Tunisie – De quelle sortie de crise voulait parler Noureddine Tabboubi ?    Tunisie – Réadmission de Nabil Karoui à l'hôpital    Alors que le pays bouillonne, Hichem Mechichi au grand prix des pur-sang arabes    La Conect mise sur les énergies renouvelables pour la promotion de l'économie tunisienne    Tunisie | Covid-19 : 79 décès et 1.861 nouvelles contaminations enregistrés en 24 heures    Bilan Covid-19 : 79 décès et 1861 nouveaux cas en 24h    Sonede : Coupure d'eau à Gabès à cause d'actes de vandalisme    Tennis : Djokovic renverse Tsitsipas et remporte Roland-Garros    Banque allemande de développement KfW : Une subvention de 66 millions de dinars au profit des entreprises privées impactées par la pandémie du Covid-19    Tunisie – Mali : un arbitre égyptien au sifflet    La Libye au coeur du 3ème sommet « Startup Gate Summit 2021 », en juillet prochain, à Tunis    Si quelqu'un s'oppose à cette barbarie, qu'il parle maintenant ou se taise à jamais !    Tunisie : Quatre joueurs absents contre le Mali    Hichem Ajbouni dénonce le recours excessif à la violence par le gouvernement    Difficile d'être Tunisien    Memoire: Salem ATTIA    Handball — CAN des dames au Cameroun:Tunisie-Sénégal, une première place en vue !    NEWS: Ali Jmal signe à l'ESS    En marge de l'amère défaite de la Tunisie face à l'Algérie (0-2): Kebaïer en mauvais stagiaire !    Programme TV du dimanche 13 juin    Hommage: Une journée à la plage avec Zeyneb Farhat    Aujourd'hui, premier rendez-vous de «REGARDS DE PALESTINE» au CinéMadart: Contre l'apartheid, pour que leurs voix résonnent    Site de Carthage: cri de détresse du collectif de la société civile à Carthage    Tunisie – Deux disparus dans le naufrage d'une barque de clandestins au large de Kelibia    Tunisie – Météo du dimanche    Biden refuse de tenir une conférence de presse avec Poutine    USA : 14 blessés dans une fusillade à Austin au Texas    « The Dot »: Mechichi inaugure le Centre d'accompagnement des jeunes porteurs de projets dans les TIC    Au cœur de l'actu: Inquiétant ensauvagement !    Lette ouverte à l'Organisation Mondiale de Défense des Droits de l'Enfant: Le droit de l'enfant, une ligne rouge    Kaïs Saïed à Sidi Hassine : « Il n'y a pas une relation hostile entre la police et la population »    Patrimoine: L'Ichkeul en péril    Les Mélanges d'Histoire ancienne du Professeur Ammar Mahjoubi    Rafik Abdessalem : « Kais Saied ne distingue pas entre ses émotions et la gestion des affaires de l'Etat »    Ali Kooli évoque une éventuelle suppression de licences d'alcool    L'Assemblée prévoit plusieurs plénières au cours de la semaine du 14 juin 2021    Programme TV du samedi 12 juin    «La terminologie de la bourse et des organismes qui la côtoient» de Maria Leo : Un bel ouvrage, clair et utile    Jean Fontaine: Le migrant inversé    Bourse de Tunis : Le Tunindex clôture la semaine sur une note quasi-stable    La Tunisie est fin prête pour accueillir les voyageurs du monde !    Championnat national de lecture : La finale aura lieu le 11 juillet à Radès    Appel à candidature : Session de Formation 'Patrimoini' par Museum Lab au Kef    Un soldat blessé lors de l'explosion d'une mine à Mghilla    Emmanuel Macron se prend une gifle - La vidéo devient virale    La Tunisie accueille une partie de l'exercice militaire "African Lion 21" (Défense)    Après la 4e guerre israélienne contre Gaza, saura-t-on éviter la 5e ?    Israël, cette démocratie islamiste ?    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





Agriculture :
Les 5 projets pour promouvoir la pêche artisanale en Tunisie
Publié dans WMC actualités le 11 - 02 - 2015

