemblé des témoignages "à chaud" sur les événements prouvant "la richesse et la densité de cette belle libération de la parole que vit actuellement la société tunisienne" écrit Pierre-Noel Denieuil, directeur de l'IRMC dans l'édito.
Urbanistes, sociologues, historiens, universitaires, juristes, géographes, économistes etc, livrent leurs témoignages sur les trente jours qui ont changé la Tunisie, leurs lectures de la force de l'insoumission, leurs analyses "pour un renouveau politique du lien social", leurs réflexions au sujet de la révolte du peuple à l'heure des TIC et leurs visions de l'au delà de la douleur, et pour que d'autres Bouazizi soient épargnés, par miracle de la liberté, et pour asseoir un véritable système démocratique.


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.