Erdogan échappe à une tentative d'assassinat    Coronavirus : 1 décès et 219 nouvelles contaminations, Bilan du 3 décembre    Turquie [VIDEO] : Démantèlement d'une tentative d'assassinat d'Erdogan lors d'un rassemblement populaire    Coupe Arabe : Démonstration de force à l'égyptienne et 5-0 à la fin    L'ordre des médecins s'oppose à l'Innovation et aux Startups    Abir Moussi : Le président n'est pas habilité à modifier le régime politique et la loi électorale    Tunisie : Nouvelle décision de Kais Saied    REMERCIEMENTS ET FARK: Khemaies GUEBLAOUI    MEMOIRES: Béchir HAMMAMI    Gafsa | dur, dur d'être jeune…    Tunisie-coronavirus : Vers la fermeture des frontières? le ministre répond    La startup Tunisienne Lamma accélère sa vision Quick commerce et acquiert Farm Trust    CMF : Visa pour l'admission en Bourse de "Smart Tunisie"    Les recettes douanières ont augmenté de 17,2%, fin novembre    Louzir : La personne infectée par « L'Omicron » va bien et n'a montré aucun symptôme    Tunisie : Hausse de 17,2% des recettes douanières durant les 11 premiers mois de l'année 2021    Coupe Arabe : Les Marocains écrasent la Jordanie et se qualifient pour les 1/4    NBA : Phoenix privé de record, le derby de LA pour les Clippers    JTC 2021: Une inauguration inédite célébrant plusieurs expressions d'art et transmise à la télé    Tunisie [EN DIRECT] : Les militants de l'Union affluent à la Kasbah pour commémorer l'assassinat de Farhat Hached    La Tunisie perd son match contre la Syrie (0-2): Une grande désillusion à la Coupe arabe FIFA 2021    Tunisie – Japon : Conférence "JICA Chair" et signature d'un mémorandum de coopération à l'ENA de Tunis    Foot-Europe: le programme du jour    Monde: Un accord « historique » entre la France et les Emirats Arabes Unis    Bilel Sahnoun, Directeur Général de la Bourse de Tunis: "La Tunisie n'a toujours pas saisi l'opportunité des financements verts"    Pourquoi: Vente illégale d'eau    Tahya Tounes annonce son congrès extraordinaire en mars 2022    Conférence d'Oran : La contribution des 3 pays africains au Conseil de sécurité de l'ONU a été capitale (Jerandi)    NEWS: Zerdoum passe au CA    Marathon International COMAR Tunis-Carthage: Courons pour l'environnement    On nous écrit: «J'ai fermé mes maisons » de Marianne Catzaras Sur ses collines, Athènes attend    «On a Blade of Grass» de Fares Thabet à Selma Feriani Gallery du 13 décembre 2021 au 5 février 2022: Un environnement rêvé    Exposition de photos: Splendeurs et couleurs de la Médina de Tunis    Yasmina Khadra appelle au sauvetage de la librairie El Moez    Opportunités : Des hommes d'affaires tunisiens prospectent les marchés kenyan et ougandais    Premier ministre italien : « la Tunisie doit tracer une voie politique claire »    Tunisie : Leila Jaffel crée une équipe pour le suivi des activités des directions régionales de la justice    UGTT : Commémoration du 69e anniversaire de l'assassinat de Hached    Tunisie-Météo: Temps nuageux sur l'ensemble du pays    Coupe arabe FIFA 2021 | Tunisie-Syrie (0-2): La grande désillusion des aigles de Carthage    Tunisie Télécom accompagne la Tunis Fashion Week    Ce dimanche, accès gratuit aux musées, monuments et sites historiques    Macron dans le Golfe : De très gros chèques et une sacrée revanche sur Biden    Aux Galerie « XYZ » et TGM Gallery : La Grenade exposée sous toutes ses coutures et l'Ecole de Tunis haute en couleurs    L'Omicron était déjà présent en Europe avant la cascade de restrictions visant l'Afrique?    La Tunisie cherchait à acheter jusqu'à 175 000 tonnes de blé tendre    Space X : Elon Musk menace ses salariés de fermeture    Ghazi Moalla : Trois personnalités sont les favoris pour l'élection présidentielle libyenne    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.



