Le marché boursier entame la semaine sur une note d'optimisme    Coronavirus : 4 décès et 179 nouvelles contaminations, Bilan du 26 septembre    Tunisie Telecom réitère sa disposition à poursuivre le dialogue avec son partenaire social    Ooredoo soutient l'initiative « La classe digitale » au gouvernorat de Jendouba    Flat6Labs réalise le second closing de Anava Seed Fund pour le porter à 30 millions de dinars et accueille Sawari Ventures comme nouvel investisseur    L'INM appelle à la vigilance à cause des pluies attendues dans la soirée    Des organisations nationales appellent à fixer des échéances pour mettre fin à l'état d'exception    Huawei annonce un investissement de 150 millions $ dans des programmes inédits    Le sénateur Murphy: Tant que la démocratie n'est pas rétablie, nous devons revoir notre programme d'aide à la sécurité pour la Tunisie    Monde- Daily brief du 27 septembre 2021: Emmanuel Macron ciblé par un homme qui lui a lancé un œuf    Ministre de l'Education: Plus de 450 écoles seront réaménagées dans les prochains mois    La Tunisie s'illustre au Championnat d'Afrique d'échecs    Retour du Salon de la Création Artisanale du 1 au 10 octobre 2021 au Kram    Chiffre du jour : 141 millions de dinars, seulement, sont les crédits extérieurs nets mobilisés par la Tunisie    Démission collective à Ennahdha - Abdellatif Mekki : Nous n'étions plus qu'un fardeau    Slaheddine Dchicha: De «l'exception tunisienne» à l'état d'exception    Olaf Scholz, le probable chancelier d'Allemagne    Parti des Travailleurs: Kais Saied s'est donné tous les pouvoirs    Exposition Ouatann de Chiara Montenero, du 1er au 30 octobre 2021 à la galerie Alain Nadaud    Dernière minute- Affaire S17: Mandat de dépôt à l'encontre de Seif Eddine Makhlouf    Tunisie – Coronavirus: le taux de positivité des tests baisse à 6,62%    STEG: Des compteurs intelligents à partir de janvier 2022    Attaque de Kasar Hellal : le Parquet ordonne une instruction pour homicide volontaire    Décès du rédacteur en chef du journal Echaâb, Mokhtar Ghriss    Tunisie – ONU : Jerandi s'entretient à New York avec Lacroix    Ons Jabeur se hisse à la 16ème position au classement WTA    Ons Jabeur monte à la 16ème place du classement mondial !    Ali Larayedh: Les dernières mesures présidentielles menacent l'entité de l'Etat    Samir Dilou : Même notre prophète avait moins de prérogatives que Kaïs Saïed !    Covid-19 : 5 millions de tunisiens primo-vaccinés    Foot-Europe: le programme du jour    Supercoupe 2020-2021 (EST-CSS 1-0) : Les déclarations d'après-match    Clermont vs Monaco : Où regarder le match en direct et live streaming ?    La Fondation Orange lance la 4e édition du Prix Orange du Livre en Afrique    Photo du jour : 2 millions de dinars dé    De retour à l'opéra: Une série de pièces de théâtre à la cité de la culture du 1 au 7 octobre    3 membres du congrès américain appellent Biden à intervenir en vue de rétablir le Parlement tunisien    Manchester United vs Aston villa en direct et live streaming : Comment regarder le match ?    Foot-Europe: le programme du jour    La Fondation Orange lance la 4e édition du Prix Orange du Livre en Afrique    Tout savoir sur Les Araméens    JCC 2021 : Listes des films sélectionnés dans le cadre de Chabaka et Takmil    Envirofest à Bizerte en marge du Forum Mondial de la Mer (Programme)    Libye: Dbaïba rejette le retrait de confiance    Abu al-Bara al-Tounsi tué dans un raid à Idleb    Crise des sous-marins: Quelques leçons pour les Arabes    Pêcheurs tunisiens interpellés par les garde-côtes libyens : Le ministère de la Défense rappelle la réglementation    Comment comprendre les prochaines élections en Allemagne et quel impact sur la Tunisie du départ d'Angela Merkel    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.



