Kaïs Saïed, Ahmed Chafter, Ezzeddine Chelbi… Les 5 infos de la journée    Fuite de gaz sous la mer suite au sabotage des gazoducs Nord Stream 1 et Nord Stream 2    Fenêtre FIFA : Tous les résultats des matches amicaux    Un nouveau coronavirus découvert chez les chauves-souris russes commence à inquiéter les scientifiques    Match amical à Paris (France) | Tunisie-Brésil 1-5 : Une soirée cauchemardesque    Tunisie – Fin de mission de Lorenzo Fanara ambassadeur d'Italie à Tunis    Mondial 2022 : La vente de billets dans sa dernière phase    Basket / Coupe arabe des clubs (F) : L'ES Cap-Bon battu en demi-finale    Les supporters tunisiens mettent l'ambiance au Parc des Princes pour le match Tunisie - Brésil    Ukraine : La dernière pièce qui manquait pour justifier l'horreur nucléaire    4 ans de prison pour un conseiller à l'ambassade de Tunisie à Londres    Siliana: 430 tonnes de sucre subventionné injectés sur le marché    Kairouan: Des protestataires scandent "Dégage" au gouverneur Mohamed Bourguiba [Vidéo]    Vidéo fuitée des 600 mille dinars : le syndicat envisage des poursuites judiciaires    Tunisie-coronavirus : Nouveau bilan    8 entreprises sur 10 trouvent que le niveau d'information sur les services administratifs digitaux est insuffisant, selon une enquête du CJD    La Fondation Orange Tunisie lance son nouvel appel à projets Villages pour l'année 2022    Un vaisseau de la Nasa a percuté un astéroïde pour le dévier    Auto-Stellantis propose aux travailleurs français une prime de 1 400 euros    Oui, le rôle des médias est aussi d'éduquer !    Le front de Salut national met en garde contre une "explosion sociale"    Tunisie: Journée des startups vertes, le 29 septembre 2022    Tunisie: 11 morts et 332 blessés    Les cinq ministres des Affaires étrangères de l'UMA invités à un sommet à Alger    Zarzis | Migration clandestine : Des «harragas» portés disparus    Majdi Karbai : l'extrême droite italienne évoque un blocus maritime    Les recettes du tourisme font un bond de 86%    Nouri Lajmi : la couverture des législatives sera problématique à cause du mode de scrutin    Tunisie : Seulement 22 % des entreprises sont très satisfaites des services administratifs digitalisés    Antonio Guterres : Les nations Unies seront toujours aux côtés de la Tunisie    Boudriga répond à Saïed : la faillite des entreprises publiques derrière les pénuries    Ligue des Nations: les matches de ce mardi    Hand | Championnat arabe des clubs champions messieurs – Finale : EST-EZZamalek (Cet après-midi à 17h30) : Pronostics interdits !    Billet | Le rêve de toute une vie    BCT : Plus de deux millions de chèques rejetés    Météo en Tunisie : Pluies orageuses    «Gadha» (seconde vie) de Anis Lassoued dans les salles : Vous avez demandé la vie ? Mettez le paquet !    Rétrospective Abbas Kiarostami : A la découverte des œuvres du maitre du cinéma iranien    Tunisie-Bourse : Le marché entame la semaine dans le vert    Décès de Qaradawi, Kaïs Saïed, syndicat sécuritaire… Les 5 infos de la journée    Une délégation de la BERD en Tunisie    L'extrême droite victorieuse en Italie - En Tunisie, les enjeux semblent échapper au pouvoir    Les Tunisiens Qui Sont-Ils ? D'où Viennent-Ils ? Les Révélations De La Génétique    Le Goethe-Institut présente l'exposition «Mirath : Music» : Le patrimoine culturel comme une entité vivante    Nouveau souffle à la Maison du roman : Des rêves, des projets et un bel envol !    Un dispositif sécuritaire draconien pour la fermeture des locaux d'un syndicat de police    La liberté d'expression en Tunisie selon Dilem    Film Gadeha , Une seconde vie d'Anis Lassoued : Un film immersion dans la pré-adolescence    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.