La pêche côtière ou artisanale, qui représentait 25% de la production halieutique nationale en 2014, est confrontée à plusieurs menaces dont la surexploitation des ressources halieutiques, l'augmentation de la pêche illicite et l'absence d'un cadre réglementaire adapté. C'est ce qu'a affirmé à l'agence TAP Houssam Hamza, chef de service à la Direction générale de la pêche et de l'aquaculture (ministère de l'Agriculture).
La production du secteur de la pêche est estimée à 125.000 tonnes dont 30.000 tonnes pour la pêche côtière en 2014.
Pour pallier à cette situation, plusieurs projets ont été élaborés en collaboration notamment avec l'Union européenne, pour améliorer l'environnement institutionnel et juridique de la pêche côtière et, donc améliorer le revenu des petits pêcheurs...
FISHINMED pour développer les communautés de pêche artisanale
Parmi ces projets, M. Hamza cite le projet de coopération transfrontalière «FISHINMED» (Réseau méditerranéen des collectivités durables de la pêche artisanale), mis en oeuvre par les administrations publiques et les institutions de recherche des Pouilles, de la Sicile et de la Sardaigne (Italie), de la Grèce, de la Tunisie, de l'Egypte et du Liban.
Ce projet (2013-2015) vise à favoriser le développement social et économique des communautés de pêche artisanale par la diversification des activités économiques, l'augmentation des revenus des opérateurs concernés, ainsi que la prévention de l'exploitation incontrôlée des ressources marines.
Un Observatoire euro-méditerranéen a été mis en place pour servir d'instrument de dialogue entre les institutions publiques et privées au niveau méditerranéen. Il définit les stratégies communes pour le développement social et économique des communautés de pêche artisanale et la mise en place d'un système de soutien technique local, visant à favoriser la multiplication des activités des pêcheurs et l'augmentation de leurs revenus.
Au niveau territorial, l'action de l'Observatoire est assurée par les les principaux acteurs locaux (associations de pêcheurs et coopératives, groupes d'action de pêche locale, représentants des zones marines protégées, etc.), en vue de garantir l'application locale de la stratégie de développement.
Ready Med Fish
Ensuite, M. Hamza a évoqué le projet «Ready Med Fish» en cours de réalisation, ciblant essentiellement les jeunes pêcheurs pratiquant la pêche côtière (artisanale) en Tunisie. Il vise la solution des principaux problèmes de la pêche artisanale, tels que la hausse des coûts d'exploitation et la faiblesse des revenus, l'augmentation de l'âge moyen des travailleurs dans le secteur et le faible niveau d'éducation, outre le manque d'attractivité du secteur de la pêche pour les jeunes, l'insuffisance des revenus économiques, la perte du patrimoine culturel et la migration des jeunes.
Club bleu artisanal Bizerte-Sicile
Quant au projet «club bleu artisanal», il a été lancé en mai 2014, pour une période de réalisation de 18 mois. Ce projet transfrontalier vise à rationaliser l'exploitation et garantir l'écoulement des produits de la pêche artisanale en Tunisie et en Italie outre la mise à niveau des pêcheurs utilisant des méthodes artisanales à Mazara Del Vallo (Sicile) et à Sidi Mechreg (Bizerte), selon le chef de service en charge de la pêche. Son objectif est de leur permettre de commercialiser un produit compétitif qui préserve l'environnement et garantit la pérennité des espèces halieutiques.
COGEPECT
Dans le même contexte, le projet tuniso-japonais de cogestion des pêcheries côtières dans le golfe de Gabès (COGEPECT) (2012- 2016), cible les communautés de pêcheurs exerçant la pêche côtière artisanale, au niveau du golfe de Gabès. L'objectif de ce projet est l'instauration de la pratique de la cogestion des ressources halieutiques côtières dans l'ensemble des zones du golfe de Gabès, et ce à travers le renforcement des capacités des acteurs à mettre en ?uvre la cogestion des pêcheries.
NEMO...
Enfin, il le projet «NEMO» (2014- 2017), initiative financée par le ministère italien des Affaires étrangères pour le développement des communautés de pêcheurs dans les zones frontalières de Tunisie, Libye et Egypte.
«NEMO» ambitionne d'améliorer le développement socio-économique et la stabilisation sociale dans les zones côtières rurales afin d'éviter leur abandon par les jeunes pêcheurs.
Il s'agit, également, de promouvoir la gestion durable des ressources côtières, en prenant en considération les changements climatiques dans les activités de pêche et en valorisant le rôle des femmes dans le processus du développement des communautés rurales côtières.
Pour la Tunisie, le projet «NEMO» intervient dans le gouvernorat de Médenine, qui produit en moyenne 16.000 tonnes de produits halieutiques par an, dont 50% provenant de la petite pêche côtière.
Parmi les principales activités de ce projet, figurent la réhabilitation d'un centre polyvalent à Zarzis au profit les communautés côtières du gouvernorat, l'appui et la mise à jour de la législation, afin d'améliorer la gouvernance entre les différents intervenants du secteur et la commercialisation des produits de la pêche.
WMC/TAP


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.