Abdelkrim Harouni : Il y va de l'intérêt de la Tunisie pour que Rached Ghannouchi soit le Chef du Gouvernement    Macron félicite Saied président et veut ‘amplifier' le partenariat    Une délégation américaine rend visite au Groupe TELNET et prend connaissance du projet du premier satellite tunisien Challenge 1    ISIE : La victoire de Kais Saied officialisée    Taboubi met en garde contre la propagation de la pensée takfiriste    Le Président de la République par intérim préside un Conseil des ministres consacré au projet du Budget de l'Etat pour 2020    France –Turquie : un choc sous très haute tension    Nabil Karoui adresse une lettre de félicitations à Kais Saïed vainqueur des élections présidentielles    Tunisie- A partir de demain des pluies sont attendues sur la plupart des régions    Tunisie : Accès gratuits aux monuments et musées mardi 15 octobre 2019    Equipe nationale : Aymen Abdennour commente son retour    Rencontres Internationales du film Anti-Corruption: 2ème édition du 17 au 20 Octobre 2019    114,5 MD de déficit de la balance alimentaire en septembre 2019    Ben Arous- Kais Saïed obtient 74.81 % des voix    Tunisie – Présidentielle : Biographie de Kais Saied, nouveau Président de la République Tunisienne    Tunisie- Identification du tueur du touriste français    La Tunisienne Ons Jabeur gagne 8 places au classement WTA et se hisse à la 53e position    Volley – Mondial 2019 : la Tunisie encaisse sa neuvième défaite    Le bouleversant témoignage de Kenza fille autour de son papa Nabil Karoui    Coup d'envoi réussi de l'édition 2019 de l'Africa Women's Sevens à Monastir    Kaïs Saïed : Laissez les journalistes faire leur travail en toute liberté    Présidentielle, quand seront annoncés les résultats préliminaires?    18 340 sympathisants de Tahya Tounes ont voté pour Karoui    Euro 2020 (Journée 8): le programme de dimanche 13 octobre    Match Amical : le onze national, dominateur, se contente d'un match nul face au Cameroun    Euro-2020 : 168e sélection pour Ramos, nouveau record d'Espagne    Fatwa remporte le Grand Prix Festival de Fameck    Abdellatif Hmam remplace Ryadh Mouakhar à la tête du Secrétariat général du Gouvernement    La pire crise finacière pour l'ONU    Tunisie – Météo : Températures en hausse pendant le Week-End    La croissance ne dépassera pas les 2% en 2019 selon la Banque Mondiale    Forum mondial de l'eau «Dakar 2021» au Sénégal    Ne dites plus SIVP mais plutôt CIVP !    Octobre Musical 2019 à Sousse: 6ème session du 16 au 31 octobre (Programme)    La Diva Emel Mathlouthi «Catalyseur du changement du 21e siècle» le 14 Octobre au Poisson Rouge à New York    Tunisie – Météo : Ciel partiellement voilé    Hippie Tounsi Fest Les 01 et 02 novembre 2019    Rencontres-débats autour du livre « BOURGUIBA », dernière œuvre du Français Bertrand Le Gendre, à Tunis, Bizerte, Sfax et Kairouan    Tunisie Présidentielle 2019 : Débat télévisé vendredi 11 octobre entre Kaïs Saïed et Nabil Karoui    L'ambassadeur du Venezuela en Tunisie, Carlos Feo Acevedo: « La coopération Sud/Sud permettra le vrai développement de nos pays »    Tunisie : Fermeture de la route menant de Menzeh 9 et Manar vers Tunis    Explosion près de l'aéroport de Linz en Autriche    Chawki Mejri n'est plus    Tunisie : les derniers chiffres du commerce extérieur    L'Italie rapatrie des migrants dans 13 pays dont la Tunisie    L'homme qui garde toujours la corde utilisée pour la pendaison de Saddam Hussein échappe miraculeusement à la mort à Londres    Le sommet et le forum économique Russie-Afrique    Confirmation du décès de l'Adjudant-chef de la Garde nationale Najiboullah Cherni dans les affrontements de Hydra    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





Un Aïd au grand bonheur du marché informel !
Publié dans Business News le 04 - 06 - 2019

Outre sa dimension religieuse et spirituelle, la célébration de l'Aïd el-Fitr est une tradition ancrée dans notre société. Une fête qui s'adresse essentiellement aux enfants, elle vient les égayer pendant quelques jours avec les vêtements et jouets qui leur sont offerts à cette occasion. Cependant, la vigilance est de mise lors de l'achat de ces cadeaux vu les multiples risques de tout genre que ces petits pourraient encourir.

Depuis la deuxième quinzaine du mois de Ramadan jusqu'à la veille de l'Aïd El Fitr, les différentes boutiques notamment celles des vêtements et des jouets témoignaient d'une énorme affluence. Les parents, soucieux de faire plaisir à leurs enfants, se sont mobilisés pour l'achat des habits et des jouets à l'occasion de cette fête.

