Mohamed Habib Jemli reçoit Khaled Kaddour, ancien ministre de l'Energie et des énergies renouvelables    Tunisie : Une nouvelle compagnie aérienne tunisienne voit le jour    Tunisie : [vidéo] Zouhaier Maghzaoui : “Le PLF complémentaire est devenu un rituel à cause de…”    Temps localement brumeux demain matin    Jasmin Airways, la compagnie aérienne tunisienne privée fera son 1er vol prochainement    Ahmed Mejri participe avec plusieurs artistes musiciens saint-louisiens à un atelier de musique-fusion au Sénégal    Ligue 1 : Les arbitres de la 11ème journée    Hamma Hammami se confie sur la maladie de Radhia Nasraoui    TOPNET inaugure son premier point de vente franchisé TOPNET SHOP au KEF    Salon Tunisien du chocolat et de la pâtisserie: 2e édition du 5 au 7 décembre à l'UTICA    Hafedh Caïd Essebsi veut créer un Nidaa historique    Khemakhem : la Loi de Finances 2020 présente des manquements et des aberrations    Réaction du parti Qalb Tounes au regrettable chaos survenu mardi au Parlement    Club Africain : Yassine Chammakhi va-t-il rester ?    Arrestation du voleur des effets des victimes du BUS au moment où ces derniers étaient en train d'agoniser    Ligue des champions : L'Espérance de Tunis veut confirmer    Etats-Unis: Fusillade dans la base militaire de Pearl Harbor, deux morts    Ligue des champions d'Afrique : le point du groupe D avant la 2e journée    Success Sotry TN: Nour Bellalouna de Nabeul, artisane et entrepreneuse (Vidéo)    Jamila Kssikssi : Je ne vais pas m'excuser…    Pour la première fois en Tunisie 2 Chefs du gouvernement en exercice au Mausolée de Feu Farhat Hached à l'occasion de la 67ème commémoration de son assassinat    Tunisie : L'Union tunisienne des taxis individuels organise un rassemblement protestataire contre les taxi-scooter    Programme TV du jeudi 05 décembre    Tunisair proposera des tarifs préférentiels au profit des enseignants universitaires    Homologation du stade Hammadi Bejaoui à Jerzouna pour accueillir les matches du CA Bizertin et Stir Zarzouna    La BNA sponsor de la 2ème édition de l'événement PI-ROBOTS 2.0    Le commerce de « Friperie » menacé par de nouvelles restrictions douanières    Restrictions de la circulation pour les poids lourds transportant des produits liquides à Bizerte    A Sousse, Une voiture avec deux filles à bord tombe dans un ravin    Algérie: Ouverture du premier procès pour corruption d'anciens hauts responsables    Youssef Chahed donne le coup d'envoi au processus TOS au port de Radés    Tunisie: Découverte de trois entrepôts pour pneus de contrebande    Guirra le nouveau film de Fadhel Jaziri dans les bacs dès le 4 décembre (B.A. et Synopsis)    Un stock de Kalachnikovs découvert par un plongeur au Monastir    Vidéo : Il y a 31 ans, Le CAB offrit à la Tunisie sa première Coupe d'Afrique    COP 25 : l'Afrique revendique sa vulnérabilité climatique    Journées Architecturales de Carthage 2019: remise des prix    Accident de Amdoun : Le CA reporte son match virtuel en signe de solidarité avec les victimes    Cinquième édition du Forum Dauphine : Tunis Entreprises    Le Ciné-Club de Tunis entame la saison culturelle 2019 – 2020 avec un 1er cycle de films et débats «Questionnements sur la sexualité»    Londres : VIDEO : Attaque terroriste au couteau : Plusieurs blessés… L'agresseur abattu par la police    Journées Architecturales de Carthage (J.A.C) du 30 novembre au 02 décembre 2019 à la Cité de la culture (programme)    Klay BBJ porte plainte, à son tour, contre Beya Zardi    Le film tunisien نورة تحلم (NOURA RÊVE) de Hinde Boujemaa en tournée dans plusieurs gouvernorats    Vidéo Buzz : Quand de jeunes tunisiens sauvent une baleine bloquée à la marina de Bizerte    Kef : Une secousse tellurique de magnitude 3.48° sur l'échelle de Richter enregistrée à Sakiet Sidi Youssef    Des associations tunisiennes dénoncent la légalisation de l'implantation de colonies en Cisjordanie    Albanie: Trois morts dans un tremblement de terre d'une puissance de 6,4 degrés sur richter    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





La SNCFT déraille complètement !
Publié dans Business News le 10 - 08 - 2018

Partout dans le monde, des trains déraillent ou entrent en collision mais cela reste rare. En Tunisie, en revanche, les choses sont différentes. A force d'accidents et d'incidents successifs, nombreux sont ceux qui évitent aujourd'hui de prendre le train lui préférant des moyens alternatifs dont le co-voiturage qui fait fureur surtout auprès des jeunes …

Hier à Dahmani, au niveau de la station Zouarine, un train a déraillé. 29 passagers ont dû être transportés à l'hôpital. Bilan de l'accident : des blessures légères, aucune grave. Quelques jours plus tôt, un train fou, sans conducteur, est parti à la dérive seul sur une des lignes desservant la banlieue sud. Le train N°117 de 7h du matin desservant la banlieue sud qui va de Tunis à Erriadh à eu un problème technique au niveau des portes, près de la station Ezzahra. Le chauffeur est descendu pour tenter de réparer la panne et c'est là que le train a redémarré sans chauffeur.
Informée de l'incident, la salle des opérations centrale a décidé de faire dévier le train, qui devait entrer dans le hangar vers la ligne 5 qui va à Sousse, et demandé à tous les agents des stations de protéger les croisements tout au long de la ligne en question. Privé d'électricité, le train s'est arrêté seul après la station de Fondok Jedid. Là encore, le pire a été évité de justesse. Plus de peur que de mal…jusque-là, mais jusqu'à quand ?