Kaïs Saïed : On ne peut parler de coup d'Etat si le président exerce ses prérogatives !
Publié dans Business News le 26 - 05 - 2021

Le président de la République, Kaïs Saïed, qui recevait cet après-midi du mercredi 26 mai 2021, le chef du gouvernement Hichem Mechichi et le ministre de la Défense, Brahim Barteji, a souhaité par cette entrevue revenir sur l'affaire des documents « fuités » accusant la présidence de planifier un putsch.
S'adressant à ses invités en dialecte tunisien, et même en français, le chef de l'Etat qui nous avait habitué à des discours entièrement prononcés en arabe littéraire, a tenu cette fois-ci des propos apaisés avec un message appelant à l'unité de l'Etat.



« Je ne comprends pas que l'on puisse parler de putsch constitutionnel. Un putsch est planifié contre la légitimité et non en se basant sur la constitution. On parle de l'article 80 alors nous sommes déjà en plein dedans puisque nous sommes en état d'urgence. Les présumées fuites se succèdent et la justice doit assurer son rôle. A ce rythme, on aura bientôt un ministère des fuites et cela ne peut durer et puis pourquoi on accuse celui qui reçoit le courrier, allez chercher qui l'a envoyé ! » a indiqué le président.

Kaïs Saïed a estimé que la justice doit se saisir des affaires concernant certaines personnalités bénéficiant de l'immunité et a appelé, dans ce sens, l'ARP à coopérer et à assumer ses responsabilités. « Certains sont pris en flagrant délit et d'autes sont actuellement en fuite et ceci touche l'Etat tunisien. La justice militaire a les moyens d'agir en un temps record », a-t-il dit en évoquant le député Rached Khiari sans le mentionner.
« Nous avons certes des points de vue différents, des visions différentes, mais l'Etat est unique. Les institutions de l'Etat sont complémentaires et servent un seul but, l'intérêt du pays. On ne peut pas parler de putsch quand le responsable ne fait qu'appliquer ses prérogatives. La Tunisie est devenue le pays des experts, un million d'experts en droit, en terrorisme et en politique... On relaye des affaires fabriquées de toute pièce et on les promeut carrément » a-t-il souligné.

« Il y a plus de 25 affaires de corruption, de contrebande, de drogue et d'autres qui trainent à l'ARP et les personnes impliquées ne sont pas inquiétées, elles sont là. Ces gens ne sont pas mieux lotis que le commun des citoyens, le bureau de l'ARP doit examiner ces dossiers. S'il s'avère qu'il s'agit de raisons politiques alors oui mais il n'est pas question de garder ces dossiers sous la main pour négocier avec. La justice doit suivre son cours, ce qui se passe en Tunisie est étrange et la question n'est pas l'affaire de personnes mais de l'Etat tunisien et de ses institutions. Des gens qui ont des affaires en justice sont aujourd'hui devenus de grands analystes politiques et spécialistes des scoops » a ajouté le président.

Kaïs Saïed a enfin rappelé qu'il n'y a qu'un seul Etat et que chacun doit assurer ses prérogatives sans empiéter sur celle des autres, rappelant qu'il n'y a qu'une seule diplomatie tunisienne et que les affaires étrangères sont parmi les prérogatives du président de la République.
A lire également
Que faisait Rached Ghannouchi au Qatar ?

M.B.Z


A lire également
Kaïs Saïed reçoit Hichem Mechichi et Brahim Barteji Comment attiser les fantasmes complotistes les plus fous... Nadia Akacha, les islamistes veulent sa peau quoiqu'il en coûte Présidence : Si l'article 80 est la solution à la crise, Kaïs Saïed n'hésitera pas à l'appliquer Document fuité : plainte officielle contre Nadia Akacha Les basses méthodes pour fragiliser Kaïs Saïed


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.