Myriam Boujbel : Et si les colères se rejoignaient ?    La Tunisie souffre d'une crise éthique !    Nabil Karoui s'attèle à ficeler les listes électorales de son parti pour les législatives avant sa comparution le 23 Juillet au Pôle judiciaire économique et financier    CAN 2019 : Les chaines qui diffusent le match Algérie vs Sénégal du 19 juillet    Campagne contre la vente conditionnée dans les cafés et restaurants    Saisie de marchandises de contrebande d'une valeur de 135 mille dinars    L'UGET appelle au limogeage du ministre de l'Enseignement supérieur    Bouchamaoui n'est plus le président de la Commission d'organisation des compétitions interclubs    Fin des travaux et journées portes ouvertes à la résidence Les Jasmins – Hammamet    Attijari bank fête le retour des Tunisiens Résidant à l'Etranger    Tunisie: Tous les blocs sans exception ont fait obstacle à l'élection des membres de la Cour constitutionnelle    Tunisie- Des lobbies veulent transformer la forêt de Sidi Amor à Raoued en une zone de construction anarchique    La Confédération tunisienne des maires appelle à un dialogue national sur le rôle de la police municipale et l'application de la loi et le respect des décisions municipales    En photos : Où et comment les célébrités tunisiennes passent-elles leurs vacances ?    Nigeria: Obi Mikel annonce sa retraite internationale    L'administration tunisienne se prépare à intégrer l'intelligence artificielle    Tunisie-Energie renouvelable : Des experts japonais discutent la coopération avec le gouvernement tunisien    Finale de la CAN 2019 : Les Fennecs auront-ils raison des Lions de la Teranga ?    Un prêt de 80,5 MD de la BAD pour financer les filières agricoles à Zaghouan    En Afghanistan, une explosion près d'une université fait six morts    Un don de bus médical pour faciliter l'accès aux soins de santé dans les zones rurales    Khémaïes Jhinaoui s'exprime à Washington sur la Chaîne américaine de langue arabe « Al Horra »    L'ARP échoue de nouveau dans l'élection des membres de la Cour constitutionnelle et l'Instance de bonne gouvernance et de lutte contre la corruption    CAN 2021 (Qualifications) Tirage au sort , la Tunisie dans le Groupe J    Tunisie: Démission du gouverneur de Kasserine    Italcar le concessionnaire officiel des marques automobiles lance les commandes de la FIAT Panda populaire    Météo: Prévisions pour vendredi 19 juillet 2019    FIFAK 2019 : 55 ans de promotion du cinéma amateur Tunisien et d'ailleurs    Tunis : Le trafic des métros 3,4 et 5 sur une seule voie jusqu'à lundi 22 juillet    Officiel : Aymen Balbouli quitte le Club Africain    Tunisie: Baisse des échanges commerciaux au 1er semestre 2019    CAN 2019 : l'arbitre de la finale changé    Ahmed Ahmed veut sortir le siège de la CAF de l'Egypte    MYRATH « Shehili » au Festival International d'Hammamet: Une expérience incroyablement magique!    Pas de crime en cas de légitime défense !    Appel à candidature à l'Ecole Pratique des Métiers de la scène : Section Acteur – Session d'Octobre 2019 à fin Juin 2021    Tunisie: L'Instance de lutte contre la torture empêchée par la police de parler à un détenu    Le cinéma à vélo du 24 au 26 Juillet avec Vélorution et la Cinémathèque Tunisienne    Festival De Dougga 2019 : Programme de la 43e édition du 24 Juillet au 10 Août    Youssef Chahed se penche sur le Brexit (sortie de la Grande-Bretagne de l'UE) et ses répercussions possibles sur la Tunisie    Donald Trump s'attire les foudres des internautes    Des armes de guerre saisies chez des néonazis italiens    OMS, 1093 morts et 5752 blessés à Tripoli    Bendirman porte plainte contre le parti Ennahdha    Libye : Haftar se prépare à annoncer l'assaut final pour « libérer » Tripoli    Colère aux Etats-Unis après l'arrivée en Turquie de la 1ère livraison de missiles russes S-400    La 29ème Edition du Festival EL MOUROUJ se déroulera du 25 Juillet au 10 Août – Programme    Le Chef du gouvernement, Youssef Chahed se penche sur la question des « réfugiés » à Médenine    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





