Tunisie – Les instances actuelles d'Ennahdha son illégales    Kais Said appelle à trouver des solutions efficaces pour sortir le pays de la crise    De nouvelles conditions de voyage sur les vols intérieurs de TUNISAIR EXPRESS    Othman Jerandi reçoit le nouveau Coordonnateur Résident des Nations Unies en Tunisie    Bourse de Tunis : Régression hebdomadaire de 1,6% du Tunindex    Après le séisme en mer Egée, la France propose d'aider la Grèce et la Trurquie    Débat en ligne " Les tunisiennes et le cinéma " en direct la page FB du Goethe institut    Los Angeles | Boxe : Tyson et Jones promettent un vrai combat et pas à une « exhibition »    Turquie : Un séisme fait 4 morts à Izmir    Le Chef du gouvernement s'entretient avec les représentants des entreprises étrangères installées en Tunisie    Coronavirus : 26 nouvelles contaminations et un nouveau décès à Sidi Bouzid    Tunisie : Aissa Serhane tire sa révérence    Ahmad Ahmad testé positif au coronavirus    Laisser ouvert et fermer à la fois, et gare à botter en touche !    Dépistage des troubles visuels en milieu scolaire    Tunisie – Concours: Ouverture des candidatures pour le Prix Zoubeida Bchir des écrits féminins tunisiens    Dhafer L'Abidine héro du film de vampires "Bloodline" accessible sur la plateforme de streaming Shahed    Cléo Cohen et les mémoires béantes    Alain Rey, célèbre linguiste et figure du dictionnaire «Le Robert», est mort    « Donner aux autres la possibilité de s'accomplir autrement que par le monde matériel »    Souk At-tanmia, des dons pour épauler les entrepreneurs en Tunisie    Le groupe terroriste ''Al Mahdi dans le sud tunisien'' revendique l'attentat de Nice    Le PDL s'insurge contre la création d'un organisme fictif à l'ARP    Tunisie: 13 nouvelles infections au coronavirus à Médenine    SNCFT : Changement de la programmation des dessertes des trains sur la ligne de la Banlieue-Sud de Tunis    Coronavirus: Ministère de l'enseignement supérieur: Les cours à distance commencent le 2 novembre    Electrostar : Un chiffre d'affaires en baisse de 27% (30 09 2020)    Le point sur l'épidémie du coronavirus : Mise à jour du 30 octobre 2020 à 11H00    Foot-Europe: le programme du jour    Hakim Ben Hammouda, expert et spécialiste en économie, ancien ministre des Finances, à La Presse : « Seul un état d'urgence économique pourra sauver les institutions de l'Etat »    Faycel Derbel propose des descentes sécuritaires    Fadhel Moussa - Lutter contre les troubles sociaux: Tirer les leçons du passé historique    La poésie en questions | Le prisme des philosophes I    Film «Lettres du continent» des Studios Kabako : Et la danse dans tout ça !    Le port du masque en voiture est nécessaire sinon obligatoire pour plus de 2 personnes    CORONAVIRUS NEWS : La Tunisie a enregistré 3751 nouveaux cas et 100 morts du 27 au 29 Octobre    La CAF et le football africain ont besoin de stabilité" (Ahmad Ahmad)    Contrebande | Des oiseaux rares et menacés d'extinction saisis à Tabarka    Météo : ciel dégagé et Températures stationnaires    Paris SG : Neymar touché aux adducteurs    Tunisie : Le parlement condamne l'attaque de Nice : " Cet acte ne représente ni les tunisiens ni les musulmans en général "    Bouali Mbarki n'est plus    Le terroriste de Nice est arrivé à Lampedusa fin septembre    La Tunisie condamne « fermement » l'attaque de Nice    Attaque de Nice : L'assaillant serait d'origine tunisienne    Mohamed Larbi Bouguerra: Netanyahou, bientôt orphelin de Donald Tromp ?    L'attaque de Nice.. Le bilan s'alourdit. Nouvelles données sur l'assaillant    Le maire de Nice : Je confirme que tout laisse supposer à un attentat terroriste    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





Qui sont les pauvres en Tunisie ?
Publié dans Business News le 23 - 09 - 2020

Le Centre-Ouest et le Nord-Ouest sont les régions les plus pauvres, constate l'INS dans une cartographie nationale soulignant que les inégalités entre les régions se creusent de plus en plus. Mais qui sont les régions les plus pauvres? Et au fait, c'est quoi être pauvre en Tunisie aujourd'hui ?

La pauvreté et les déséquilibres demeurent toujours patents entre les régions, selon les chiffres publiés mercredi 23 septembre 202 par l'Institut National de la Statistique (INS). Les taux de pauvreté les plus élevés sont localisés dans la partie rurale des régions du Nord-Ouest et du Centre-Ouest avec 25 % pour une population de 3.471.488 personnes. Les régions les plus riches sont celles du Grand Tunis (5,3%) et du Centre-Est (11,4%).

Ainsi et selon l'INS, les gouvernorats de Kasserine, El Kef et Kairouan affichent les taux de pauvreté les plus élevés. Les trois délégations les plus pauvres appartiennent, d'ailleurs, au gouvernorat de Kasserine. Il s'agit de la délégation de Hassi Frid avec un taux de 53,5 %, suivie de Jedeliane (53,1 %) et Al Ayoun (50,1 %).



