Mohamed Ouertatani nommé Directeur général du Fonds tunisien de l'investissement    Tarak Ben AMMAR votera aux prochains Oscars    Ce que l'on sait de la rencontre entre Noureddine Erray et Patrice Bergamini    Houssem Habbassi avec le groupe    Les médecins privés reviennent à de meilleurs sentiments    Land'Or décide de distribuer un dividende de 0,180 dinars par action    Mercato : Achraf Hakimi (Real Madrid) signe à l'Inter Milan (Officiel)    Tout le monde contre le projet    La passion amoureuse loin du qu'en dira-t-on    Hausse des températures : Les recommandations du ministère de la Santé    3 nouveaux cas de Covid-19 en Tunisie    Cin'étoiles d'été : Projections de films récents par l'IFT à Tunis, Sousse et Sfax (Programme)    Tennis : Novak Djokovic testé négatif au coronavirus    2,7 milliards de dinars de déficit budgétaire    Istanbul : basilique Sainte-Sophie peut redevenir une mosquée d'ici 15 juillet    Le ministère des Finances invite les contribuables à utiliser le système de télédéclaration et de télépaiement    Lutte contre la Covid-19 : Alwaleed Philanthropies au secours de 10 pays africains    Suspicion d'abus et de corruption : 7 anciens et actuels cadres de Tunisair en garde à vue    Lancée prochainement par le collectif Soumoud : Consultation sur la révision du système électoral    Municipalité de Tunis : Parachèvement des procédures relatives à la réalisation de deux projets importants    Covid-19 : 2 années de croissance de perdues en matière de monétique    Le navire « Tanit » de la CTN, quitte la Tunisie sans voyageurs et y retourne avec 2000 passagers    Le point sur l'épidémie du coronavirus : Mise à jour du 2 juillet à 11H00    FARK : Néziha ZAOUALI    CONDOLEANCES : Halima ABDESSALEM    Tunisie: Une Candidate infectée par coronavirus passe les examens de la neuvième depuis le centre de quarantaine à Monastir    Tunisie : La coordination d'El Kamour refuse les récentes décisions gouvernementales et menace d'escalade    Tunisie: Nouvelle opération d'immigration clandestine déjouée à Sfax    Israël Palestine : A-t-on enterré la paix ?    Réouverture de l'hôtel THE PEARL à Sousse    Espérance de Tunis : Tayeb Meziani sur le départ    Danemark : distances non respectées, la finale de la Coupe brièvement arrêtée    Le ministère de la santé veille sur l'actualisation permanente de la classification des pays selon le niveau de risque épidémique    Météo : persistance du temps chaud    Poursuite de la baisse des cours mondiaux du pétrole brut sous l'impact de la crise du Covid-19    Report du festival de la chanson tunisienne à 2021    Tunisie : Les vols de rapatriement programmés ce jeudi    Grève de 3 jours dans toutes les compagnies pétrolières à Tataouine    Noureddine Erray se félicite de l'adoption par le Conseil de sécurité de l'ONU du projet tuniso-français sur la lutte contre la Covid-19    Nouveau partenariat entre le MAMC et deux institutions culturelles publiques    Le plus grand franchisé américain de Pizza Hut dépose le bilan sous le chapitre 11    Cinq ans de prison pour l'anthropologue franco-iranienne    La France et ses alliés sahéliens tiennent sommet à Nouakchott    Le Film palestinien "It Must be Heaven" d'Elia Suleiman projeté en Tunisie (B.A. & Synopsis)    Personne ne peut prétendre détenir la solution militaire ou politique pour apaiser la Libye    Chiraz Laatiri, ministre des affaires culturelles, à La Presse : «Le zonage pour assurer le bon déroulement des festivals»    Tunisie: Un bateau de pêche tunisien arraisonné par des garde-côtes libyens    Le Festival de la chanson tunisienne reporté à 2021    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





«Les Âmes fortes» de Jean Giono : L'œuvre qui met à nu l'âme humaine
Publié dans La Presse de Tunisie le 03 - 06 - 2020

