Justice-Clan Ben Ali: Six ans de prison ferme à l'encontre de Leila Trabelsi et Nessrine Ben Ali    Tunisie-Maroc: Tunisair lance un programme de rapatriement des tunisiens bloqués au Maroc    Tournoi de Charleston 2 : Ons Jabeur se qualifie en finale    Par Henda Haouala – La série TV « Ken ya Makenech » : délicieuse, grave et soignée    Les lieux de culte qui ne respecteront pas le protocole sanitaire seront fermés    Covid-19 : Tous les chiffres de la situation sanitaire en Tunisie    Covid -19 : Suspension des cours et autres mesures annoncées    Covid-19 : Interdiction de circulation aux voitures, motos et transport urbain    Athletic Bilbao – FC Barcelone : sur quelle chaîne voir le match ?    Ligue 1 française : Wahbi Khazri égale Pauleta    384.6 millions de dinars d'investissements agricoles déclarés, à fin mars 2021    L'ANSI recommande l'installation de YouTube Kids    La prochaine mission habitée vers la Lune se fera dans un vaisseau de chez SpaceX    Groupe QNB : Résultats Financiers du premier trimestre 2021    Coupe du monde Qatar 2022: Qatar veut vacciner tous les visiteurs contre le Covid-19    MEMOIRE : Lilia AOUIJ    L'athlète tunisienne Raouaa Tlili remporte la médaille d'or au tournoi de Jesolo en Italie    CONDOLEANCES : Mohamed Aziz Ben DHAHRI    CONDOLEANCES : Feu Wassila CHARFEDDINE    Hausse des services de la dette extérieure cumulés de 10%    Covid-19 : une conférence, samedi, pour annoncer de nouvelles mesures    La balance commerciale alimentaire déficitaire de 251,7 MD à fin mars 2021    Foot-Europe: le programme du jour    L'UTAP réclame un tirage au sort pour l'octroi de permis de pêche du thon rouge    La Tunisie ne respecte pas les normes internationales de détention, accuse Fathi Jarray    La Russie interdit l'entrée sur son territoire de responsables de l'administration Biden    Clôture des candidatures aux élections municipales partielles de Sakiet Eddaier à Sfax    Covid-19 : 86 nouveaux décès et 2401 nouvelles contaminations enregistrés le 15 avril 2021    Météo : Temps pluvieux et températures en baisse    AMEN BANK 2020 : solidité et résilience    Habib Mellakh - Tunisie : La vaccination contre la covid-19 telle que je l'ai vécue    Othman Kechrid, une école (Album photos)    Tunisie-Enseignement : La Fédération Générale des Surveillants appelle à la suspension immédiate des cours    Tunisie – Les priorités du plan du gouvernement pour une sortie de crise !    FTDES -Immigration clandestine: Augmentation du nombre de cadavres retrouvés après le naufrage d'un bateau    Sfax | 3 migrants clandestins secourus et 21 corps repêchés    Tunisie – Projets d'attentats terroristes et d'assassinats politiques pendant Ramadan    Tataouine, le nouveau roman de Fawzi Mellah: la description des péripéties d'une randonnée dans le grand sud tunisien sans tomber dans le piège de l'orientalisme    Tunisie: Vers l'inscription de deux sites Tunisiens dans le patrimoine mondial de l'Unesco    Europa League : Les résultats des quarts de finale retour et les qualifiés    Vers l'inscription des sites d'el Magtaa et Sbeïtla au patrimoine mondial de l'UNESCO    Décès d'un citoyen dans l'explosion d'une mine à Kasserine    L'Agora abrite l'expo-vente Ramadan'ART By le collectif des créateurs    Zellige, l'un des piliers de l'artiste Slim Gharbi    400 éditeurs tiendront en septembre 2021 à Tunis les états généraux du livre francophone    Appel à des mesures efficaces en faveur des professionnels des arts dramatiques    L'entreprise autrement | Processus grippé, rêve brisé (*)    Militant des droits de l'homme et farouche critique des états unis, Ramsey Clark est mort    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





Tunisie: «Je n'ai pas de problème personnel avec Marzouki…» (Nabli)
Publié dans WMC actualités le 07 - 07 - 2012

