REMERCIEMENTS: Dorra Bent Salah ANNABI et Souad KAAK    MEMOIRE: Mohamed Mohieddine Jemal    La statue d'Ibn Khaldoun au centre de la polémique !    CAB: Rien que la victoire !    ATHLETISME — MEETING DE MARCHE FEU GAMOUN A AKOUDA: Place à la marche athlétique    Mes odyssées en Méditerranée | Décret de 1932 et naissance des syndicats indépendants: «Revendiquons», le journal des ouvriers en lutte    Perspectives: Arrêtons le gaspillage industriel ! Par Chokri GHARBI    Tunisie-Ligue 1 : Classement général avant les matches de ce dimanche    PROJET TEC-MED: Renforcement des capacités des ressources humaines    Hichem Mechichi commémore les évènements du 7-mars à Ben Guerdène    Quand l'origami fait la déco    Tendance coloration 2021: Les couleurs naturelles et chaudes ont le vent en poupe    Tunisie-Ligue 1 (J16): les matches de ce dimanche    Football : Programme TV de ce dimanche 07 mars 2021    Hamadi Chiheb, ancien milieu de terrain de l'ASM et de Fortuna Cologne: «Il ne reste que les souvenirs…»    Tunisie [Vidéos]: Hichem Mechichi à Ben Guerdane pour commémorer la cinquième année de "l'Epopée de Ben Guerdane"    Manifestation massive du PDL à Béjà    Peau hypersensible : retrouver le confort cutané    M'Dinti, un GIE à La médina de Tunis: Pour une régénération urbaine    La transition immobile: Panorama haute définition de la décennie 2011-2020    Météo | Ciel voilé et températures en légère hausse    Tunisie: Les jeunes, la révolution et les réformes    Tunisie – Pas d'affrontements entre les sécuritaires et des terroristes à Kasserine    Tunisie – Suspension d'un professeur pour suspicion de harcèlement sexuel    Tunisie – Mahdia : Arrestation de trois personnes qui vendaient un enfant d'un an et demi    Ibn Khaldoun très vite débarbouillé    Par Jawhar Chatty : Ibn Khaldoun et le FMI    Hichem Mechichi inaugure le projet de raccordement de Djerba au gaz naturel    Londres s'inquiète des recrutements d'adolescents    En Tunisie, une parodie de gouvernance    Un mort dans des manifs de soutien à l'opposant Ousmane Sonko    Nouveau volet de sanctions américaines    Un pays aux abords de la crise des nerfs !!    Othman Babba dans la ville    Entre le choix et l'obligation    Festival des expressions féminines    Tunisie [Vidéo]: Colère des Agences de publicité et de communication après l'enlèvement des panneaux de publicité par la municipalité de Sfax    Reprise des horaires administratifs ordinaires    Hichem Mechichi ne démissionnera pas    Arrestation d'un homme ivre dans un cimetière : le vrai du faux    LC Afrique (Poules / 3èJ): les matches de ce samedi    « Sortilèges d'une jeunesse », mémoires de Abdeljelil Karoui : Un véritable morceau de bravoure !    Par Hadi Sraïeb: La logique du FMI fait partie du problème et pas de la solution !    Pour le 4ème mois de suite, le taux d'inflation reste à 4,9%    Vernissage de la Biennale de l'art, exposition caritative sous le thème du " Pop Art "    Pourquoi les vaccins contre le Covid font flamber les prix du pétrole?    L'OMS félicite le Maroc pour ses performances dans la campagne de vaccination    Une autoroute Nord-Sud facilitera à la Tunisie l'accès au marché africain    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





Par Jawhar Chatty : Ce ne sera pas un remake de 2011
Publié dans Tunisie Numérique le 22 - 01 - 2021

Un «nouvelle» révolution est en marche, presque en sourdine. Ce ne sera pas un remake de «celle» de 2011, «importée» et sans chef, tout du moins un chef autochtone!
A la place d'un discours solennel, conventionnel, de Carthage, le président Kais Saïd, rigide, droit dans ses bottes, a préféré hier aller se mélanger à la foule, à la Mnihla, en réaction aux «grabuges» juvéniles nocturnes de ces derniers jours. Il s'était adressé au Peuple non pas de Carthage mais depuis un quartier populaire à des années de lumière des quartiers huppés de la Marsa ou de Mutuelle-ville...
Le Monsieur sait ce qu'il fait. Pour un supposé autiste, il sait même trop ce qu'il fait et où il entend arriver.
Chose remarquable en effet est la similitude des cris de la foule, ses revendications, ses pressantes et urgentes demandes, entre celles d'hier à Mnihla autour de Kais Saied et celles aujourd'hui à l'Avenue Habib Bourguiba.
Une similitude si frappante, le signe sans aucun doute d'une certaine continuité, tout du moins d'un certain fil conducteur d'une logique implacable, impénétrable dont seuls les véritables autistes ont le secret!
La cible est désormais connue. Déclarée : l' ARP que la foule appelle à sa dissolution. Cependant, la véritable cible à «abattre», à «faire dégage» pour rester dans le lexique révolutionnaire n'est moins que le président actuel de l'ARP, principalement et surtout le leader et président du mouvement islamiste Ennahdha.
Saied est allé hier à Mnihla. Il a choisi de pas faire un discours télévisé, mais sortir et parler aux gens, aux petites gens ! De plus, le message était bon et le langage était bon dont l'écho ne s'est pas fait trop attendre, il nous vient aujourd'hui de la foule des petites gens (et autres sans doute...) présents sur l'Avenue Habib Bourguiba.
Ce ne sera pas un remake de 2011.
Aujourd'hui, la nouvelle Marche semble avoir bien un chef, un leader, même s'il est présent-absent. Aujourd'hui, l'Avenue la symbolique qu'elle représente, demain le Bardo peut-être. Le Bardo parce qu'il qu'il est de loin le seul centre du pouvoir clairement contesté...pour ne pas dire abhorré par la foule.
Peut-être! Les prochains jours nous le diront…
Jawhar CHATTY, Ancien Rédacteur en chef La Presse.

Partagez8
Tweetez
Partagez
8 Partages
Que se passe-t-il en Tunisie?
Nous expliquons sur notre chaîne YouTube . Abonnez-vous!


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.