TROIS nouveaux cas importés de Coronavirus enregistrés à Sousse et Mahdia    Tunisie : Asma Shiri : Fakhfèkh n'a nullement l'intention de démissionner    Le transport et la logistique et le développement IT, les secteurs porteurs de demain    Première déclaration de Wassim Dhaouadi, après son triomphe international    30 projets déclarés au premier semestre de 2020 pour un investissement global de près de 1,3 milliard de dinars    Hausse de l'encours de la dette publique de 4%    CMF : OPA Obligatoire sur les actions de « HEXABYTE    Fatah et Hamas «unis», l'exception qui confirme la règle    L'Etoile du Sahel au fond du gouffre    Lancement du guide méthodologique de l'inspecteur administratif et financier en Tunisie    «La grande majorité de mes textes fait la part belle aux femmes»    Visas pour Cinéma : l'exploitation non commerciale à 7 films    Le point sur l'épidémie du coronavirus dans les pays arabes : Mise à jour du 3 juillet à 11H00    Covid-19 | Ouverture des frontières : Pas de tests RT-PCR pour les voyageurs revenant en Tunisie, en cas d'empêchement justifié    Abdelaziz Kacem - 3 juillet 2013 : Le jour où tout a basculé    Un nouveau Premier ministre Français sera nommé dans 3 heures    DECES : Zohra Bent Mohamed Akrout    CONDOLEANCES    DECATHLON Tunisie : L'enseigne sportive utile...Avant, pendant et après la crise du Covid-19    Transport : A cause de la mauvaise qualité de ses navires, la Tunisie figure sur la liste noire de Paris MoU    MEMOIRE : Abdallah HABIBI    151 analyses négatives à la prison El Dir au Kef    Jean Castex nommé Premier ministre français    Russie, réforme de la Constitution : Vladimir Poutine peut rester au pouvoir jusqu'en 2036    Programme TV du vendredi 03 juillet    Union des médecins généralistes de la santé publique décide une grève de 3 jours    Tunisie: Nouvelle infection au coronavirus importée à Kébili    Voiture électrique : Déploiement à grande échelle    Le Royaume-Uni offre la natio­na­lité britan­nique à 3 millions de mani­fes­tants hong­kon­gais    Lecture dans l'oeuvre romanesque de John Steinbeck à la Maison du Roman    Le producteur Tunisien Tarak Ben Ammar nouveau membre du comité exécutif de l'Academy des Oscars    Le bureau des Nations Unies s'engage à poursuivre son appui à la Tunisie dans sa lutte contre le coronavirus    Tennis | Tournois nationaux : Un circuit d'été    Mini-football | Coupe de Tunisie – Huitièmes de finale : Siliana est tombée    Fakhfakh songe-t-il à démissionner ?    Alerte météo : Température en hausse avec un vent de sirocco    Adoption de la version finale du projet de la loi sur la protection des forces de sécurité intérieure et de la douane    Transfert : Hamdi Nagguez signe pour 3 ans à l'Espérance de Tunis    Un conseil des ministres adopte plusieurs textes législatifs    La Ligue des champions en Espagne sera diffusée sur Movistar+ jusqu'en 2024    Le ministère de l'Agriculture fixe les prix de vente des moutons de sacrifice    385 nouveaux cas en Algérie en 24 heures    Rapatriement de 113 Tunisiens via Ras Jedir    Tarak Ben AMMAR votera aux prochains Oscars    Cin'étoiles d'été : Projections de films récents par l'IFT à Tunis, Sousse et Sfax (Programme)    Israël Palestine : A-t-on enterré la paix ?    Report du festival de la chanson tunisienne à 2021    Nouveau partenariat entre le MAMC et deux institutions culturelles publiques    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





Tunisie – Le ministre des domaines de l'Etat renaît de ses cendres…
Publié dans Tunisie Numérique le 26 - 05 - 2020

Le ministre des domaines de l'Etat et des affaires foncières, Ghazi Chaouachi, a été connu du grand public dès le début de la pandémie du Covid-19, notamment en dehors de ses prérogatives ordinaires puisqu'il a multiplié, lors des moments forts de la crise des déclarations qui ont créé polémique.
Empiétant sur les prérogatives de plusieurs de ses collègues, début avril dernier, Ghazi Chaouachi a révélé que le président de la République, Kais Saïed, devrait promulguer, la loi portant délégation au chef du gouvernement le pouvoir de publier des décrets-lois tout en rappellent que l'une des priorités du gouvernement pour faire face à la crise sanitaire est de faire preuve de courage et d'audace dans la prise de décisions importantes.
Ce type de déclaration fait partie, normalement, des attributions du porte-parole du gouvernement que le ministre des domaines de l'Etat a joué son rôle !
Il a même parlé, à la grande surprise des tunisiens, que des décisions urgentes et douloureuses sont nécessaires et impératives pour faire face aux répercussions de la crise et ce, évidemment sans aucune explication et dans l'ambiguïté totale.
Le même ministre est monté encore une fois au créneau en déclarant que les hommes d'affaires doivent aider « bénévolement » l'Etat à lutter contre le Covid-19 à, avant qu'ils ne soient obligés de le faire. Suite à une grande pression de son Chef, Ilyes Fakhfakh, Ghazi Chaouachi s'est rétracté et a gardé le silence jusqu'à ces derniers jours pour se lancer dans une nouvelle expérience qui a été largement médiatisée.
Au fait, le ministre a annoncé qu'il envisage de créer une agence de gestion des biens confisqués et de promulguer un projet de loi de confiscation civile afin de préserver, selon lui, la valeur des biens confisqués, et de s'occuper de leur réexploitation et cession vu l'absence actuellement, d'un corps spécifique qui se charge de la gestion des biens confisqués.
L'idée annoncée n'est pas cohérente puisqu'il existe déjà plusieurs structures qui gèrent les biens confisqués mais le problème, résiderai dans la situation de ces biens complément délabrés voire même perdus et leur management soumis à une bureaucratie handicapante et qui pourraient s'alourdir avec l'agence que le ministre veut créer.
Cependant, les réflexions de Ghazi Chaouachi ne se sont pas arrêtés, à ce stade, il vient aussi de déclarer qu'une loi relative à la confiscation civile sera promulguée et est actuellement en phase de consultation avec les experts.
Aucune précision n'a été fournie, à cet égard, sachant que la législation tunisienne dispose de tout un arsenal juridique en la matière qu'il faut simplement le mettre en œuvre loin des tractations politiques. Une agence de trop verra le jour avec son lot de complications bureaucratiques et de nouvelles charges qui viendront alourdir le budget de l'Etat, ni plus ni moins.
Aussi, rappelons que la Tunisie occupe le 87ème rang sur 141 pays, au classement annuel de compétitivité du Forum économique mondial (WEF) 2019-2020. Ce classement montre clairement que la Tunisie est parmi les pays qui accusent un grand retard dans le dynamisme des affaires et l'amélioration des institutions pour relancer sa croissance.
Néanmoins et avec des réflexions dominées par la multiplication des pressions sur les chefs d'entreprises, l'alourdissement des processus administratifs et la promulgation de lois entravant l'initiative privée, il est quasiment impossible de sortir de l'auberge.
Partagez1
Tweetez
+1
Partagez
1 Partages
Que se passe-t-il en Tunisie?
Nous expliquons sur notre chaîne YouTube . Abonnez-vous!


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.