Lors de la conférence de presse qu'il a tenue, vendredi 6 jullet 2012, le gouverneur de la Banque centrale de Tunisie (BCT ), Mustapha Kamel Nabli, a affirmé que la décision de sa démission prise par le président de la République provisoire, Mohamed Moncef Marzouki, «n'est pas fondée sur des arguments clairs et convaincants», infirmant «l'existence d'un quelconque problème personnel avec le président de la République». «Je fais affaire avec cette décision d'un point de vue institutionnel», a-t-il dit, avant d'ajouter que «si le volet personnel ou le poste en soi prévalait dans cette affaire, j'aurais présenté ma démission depuis longtemps. Ce qui compte le plus pour moi, c'est l'intérêt de la Tunisie et le succès de la transition démocratique».
M. Nabli a estimé que son commentaire au sujet de la démission «dépasse toutes les considérations personnelles et concerne plutôt le respect du volet institutionnel».
Il a également fait savoir que les raisons justifiant cette décision «unilatérale» n'ont pas encore été divulguées et que l'Assemblée nationale constituante (ANC) n'a pas été consultée dans cette décision.
A noter que M. Nabli a tenu ce point de presse au siège de la BCT , un jour après l'avoir informé que son dossier est en cours d'examen par l'ANC et 10 jours après l'annonce de la décision de son limogeage par le président de la république. «Cette décision a introduit la BCT dans des tiraillements politiques, bien que l'ANC l'ait épargnée d'une telle situation conformément à l'article 26 de la loi sur l'organisation provisoire des pouvoirs publics, relatif à l'indépendance de la Banque centrale, plus particulièrement pour ce qui a trait à la nomination et la démission des premiers responsables de la BCT ». Il a relevé que plusieurs points de divergences entre la BCT et le gouvernement ont été dépassés, faisant remarquer que «le gouvernement n'a pas pris une décision claire au sujet du limogeage et a préféré transférer cette décision à l'ANC.
Selon lui, les positions prises par la BCT et ses communiqués ne visent pas «à perturber le travail du gouvernement», et de préciser : «Le travail de la BCT consiste à analyser la situation économique afin d'éclairer l'opinion publique et expliquer les décisions prises par cette institution (BCT)».
Il estime par ailleurs que la divergence des points de vue est un facteur «d'enrichissement». M. Nabli a fait savoir que les bailleurs de fonds et les investisseurs étrangers accordent un grand intérêt à la stabilité des entreprises financières en Tunisie, relevant que la BCT ne dissimule aucun dossier de corruption. «Tous les dossiers ont été présentés à la justice», a-t-il indiqué.
De ce fait, «toutes les accusations portées contre lui et contre la BCT sont infondées», ajoute le gouverneur de la BCT, et que «toutes les parties impliquées dans la publication de ces accusations seront poursuivies».
D'autre part, le gouverneur de la BCT a indiqué qu'il n'a pas rencontré le président de la République provisoire, ajoutant qu'il attend la fixation d'une date pour une audience au cours de laquelle il lui présentera le rapport annuel de la BCT .
S'agissant du dossier du financement des partis politiques, M. Nabli a déclaré que «la BCT a présenté à la Cour des Comptes toutes les informations relatives au financement des partis politiques, au cours des élections d'octobre 2011», laquelle publiera son rapport, a-t-il ajouté.
Répondant aux interrogations des journalistes, il a qualifié sa relation avec l'ex-Premier ministre, Béji Caïd Essebsi «de bonnes». Puis d'ajouter: «je n'ai pas de problèmes d'être l'ami de l'homme d'affaires Kamel Lateif tant que ce dernier n'a pas commis d'acte illégaux».
Enfin, M. Nabli a indiqué n'avoir pas encore présenté sa démission pour deux raisons. La première, c'est qu'il n'existe pas de causes objectives qui le poussent à le faire, et la deuxième raison est liée au timing. «Le fait de présenter ma démission sous la pression politique constitue un facteur déstabilisant par la BCT», a-t-il soutenu. «La BCT ne tolère aucune intervention étrangère concernant la question de la révocation, qui est une question interne», relevant que les institutions internationales comme le FMI «n'ont pas exprimé d'insatisfactions concernant les politiques financières adoptées par la Tunisie au cours de la période actuelle».
Le gouverneur de la BCT a rappelé qu'en cas de la non adoption par l'ANC de la décision relative à sa révocation, il restera à son poste, conformément à la loi qui vise la préservation de la fonction du gouverneur de la Banque centrale.
WMC/TAP


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.