Tunisie-audio : Changement des horaires des bus, métros et TGM suite au changement des horaires du couvre-feu    Budget de l'Etat et financement intérieur : La réponse du ministre des finances au Gouverneur de la Banque Centrale    Mohamed Larbi Bouguerra: Netanyahou, bientôt orphelin de Donald Tromp ?    DE PARTOUT...DE PARTOUT...    Espérance de Tunis : Abderrahmane Meziane sur le départ    El Kamour, jusqu'à quand ?    Au Grand Tunis : La circulation n'est pas interdite entre les gouvernorats de Manouba, Ariana, Ben Arous et Tunis, et ni soumise à autorisation    Libye: 782 nouvelles infections au coronavirus enregistrées    CONDOLEANCES    Tunisie – Des mesures, oui... Pertinentes, on ne sait pas... A partir de quand, Dieu seul le sait !    CONDOLEANCES : Rafika AYED    Football : Programme TV de ce jeudi 29 octobre 2020    L'attaque de Nice.. Le bilan s'alourdit. Nouvelles données sur l'assaillant    France : Nouvelle attaque armée à Avignon    Bilel Sahnoun, Directeur Général de la Bourse de Tunis : «Pour la cotation en Bourse des entreprises publiques»    Eliminatoires CAN 2021 : Vers le report du match Tunisie-Tanzanie ?    Volleyball | Calendrier de la fin de la saison : A quand le feu vert?    L'EST recrute Farouk Ben Mustapha : Le jeu de la hiérarchie et de la concurrence ...    Menace de dissolution du bureau fédéral : Qui a tort, qui a raison ?    Express    Le maire de Nice : Je confirme que tout laisse supposer à un attentat terroriste    COVID-19 : Les nouvelles restrictions décidées en Tunisie    Moyens de transport public et protocole sanitaire : Inconscience et laisser-aller des usagers !    France : Trois morts et plusieurs blessés dans une attaque au couteau à Nice, l'auteur interpellé    Wissam Ziadi et Marouen Ben Rejeb, co-fondateurs de l'association méditerranéenne ART et Nature (AMAN) à La Presse : «Boubli» cible les jeunes au cœur de la ville    Fête du Mouled : Les vœux de La Presse    Banque Nationale Agricole : Un PNB de 457 millions de dinars (fin septembre 2020)    Météo | Températures maximales comprises entre 20 et 25 °C    Tunisie [Vidéo]: L'Assida dans un café à Médenine en perpétuation de la tradition du Mouled    Liste de 21 applications mobiles dangereuses téléchargeables sur Play Store à supprimer    Les 5 raisons de chasser en Tunisie    Hamouda Ben Slama: Non, il (Macron) ne renoncerait pas aux caricatures (de Mahomet) !...    Abdelmadjid Tebboune transféré en Allemagne pour des « examens médicaux »    Tunisie : Visite du chef de la diplomatie nippone début décembre    Duel surprise Trump-Biden dans l'Etat de Géorgie    Route cinématographique en Tunisie sur les traces des films cultes, pour la promotion du tourisme durable    Une nébuleuse et des ruches    L'origami, l'art du pliage de papier    Une bataille entre l'ancien et le moderne qui en cache d'autres    STB : Un PNB de 411 millions de dinars (30 09 2020)    L'art urbain tunisien visible sur la clôture de l'ambassade de la Tchéquie à Tunis    Hichem Mechichi à propos de la lutte contre le Covid-19 : Les résultats obtenus jusqu'à présent sont toujours inférieurs aux attentes espérées    AMVPPC : appel à projets pour la valorisation du patrimoine culturel par le numérique    Création auprès de la présidence de la République d'une commission chargée de la restitution des fonds détournés    Espace «Préface» à Sousse : Activités maintenues    USA : Mélanie Trump : " Nous devons garder Donald à la Maison-Blanche pour qu'il puisse finir ce qu'il a commencé "    Ooredoo unit ses forces et poursuit son soutien national pour lutter contre la propagation du Covid-19    Tunisie: Exportation de 343.000 tonnes d'huile d'olive en 11 mois pour 2,78 millions de dinars    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





Un nouveau né dans la région MENA n'atteindra à l'âge adulte que 57% de ses capacités productives
Publié dans Tuniscope le 17 - 09 - 2020

