OPPO se positionne sur la charge ultra rapide et accélère son processus d'innovation    Biatlabs, l'incubateur de la Biat fait peau neuve pour appuyer les entrepreneurs en Tunisie    Vers l'allégement des horaires du couvre-feu?    Tunisie – Saïed exigerait la démission de Mechichi avant tout dialogue national    Dernière Minute – Coronavirus : 32 décès et 635 nouvelles contaminations, Bilan du 3 mars    Kais Saied visite le groupe Telnet    Autorisation exceptionnelle et provisoire pour le vaccin chinois    La crise politique en Tunisie: éloge du «conflit constructif»    Il serait scandaleux si l'avocat des terroristes bénéficiera d'une protection policière    La Tunisie est dans un régime politique présidentiel, selon Khlifi    Rania Amdouni condamnée à 6 mois de prison    Sortie officielle du film documentaire : Je suis ma propre république    Ouverture d'une enquête sur d'éventuels crimes de guerre    Au moins dix-huit morts et de nombreux blessés    BH LEASING : Appel à candidatures pour la désignation d'un administrateur indépendant    Ocres patines du temps fugace    «Om Layoun» un film documentaire tendre et sans compromis    Fâcherie envers les gâteries    Tunisie [Vidéo]: Salon du livre pour enfant de Sfax, les conditions d'organisation de la 27ème édition    Ghannouchi sollicite Mechichi pour l'ouverture d'une enquête sur le riz contaminé à l'aflatoxine    Dangereux: Les quantités de Riz cancérigène n'ont pas encore été détruites        Mustapha Ben Jaâfar : Appliquons la constitution avant de la critiquer et de vouloir la changer !    LC Afrique: Espérance de Tunis , 23 joueurs pour affronter Zamalek    Levante vs Athletic Bilbao: où regarder le match de demi-finale de la Coupe du Roi du 4 mars?    Le patronat désapprouve les mouvements de grève des douaniers    La Tunisie invitée à la réunion des ministres des Affaires étrangères du G20 à Rome    Signature d'un accord de partenariat pour renforcer la gouvernance dans les administrations    Le point sur l'épidémie du coronavirus dans les pays arabes : Mise à jour Du 04 MARS 2021 à 11H00        Ali Laarayadh : Nous ne sommes pas comme Kais Saied...    Le FMI veut une nouvelle direction économique en Tunisie : Faut-il craindre le scénario grec ?    Programme TV du jeudi 04 mars    REMERCIEMENTS : Hatem BEN RAYANA    Tunisie : L'épreuve du bac sport est annulée    Arrivée prochaine de 300 mille doses de vaccin provenant de la Chine    ESM-ESS (1-1) : L'Etoile revient de loin !    ASR-CA (1-1) : Nul équitable    Tunisie – Météo : Temps nuageux avec des pluies éparses    Ouafa Belgacem, experte en mobilisation des ressources et en durabilité : «Ne plus frapper à la mauvaise porte»    1ère édition de la Biennale d'Art du 5 au 8 mars à Tunis : Du Pop Art pour les réunir    Ligue 1 | 15e journée : Pas de droit à l'erreur...    Tunisie: Daily brief du 4 Mars 2021    Un attentat terroriste déjoué à Alger    Trois employées de télévision tuées par balles en Afghanistan    Et la fin de la vie sur Terre c'est pour quand ?    Ephéméride : Le 1er mars 1924, Mohamed Daghbaji lança la révolte contre l'occupation française    Officiel en Algérie : Le parlement sera dissous aujourd'hui    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





Une anthologie des œuvres littéraires d'écrivains tunisiens
Livre : « Plumes de mon pays » de Saloua Rachdi
Publié dans Le Temps le 19 - 01 - 2012

