FITA 2021 : Neuf ministres africains seront présents aux côtés des plus grands bailleurs de fonds    Le programme des demi-finales de la Coupe de Tunisie    Ons Jabeur disputera deux finales aujourd'hui    Tunisie – La Météo du dimanche    Médenine: Un candidat au bac testé positif et la situation épidémique est stable selon le directeur régional de la santé préventive    Tunisie – L'image du jour    Ghar El Melh : Arrestation de deux personnes exploitant des parkings anarchiques    Tunisie – Kairouan : Couvre feu à partir de 17 heures    Changement de la loi animale en Tunisie: Ça commence à décoller à l'ARP...    NEWS: Houcine Rabii positif au coronavirus    Ligue des champions – Demi finale aller – EST-Al Ahly (0-1): Le métier d'Al Ahly...    Canicule: Adopter les gestes de prévention pour éviter les complications    Exposition de groupe «Itération» à la Galerie Aïn Répéter pour mieux dire    Participation du centre international de Tunisie pour l'économie culturelle numérique à la foire du livre du 17 juin au 27 juin à la cité de la culture: Des livres audios et six essais par des voix féminines au programme    SALON POLLUTEC La Tunisie en tant qu'invitée d'honneur    Réseau méditerranéen d'investissement ANIMA: La Tunisie, premier pays bénéficiaire    Protection contre la violence et la discrimination fondées sur l'orientation sexuelle et l'identité de genre: Observations préliminaires sur la situation en Tunisie    65e Anniversaire de la création de l'Armée: Hommage à l'Armée nationale et gloire au soldat tunisien    Affaire Nabil Karoui — l'association tunisienne des experts judiciaires affirme : «Aucune mise en accusation n'a été formulée à l'encontre des experts»    Entretien avec Ridha Dhib (artiste visuel et marcheur): Le devenir territoire    Ammar Mahjoubi: L'histoire à Rome de César à Auguste    Ons Jabeur affronte Daria Kasatskina pour la finale du tournoi de Birmingham    Bizerte : Approbation de 8 projets d'un coût total de 10 millions de dinars    Un hôpital de campagne militaire à Kairouan sur ordre de la présidence de la République    Rafik Abdessalem : Le référendum donnera une couverture à une nouvelle dictature aliénée    Trabelsi appelle à des réformes dans l'espace de travail basées sur une approche participative    La vulnérabilité de 53% des terres en Tunisie est très élevée face au phénomène de la désertification (ministère)    Démarrage du festival Gabès Cinéma Fen : Découvrez le programme du 19 au 26 juin 2021    Ouverture d'une exposition de femmes rurales au Palais Ennejma Ezzahra    Tunisie : La production nationale de gaz naturel augmente de 62%    Programme TV du samedi 19 juin    Handball | Play-off (11e journée) : CA-EST décisif pour le titre    Un conseil ministériel régional dédié à Sfax prévu le 15 juillet    Pollutec 2021 : La Tunisie invitée d'honneur à Lyon    BH Bank: Med Salah Chebbi El Ahssen Président et Hichem Rebai Directeur général    Tunisie – Etats-Unis : Visite virtuelle de Wendy Sherman à Tunis    Euro: les matches de ce samedi    Un fils de la médina d'envergure universelle: Ibn Khaldoun    Houcine Abassi : Qui est Kaïs Saïed pour mettre en doute notre patriotisme ?    Haniyeh au Maroc, bien que le pays ait normalisé ses relations avec Israël    Cannes 2021 : la tunisienne Kaouther Ben Hania membre du jury de la compétition Courts métrages    Monde- Daily brief du 17 juin 2021: Fin de l'obligation du port du masque en extérieur en France    "La Tunisie un allié important pour les Etats-Unis et pour le continent africain" (Andrew M. Rohling)    La migration "irrégulière" vers l'Europe ne doit en aucun cas être résolue dans le cadre d'une approche sécuritaire (Saied)    Ce qui s'est passé en Algérie est-il un signe de la fin de l'ère des islamistes du Monde ?    Monde- Daily brief du 16 juin 2021: Sommet Poutine-Biden à Genève    Un soldat blessé lors de l'explosion d'une mine à Mghilla    La Tunisie accueille une partie de l'exercice militaire "African Lion 21" (Défense)    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





Perspectives économiques 2020 : L'Afrique du Nord, deuxième région la plus performante
Publié dans WMC actualités le 15 - 07 - 2020

