Samar Samir Mezghanni 1ère Tunisienne à obtenir un Doctorat de la prestigieuse université britannique de Cambridge    Ligue 1 : US Ben Guerdane met fin au prêt du duo Clubiste    Tunisie: 158 millions de dinars manquent pour le versement des pensions de retraite du moi s de décembre    Le projet de loi organique sur la protection des données personnelles doit être revu, selon une experte européenne    Tunisie – VIDEO : Les enseignants laissent libre cours à leur colère sur l'avenue Bourguiba    Antonio Guterres, secrétaire général de l'ONU au Forum de Doha : Comment parer au déficit de confiance qui paralyse le monde ?    Philips Lighting change de nom et devient Signify    Lancement d'une campagne de recouvrement des impayés    Tunisie: coupure surprise de l'électricité sur le quartier des Jardins de Carthage    Les conditions exigées    Le quai d'Orsay remet les pendules à l'heure    Renforcement de la coopération bilatérale    Le Barça a choisi de recruter Jeison Murillo, défenseur de Valence    On attend des réponses    Préparatifs du 50è anniversaire des relations diplomatiques    Tunisie: Arrestation de l'auteur d'un hold-up dans une banque de la Goulette    «Hors-lits» fait des petits !    «Le pardon»    Saisie de marchandises de contrebande d'une valeur de 73 mille dinars    Tunisie : Succès médical en matière de remplacement de valve aortique au CHU Habib Bourguiba Sfax (photos)    Jour de colère des AVOCATS ce mercredi 19 Décembre avec port du Brassard rouge    Sciences Po Tunis: Formation et certification d'Euro-lobbyistes au Parlement Européen et dans les institutions européennes    Les meilleurs jeux mobiles de l'année 2018 sur Android    Club Africain : Les joueurs convoqués pour défier Al Hilal à Omdourman    Tunisie: La baisse du taux de change du dinar ne favorise pas la compétitivité, selon Salem Labiadh    CM des Clubs: Le Real affronte Kashima pour une place en finale    Qui est Mohamed BOUGRIBA, nouveau Directeur Général de Vivo Energy Tunisie ?    L'approche juridique est insuffisante pour lutter contre la discrimination raciale envers les migrants, selon le FTDES    Les plantes: les antibiotiques de demain    Un jeune prodige tunisien lauréat d'un concours de programmation numérique aux Etats-Unis    Europe: Le programme de mercredi    Belgique: Démission du Premier ministre Charles Michel    Météo: Prévisions pour mercredi 19 décembre 2018    L'Espérance Sportive de Tunis bat le club méxicain Chivas Guadaljara aux tirs au but et s'empare de la 5ème place en Coupe du Monde des clubs champions    L'Espérance Sportive de Tunis jouera ce soir pour la 5ème place de la Coupe du Monde des Clubs champions    Le poète Badreddine Ben Henda, invité du Club Idhafet    Une libre expression picturale    Les méditations de Makhatch Magomedov    Hors-lits Tunisie 2019 se prépare! Jeunes des régions, postulez pour participer à la 9e édition    Présentation de la version arabe du livre du Pr. Iyadh Ben Achour « Tunisie : Révolution en pays d'Islam »    Coupe du Monde des Clubs 2018 : où regarder le Match Espérance Sportive de Tunis vs CD Guadalajara?    Tunisie: Assassinat de Khaled Ghozlani, les principaux meurtriers identifiés, selon le ministre de l'Intérieur    «Au cinéma, la nature autobiographique est complexifiée»    Selon l'OCDE, Israel serait le 4ème pays de destination des émigrés tunisiens    Projection en avant-première du film documentaire « Deportato » à El Teatro    En vidéos : Une jeune fille tente de se suicider, un selfie lui sauve la vie    Tunisie: Promesse d'assurer une source de revenu permanente à la famille Ghozlani    Hold-up d'une banque et meurtre du frère d'un martyr à Sbiba: La balle est dans le camp des forces sécuritaires et militaires    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





Tahar Ben Achour : " le discours de la méthode "
Mémoire collective: Juillet 1957
Publié dans Le Temps le 11 - 07 - 2007

Erudit et grand réformateur de la pensée islamique, le Cheikh Mohamed Tahar Ben Achour, a œuvré durant sa longue carrière à l'université Ezzeïtouna, à combattre un certain dogmatisme menant à l'obscurantisme religieux, et la " fermeture de la porte de l'Ijtihad ",
préconisant, à l'instar d'Ibn Khaldoune et du Cheikh Salem Bouhajeb, dont il était le disciple, la méthode de l'analyse scientifique de la connaissance.
Tahar Ben Achour, représentait tout un courant de pensée islamique, érigé contre les fausses croyances et les interprétations erronées des préceptes de l'Islam. Le Cheikh Mohamed Abdou, en Egypte, ainsi que le non moins érudit célèbre, le zeïtounien originaire du djérid tunisien, le Cheïkh Lakhdar El houssaine, avaient appartenu à ce même courant.
Cela ressort à travers les multiples œuvres du Cheikh Tahar Ben Achour, dont notamment " Attahrir wattanwir " où il préconisa une méthode rigoureusement scientifique de l'exégèse du Coran, ce qui lui valut de passer près d'une vingtaine d'années à la réalisation de cette œuvre considérable.
Il essaya avec la même ferveur, à inculquer cette méthode scientifique , qui fait appel à la raison, à tous ses élèves, que ce soit à l'université Ezzeïtouna, à la khaldounia ou au collège Sadiki.
Nommé une première fois, à la tête de la même université, durant l'ère coloniale, il essaya d'y entreprendre des réformes dans ce sens. Cependant confronté aux cheikhs conservateurs de l'époque , il ne put aller jusqu'au bout de son projet, et fut même limogé, pour laisser la place à ceux parmi eux qui se complaisaient dans une situation, où l'obscurantisme et la médiocrité était de mise.
Il réalisa toutefois un ouvrage " A Leïssa assobho Bi Karib " dans lequel il faisait état de son programme de réforme de l'enseignement à l'université zeïtouniennne.
A l'avènement de l'indépendance , il fut nommé une deuxième fois en tant que recteur de l'université zeïtounienne, et put entreprendre certaines réformes en faisant introduire des matières scientifiques et à cet effet une annexe à l'université a été érigée : La Cité zeîtounienne " Al hay Azzaïtouni ".
Dans son tirage du 5 juillet 1957, le journal Assabah, avait reproduit le discours de fin d'année scolaire, qu'avait prononcé le Cheïkh Tahar Ben Achour, et dans lequel il annonçait un certain nombre de réformes, notamment en matière d'équivalence des diplômes incitait entre autres tous les étudiants zeïtouniens, à acquérir à des connaissances scientifiques et à faire intervenir la raison en évitant tout dogmatisme et toutes les idées préconçues et non vérifiées. Il faisait remarquer entre autres que " L'évolution de la pensée scientifique, est la base de toute connaissance.
La réforme de l'enseignement concerne tous les étudiants de l'université zeïtounienne, qu'ils soient Tunisiens, Algériens, Libyens, ou Arabo-musulmans quelles que soient leurs origines. "
Dans ce discours , Tahar Ben Achour annonçait les réformes qu'il préconisait et exposait par là même sa conception progressiste fondée sur la raison et la connaissance scientifique.


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.