Italie : 102 millions d'euros d'amende à Google pour abus de position dominante    3 mois de prison pour un tunisien interdit d'accès au territoire français    Le général Youssef Baraket: Un symbole de l'armée républicaine (Album photos)    UTICA : Plus de 50% des entreprises sont menacées de disparition    Tunisie – Coronavirus : De nouvelles mesures du 16 Mai au 06 juin 2021    Salsabil Klibi [AUDIO] : Le président de la République est contraint de sceller le projet de loi de la Cour constitutionnelle    Tunisie : Le dilemme de Kaïs Saïed par rapport à la cause palestinienne et son besoin des USA    Un entretien entre Ali Kooli et Bruno Le Maire passé sous silence    Violences à l'encontre des femmes : l'ATFD appelle à une action de protestation le jour de l'Aïd    Dernière Minute – Coronavirus : 81 décès et 1105 nouvelles contaminations, Bilan du 11 mai    Hichem Mechichi annonce une série de mesures d'accompagnent économique aux entreprises    La recette de Ridha Chkoundali qui pourrait réduire l'endettement extérieur de la Tunisie    Palestine, notre âme et conscience    Espérance de Tunis : Tous les joueurs testés négatifs au Covid-19    Après deux heures d'attente, les journalistes quittent la Kasbah    Confinement général : levée de l'interdiction de déplacement entre les régions    JO-2020 (TQO) – Basketball : Le Cinq national en stage à partir de lundi à Monastir    Khalil Zaouia : Ce qu'a fait Saïed à Mechichi était immoral    Exclusif: Des mesures au profit de certaines catégories sociales vont être annoncées    Tunisie: Covid-19 : Le chant de l'espoir et des retrouvailles (clip et spot)    Tfanen organise des tables rondes digitales sur la contribution de la culture au développement durable    Football : Programme TV de ce mercredi 12 mai 2021    Le point sur l'épidémie du coronavirus dans les pays arabes : Mise à jour Du 12 Mai 2021 à 11H00    Tunisie: Le Mouvement du Peuple appelle à pavoiser les balcons et les façades des magasins de drapeaux palestiniens    L'UTAP met en garde contre un éventuel effondrement de la filière laitière    Tunisie: Othmen Jerandi participe à la session extraordinaire du Conseil de la Ligue des Etats arabes    Tunisie- Gafsa: Manifestation de soutien à la Palestine    Tunisie: Entretien téléphonique entre Kais Saied et Ismail Haniya    Règlement des déclarations fiscales avant le 15 mai : La CCT s'indigne    Boosté par les performances de la BH et la BIAT, le Tunindex s'apprécie    Tunisie- CONECT appelle à soutenir les secteurs touchés par les répercussions du confinement sanitaire    Ooredoo partage la joie de l'Aïd avec les enfants    Le CS Hammam-lif convoque une AG élective le 29 mai    " Sans Ticket " du 14 au 16 mai : Une sélection de courts métrages tunisiens disponible sur Artify    Judo : 18 judokas tunisiens au tournoi qualificatif à Dakar pour les JO de Tokyo    Juventus : Gianluigi Buffon annonce son départ en fin de saison    Willis from Tunis: 10 ans et toujours vivant    La Maison Blanche révèle ce que tente de cacher Carthage    Kaïs Saïed appelle les Palestiniens à unifier les rangs au service de leur juste cause    Entretien téléphonique Kais Saïed et la vice-méricaine Kamala Harris : soutien renouvelé auprès du FMI, contre le Covid et pour la sécurité    Dreams Chebeb, 2e édition: 15 projets artistiques voient le jour malgré la crise    Le gouvernement appuie toutes les entreprises tunisiennes qui investissent à l'étranger, assure Mechichi    Conseil de sécurité : Aucun accord sur une déclaration commune à propos des violences à Jérusalem    Décès du doyen de l'ophtalmologie Ridha Mabrouk    L'UGTT qualifie l'opération de la Cité Jarrah, à Al-Qods occupée, de "crime de purification ethnique"    " De la Casbah de Mazara del Vallo à la Petite Sicile de La Goulette " : La longue histoire des échanges entre l'Italie et la Tunisie    Tunisie : La 32e session des JCC confiée au cinéaste Ridha Béhi    Covid19 : Report de la manifestation théâtrale "Semaine pour le théâtre tunisien"    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





