Que risque Rached Khiari ?    France: Les ambassadeurs de la Tunisie et l'Italie discutent la relance du tourisme    Médenine-Coronavirus : Une situation épidémiologique préoccupante    Inde-Coronavirus : Nouveau record quotidien de victimes!    Tunisie – Covid19 : Pourquoi refusent-ils d'accélérer la vaccination ?    Coupe de la CAF : L'Etoile du Sahel éliminée, le CS Sfaxien en quarts    Dans un marché déserté, la bourse de Tunis récupère timidement ses pertes    Assurances Maghrebia : Chiffre d'affaires en hausse de 12,81% au 1er trimestre 2021    « Mahdia, chroniques d'une ville heureuse », le récit enchanteur de Alya Hamza    Prolongation de la validité des certificats de visite technique    Ministère des Finances Facilitations en faveur des entreprises impactées par la crise du Covid-19    Syrie : Bashar Al-Assad présente sa demande de candidature aux élections présidentielles    Nouveau round FMI-Tunisie : y aurait-il de nouveaux crédits ?    Monde: Daily brief du 21 avril 2021    Afrique : 4,5 millions de cas Covid-19 confirmés    PSG vs Angers: Où regarder le match des quarts de finale de la Coupe de France du 21 avril?    Levée du sit-in des employés de Shems FM    CNRPS : Une application pour payer les cotisations en ligne    Manque de solidarité : Trabelsi fustige les grandes surfaces    Le Synagri fustige la hausse des prix des carburants    Le point sur l'épidémie du coronavirus dans les pays arabes : Mise à jour Du 21 Avril 2021 à 11H00    Arrestation à Mahdia de trois personnes impliquées dans des affaires terroristes    Tunisie – météo : Brouillard local le matin et hausse des températures    Abdelkarim Harouni : Kaïs Saïed est un projet de dictateur !    MEMOIRE : Khalifa BOULAARES EL HERZI    L'ambassadeur Moez Mahmoudi renforce le cabinet du ministre de l'Economie, Ali Kooli    Populisme, accusations sans preuves et discours de bas niveau : Qui mettra fin aux dérapages des députés ?    CONDOLEANCES    Billet | Relais de croissance    Foot-Europe: le programme du jour    Al Ahly (Egypte) – Ali Maaloul entame son programme de réadaptation physique sur le terrain    BCT : Les avoirs en or de la Tunisie s'élèvent à 675 MD, à fin décembre 2020    News | Retour en octobre pour Dahmen    Coupe de la CAF | Salitas-CSS (17h00 à Ouagadougou) : Mettre les bouchées doubles    Foot – Les clubs anglais disent "stop" à la Super League !    Un blessé dans l'explosion d'une mine à Châambi    Un citoyen perd une jambe dans l'explosion d'une mine au Mont Chaâmbi    Dernière minute- Kasserine : Etat de santé du citoyen blessé dans l'explosion d'une mine    Israël : 73 ans d'existence mais que de nuages sur la fête !    Décès du président du Tchad Idriss Déby    Exposition collective «L'espace du dedans, livres d'artistes» à la galerie A. Gorgi : Un médium d'art total    Espace | Vol d'un hélicoptère sur Mars    Mood Talent organise sa 36e édition à Dar El Marsa du 23 au 25 avril    "Covid'Art Espoir" s'engage pour CoviDar    Tunisie : Le mois du patrimoine en ligne du 18 avril au 18 mai    Les indiscrétions d'Elyssa    «Le Cadeau» de Farah Nabulsi: Court simple et très émouvant    Par Henda Haouala – La série TV « Ken ya Makenech » : délicieuse, grave et soignée    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





Nabli: Je n'ai pas de problème personnel avec Marzouki et la décision de me démettre de mes fonctions est injustifiée
Publié dans TAP le 06 - 07 - 2012