Salwa Rachdi, professeur de langue française, poétesse et écrivaine tunisienne, est passionnée de littérature. Aussi a-t-elle entrepris de composer une anthologie des œuvres littéraires d'écrivains tunisiens. Ainsi est né fin 2011, son nouveau livre « Plumes de mon pays » qui présente une pléiade d'écrivains et de romanciers tunisiens qui se sont illustrés ces dernières années par leurs productions littéraires.
Une initiative par laquelle Salwa Rachdi traduit la volonté de rendre ces ouvrages littéraires accessibles aux lecteurs. Mais aussi, c'est un hommage rendu à ces auteurs qui ont travaillé, souvent contre vents et marrées, pour enrichir la scène littéraire dans le pays : « Ce travail, peut-on lire dans l'avant-propos de ce livre, sera donc avant tout un salut aux écrivains et romanciers tunisiens qui persévèrent dans l'écriture à l'intérieur comme à l'étranger, dans des conditions pas toujours favorables, des auteurs qui prennent des risques dans un secteur pas très rentable, même si on compte quelques efforts d'encouragement tels que l'instauration de prix littéraires, l'organisation de foires pour le livre…efforts qui restent à consolider. »
Dix neuf titres que Salwa Rachdi a eu le plaisir de lire et dont elle a l'honneur de faire part aux lecteurs. Chaque titre fait l'objet d'une présentation sommaire de son auteur avec un résumé concis et précis sur le contenu. Cependant, les titres choisis ne sont pas classés par ordre chronologique ou alphabétique, ni suivant un ordre d'importance préétabli par l'auteur. C'est que tous les romanciers cités dans ce livre semblent très chers à l'auteure qui leur voue beaucoup de respect et surtout de l'admiration pour leurs œuvres respectives. Le classement, fait au hasard, est donc dépouillé de toute partialité dont le seul but est de faire connaître et aimer ces romanciers et leurs publications du large public. Notons que les œuvres citées dans ce livre ont fait l'objet de parutions entre 2008 et 2010 dans un quotidien de la place ; Salwa Rachdi a pris le soin de les réviser et les rectifier avant de les réunir dans ce livre. Cependant, on note la présence parmi ces titres d'un livre d'un autre genre : c'est une étude faite par l'écrivain Mokhtar El Mokh à propos d'Aboul Kacem Chebbi, portant le titre « Aboul Kacem Chebbi wa Tej Achawk », paru en 2010 à l'occasion du centenaire de ce grand poète national. Saloua Rachdi a tenu à l'inscrire parmi la liste des romans, sans doute pour la valeur littéraire qu'il présente.
Parmi les romans cités dans cette anthologie, six ont été écrits par des femmes, échantillon représentatif de la littérature féminine en Tunisie : il s'agit de « Wajaou Attouffah » (douleur de pomme) de Wassila Zarrai, « Qalilon min arraghba » (un peu de désir) de Mounira Rezgui, « Mariamou Taskoutou min yadi Allah » (Myriam tombe des mains d'Allah) de Fathia Hechmi, « Al Alif wa ‘noun » de Messaouda Boubaker, « Rawahou Al Achikane » (Raconté par les amoureux) de Fatma Ben Fdhila, « Al Korsi Al hazzaz » ( Fauteuil à bascule) de Amel Mokhtar. Treize romans appartiennent à des hommes, dont on peut citer à titre d'exemple, « Hay Bab Souika » d'Abdelkader Ben El Haj Nasser (Comar d'Or 2009) et « Kainatoun Moujannaha » (Créatures ailées) de l'écrivain Hassan Nasr (Prix d'honneur Comar 2010). D'autres romans non moins importants font partie de la liste et sont annotés et succinctement analysés. Bref, cette anthologie a cela de particulier en ce qu'elle rassemble un certain nombre d'œuvres littéraires récentes parues entre 2008 et 2011. Notons que Salwa Rachdi est la lauréate en 2004 du Prix Zoubeïda-B'chir de la création féminine en langue arabe pour son livre « La porte de la mémoire ».
Hechmi KHALLADI
** « Plumes de mon pays » de Saloua Rachdi, Perspectives Editions, fin 2011, 123 pages.


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.