Ressources hydriques : La sécurité hydrique menacée
Publié dans La Presse de Tunisie le 23 - 10 - 2019

La Tunisie doit se préparer durant les prochaines décennies à faire face à d'importants problèmes en termes d'accès à l'eau. Comment remédier aux pénuries de cette ressource? Une vision nationale stratégique de gestion des ressources rares est nécessaire. Vision axée sur l'optimisation des décisions en rapport avec leur mobilisation et leur usage, ainsi que sur la définition des choix de politiques à établir pour contribuer à leur durabilité et la promotion d'une nouvelle gouvernance institutionnelle de ces ressources hydrauliques.
La Tunisie est appelée à adapter ses politiques économiques et ses stratégies sectorielles pour contrecarrer le phénomène de la rareté de l'eau et optimiser au maximum l'allocation des ressources en eau disponibles entre les différents secteurs et activités économiques.
Dans sa dernière version du Water Risk Atlas, le Think Thank «world Ressources Institue», a publié comme chaque année, son classement des pays confrontés à des niveaux élevés de stress hydrique. La Tunisie s'est affichée au 30e rang du classement.
Les statistiques montrent aujourd'hui que le total des ressources mobilisables est de l'ordre de 4,8 milliards de m3 (50% d'eaux de surface provenant de nappes profondes). Le volume des ressources disponibles est de 450m3 par habitant et par an, sachant que le seuil de pauvreté en eau est de 1.000m3 par personne et par an.
Disponibilité de l'eau potable
Concernant la disponibilité de l'eau potable, le taux d'approvisionnement a atteint 100% dans le milieu urbain et 97,9% dans le milieu rural. Malgré ces taux élevés, la disparité régionale existe encore, notamment dans les gouvernorats du Nord-Ouest à cause de la rareté des eaux souterraines à l'échelle locale.
En effet, le gouvernement a élaboré une stratégie à l'horizon 2030 afin de faire face à cette pénurie, visant l'économie d'eau, le développement des ressources non traditionnelles, dont les eaux usées traitées, et la protection de la qualité des eaux contre la pollution.
Allocation et coûts
L'objectif est aussi de préserver la construction de barrages, de lacs collinaires et de puits profonds, outre la réalisation de projets de dessalement des eaux dans le Sud de Tunisie et l'édification de six stations de dessalement d'ici 2021, moyennant un volume global de 31.000m3 par jour.
Parmi les projets programmés au cours de la prochaine étape, la réalisation d'une étude d'aménagement d'une station de dessalement des eaux dans le gouvernorat de Sfax, avec une capacité de 100 mille m3 par jour, qui sera portée après son extension à 200 mille m3 au profit de 650 mille habitants. Cette station sera opérationnelle en 2020.
L'allocation actuelle des ressources en eau par secteur est repartie comme suit:
-agriculture: 2.200m3 (77,3%)
-eau potable: 420 m3 (15,5%)
-industrie: 160m3 (6%)
-tourisme: 35m3 (1,2%)
Les coûts sont répartis comme suit:
–coût de revient de l'eau potable distribué par la Sonede: 0,600DT/m3
-coût de dessalement des eaux saumâtres (nappes): 2DT/M3
– coût de dessalement de l'eau de mer: 3DT/m3
-facturation de l'eau d'irrigation:: 0,140DT/m3
-facturation en moyenne: 0,360 DT/m3 ( 2,9 millions d'abonnés dont deux millions reçoivent un facture de moins de 10 DT / trimestre).
Avancées stratégiques
Pour la Tunisie, les trois dernières années ont été des années de défis face aux effets de plus en plus visibles et impactants du stress hydrique, vécu suite aux années de sécheresse consécutives. Durant l'année 2017, les piliers de la concrétisation de l'orientation vers la gestion de la demande, ont continué à se construire. Des études de portée stratégique ont été réalisées ou sont en voie d'achèvement, telles que l'étude tarifaire de l'eau d'irrigation, celle sur le mode de gestion des eaux ainsi que plusieurs études environnementales…
En revanche, le Code des eaux est toujours en attente d'être soumis à l'examen par l'ARP. La lenteur de ce processus a entraîné par conséquent des ralentissements pour concrétiser des projets structurants comme la conception et la mise en place de la Police de l'eau, ou encore la décentralisation de la gouvernance de la ressource avec les futurs conseils régionaux de l'eau. Le ministère de l'Agriculture n'a pas cependant ménagé ses efforts pour anticiper sur certaines mesures prévues dans le nouveau code, notamment les concertations régionales pour le rationnement de l'eau d'irrigation, et les comités locaux d'intervention contre les forages et les branchements illicites.


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.