“Un enfant né aujourd'hui dans la région du Moyen-Orient et de l'Afrique du Nord (MENA) n'atteindra à l'âge adulte que 57% des capacités productives qu'il ou elle aurait pu accumuler en ayant bénéficié d'une éducation complète et d'une parfaite santé “, avertit, jeudi, la Banque mondiale (BM).
Selon un rapport consacré à l'indice de capital humain 2020, et dans lequel la Tunisie a maintenu son ancienne position (0,52), la BM précise que les performances des pays MENA en termes de capital humain sont très disparates en fonction du niveau de revenu et de l'exposition à la fragilité et au conflit.
” Les Etats les plus riches du Conseil de coopération du Golfe (CCG) affichent des valeurs supérieures (indice HCI situé entre 0,56 et 0,57), distançant les pays en situation de conflit, comme le Yémen (0,37) et l'Iraq (0,41) “, soulignent les auteurs du rapport.
L'indice de certains pays comme la Tunisie, la Jordanie et le Koweït n'a pas évolué alors que certains pays tels que les Emirats arabes unis, le Maroc et Oman ont amélioré leurs performances depuis dix ans.
” Globalement, et à niveaux de revenu identiques, les pays MENA obtiennent de moins bons résultats sur le plan du capital humain que les pays d'autres régions “, indique le rapport.
En effet, l'indice 2020 calcule le niveau attendu de productivité des futurs travailleurs et propose un instantané des performances sur le plan du capital humain juste avant la survenue de la pandémie de coronavirus (Covid-19).
D'après la BM, cet indice établit une référence pour suivre l'évolution du capital humain et apporte des éléments concrets en appui à la définition de politiques de protection des populations et d'investissement dans leur avenir, pendant la pandémie et au-delà.
” Alors que la pandémie risque d'anéantir les fragiles progrès du développement humain, les pays MENA doivent se mobiliser davantage pour améliorer l'efficacité des investissements dans leurs populations “, souligne Ferid Belhaj, vice-président de la BM pour la région Moyen-Orient et Afrique du Nord.
“En plus d'aider tous ceux qui en ont besoin, pendant et après la pandémie, nous nous engageons à accompagner les pays MENA pour qu'ils puissent récupérer ces gains durement acquis, les consolider et les étendre”, ajoute-t-il.
Selon le rapport, l'utilisation du capital humain existant reste problématique dans la région MENA, les pays ne parvenant pas à traduire les compétences et le potentiel productif de pans entiers de leur population en croissance économique.
La valeur moyenne du HCI pour la région MENA baisse de plus d'un tiers (de 0,57 à 0,32) lorsque l'indice prend en compte la part de la population d'âge actif effectivement employée.
A cause du faible taux de participation des femmes à la population active, en particulier parmi les diplômées de l'enseignement supérieur, les pays MENA et notamment ceux du CCG, affichent le plus grand écart de taux d'utilisation hommes/femmes.
Le fort taux de chômage des jeunes explique la sous-utilisation du capital humain et les tensions sociales en de nombreux points de la région.
Dans certains pays, les écarts hommes-femmes restent importants. L'indice de capital humain pour les hommes (0,55) est plus faible que pour les femmes (0,59) au niveau régional et dans la plupart des pays MENA.
Ces différences sont à imputer essentiellement aux moins bons résultats éducatifs des garçons, les filles accomplissant plus de la moitié d'une année supplémentaire de scolarité ajustée en fonction de l'apprentissage par rapport aux garçons (8,0 contre 7,4).
De même, la directrice régionale pour le développement humain à la Banque mondiale, Keiko Miwa, a affirmé que malgré les progrès obtenus depuis dix ans, les résultats de l'indice de capital humain 2020 montrent que les pays MENA ont encore beaucoup à faire pour améliorer leur niveau de capital humain, son utilisation et l'égalité entre les sexes “.
Et d'ajouter que ” la pandémie crée des risques mais elle pourrait aussi être l'occasion de reconstruire en mieux le capital humain des pays MENA.
L'indice de capital humain mesure et compare les principales composantes du capital humain à l'échelle de la planète ; à savoir la somme de connaissances et de compétences et la santé qu'un individu accumule tout au long de sa vie.
La mise à jour 2020 de l'indice de capital humain intègre les toutes dernières données disponibles pour 174 pays, soit 17 pays de plus que dans l'édition 2018. Elle s'appuie sur des séries de données nouvelles et enrichies pour chacune des dimensions de l'indice disponibles en mars 2020.


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.