Récolte record de dattes estimée à 330 mille tonnes    Baisse de plus de 40% des cas de suicide et tentatives de suicide en 2019    LC Afrique (5e J) Espérance ST – Raja Casablanca : les Marocains récusent l'arbitre gambien Gassama    Arrivée à l'aéroport d'Enfidha de deux avions transportant 25 Tunisiens expulsé d'Italie et d'Allemagne    Hand – CAN 2020 : Sur quelle chaîne voir les demi-finales ?    AS Soliman : Chaker Mefteh n'est plus entraîneur de l'équipe première    Azza Filali - Partis politiques : entre faiblesse structurelle et mise au ban par la présidence de la république    Maas part présenter les résultats de la conférence sur la Libye en Algérie    Programme TV du jeudi 23 janvier    Ouverture du centre « Baccouche orthopedic » spécialisé en orthopédie et prothèse, dans le cadre d'une coopération avec la société allemande Ottobock    Fasteas: Une appli mobile tunisienne pour les réparations et travaux du quotidien    Tunisie – Réaction de Khalil Zaouia suite à la démission d'Elyes Fakhfekh    Tunisie – Météo : Ciel partiellement voilé sur la plupart des régions    Surprise dans le classement des émissions les plus regardées par les tunisiens    Club Africain : Deux grands matchs amicaux au programme    Le frère de Kaïs Saïed répond à ses détracteurs    Magasin Général passe la barre du milliard de dinars de chiffre d'affaires en 2019    La grande militante algérienne Jamila Bouhired décorée par le président Kais Saied    La Tunisie et l'Inde créent un « Centre tuniso-indien de l'innovation dans le domaine des technologies de l'information et de la communication en Tunisie »    Le rappeur Radi condamné à 5 mois de prison    Bousalem : Défrichement de terrain pour le projet d'autoroute    Libye: la Turquie n'a pas l'intention d'envoyer d'autres “conseillers militaires” pendant le cessez-le-feu    Salon des industries créatives du 29 au 31 janvier 2020 à la cité de la culture (Programme)    L'Union européenne soucieuse de continuer à soutenir le processus démocratique en Tunisie    Mabrouk Korchid : Il n'y a pas un gouvernement révolutionnaire avec Ennahdha    Indicateur mondial de la démocratie 2020 : la Tunisie première sur le plan arabe    Tunisie: Deux avions par semaine ramènent de manière quasi secrète des migrants expulsés d'Italie, selon le président du FTDS    Korchid appelle Fakhfakh à ne pas écarter Qalb Tounes du prochain gouvernement    Ligue 1 : l'ESS écope de deux matchs à huis clos, Chaabani et Mbarki convoqués devant le bureau de la Ligue    Chaque semaine, deux avions ramènent des migrants Tunisiens expulsés d'Italie    La Télévision Tunisienne lance à partir du samedi soir la variété « Chanter tunisien – غني تونسي «    Signature de partenariat entre l'Université Centrale et le géant américain de la cyber-sécurité Palo Alto Networks    L'Histoire de la Tunisie racontée par Tahar Belkhodja : [vidéo] Le voyage du président Bourguiba en Afrique    Elyès Fakhfakh démissionne du parti Ettakatol    Tunisie: Un subsaharien blessé par balle dans une tentative de franchir illégalement les frontières    Ons Jabeur se qualifie pour le 3ème tour de l'Open d'Australie    La Tunisie sera présente demain en Algérie pour traiter le dossier libyen    Un édifice d'exception pour la Maison de Tunisie à Paris    En vidéo : Macron pousse un coup de gueule contre des policiers israéliens à Jérusalem    Explosion d'une mine artisanale sur les hauteurs du Mont Mghila    Piétinement de la dignité des immigrants dans le cadre d'une mobilisation électorale : Le FTDES dénonce la xénophobie !    En vidéo : Hachem Gaddouch annonce le lancement prochain de son émission From Cali    En photos : Meryem Uzerli, sublime dans sa robe signée Esthere Maryline    Avec la Zambie, la Mauritanie et la Guinée Equatoriale : Un 2ème tour passionnant pour le Mondial 2022 au Qatar    Tunisie: Nouvelles nominations dans certains grands festivals et manifestations culturelles    Culture : Nouveaux responsables à la tête de 3 manifestations d'envergure    La pièce de théâtre « Loups solitaires » : Cri d'une société dans une réalité sourde    Cinéma    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





La couverture sociale, on s'en passera !
Publié dans Business News le 17 - 10 - 2018

Rupture de la convention entre la Cnam et les pharmaciens. Voilà une annonce de la plus haute importance passée presque inaperçue au milieu de la crise politique et les différents rebondissements de la scène nationale. Retour sur une décision qui touche de très près la vie quotidienne des citoyens.

