Tunisie : L'ISIE n'hésitera pas à poursuivre ceux qui diffament ses agents et cadres    Récap' Explosion au domicile de Charfeddine, Kaïs Saïed se rend au chevet de son épouse    Tunisie : L'UGTT rend hommage à l'artiste Marcel Khalifé    Tunisie-Bizerte : Un incendie déclaré dans une ferme à Mateur a été maitrisé    Coupe de Tunisie : Tirage au sort complet de l'édition 2021-2022    Tunisie [VIDEO] : Les prix des fourrages et la situation des agriculteurs, au cœur d'une rencontre entre Saied et Bouden    Incendie au siège de la CNAM : Les archives et dossiers des assurés sociaux n'ont pas été endommagés    Play-offs Ligue 1 Pro : Sur quelles chaînes suivre les matches de la J05 ?    Festival du film de Yasmine Hammamet-Laajimi : "La projection des films n'est pas commerciale"    Tunisie – La banlieue nord de Tunis privée d'eau pendant 36 heures    Chute record des titres tunisiens de dette extérieure à la Bourse de Francfort    Affaire Belgacem - Le juge interdit la diffusion de tout contenu pouvant porter atteinte à la dignité de la femme    Tunisie – Le pays du soleil vit dans la peur du noir !    Najet Brahmi Zouaoui, titulaire de la Chaire ALECSO pour l'arbitrage commercial international    Tunisie – Embellie du marché de l'emploi    France : Le "CDD intérim" de Premier ministre n'intéresse personne, sauf elle…    Ghannouchi : J'ai commis une seule erreur...la voilà    Tunisie Télécom fait son cinéma à Gabès    Annulation de la hausse des prix des fourrages    Urgent : le ministère de l'Intérieur donne les causes de l'explosion dans la maison de Charfeddine    Tunisie : Bus coincé dans un tunnel : le conducteur limogé ?    Sidi Bouzid: Les habitants bloquent la route pour réclamer l'approvisionnement en eau potable    Explosion au domicile de Taoufik Charfeddine : les précisions du ministère de l'Intérieur    Des amis d'enfance juifs ouvrent un restaurant de couscous tunisien à Paris    INS : légère baisse de 0.1% du taux de chômage    Musée du Bardo (2012-2022) : la décennie de tous les malheurs    Roland Garros : Prize money et programme TV de l'édition 2022    Le secteur français de l'hôtellerie-restauration cherche des saisonniers en Tunisie    Ukraine: Trois hommes d'affaires tunisiens face à la guerre    La Tunisie menacée d'obscurité !    Ons Jabeur grimpe à la 6ème place mondiale, après 2 finales aux tournois de Rome & Madrid    Le 1er Marathon GAT Assurances à Oudhna en photos    Tunisie – météo : hausse de températures et sirocco au sud    Le HUAWEI nova 9 SE doté d'une caméra de 108 MP disponible en Tunisie dès le 17 mai    Lancement du PREMIER MEDIA FEMINISTE de la MEDITERRANEE    Sami Ben Slama: Il n'est pas accepté d'organiser un référendum dans ces conditions    Bassem Loukil s'apprête à lancer Exeed en Tunisie    Les indiscrétions d'Elyssa    Sfax: Festival de l'amandier par l'APPAD et la Maison Gourmandise du 20 au 22 mai 2022    Une lourde défaite face au CSS : Le CA à genoux !    EXPATRIES | Laïdouni remporte le doublé    Le CSS des grands jours : Une équipe de choc et de charme    Brahim Bouderbala : L'opposition n'a qu'à mobiliser les électeurs afin de voter contre la proposition de révision de la Constitution    Agression policière lors des Obsèques de Shirin Abou Akleh: Le visage hideux des sionistes    Corée du Nord-Covid : 42 décès en 3 jours et toujours zéro vacciné…    Mes odyssées en Méditerranée | Sicile-Tunisie, un jumelage méditerranéen: Entre hier et aujourd'hui...    USA : énième tuerie raciste, 10 morts à New York    «Poétiques arabes», recueil de textes de Taoufik Baccar : L'élégance de l'analyse et de l'écriture    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.



