FIFAK 2019 : 55 ans de promotion du cinéma amateur Tunisien et d'ailleurs    Cession de Goulette Shipping Cruise (GSC) : Le come-back des croisières à la Goulette après 5 ans d'inactivité    Le Ministère de l'Intérieur s'explique sur l'incident survenu à un poste frontalier avancé « التعمير » à Hezoua    Application Samsung Health: un coach santé dans votre poche    Tunisie: Aïd Al Adha, quantité disponible, prix et préparatifs du ministère de l'Agriculture    Officiel : Aymen Balbouli quitte le Club Africain    Cafouillage et manque de sérieux autour de la loi électorale    Hyundai Tucson gagne du terrain sur le marché tunisien    Tunisie- Perturbations et coupure d'eau dans ces régions à Bizerte    Club Africain : Yassine Chammakhi manquera le début de saison    Nouveauté Instagram : les ‘Like' ou mention ‘J'aime' masqués dans 6 pays    CAN 2019 (Finale) : Entrée gratuite pour les supporters algériens    CAN 2019 : l'arbitre de la finale changé    Tunisie: Baisse des échanges commerciaux au 1er semestre 2019    Al Badil Ettounsi présente les caractéristiques de son programme économique pour le gouvernorat de Mahdia    Faute de place, le blé dépérit en plein air    Métros, le trafic des lignes 3, 4 et 5 sur une seule voie à partir de ce soir    Postulez pour des bourses d'études en Grandes Ecoles françaises au titre de 2019    Eto'o et Drogba deviennent collaborateurs officiels d'Ahmad Ahmad    Avec les « trophées Tounsidumonde », les Tunisiens de l'étranger veulent être mieux compris et donner plus !    Les agents de la poste en grève générale    D'importants prix octroyés aux articles traitant des relations sino-tunisiennes    BILAN de la participation des Aigles de Carthage à la Coupe d'Afrique des Nations 2019 : Parcours !    Ahmed Ahmed veut sortir le siège de la CAF de l'Egypte    MYRATH « Shehili » au Festival International d'Hammamet: Une expérience incroyablement magique!    Pas de crime en cas de légitime défense !    Tunisie-Une séance plénière pour l'élection des membres de l'Instance de la bonne gouvernance et ceux de la cour constitutionnelle    Températures jusqu'à 38°C, aujourd'hui    CAN (finale): Alioum Néant au sifflet    Orange signe un accord Groupe monde sur l'égalité professionnelle entre les femmes et les hommes avec UNI Global Union    Appel à candidature à l'Ecole Pratique des Métiers de la scène : Section Acteur – Session d'Octobre 2019 à fin Juin 2021    Tunisie: L'Instance de lutte contre la torture empêchée par la police de parler à un détenu    Tunisie – Tabib : La direction des douanes choisie comme meilleure administration dans la lutte contre la corruption    Tunisie: Le Parlement sursoit au vote sur le projet de loi relatif à Halk El Menzel    Le cinéma à vélo du 24 au 26 Juillet avec Vélorution et la Cinémathèque Tunisienne    Festival De Dougga 2019 : Programme de la 43e édition du 24 Juillet au 10 Août    Khémaïes Jhinaoui à New York et Washington à la tête d'une importante délégation de hauts responsables tunisiens    OMS, 1093 morts et 5752 blessés à Tripoli    Youssef Chahed se penche sur le Brexit (sortie de la Grande-Bretagne de l'UE) et ses répercussions possibles sur la Tunisie    Donald Trump s'attire les foudres des internautes    282 interpellations en France après la qualification de l'Algérie    Des armes de guerre saisies chez des néonazis italiens    Bendirman porte plainte contre le parti Ennahdha    Libye : Haftar se prépare à annoncer l'assaut final pour « libérer » Tripoli    Colère aux Etats-Unis après l'arrivée en Turquie de la 1ère livraison de missiles russes S-400    La 29ème Edition du Festival EL MOUROUJ se déroulera du 25 Juillet au 10 Août – Programme    Ouverture de la 55e édition du festival international de Hammamet avec « Messages de liberté »    Le Chef du gouvernement, Youssef Chahed se penche sur la question des « réfugiés » à Médenine    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





Un Aïd au grand bonheur du marché informel !
Publié dans Business News le 04 - 06 - 2019

Outre sa dimension religieuse et spirituelle, la célébration de l'Aïd el-Fitr est une tradition ancrée dans notre société. Une fête qui s'adresse essentiellement aux enfants, elle vient les égayer pendant quelques jours avec les vêtements et jouets qui leur sont offerts à cette occasion. Cependant, la vigilance est de mise lors de l'achat de ces cadeaux vu les multiples risques de tout genre que ces petits pourraient encourir.

Depuis la deuxième quinzaine du mois de Ramadan jusqu'à la veille de l'Aïd El Fitr, les différentes boutiques notamment celles des vêtements et des jouets témoignaient d'une énorme affluence. Les parents, soucieux de faire plaisir à leurs enfants, se sont mobilisés pour l'achat des habits et des jouets à l'occasion de cette fête.