Tweet
Share
TUNIS (TAP) - Le Gouverneur de la Banque centrale de Tunisie (BCT), M.Mustapha Kamel Nabli, a affirmé que la décision de sa démission prise par le président de la République provisoire, M.Mohamed Moncef Marzouki « n'est pas fondée sur des arguments clairs et convaincants», infirmant « l'existence d'un quelconque problème personnel avec le président de la République ».
«Je fais affaire avec cette décision d'un point de vue institutionnel » a-t-il dit, avant d'ajouter « que si le volet personnel ou le poste en soi prévalait dans cette affaire, j'aurai présenté ma démission depuis longtemps, ce qui compte le plus pour moi c'est l'intérêt de la Tunisie et le succès de la transition démocratique ».
M.Nabli a estimé que son commentaire au sujet de la démission « dépasse toutes les considérations personnelles et concerne plutôt le respect du volet institutionnel». S'adressant, vendredi, aux médias tunisiens et étrangers, il a fait savoir que les raisons justifiant cette décision « unilatérale », n'ont pas encore été divulguées et que l'Assemblée nationale constituante (ANC) n'a pas été consultée dans cette décision.
M.Nabli a tenu ce point de presse au siège de la BCT, un jour après l'avoir informé que son dossier est en cours d'examen par l'ANC et 10 jours après l'annonce de la décision de son limogeage par le président de la République.
« Cette décision a introduit la BCT dans des tiraillements politiques, et ce, alors que l'ANC l'ait épargnée d'une telle situation conformément à l'article 26 de la loi sur l'organisation provisoire des pouvoirs publics, relatif à l'indépendance de la banque, plus particulièrement, pour ce qui a trait à la nomination et la démission des premiers responsables de la BCT.
Il a relevé que plusieurs points de divergences entre la BCT et le gouvernement ont été dépassés, faisant remarquer que « le gouvernement n'a pas pris une décision claire au sujet du limogeage et a préféré transférer cette décision à l'ANC.
Il a précisé que les positions prises par la BCT et ses communiqués ne visent pas « à perturber le travail du gouvernement ». « Le travail de la BCT consiste à analyser la situation économique afin d'éclairer l'opinion publique et expliquer les décisions prises par cette institution (BCT)», a précisé M.Nabli. Il a, en outre, souligné que la divergence des points de vues constitue un facteur «d'enrichissement ».
Et de préciser que les bailleurs de fonds et les investisseurs étrangers accordent un grand intérêt à la stabilité des entreprises financières en Tunisie, relevant que la BCT ne dissimule aucun dossier de corruption. « Tous les dossiers ont été présentés à la justice », a-t-il indiqué.
M.Nabli a par ailleurs affirmé que « toutes les accusations portées contre lui et contre la BCT sont infondées », ajoutant que « toutes les parties impliquées dans la publication de ces accusations seront poursuivies».
D'autre part, le gouverneur de la BCT a indiqué qu'il n'a pas rencontré le président de la République provisoire, ajoutant qu'il attend la fixation d'une date pour une audience au cours de laquelle il lui présentera le rapport annuel de la BCT.
S'Agissant du dossier du financement des partis, M.Nabli a déclaré que «la BCT a présenté à la cour des comptes toutes les informations relatives au financement des partis politiques, au cours des élections d'octobre 2011». «La cour des comptes publiera son rapport », a ajouté M.Nabli.
Répondant aux interrogations des journalistes, il a qualifié sa relation avec l'ex Premier ministre, Béji Caïd Essebsi «de bonne». Et d'ajouter : « je n'ai pas de problèmes d'être l'ami de l'homme d'affaires Kamel Letaïef tant que ce dernier n'a pas commis d'actes illégaux ».
M.Nabli a par ailleurs souligné qu'il n'a toujours pas présenté sa démission pour deux raisons. La première, c'est qu'il n'existe pas de causes objectives qui le poussent à le faire et la deuxième raison est liée au timing. « Le fait de présenter ma démission sous la pression politique constitue un facteur déstabilisant par la BCT », a-t-il soutenu.
M.Nabli a fait savoir que « la BCT ne tolère aucune intervention étrangère concernant la question de la révocation, qui est une question interne », relevant que les institutions internationales comme le FMI « n'ont pas exprimé d'insatisfactions concernant les politiques financières adoptées par la Tunisie au cours de la période actuelle».
Le gouverneur de la BCT a rappelé qu'en cas de la non adoption par l'ANC de la décision relative à sa révocation, il restera à son poste, qu'il a d'ailleurs occupé juste après la Révolution, pour une période de 6 ans, conformément à la loi qui vise la préservation de la fonction du Gouverneur de la banque centrale.
Tweet
Share
Précédent Suivant


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.