Le secteur pharmaceutique est un des secteurs vitaux en Tunisie, et partout dans le monde d'ailleurs. Le moindre trouble touche directement la vie quotidienne des citoyens. Il y a à peine quelques semaines, tout le monde vivait au rythme de la pénurie des médicaments et la polémique était suivie de près. Mais dès la résolution progressive du problème, voilà le directeur de l'Audit de la Caisse nationale d'assurance maladie (Cnam), Slim Ben Yahmed, qui annonce la rupture de la convention avec les propriétaires des officines.
Cette rupture revient à l'échec des négociations entre les deux parties. En effet, aucun accord n'a pu être trouvé avec les pharmaciens quant à la durée du remboursement qui peut atteindre 90 jours. Ainsi, les pharmaciens ont exigé l'engagement de l'État appelant la Cnam à établir un calendrier d'engagement clair en matière de délais. Il a ajouté qu'après l'accord-cadre conclu avec les pharmaciens, il est possible de passer au mécanisme de passation des marchés individuels.

Il est à rappeler que la Cnam s'est engagée à rembourser les pharmaciens qui ont déposé leurs factures depuis plus de 90 jours, avant le 19 octobre 2018 et avait proposé de renouveler la convention sectorielle pour une période de six mois à partir du 20 octobre. Dans ce cadre, elle a signalé que des montants estimés à 25 millions de dinars ont été versés sauf que le syndicat des pharmacies privées a refusé cette proposition et a préféré mettre fin à la formule du tiers payant tout en gardant la formule de remboursement, ce que refuse la Cnam.
Selon la Cnam, la formule du tiers payant est l'un des principaux fondements du système d'assurance maladie dans la mesure où elle constitue un droit garanti par le législateur au profit de l'assuré social. De ce fait, elle estime qu'il n'est pas possible d'abandonner cette formule. Et bien que la Cnam affirme avoir essayé par tous les moyens d'arriver à un consensus avec le syndicat des pharmacies privées pour ne pas suspendre le travail avec la convention sectorielle, aucun accord n'a été trouvé.

A vrai dire, la crise ne date d'aujourd'hui, les réunions ont démarré depuis des mois entre les pharmaciens et la caisse d'assurance maladie. Les tractations allaient bon train et les pharmaciens ont réitéré leurs menaces à maintes reprises. Sauf que rien n'a été établi pour résoudre ce problème de paiement.
Outre les pharmaciens, l'Intersyndicale des professions médicales dans le secteur privé en Tunisie a, également, annoncé l'abandon de tous les accords conclus avec la Caisse nationale d'assurance maladie (Cnam), en raison de ce qu'elle considérait comme étant un manque de sérieux de l'autorité de tutelle dans les négociations et la révision des accords sectoriels.
L'Intersyndicale englobe, en effet, le syndicat des pharmacies, le syndicat tunisien des médecins dentistes, la Chambre syndicale nationale des cliniques privées Tunisie, le syndicat tunisien des médecins libéraux et le Syndicat national des biologistes de libre pratique.

Cependant, il est utile de préciser que l'origine du problème demeure les caisses sociales qui sont dans le rouge, et ce, en raison de l'insolvabilité de l'Etat. Selon le directeur général de la sécurité sociale au ministère des affaires sociales, Kamel Madouri, le volume des dettes des établissements publics et des départements ministériels envers les caisses de sécurité sociale dépasse mille millions de dinars. M Madouri assure que la partie principale de la dette est celle des établissements publics en l'occurence, les sociétés de transport public et la Société nationale d'exploitation et de distribution des eaux (Sonede). « Des obligations de paiement ont, pour la première fois, été émises au profit des caisses sociales. D'autre part, les dettes des entreprises privées envers la caisse nationale d'assurance maladie sont, théoriquement estimées à 5 mille millions de dinars dont mille millions de dinars au titre d'amendes "presque irrécouvrables", tandis que le montant des créances pouvant être payées s'élève à 2 millions de dinars ».

En état de cause, cette situation nous ramène au poisson qui se mord la queue. Un cercle vicieux, où le centre de la problématique récurent demeure la situation des caisses sociales. Les experts en économie n'ont jamais cessé de clamer la nécessité d'une réforme urgente de ces caisses. Mais, tous ces appels d'alarme n'ont jamais eu assez d'écho. Et pendant ce temps-là, où la santé du Tunisien est mise en jeu, les politiciens ne semblent pas préoccupés par tous ces problèmes vitaux. La course vers 2019, semble plus alléchante.


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.