Tunisie – Qu'attend le ministre de l'éducation pour imposer le respect du protocole sanitaire ?    France : Détection de huit cas possibles d'infection au variant Omicron du covid    Mehdi Ben Gharbia poursuit sa grève de la faim pour la quatrième semaine    La Tunisie ou la fâcheuse manie de vouloir arracher de l'argent à ceux qui n'en ont pas !    Le PDL dénonce « le retour aux nominations obéissant aux principes d'allégeance et de favoritisme »    Mandat de dépôt contre le maire d'Essouassi pour viol et violation de données personnelles    Noureddine Tabboubi menacé de mort à deux reprises    Covid-19 – Variant Omicron : Le Maroc ferme ses frontières pour deux semaines    Ligue 2 Pro : Résultats des matches et classements des Groupes C et D    EN Hand féminine : la liste des 16 joueuses convoquées pour le mondial    Note – Economie bleue : La Tunisie subit un taux d'érosion côtière de 10 fois la moyenne mondiale    Suspension de tous les vols de passagers à destination du Maroc pour deux semaines dès lundi    Houcine Abassi: La solution à la crise politique est entre les mains de Kaïs Saïed    Inclusion des personnes porteuses de handicap: un défi majeur pour la municipalité de M'saken    Echaâb pour le dialogue avec les jeunes mais...    Secteur de l'assurance en Tunisie : Reprise du rythme de croissance    Omicron: Bien qu'inhabituels, les symptômes sont légers!    Coupe arabe : Classement des pays les plus couronnées    8ème anniversaire des événements de Siliana: Le parti des Travailleurs appelle à poursuivre ces responsables en justice    Foot-Europe: le programme du jour    Cité de la culture : Concert du duo Tsuji Hideki, Miyazaki Mieko et Amina Srarfi    La profession du conseiller fiscal    Algérie : Fort séisme à Béjaïa    Aviron – Championnat arabe de plage : 15 médailles pour la Tunisie    Omicron: Est-il plus dangereux que les autres variants?    NEWS: Doublé de Issam Jebali    Ligue 1 : St Etienne – PSG, les compos probables    Tennis-Coupe Davis: Bel exploit des Tunisiens !    Météo de ce dimanche    Appel à la prudence face au nouveau variant de Covid-19    MEMOIRE: Docteur Hind CHOUIHI, ep. OUESLATI    Exposition « Tourments » de l'artiste Hope Mokded à Nîmes: Exposition engagée    Arts plastiques:TGM galerie ouvre ses portes    Cérémonie d'ouverture du « Focus Japon » à la Cité de la Culture: Immersion dans la culture japonaise    Sfax: Suivi des opérations de distribution de l'huile végétale subventionnée [Vidéo]    La Tunis appelle la communauté internationale à amener Israël à se conformer aux résolutions de l'ONU    Tunisie Telecom fait bénéficier son expérience RSE aux étudiants au Forum de l'ENSIT    Pourquoi? | Le mystère de l'huile subventionnée    Lancement effectif du réseau ferroviaire rapide : ll faut en finir avec les fausses annonces    A l'Avenue Habib-Bourguiba : Un individu armé voulant attaquer le MI maîtrisé    Tunisie-Ben Guerdane [PHOTOS] : La Garde Maritime a secouru 461 immigrants clandestins issus de 17 pays africains    Encore une fois, une compétence Tunisienne s'affirme à l'étranger    The Washington Post évoque la Tunisie    Ouverture du 8ème Festival de la création de l'UGTT en présence de Taboubi et de Guettat    Prix FABA de littérature : Remise des prix de la 1ère édition le 4 décembre 2021    487 migrants irréguliers secourus au large de Kerkennah    Festival du film maghrébin d'Oujda : La Tunisie rafle 3 prix    Chronique d'une catastrophe annoncée au Musée du Bardo    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.



Tunisie : Le «mystère» des réserves constantes en devises continue !
Publié dans Tunisie Numérique le 05 - 08 - 2020

En dépit de la fragilité de la situation économique en Tunisie et de la détérioration des finances publiques sur fond d'un état imminent d'insolvabilité, suite à la demande officielle de rééchelonner des dettes extérieures, les réserves en devises restent constantes à environ 137 jours d'importations, soit l'équivalent de 21 milliards de dinars.
Il s'agit là d'une situation « mystérieuse » et paradoxale, au sens des normes monétaires locales et internationales.
Les réserves internationales comportent, d'après les notes méthodologiques des statistiques financières de la Banque Centrale de Tunisie (BCT), la situation à la fin d'une période donnée des avoirs bruts en devises, en or, en droits de tirages spéciaux (DTS) – qui sont des actifs de réserve international – ainsi que de la position de réserve au Fonds monétaire international (FMI).
Selon la BCT, les réserves en devises sont considérées comme un filet de sécurité financier et sont utilisées pour subvenir aux besoins stratégiques de liquidité de l'économie en cas de pression sur les comptes extérieurs.
Cependant, la situation des comptes extérieurs n'a cessé de se dégrader tout au long de ses dernières années, d'ailleurs, d'après les chiffres de l'Institut national de la statistique (INS), les échanges extérieurs aux prix courants à fin juin dernier, sont en baisse ce qui a engendré un déficit de 6602,8 millions de dinars.
En outre, les chiffres officiels montrent que les recettes touristiques ont baissé de 1571.4 millions de dinars à la fin du mois de juillet écoulé par rapport à la même période de l'année précédente et que les transferts des tunisiens à l'étranger étaient faibles et n'ont pas dépassé 2891.2 millions de dinars et ce, contre le paiement d'un service de dette extérieure pour 5677.5 millions de dinars. Quant aux flux des investissements étrangers, ils sont pratiquement aux abonnés absents, dès le début de l'année.
Il va de soi que les réserves en devises doivent normalement baisser.
Néanmoins, le « stockage » par la BCT, des crédits extérieurs d'une enveloppe de 3939.3 millions de dinars obtenue durant le premier semestre au compte des réserves en devises à laquelle s'ajoute une autre enveloppe de 2625 millions de dinars de prêts contractés auprès de banques locales, ne peut que faire garder constant le niveau des réserves.
Faut-il rappeler aussi que ce « stockage » est « efficace » du fait que les dépenses d'investissements directs de l'Etat prévues au budget de l'Etat de l'année en cours n'ont pas dépassé fin juin dernier 825 millions de dinars ce qui représente un montant quasiment insignifiant (256 millions d'euros), d'autant plus qu'il est en baisse de 49.4% par rapport à juin 2019.
Le fait de maintenir un niveau plus ou moins adéquat de réserves en devises sans investissement public rien que pour échafauder une situation monétaire délabrée est une manœuvre qui ne peut que retarder la chute du système financier national qui souffre, non seulement de la détérioration de ses fondamentaux mais surtout de pratiques de camouflages d'une réalité désastreuse que les observateurs n'ont cessé de dénoncer.
Sur un autre plan, la question de l'indépendance de la BCT consacrée par la loi 2016-35 commence à montrer ses limites du fait de l'accumulation de plusieurs interférences difficilement gérables.
Que se passe-t-il en Tunisie?
Nous expliquons sur notre chaîne YouTube . Abonnez-vous!


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.