Toutefois, devant une hausse notable des prix de ces produits et devant l'obligation de célébrer la fin du mois de jeûne comme il se doit dans la société tunisienne, ces parents se trouvaient contraints à trouver refuge dans l'achat des vêtements d'occasion, l'achat en ligne ou encore le marché parallèle où les produits de contrebande sont abondants avec des prix attractifs.
Un choix adéquat pour ces parents qui ne sont pas prêts à dépenser une fortune pour garder cette tradition de l'Aïd El Fitr et apporter de la joie à leurs enfants.

Environ 60% des parents achètent ces habits et ces jouets des circuits de commerce informel contre 40% qui se les procurent dans les espaces formels, flambée des prix exige, dans une société de consommation comme la nôtre.

Ces produits, bien que leur source soit inconnue et leur conformité avec les normes de sécurité loin d'être garantie, représentent l'alternative parfaite devant des prix exorbitants, voire aberrants.
Une alternative imposée face à la crise économique qui secoue la Tunisie depuis quelques années avec la hausse du taux d'inflation, l'augmentation de la dette extérieure, la dépréciation du dinar et l'aggravation du déficit commercial.

Qu'ils soient vendeurs ambulants ou étals anarchiques où les commerçants des trottoirs squattent essentiellement les bords des routes ou les trottoirs en face des centres commerciaux, ils semblent offrir au Tunisien ce dont il a besoin avec des prix abordables et un large choix.

Un commerce illicite, conformément à l'arrêté ministériel fixant les conditions et les procédures de l'exercice de l'activité du commerce du détail ambulant, mais qui subsiste et prolifère en dépit de l'intensification des efforts du gouvernement dans sa lutte acharnée contre la contrebande et la vente irrégulière. Ces efforts, quoique nécessaires devant une situation qui dégénère et est devenue ingérable, ont parfois été contestés et des cas d'agression des agents de contrôle économique ont été enregistrés.

Une équipe de contrôle économique a été en effet violemment agressée à Boumhel dans la banlieue sud de Tunis. Une agent a été agressée physiquement par un épicier ayant refusé de lui fournir les factures attestant de la provenance des produits vendus alors qu'un autre agent a été violenté, au même moment par un boucher du même quartier.

La scène a été filmée et la vidéo est devenue virale sur la toile. Le chef de l'équipe de contrôle économique qui a filmé cette scène n'a pas pu, lui aussi, échapper aux attaques. Un individu s'est approché et a cassé la vitre de sa voiture avant de s'en prendre à lui physiquement.

Le ministère public a ouvert une enquête suite à cet incident en vue d'arrêter les agresseurs et les traduire en justice. Deux autres marchands exerçant dans le gouvernorat de Zaghouan ont également été condamnés à un an de prison ferme par le Tribunal de première instance de la région pour avoir agressé un agent de contrôle économique le 1er jour de Ramadan lors d'une campagne d'inspection.

Devant la multiplication de ces assauts, les agents de contrôle économique ont observé une marche de protestation devant le ministère du Commerce. Une marche qui avait pour but de revendiquer une protection contre les agressions physiques et verbales perpétrées à leur encontre. Ils ont, par ailleurs, appelé le département à prendre en charge les agents blessés en assurant le paiement des frais médicaux.
Outre la contribution à la prospérité du marché parallèle et la dégradation de l'économie nationale, les vêtements mais surtout les jouets présentent un risque sanitaire redoutable. Regorgeant de substances chimiques néfastes sur la santé, ces jouets compromettent le bien-être des enfants d'autant plus que leur origine et leur composition sont inconnues.
L'Agence nationale de contrôle sanitaire et environnemental des produits (ANCESP) a mis en garde contre certains jouets commercialisés contenant des matières chimiques cancérogènes ainsi que des substances dangereuses comme le plomb et le cadmium ou encore les phtalates engendrant éventuellement l'insuffisance rénale et des maladies respiratoires et d'autres troubles de la santé.

Les pétards et les pistolets à balles peuvent, de surcroît, entraîner des blessures au niveau de l'œil et de l'oreille ainsi que des brûlures cutanées. Certains jouets comportent aussi un liquide toxique pouvant provoquer des étouffements, des nausées et des inflammations.

Les jeux composés d'angles pointus ou tranchants et ceux facilement cassables et qui s'effritent rapidement sont aussi déconseillés aux enfants d'autant plus que ces jouets sont, souvent, inadaptés à l'âge de l'enfant.

En tout état de cause, les fêtes, particulièrement religieuses, constituent une opportunité pour retisser les liens sociaux et consolider notamment les liens familiaux. Une célébration conviviale d'amour, d'unité, de solidarité et de charité qui ne devrait pas être gâchée par de mauvais choix. Des choix, anodins aux yeux de certains mais qui mettraient en péril la santé et la vie même de nos enfants et ce indépendamment de leur impact nuisible à l'échelle économique en alimentant davantage le marché parallèle.


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.