Toutefois, devant une hausse notable des prix de ces produits et devant l'obligation de célébrer la fin du mois de jeûne comme il se doit dans la société tunisienne, ces parents se trouvaient contraints à trouver refuge dans l'achat des vêtements d'occasion, l'achat en ligne ou encore le marché parallèle où les produits de contrebande sont abondants avec des prix attractifs.
Un choix adéquat pour ces parents qui ne sont pas prêts à dépenser une fortune pour garder cette tradition de l'Aïd El Fitr et apporter de la joie à leurs enfants.

Environ 60% des parents achètent ces habits et ces jouets des circuits de commerce informel contre 40% qui se les procurent dans les espaces formels, flambée des prix exige, dans une société de consommation comme la nôtre.

Ces produits, bien que leur source soit inconnue et leur conformité avec les normes de sécurité loin d'être garantie, représentent l'alternative parfaite devant des prix exorbitants, voire aberrants.
Une alternative imposée face à la crise économique qui secoue la Tunisie depuis quelques années avec la hausse du taux d'inflation, l'augmentation de la dette extérieure, la dépréciation du dinar et l'aggravation du déficit commercial.

Qu'ils soient vendeurs ambulants ou étals anarchiques où les commerçants des trottoirs squattent essentiellement les bords des routes ou les trottoirs en face des centres commerciaux, ils semblent offrir au Tunisien ce dont il a besoin avec des prix abordables et un large choix.

Un commerce illicite, conformément à l'arrêté ministériel fixant les conditions et les procédures de l'exercice de l'activité du commerce du détail ambulant, mais qui subsiste et prolifère en dépit de l'intensification des efforts du gouvernement dans sa lutte acharnée contre la contrebande et la vente irrégulière. Ces efforts, quoique nécessaires devant une situation qui dégénère et est devenue ingérable, ont parfois été contestés et des cas d'agression des agents de contrôle économique ont été enregistrés.

Une équipe de contrôle économique a été en effet violemment agressée à Boumhel dans la banlieue sud de Tunis. Une agent a été agressée physiquement par un épicier ayant refusé de lui fournir les factures attestant de la provenance des produits vendus alors qu'un autre agent a été violenté, au même moment par un boucher du même quartier.

La scène a été filmée et la vidéo est devenue virale sur la toile. Le chef de l'équipe de contrôle économique qui a filmé cette scène n'a pas pu, lui aussi, échapper aux attaques. Un individu s'est approché et a cassé la vitre de sa voiture avant de s'en prendre à lui physiquement.

Le ministère public a ouvert une enquête suite à cet incident en vue d'arrêter les agresseurs et les traduire en justice. Deux autres marchands exerçant dans le gouvernorat de Zaghouan ont également été condamnés à un an de prison ferme par le Tribunal de première instance de la région pour avoir agressé un agent de contrôle économique le 1er jour de Ramadan lors d'une campagne d'inspection.

Devant la multiplication de ces assauts, les agents de contrôle économique ont observé une marche de protestation devant le ministère du Commerce. Une marche qui avait pour but de revendiquer une protection contre les agressions physiques et verbales perpétrées à leur encontre. Ils ont, par ailleurs, appelé le département à prendre en charge les agents blessés en assurant le paiement des frais médicaux.
Outre la contribution à la prospérité du marché parallèle et la dégradation de l'économie nationale, les vêtements mais surtout les jouets présentent un risque sanitaire redoutable. Regorgeant de substances chimiques néfastes sur la santé, ces jouets compromettent le bien-être des enfants d'autant plus que leur origine et leur composition sont inconnues.
L'Agence nationale de contrôle sanitaire et environnemental des produits (ANCESP) a mis en garde contre certains jouets commercialisés contenant des matières chimiques cancérogènes ainsi que des substances dangereuses comme le plomb et le cadmium ou encore les phtalates engendrant éventuellement l'insuffisance rénale et des maladies respiratoires et d'autres troubles de la santé.

Les pétards et les pistolets à balles peuvent, de surcroît, entraîner des blessures au niveau de l'œil et de l'oreille ainsi que des brûlures cutanées. Certains jouets comportent aussi un liquide toxique pouvant provoquer des étouffements, des nausées et des inflammations.

Les jeux composés d'angles pointus ou tranchants et ceux facilement cassables et qui s'effritent rapidement sont aussi déconseillés aux enfants d'autant plus que ces jouets sont, souvent, inadaptés à l'âge de l'enfant.

En tout état de cause, les fêtes, particulièrement religieuses, constituent une opportunité pour retisser les liens sociaux et consolider notamment les liens familiaux. Une célébration conviviale d'amour, d'unité, de solidarité et de charité qui ne devrait pas être gâchée par de mauvais choix. Des choix, anodins aux yeux de certains mais qui mettraient en péril la santé et la vie même de nos enfants et ce indépendamment de leur impact nuisible à l'échelle économique en alimentant davantage le marché parallèle.


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.