Commentant l'incident du train sans chauffeur, le ministre du Transport, Radhouane Ayara, a admis la responsabilité de l'agent de la SNCFT et l'erreur manifeste, présentant ses excuses «sincères» aux passagers.
M. Ayara a spécifié qu'un rapport préliminaire a été élaboré le jour même de l'incident et qui pointe une erreur humaine isolée du conducteur. Il a ajouté que les locomotives sont récentes et acquises en 2012 et qu'elles répondent à toutes les normes de sécurité, précisant que le conducteur a non seulement ignoré les consignes de ne pas quitter sa cabine mais avait aussi manipulé des systèmes de sécurité qui auraient dû arrêter net le train.

Etrangement, Issameddine Fitati le conducteur de train licencié par la SNCFT en 2016 pour avoir dénoncé des dossiers de corruption, puis réhabilité par le ministre du transport, avait également dénoncé des défaillances dans les cabines mettant en danger la sécurité des passagers. Dans une vidéo qu'il a enregistrée et qui a été dévoilée dans l'émission de Hamza Belloumi, El Hak Maak, Issameddine Fitati avait particulièrement pointé l'absence de « veille automatique », un mécanisme qui permet au train de s'arrêter automatiquement si le chauffeur lève le pied de la pédale. Sur la vidéo filmée par le conducteur, en 2014, la pédale elle-même n'existe pas, alors que le conducteur doit alterner les secondes où il appuie dessus et les secondes où il peut reposer son pied. Quoi de plus normal donc qu'un train continue de rouler si le chauffeur dort, est pris d'un malaise ou quitte carrément sa cabine. Issameddine Fitati avait alors affirmé que la pédale en question n'existe pas sur certains trains et ne fonctionne pas sur d'autres, accusant directement la direction d'avoir permis cette aberration.
«Un enquête judiciaire, administrative et technique a été ouverte. C'est la première fois que ce genre d'incident arrive en Tunisie et il est le résultat d'un chevauchement d'erreur», a précisé, pour sa part le ministre du Transport, Radhouane Ayara soulignant que «l'incident a été traité avec tout le professionnalisme nécessaire avec déviation du train de sa ligne initiale, coupure de l'alimentation électrique et sécurisation des intersections». Avait-on besoin de recourir à de telles mesures si le train « tout neuf et répondant aux normes de sécurité », l'était vraiment ?
M. Ayara s'est voulu rassurant, expliquant qu'il ne s'agit que d'un incident isolé, que les mesures de sécurité seront renforcées, qu'une note officielle sera transmise aux chauffeurs leur interdisant de quitter le poste de pilotage et que des agents seront mis sur les quais pour vérifier la fermeture des portes… Dans des trains « neufs », si un conducteur quitte sa cabine la machine continue à rouler et les portes ne se ferment plus… cherchez l'erreur…

Suite à l'incident du train fou, le service de sûreté ferroviaire a démarré officiellement ses activités, le 3 août 2018. Les agents, au nombre de 60, ont pris lors postes dans tous les trains et toutes les gares. Un effectif qui sera renforcé par 40 agents, indique la SNCFT.
Une mesure qui a pour objectif de renforcer le dispositif de sécurité dans les trains et gares, après les multiples agressions et incidents survenus. Radhouane Ayara, ayant promis aux citoyens plus de sécurité dans les trains et les gares. Suite aux incidents successifs Les employés de la Société nationale des chemins de fer tunisiens (SNCFT) avaient annoncé, via leur syndicat, une grève prévue le 2 août 2018, avant de décider de la reporter. En cause, la situation dramatique de la société depuis la suspension de la ligne 13 et « des tentatives pour porter atteinte aux chemins de fer tunisiens ».

Déraillement, erreur humaine, traficotage de matériel, tous ces incidents nous revoient à la situation dénoncée par les cheminots tunisiens et par les passagers. Des problèmes de matériel, des trains non conformes, des transactions douteuses, corruption, excès de vitesse et rails non entretenus. Il y a sans doute des mesures qui seront prises et annoncées pour remédier à la situation, toutefois le mal commence à imprégner irrémédiablement l'inconscient des usagers de trains. Déjà que les conditions à bord se détériorent de jour en jour, que les passagers avec leurs tickets se retrouvent souvent debout dans des wagons aussi froids qu'un congélateur ou aussi chauds qu'un four, ou encore sales au point de faire de leur voyage un vrai calvaire. Ils sont, ainsi, de plus en plus nombreux à bouder les trains pourtant moyen de transport qui fût très apprécié à une certaine époque….


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.