REMERCIEMENT& FARK: Mohieddine MOUAKHAR    DECES: Mohamed Naceur MRAD    DECES    Express    La surchauffe de l'économie singapourienne nécessite un nouveau resserrement monétaire    Abdelmajid Chétali: Le talent, la passion, la gloire...    Pourquoi: Manque d'espaces sanitaires    Pollution marine et menace pour l'équilibre écologique: Va-t-on s'y attaquer réellement ?    L'apparition d'Ichraf Chebil critiquée sur la toile    FIBA 3×3 Nations League 2022 : les résultats de la 2e journée pour la Tunisie    CAB : Composition du comité provisoire de Jaziri    Ichraf Chébil Saied s'adresse aux femmes tunisiennes    L'incertitude politique et sociale mène à un nouvel abaissement de la notation de la Tunisie, par R&I    Abir Moussi: La nouvelle constitution est une menace pour les acquis de la femme    Première astronaute tunisienne et africaine : Telnet dévoile la liste des candidates    Bizerte – «Route du Jasmin»: «Marina Cap 3000» accueille 24 bateaux et yachts    Développement du tourisme de plaisance: Les grandes lignes de la feuille de route    Le service de la dette extérieure éponge la totalité des transferts de la diaspora    Mali : Un exploit sur le marché obligataire régional, toutes les dettes réglées    Décès du réalisateur Abdeljabbar Bhouri    Hatem M'rad: Les trois grands sens de la démocratie    WTA Cincinnati : Ons Jabeur exemptée, Serena défie Raducanu    L'UE assaillie par les migrants clandestins, +86% cette année    Semaine boursière : Le Tunindex enchaine les hausses    Un énorme soulagement à Sfax et Bizerte, dans la même journée    Royaume-Uni : Le probable successeur de Boris Johnson déjà plombé par un scandale    Foot-Europe: le programme du jour    Eventuelle grève des techniciens de la navigation aérienne    Le FTDES dénonce la poursuite de la marginalisation de la question relative au transport des ouvrières agricoles    Arrestation d'un trentenaire condamné à 11 ans de prison    Protéger les femmes    «Naseer Shamma & the peace builders» au Festival International de Carthage: Musique d'amour et de paix    « Kurt Rosenwinkel » au festival international de Hammamet: La nuit du jazz    Hédi Ben Abbès, président de la Chambre de commerce et d'industrie tuniso-japonaise (Ccitj): De premiers projets seront signés    La surchauffe de l'économie singapourienne nécessite un nouveau resserrement monétaire    La BNA mécène du festival de Dougga pour une culture inclusive    Par Jawhar Chatty : 13 août, la short list de Kais Saied    Salman Rushdie poignardé à New York    Un jeune tunisien meurt dans une prison italienne    La maison du luth arabe en Tunisie à l'initiative du luthiste irakien Naseer Shamma    Femmes et militaires : Ces tunisiennes qui nous honorent    Plusieurs terroristes touchés après des affrontements avec des militaires à Jebel Selloum    EST | Transferts d'été : Le remue-ménage se poursuit...    CAB : Report de l'assemblée élective…    Dialogues éphémères | Laisser faire la main de Dieu...    Programme TV du vendredi 12 août    Tahar Melligi , l'historien des artistes, décédé à l'âge de 86 ans    Orange Tunisie expérimente à nouveau la technologie 5G dans le domaine de la Culture    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.



Des associations féministes appellent à protéger le droit à l'avortement en Tunisie
Publié dans Business News le 29 - 06 - 2022

A la suite du jugement prononcé le 24 juin 2022 par la Cour suprême des états unis d'Amérique, qui dépossède les femmes américaines de leur droit à l'avortement, des association tunisiennes, ont publié ce mercredi 29 juin 2022, un manifeste, dans lequel elles ont exprimé leur solidarité avec les femmes américaines et ont mis en garde contre la confiscation de ce droit en Tunisie.

Dans le long texte publié ce 29 juin, les associations pointent le fait de laisser un sujet aussi important entre les mains de quelques hommes politiques et autres théoriciens.
« Nous, femmes tunisiennes, activistes de la société civile, nous défendons les droits des femmes et notamment celui à l'avortement. Personne n'a le droit d'obliger une femme ou l'influencer concernant une décision qui la regarde, ni gouvernements ni politiciens » On écrit les signataires du document. Elles rappellent aussi que le droit à l'avortement est protégé par la Loi tunisienne depuis 1973.

Dans le texte, les associations et personnalités de la société civile, pointent un recul de 50% dans l'utilisation des moyens contraceptifs en Tunisie depuis 2018. « Nous avons en outre remarqué une augmentation des cas de refus d'avorter dans les établissements publics et privés et un recul du budget de l'Etat alloué à l'avortement » a-t-on fait savoir.

Dans leurs messages, les associations disent espérer que le texte de la nouvelle constitution garantira le droit sexuel et de procréation des femmes et appellent également l'administration tunisienne à protéger ces droits.
Parmi les signataires : l'Association tunisienne des droits et libertés, l'association tunisienne de défense des libertés individuelles, Médecins du monde, Pr Hafidha Chkir, Dr. Zahra Marrakchi, Dr. Habiba Ben Romdhane, Dr. Mohamed Salah Ben Ammar....


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.