Pour augmenter le pouvoir d'achat des pauvres et améliorer leurs conditions de vie, le gouvernement a mis en place un plan de développement régional. Pas suffisant, d'autant que les inégalités se sont accentuées de plus en plus. Et comme les mesures politiques ont favorisé la compétitivité industrielle et l'ouverture commerciale, les flux migratoires vers les villes les plus dynamiques ont augmenté accentuant les inégalités spatiales.

Que veut dire alors être « pauvre » ?
Il est difficile de faire la différence entre les pauvres et le reste de la population. L'INS estime que le taux de pauvreté dépend des variables économiques et éducatives. Voici comment l'INS définit alors cette notion :
« La pauvreté est définie suivant deux dimensions principales, à savoir : L'insuffisance de revenus ; et le manque d'accès aux infrastructures et aux services de base comme la santé, l'eau, l'électricité, l'éducation de base… etc.»
Il en ressort que le taux de pauvreté en Tunisie est de l'ordre de 15,2 % selon une base de données de 2015. L'urbanisation, le chômage, l'accès à l'infrastructure et aux services de base et l'éducation sont les principales dimensions prises en compte.

La migration interne accentue la pauvreté
Sous l'effet de l'augmentation de la migration interne, le pays s'urbanise de plus en plus, souligne l'étude. Cela dit, de nouveaux problèmes liés à la pauvreté comme la prolifération des quartiers périphériques des grandes villes se sont produits à cause de ce phénomène.
Toutefois, certaines études estiment que la migration interne facilite la réduction de la pauvreté car les économies basées sur l'agriculture s'ouvrent progressivement à de nouveaux secteurs à rémunération plus élevée.
En Tunisie, la pauvreté est un phénomène à prédominance rurale, indique l'INS, dénotant d'une tendance inverse entre taux de pauvreté et taux d'urbanisation.



Et les chômeurs sont-ils considérés comme pauvres ?
Les actifs au chômage, indique l'Institut, sont beaucoup plus souvent exposés au risque de pauvreté que les actifs en situation d'emploi. Néanmoins, il est important d'intégrer les ressources monétaires du conjoint et/ou les transferts sociaux dans l'analyse de la pauvreté, qui atténuent l'insuffisance du revenu individuel d'activité.
Alors le chômage constitue l'un des facteurs aggravent la pauvreté. C'est pourquoi la corrélation simple entre le taux de chômage et le taux de pauvreté par délégation est positive.

Etre pauvre, c'est aussi ne pas avoir accès aux infrastructures de base

« La lutte contre la pauvreté exige une offre suffisante et adéquate d'infrastructures de base », soulignent les études (Craig, D., Porter, D. 2003, Dollar, D. et A. Kraay, 2000). En effet, les analyses effectuées sur plusieurs pays en développement, montrent, en effet, que la pauvreté est une fonction décroissante de l'accessibilité aux infrastructures de base.
Ce qui confirme les données tunisiennes démontrant que les délégations les plus faiblement raccordées aux services de base (eau potable, assainissement, gaz, électricité) sont les plus pauvres.

Les pauvres sont aussi les sans-abri !
Sous nos cieux, il existe encore des personnes vivant dans des conditions lamentables sans compter celles vivant à la rue. Ces gens-là se sont considérés comme pauvres, selon l'étude de l'INS. Car en effet, le logement forme l'une des dimensions de la pauvreté dans la mesure où il reflète les conditions de vie d'un ménage.
Dans ce sens, la cartographie montre bel et bien la relation positive entre la pauvreté et le logement rudimentaire.

Les biens et services dans les ménages sous la loupe
Ne pas avoir une télé, un ordinateur ou une connexion Internet, c'est aussi l'une des facteurs de pauvreté selon la cartographie de l'INS. C'est pour cela que certains biens ou services dont disposent les ménages ont été pris en considération.
Il se dégage alors que les délégations les plus pauvres sont celles qui sont les plus dépourvues de ces biens et services.

Le dur chemin vers l'école aussi !
La difficulté d'accès à l'éducation figure, selon l'INS, parmi les aspects multidimensionnels de la pauvreté. « Les familles les plus pauvres sont également celles qui ont les enfants les moins scolarisés ou qui abandonnent l'école dès le niveau primaire», confirment les études (Michaelowa, K. 2000 et Morrison, C. 2002)
La relation de causalité entre l'éducation et la pauvreté est expliquée par le fait que les problèmes financiers impactent négativement la capacité des enfants à apprendre. C'est d'ailleurs l'une des raisons pour lesquelles les enfants quittent les bancs de l'école et cherchent à travailler malgré leur jeune âge. A cet âge, l'enfant peut souffrir de faim, de fatigue et de malaise psychologique. L'exemple de Maha Gadhgadhi qui, en novembre 2019, a été emportée par les eaux d'un oued en crue alors qu'elle était sur le chemin de retour depuis son école, illustre la difficile vie éducative des enfants vivant dans les zones rurales démunies.

Retenons que les zones rurales, où se crée la richesse du pays, sont les plus touchées par la pauvreté, la priorité est d'assurer l'équilibre socioéconomique et de redoubler d'effort contre les inégalités régionales. Dans nos contrées, où les indicateurs à l'instar du taux de chômage et celui de pauvreté ne cessent d'augmenter, rompre avec les anciennes politiques qui ne donnent que les mêmes problèmes serait déjà un bon début.


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.