Abdelfattah Mourou de nouveau dans les rangs... d'Ennahdha
Vie des partis et des organisations
Publié dans Le Temps le 29 - 06 - 2012

Le co-fondateur du mouvement islamiste Ennahdha, Abdelfattah Mourou , devrait regagner, le bercail , selon des sources proches du comité de préparation du 9ème congrès du parti, prévu du 12 au 15 juillet prochain.
Choqué par son «exclusion» du nouveau Bureau politique d'Ennahda formé quelques semaines après la chute de Ben Ali, l'avocat et illustre prédicateur avait pris depuis ses distances avec son parti, allant jusqu'à participer aux élections de l'Assemblée constituante sur les listes d'une alliance centriste regroupant des indépendants, dont Slaheddine Jourchi et Radhouène Masmoudi.

Contrairement aux autres ténors de l'islamisme tunisien pur et dur qui déclarent à tout bout de champ qu'Ennahda n'est ouvert qu'à ceux qui s'en tiennent à un minimum de discipline religieuse, Abdelfattah Mourou tend la main même à ceux qui ne respectent pas à la lettre les préceptes religieux. Et il va même jusqu'à accepter le fait que sa fille non voilée passe en direct à l'écran!

Le leader islamiste épargné par la répression sanglante qui avait frappé les militants d'Ennahdha pour avoir dénoncé à temps l'attaque contre le siège du Rassemblement Constitutionnel Démocratique (RCD) à Bab Souika en 1991, attribué par lé régime de Ben Ali à Ennahdha, ne rate par ailleurs aucune occasion pour se présenter comme un moderniste impénitent et ouvert au monde de l'art et de la culture. En mars 2011, il n'a pas hésité à chanter la neuvième symphonie de Beethoven sur Hannibal TV

Impeccables Djebbas en soie brodée, chéchias et chemises blanches immaculées, le prédicateur qui a commencé ses activités islamistes dans les années 1960, en prêchant dans les lycées et les mosquées, où il rencontra Rached Ghannouchi et se mit d'accord avec lui de fonder un mouvement islamiste en Tunisie, est d'une élégance on ne peut plus tunisienne. Cette élégance que certains qualifient même d'on ne peut plus tunisoise est accompagnée d'une rare éloquence, reposant sur un dosage subtil entre un ton sérieux qui rappelle la délicatesse du processus de transition politique et humour mordant.

Lors de toutes ses apparitions médiatiques, ce fils de marchand et lointain descendant d'émigrants andalous titulaire d'une licence en droit et d'un autre en sciences islamiques, a charmé, étonné et intrigué. L'homme s'est avéré un séducteur hors pair. Tout d'abord sur le plan vestimentaire. Même s'il ne fait pas le moine, l'habit fait l'imam. A cela s'ajoute une analyse perspicace et un courage qui font souvent défaut aux leaders qui se réclament de l'islamisme. Maniant aisément le verbe, le Cheikh affirme sans cesse vouloir« construire une Tunisie que le président déchu nous a laissée en lambeaux ». Pour ce faire, il se dit «prêt à collaborer avec l'ensemble des acteurs présents sur la scène qu'ils soient de gauche ou de droite », et convaincu qu' « on ne peut avancer, construire et transformer le pays qu'en laissant de côté nos divergences et querelles».

Abdelfattah Mourou pourrait, selon certains observateurs de la vie politique tunisienne, permettre à Ennahdha d'attirer plus d'électeurs centristes. D'autres vont même jusqu'à penser qu'il pourrait être le candidat du parti islamiste aux prochaines élections présidentielles.


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.