L'affaire de Sidi Hassine : pratiques courantes ou acte isolé ?
Publié dans L'expert le 11 - 06 - 2021

La vidéo montrant un jeune tabassé et humilié, à Sidi Hassine, par la police a soulevé l'indignation des internautes et une vive réaction de la classe politique. Retour sur une triste affaire dont personne ne sort grandi.
Insoutenable. Choquante. Humiliante. Indigne d'une police républicaine tant clamée après la révolution de 2011. La vidéo virale de Sidi Hassine largement partagée sur la toile montre des policiers en train d'agresser un jeune après l'avoir déshabillé en pleine rue.
Etait-il complètement saoul au moment des faits selon la version policière? Avait-il voulu provoquer les policiers en se dénudant en public, ce que la vidéo dément? Seule une enquête indépendante pourra rétablir la vérité. En attendant, si les images partagées sur les réseaux sociaux étaient authentiques, il s'agirait bien d'une grave bavure et les responsables doivent répondre de leurs actes.
Pour rappel, les faits se sont déroulés mercredi 9 juin à Sidi Hassine, un quartier populaire de la Capitale. Lequel a connu de violents accrochages entre des jeunes manifestaient et les forces de l'ordre. Et ce, suite au décès d'un jeune placé en détention dans un poste de police du quartier dans des circonstances non élucidées. Selon certaines versions non encore confirmées.
Démenti embarrassé
Réagissant au tollé général, le ministère de l'Intérieur commentait la vidéo polémique filmée au quartier de Sidi Hassine. En arguant que « le jeune homme s'est délibérément déshabillé dans la rue dans un geste provocateur en présence de la patrouille ».
Cependant, c'est le Parquet, qui décidera s'il s'est dénudé tout seul ou non. Et ce, après avoir décidé d'ouvrir une instruction judiciaire, comme l'a annoncé le porte-parole du Tribunal de première instance de Tunis 2.
« Après consultation du Ministère public, il a été décidé de le placer en garde à vue pour atteinte aux bonnes mœurs et outrage public à la pudeur. Et de prendre des mesures juridiques nécessaires à son égard ». C'est ce qu'ajoute le communiqué du département de l'Intérieur.
Toutefois, une enquête a été ouverte par l'Inspection générale de la sécurité nationale. Et ce, « pour déterminer les responsabilités concernant les dépassements qui ont accompagné le processus d'intervention et d'arrestation, et pour prendre les mesures nécessaires ».
Une tournure bien diplomatique pour reconnaitre « des dépassements ». Pourquoi, dans un souci de transparence, ne pas avouer une grosse bavure, si bavure il y a eu? Les bavures policières ne sont pas propres à notre pays. Elles se passent dans les démocraties les plus anciennes, l'affaire George Floyd en est un exemple frappant. Mais là-bas, en Amérique, il y a eu un procès retentissant et le policier incriminé n'échappera pas à une sanction exemplaire.
UGTT: « Grave atteinte à la Constitution »
Pour une fois, la condamnation est unanime. Ainsi, l'UGTT a considéré cet incident comme « une grave atteinte à la Constitution et aux droits de l'Homme; et un dangereux revers pour le processus démocratique ».
La Centrale syndicale a également mis en garde « contre tous les dépassements commis par certains policiers contre des citoyens et des mouvements de contestation. Elle appelle le Parquet à ouvrir une enquête sur cette affaire et à mettre fin à l'impunité ».
Bureau du Parlement: « Pratiques isolées » à Sidi Hassine
Pour sa part, le bureau du Parlement a qualifié ces images « d'horribles, odieuses et étranges à la culture tunisienne ». C'est ce qu'on peut lire dans un communiqué publié hier jeudi sur la page officielle de l'ARP.
De plus, le bureau de l'ARP a qualifié ces « pratiques de contraires aux valeurs de la police républicaine et d'isolées ».
Fetiti : « Je n'ai pas dormi de la nuit »
Mais la réaction la plus virulente est venue de la part du vice-président de l'ARP, Tarek Fetiti. Lequel a avoué ne pas avoir pu dormir de la nuit. « Quel que soit le crime commis par ce jeune, on ne peut, en aucun cas, voir une image aussi humiliante. Une image attentant à l'institution sécuritaire, au peuple et à l'Etat tunisien et sa réputation ».
Et d'avouer hier jeudi à l'ouverture de la plénière « n'avoir jamais vu une telle image; sauf à la prison d'Abou Ghraib, suite aux agressions barbares des marines US envers nos frères de l'Irak ».
* leconomistemaghrebin


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.