Soirées ramadanesques en mode coronavirus : Les Tunisiens entre le marteau et l'enclume
Publié dans La Presse de Tunisie le 22 - 04 - 2021

Pour la deuxième année consécutive, le mois saint de Ramadan doit survivre à la sauce du Covid-19 et des sacrifices doivent être faits pour respecter les mesures sanitaires en vigueur.
A l'instar de plusieurs autres pays musulmans, la Tunisie a imposé des restrictions durant le mois de Ramadan pour lutter contre le coronavirus qui ne cesse de se propager dans le pays et qui a déjà fait près de 10.000 morts en une seule année. A cet égard, afin de limiter les rassemblements, il a été décidé d'interdire les festivals dans les rues, les retrouvailles dans les cafés, les grands dîners d'iftar avec les proches... outre la suspension des cours et l'interdiction des déplacements. Des mesures qui ont, bel et bien, bouleversé les programmes culturels qui rythment traditionnellement ce mois du jeûne. En revanche, les mosquées pourront accueillir les fidèles, à 30% de leur capacité, tout en respectant les mesures mises en place depuis le déclenchement de la pandémie ainsi que le protocole sanitaire qui devrait être appliqué à la lettre.
Un Ramadan au goût particulier
Nadia, une mère de deux enfants, nous indique que depuis la nuit des temps, le mois de Ramadan a toujours revêtu une particularité qui plonge les Tunisiennes et les Tunisiens dans une ambiance de convivialité et de festivités nocturnes. Mais ce couvre-feu et ces dernières mesures —notamment l'interdiction de la circulation de tous types de véhicules à partir de 19h00, qui reste pour elle une mesure incompréhensible— viennent de nouveau gâcher la joie de tout un peuple qui attend la rupture du jeûne pour compenser la privation diurne...
«Encore une fois, la pandémie a donné un goût amer au Ramadan et rien n'est comme d'habitude... A cause de cette mesure, je ne peux pas visiter ma famille et nous sommes privés de grands dîners d'iftar avec nos proches... Je me sens un peu prise au piège alors que ce mois saint était, pour toujours, un moment de joie et de partage très préparé, ce qui est très difficile pour nous de l'accepter autrement... D'ailleurs, je ne comprends pas l'utilité de cette mesure et je ne sais pas trop ce que ça change, car dans mon quartier, les gens —notamment les jeunes— ne rentrent pas chez eux. Au contraire, c'est à l'heure du couvre-feu qu'ils sortent...», regrette-t-elle.
Boulot, iftar, télé !
Pour sa part, Ali, père d'une famille composée de cinq membres, nous indique qu'auparavant, durant le mois de Ramadan et après la rupture du jeûne, les rues restent animées jusqu'à l'aube avec l'augmentation des activités culturelles d'une année à une autre, l'ouverture des cafés et des restaurants, la sortie des gens (hommes comme femmes et jeunes) à la plage ou pour faire un tour dans le Centre-Ville... Mais pour cette année, tout est annulé et le mois sacré sera vécu différemment, mais on l'a fait d'une manière ou d'une autre !
«Face à une telle situation, les choix ne sont pas assez larges pour tous les Tunisiens : le jour au boulot et la nuit c'est iftar, télé et Internet ! Mais cette routine nous fait tant de mal et menace chaque jour de s'installer davantage. Chez nous, par exemple, j'ai l'impression que la famille se rassemble, bizarrement, de moins en moins et les préparatifs se font de plus en plus rares. Ce qui fait que d'un jour à l'autre, ce mois sacré n'a plus ces mêmes senteurs caressant la mémoire, puisque nos traditions liées au mois saint et à la rupture quotidienne du jeûne sont largement restreintes», regrette encore le quinquagénaire.


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.