L'Afrique du Nord était, en 2019, pour la seconde année consécutive, la deuxième région la plus performante d'Afrique, avec une croissance de 3,7%, selon l'édition 2020 des Perspectives économiques en Afrique du Nord, publiée, mardi 14 juillet, par la Banque Africaine de Développement (BAD).
Les estimations montrent néanmoins des performances contrastées entre l'Algérie, l'Egypte, la Libye, la Mauritanie, le Maroc et la Tunisie, sachant que l'Algérie et la Tunisie, ont enregistré une croissance atone, respectivement à 0,7% et 1%.
Ainsi, la Mauritanie et l'Egypte ont enregistré les résultats les plus solides dans la région, avec un taux de croissance, en 2019, de 6,7% et de 5,6%. La croissance est estimée à 2,5% au Maroc, légèrement en baisse par rapport à 2018.
La même source a rappelé que la pandémie de Covid-19, qui figure parmi les plus grandes crises sanitaire, économique et sociale de ce début de 21ème siècle, a frappé, durement, les pays nord-africains, ajoutant que ses conséquences multiples sont sans précédent sur la santé, l'emploi et la croissance économique.
" Face à cette crise inédite, les pays de la région ont pris des mesures sanitaires et budgétaires pour endiguer la propagation du virus et protéger leurs populations ", souligne la même source. Et d'ajouter que l'important ralentissement, dû à l'interruption de l'activité dans plusieurs secteurs, a eu des incidences socio-économiques de grande ampleur.
Scénarios possibles de reprise post Covid-19
Selon les auteurs du rapport, l'accélération de la levée des restrictions en Afrique du Nord, accentue l'incertitude et laisse place à une reprise selon deux scénarios distincts.
Le premier scénario (de référence) table sur une sortie de crise, à partir de juillet 2020 et le second, plus pessimiste, voit persister la pandémie, jusqu'en décembre 2020.
Selon le premier scénario, la croissance régionale perdrait 5,2 points de pourcentage, ce qui détériorerait la croissance à -0,8%, tandis que ce recul se situerait, dans le second scénario, à -6,7 points de pourcentage, générant une récession de -2,3%.
En 2021, la reprise économique est prévue, avec une croissance nord-africaine de 3,3% dans le scénario de référence et de 3% dans le scénario pessimiste.
Les Perspectives économiques en Afrique du Nord 2020 ont fait ressortir que les secteurs des services, du tourisme et de l'industrie, plus forts contributeurs à la croissance régionale, ont été fortement touchés par les nombreuses mesures de restriction.
Détérioration des déficits budgétaires et des comptes courants
Le rapport indique que l'impact défavorable de la pandémie sur la demande mondiale ainsi que sur les cours des produits de base, devrait entraîner une détérioration des déficits budgétaires et des comptes courants dans les pays de la région.
Le déficit budgétaire pourrait, dans le scénario pessimiste, atteindre en moyenne 10,9% du PIB régional, en 2020. En 2019, le solde budgétaire estimé à -5,6% du PIB régional, a été au-dessus de la moyenne africaine de – 4,7%.
S'agissant des comptes courants, les pays nord-africains ont enregistré, en 2019, un déficit moyen à 4,4% du PIB. Sur la base d'une hypothèse de réduction de 7,9%, de la demande mondiale et d'un cours du brut à un niveau de 20 dollars américains le baril, le scénario pessimiste laisse entrevoir un déficit de 11,4% du PIB, en 2020.
Cette situation est attribuable surtout au déficit des pays exportateurs de pétrole (20% et 19,8% du PIB en Algérie et en Libye) mais également à la Mauritanie (17%) et à la Tunisie (12,2%), dont les principaux partenaires commerciaux, la Chine et les pays européens, devraient être en récession en 2020.
Par ailleurs, le rapport souligne que la croissance n'a pas été inclusive en Afrique du Nord.
Les disparités sociales et régionales, déjà importantes, se sont aggravées en raison des répercussions socio-économiques de la pandémie.
Des réformes structurelles à engager et une intégration au ZECLAF est recommandée
Pour faire face à la pandémie, le document recommande d'engager des réformes structurelles, qui renforcent l'efficience du secteur public et la compétitivité du secteur privé, dans le but de créer davantage d'emplois.
Dans cette optique, le rapport appelle les pays nord-africains à maintenir l'effort budgétaire pour préserver les ménages et les entreprises affectés, outre le développement de l'agro-industrie qui est également préconisé pour promouvoir les chaînes de valeur agricoles locales.
Les pays devraient enfin chercher à renforcer leur intégration et ouverture commerciales, dans le cadre de la Zone de libre-échange continentale africaine (ZLECAF), ajoute le rapport de la BAD.
L'investissement dans le capital humain et les compétences est une condition indispensable à l'accélération du développement économique.
En Afrique du Nord, l'adaptation des compétences aux nouveaux métiers induits par la quatrième révolution industrielle nécessitera de coordonner les réformes des systèmes d'éducation et de formation, note le rapport.
Pour les travailleurs en activité, les pays devraient mettre en place davantage de mécanismes efficients pour la promotion de la formation en cours d'emploi. Afin de promouvoir l'investissement privé dans certains secteurs stratégiques, les gouvernements de la région pourraient envisager de fournir des subventions subordonnées à la création d'emplois en faveur des jeunes et des femmes, souligne le rapport.
Et d'ajouter que le développement du secteur manufacturier est, quant à lui, véritablement déterminant pour la croissance économique car il fournit des emplois productifs et bien rémunérés à un grand nombre de travailleurs.
Dans l'ensemble, les effets négatifs de la pandémie seront liés à la gravité et à la durée de la pandémie, à l'efficacité des mesures de riposte engagées et au niveau des ressources consacrées à l'endiguement de la crise, conclu le rapport.


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.