Jean Giono brouille complètement les règles de la narration, du dialogue, mélange les différents registres de langue, alterne entre le présent et le passé et laisse son lecteur dans le flou total ! «Les Ames fortes», un roman de plus de trois cents pages, raconte toute une vie «ambiguë» de l'une de ses protagonistes en une seule nuit ! Sa thématique principale tourne autour du mal et du bien dans une description qui met à nu la complexité de la nature humaine, l'opacité de l'âme humaine…
------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------
«Les Ames fortes», l'ouvrage de Giono paru pendant la première moitié du XXe siècle, en 1950 (après la fin de la Seconde Guerre mondiale), et qui a été adapté au cinéma en 2001, se veut comme une réflexion sur la condition humaine, sur la vie, la mort, le mal à travers le dialogue entre deux femmes, l'acte de la parole et l'échange verbal. En effet, l'histoire se déroule lors d'une nuit hivernale, au cours d'une veillée funèbre… D'emblée, l'écrivain nous plonge dans cet univers sombre, où deux femmes, se remémorant leur jeunesse, remontent dans le temps pour nous raconter la vie absurde de l'une d'entre elles, à savoir Thérese et ses relations avec le couple Numance.
Une vie et une œuvre ambiguës
Etrange roman ! Les deux protagonistes nous donnent chacune d'entre elles sa version du même évènement, qui s'avère contradictoire, reflétant ainsi la multiplicité des points de vue d'un même fait, poussant de la sorte le lecteur à réfléchir sur la question de relativité et la vérité absolue, car, en parcourant les lignes de l'œuvre et en suivant le discours rapporté ou l'histoire narrée de Thérèse, aucun parmi nous ne peut vraiment connaître la vérité de cette femme ! Giono joue avec les mots, ses personnages et entraîne son lecteur dans cette histoire ambiguë et absurde qui se traduit même à travers un style d'écriture particulier : celui qui lit le texte des âmes fortes, à un certain moment de la narration, n'arrive pas à distinguer qui parle ! L'auteur ne confère pas à son deuxième protagoniste un nom, ce dernier reste anonyme et n'avertit pas son lecteur sur l'identité de cette deuxième femme, quand elle prend la parole et quand elle cède la parole à Thérèse. L'auteur s'amuse à alterner entre les répliques de ses protagonistes, à donner, par les voix de ces femmes, des versions différentes à chaque fois d'une même thématique, qu'il s'agisse de la vie, de l'amour ou de la mort. Portée par l'aventure de l'écriture, Giono entraîne son lecteur dans son jeu.
Le dilemme du mal et du bien
En effet, l'histoire de «Les Âmes fortes», qui s'inscrit bel et bien dans la lignée des romans de l'après-guerre et notamment le courant littéraire, le nouveau-roman, se résume ainsi. Thérèse, protagoniste principale, raconte sa vie ambiguë… Cette dernière remonte dans le temps et raconte sa fuite à l'âge de 22 ans, avec son fiancé, pour s'installer à Chatillon, où elle a rencontré une femme d'une générosité qui semble débordante, madame Numance. Un lien fort de fascination s'est tissé entre ces deux femmes, ces deux «âmes fortes» dont l'excès et la démesure sont les traits principaux de leur caractère. Entre-temps, Friman, le mari de Thérèse, va escroquer le couple Numance. Après la mort de M.Numance et la disparition de sa femme, Thérèse avoue finalement que c'est elle qui a tout arrangé pour détruire le couple Numance et se montre ainsi comme une âme forte, car, cupide, elle se nourrit de la vie d'autrui et incarne le mal contrairement à madame Numance qui incarne le bien (générosité démesurée) Ce duo, en fait, reflète la complexité de l'être humain, la diversité, la complémentarité des deux formes qui constituent tout un chacun de nous, à savoir le «mal» et le «bien» et le rapport entre ces deux notions, qui se traduit notamment dans la relation et le rapport de force entre ces deux femmes ou, comme les appelle l'auteur, ces deux «âmes fortes».
Par l'utilisation d'un registre de langue familier, dans certains passages, en donnant la parole et la voix à des femmes qui se racontent durant toute une nuit, il démontre la nature humaine obscure de l'être humain, le tragique de la condition humaine, tout en essayant de l'atténuer en usant un style d'écriture simple, ironique parfois, et ce, à travers les voix et le «bavardage» de vieilles femmes tout au long d'une longue soirée nocturne.


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.