Sur les traces de l'essence de la vie, de l'amour et de la foi...
A la Foire Internationale du Livre de Tunis: « Silences des Lumières » par Aïcha Skandrani (Editions Jugurtha International)
Publié dans Le Temps le 30 - 10 - 2013

Ecrivain et photographe, Aïcha Skandrani nous invite à découvrir et apprécier une poésie à fleur de peau ; un livre empreint de philosophie dans lequel elle relate de ses pérégrinations spirituelles au fin fond des silences et sources des lumières…
Un voyage dans son for intérieur où elle s'interroge sur l'amour, la haine, le divin, l'humain, la souffrance, le temps, la vie et la mort mais aussi, la violence, la foi et la révolution… Pour ceux qui sont attirés par cette démarche créatrice, pourront rencontrer l'auteure Aïcha Skandrani, le vendredi 1er novembre prochain à 18H00 , à la Foire Internationale du Livre ( Stand 508 ) des Editions Jugurtha International, à l'occasion de la présentation-dédicace de son livre « Silences des Lumières ».
Ici, l'auteure nous fait part d'un silence qui se fait lumière par le biais de sa vision poétique et photographique du monde. « Dans cet univers, lit-on en filigrane, les mots se choquent et s'entrechoquent et se laissent glisser jusqu'au point final… Les images flamboyantes et la lecture des poèmes font résonner une perception singulière du monde, de l'art photographique contemporain et de l'art de la lettre « ontologique » où se mêlent signes et symboles, soupir et inspiration, silences et lumières. .. » Le livre est un testament sur la perception de la lumière et l'écoute du silence pour suivre comme dans « un jeu de piste, l'essence de la vie, de l'amour et de la foi… » interpellée par une extrême sensibilité à fouiner dans les secrets d' un monde inconnu, Aicha Skandrani est partie ailleurs, capter cette lumière et à travers elle, un monde non visible dont elle essaye d'en sonder le silence profond.
Ses photos, elle les a regroupées dans un livre illustrant des poèmes qui vont droit au cœur, pour la finesse et la sensibilité avec lesquelles ils ont été tissés. L'auteure en a fait un combat contre les dures épreuves de la vie que peut affronter l'être humain durant son existence et nous y fait part de son ressenti et de ses émotions…elle qui est en perpétuelle quête vers ce qui éclaire et qui est resté dans l'ombre.
Après Los Angeles aux USA où elle a eu la chance de fréquenter un milieu artistique effervescent, elle se retrouve à Toulouse puis à Paris sans oublier sa découverte des lumières de l'Italie et principalement des villes comme Vérone et Venise dont elle a pu tirer grâce à l'objectif de son appareil photo, des images exceptionnelles.
Dans la préface du livre, Dr Naila Silini, professeur à la Faculté des Lettres de Sousse, spécialiste en civilisation islamique (Fikh et exégèse du Coran), décrit non sans passion ce qui suit : « Peut-on considérer les photos prises par Aicha comme autant de miroirs qui surgissent d'ombres indéfinissables, prenant corps lentement mais toujours dans un halo de mystère ? Reflètent-elles une image inversée de sa personnalité apparente, ce qui suppose que nous sommes incapables de nous décrire autrement que par l'image idéale que nous avons de nous-mêmes ? Aicha est-elle en quête d'un rayon de lumière dans ces photos qui éclaireraient alors les replis obscurs de la vie ? Aicha entre en transe entre le monde réel vécu et le monde caché , enfoui au fond de nous-mêmes. Et le message de ce livre n'est qu'un appel à la transcendance des limites et des événements… »
Fille de Faiza Zouaoui Skandrani, grande militante des droits de la femme et de l'Homme en général qui l'a aidée pour « la naissance » de « Silences des Lumières », Aicha est diplômée de l'Institut Supérieur des Arts à Paris en 2007. Elle a fait plusieurs stages dans des entreprises médiatiques prestigieuses, et a obtenu une carte de séjour « Compétences et talents » pour pouvoir s'investir dans la création artistique entre les deux rives de la Méditerranée. De nombreuses expositions marquent son itinéraire d'artiste photographe dont les plus importantes, « Trans(e) images express », (galerie le Damier 2010 ; « Spiritualité dans l'art de la photo », festival international de la musique sacrée, Symphonium Space, New York 2010, « La révolution des Tunisiens à Paris », festival international des Droits photographique, « Etre citoyenne en Tunise », 2011, Galerie Arcima Paris. Aïcha Skandrani est par ailleurs, l'une des représentantes d'un mouvement international, « Imagine, Poesia » qui associe art et poésie sur le Web. Toutes nos gratitudes pour un si bel ouvrage !
Sayda BEN ZINEB

*« Silences des Lumières » textes et photos de Aïcha Skandrani(Editions Jugurtha International), Collection Art et Poésie, Tunis 2012, 122 pages, prix : 40d000.


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.