Tunisie-Ligue 1 : Classement général avant les matches de la 14ème journée    Lancement digital d'OPPO Reno 5 | Reno5 5G : une première en Tunisie    Un nouveau système informatique intégré pour la douane tunisienne    Kais Saied connait déjà le prochain chef du gouvernement selon Walid Jalled    Vers une légalisation du cannabis au Maroc    Abir Moussi à Gafsa    Sur 3 961 analyses 666 contaminations détectées hier    Augmentation des prix des tickets des bus et métros? Chakchouk clarifie    Pour le FMI il faut réduire la Masse Salariale et de limiter les Subventions    Météo : Un temps brumeux et ciel peu nuageux pour ce week end    CA: Réagir ou périr !    CAN U20 — Quarts de finale — Maroc-Tunisie (0-0 ; 1-4 aux TAB): Du cœur... et de la chance    Billet: Un univers déconnecté    CONDOLEANCES: Abdallah BOUGUENNA    CONTROLE DES UNITES DE PECHE PAR SATELLITE: Période expérimentale jusqu'au mois de juin prochain    Le FMI met en garde contre le risque d'insoutenabilité de la dette publique à défaut de réformes en Tunisie    Tunisie-Ligue 1 (J14): les matches de ce samedi    Leader du courtage en assurance et réassurance : Aon Tunisie, change de nom et devient ARS Tunisie    Huile d'olive: Pas d'augmentation des prix pendant Ramadan    CONDOLEANCES: M. Kameleddine OUALI    Remerciements et 40e jour: Feu Ahmed BOUZRARA    Scandale des déchets italiens : Mandat de dépôt à l'encontre de l'avocat de la société importatrice    « ADN » de Maïwenn à l'Institut français de Tunisie: Une quête de descendance    « Shayatine » de Amel El Fargi et Wael Merghni: Ecritures croisées, territoire commun    Concours de Miss Tunisie 2021: Le challenge de l'humanitaire    50 migrants se sont noyés et les survivants accueillis en Italie    Report de la manifestation des Nahdhaouis, Mohamed Gouméni révèle le vrai du faux    66.23 dollars/baril    Exit les corrompus, les hommes de médias et les dirigeants d'associations    Coup d'Etat et grande instabilité en Arménie    Deux personnes tuées lors des troubles et 468 arrestations    Le Festival de la médina n'aura pas lieu en 2021    Le salon pour l'amour de l'Art    La danse comme partie prenante d'une pièce de théâtre    Fethi Slaouti: L'école publique est aujourd'hui menacée plus que jamais    Covid-19 | Sousse : 70 nouveaux cas de contamination    Les professionnels de la santé ne donnent le bon exemple pour la campagne de vaccination (Ministère)    Enfin le dégel entre le Président et son chef du Gouvernement ?    Tunisie Telecom réalise la meilleure performance sur l'Internet mobile en 2020    Détournement partiel de la circulation au niveau du tunnel de la Rue Yasser Arafet    Mort d'avoir bu... trop d'eau?    La Chine fera don de 100 mille doses de vaccin à la Tunisie    La FTF va tester l'utilisation du VAR dans les compétitions tunisiennes    Habib Ammar préside une rencontre sur le suivi des projets culturels bilatéraux Tunisie-UE    Top 5 des personnes les plus riches au monde    En vidéo: In Style With Rym, la nouvelle émission présentée par Rym Saidi    12 pays aux manoeuvres militaires «African Lion» qui auront lieu en Tunisie en juin prochain    La Tunisie abrite l'exercice militaire multinational "African Lion", en juin 2021    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





La Tunisie et le Maroc, champions de la digitalisation à des fins économiques en Afrique du Nord
Publié dans WMC actualités le 25 - 01 - 2021

La Tunisie et le Maroc ont été classés "meilleurs pays de l'Afrique du Nord" en termes d'utilisation des outils digitaux à des fins économiques, révèle un rapport publié, cette semaine, par l'Organisation de coopération et de développement économiques (OCDE).
Selon ce rapport intitulé " Dynamiques du développement en Afrique 2021 : transformation digitale et qualité de l'emploi ", 57% des entreprises en Tunisie et au Maroc disposent d'un site Internet, avec un potentiel en termes de marketing et de clientèle très large.
Ce taux est de 47% pour les petites entreprises, 67% pour les moyennes entreprises et 80% pour les grandes entreprises.
Contrairement aux autres pays, plus de la moitié des petites entreprises au Maroc et en Tunisie possède un site Internet, mettant ainsi en évidence une forte dynamique de digitalisation, constate le même rapport qui a été mené en collaboration avec la Commission de l'Union africaine.
Magazines et documents en accès libre sur le kiosque WMC
Même si le rapport fait état d'une évolution rapide du commerce électronique en Afrique du nord durant la période 2005-2017, il n'en demeure pas moins qu'il déplore l'insuffisance de paiements dématérialisés et des moyens de transport de marchandises efficaces.
Il est par conséquent impératif pour les banques de mettre à disposition des moyens de paiements dématérialisés afin d'impulser l'e-commerce et favoriser la création d'emplois.
D'autre part, des investissements complémentaires seront également indispensables dans les infrastructures de transport, afin de faciliter l'acheminement des colis des vendeurs aux acheteurs, recommande le rapport.
Le faible niveau de l'e-commerce et des services livrables, en relation avec l'insuffisance de startups actives, montre que l'Afrique du Nord ne parvient pas encore à réellement tirer parti de la digitalisation pour dynamiser l'emploi, estime la même source.
En effet, la région reste caractérisée par un faible développement des startups, réparties de façon inégale au sein des pays et entre eux. Ainsi, en Egypte, seules 92 start up ont pu lever plus de 100 000 dollars américains entre 2011 et 2020.
Pour la Tunisie, le Maroc et l'Algérie, se sont respectivement 13, 13 et et 3 startups.
L'impact des startups sur l'emploi reste par ailleurs limité sur le plan spatial, en raison de leur localisation dans les centres urbains. Cette concentration, en relation avec les inégalités spatiales d'accès à Internet, met en évidence la nécessité d'améliorer non seulement le cadre institutionnel pour le développement des startups, mais également leur extension à d'autres villes.
S'agissant des startups spécialisées en fintech, le rapport révèle que l'Egypte, le Maroc et, dans une moindre mesure, la Tunisie sont les trois pays où ces startups sont les plus présentes, en raison d'un écosystème favorable caractérisé par un soutien gouvernemental important, d'une bonne implication du secteur privé et de niveaux d'éducation satisfaisants.
Pour renforcer la présence des fintech dans la région, le rapport appelle les décideurs à appuyer les efforts d'investissement en TIC à travers des mécanismes " accélérateurs " appuyant les programmes de développement des startuppeurs, mais aussi via des politiques incitatives au profit des importateurs et/ou producteurs des équipements high tech.
En outre, le secteur public doit s'associer au secteur privé pour appuyer le potentiel de demande pour les fintech, ce qui libère les initiatives, stimule l'offre et renforce l'emploi des jeunes.
Enfin, les gouvernements sont appelés à accorder plus d'importance au partenariat entre les institutions de microfinance et les opérateurs de téléphonie mobile, d'une part, mais aussi et surtout entre ces mêmes institutions financières et les prestataires de services financiers digitaux, d'autre part.


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.