Les Mélanges d'Histoire ancienne du Professeur Ammar Mahjoubi    Rafik Abdessalem : « Kais Saied ne distingue pas entre ses émotions et la gestion des affaires de l'Etat »    Bilan Covid-19 : 71 décès et 2228 nouveaux cas en 24h    Affaire Sidi Hassine-Sijoumi : Manifestation à l'avenue Habib Bourguiba    Tunisie – Le tribunal administratif rejette les recours déposés par le magistrat Taïeb Rached    Le chef de la diplomatie britannique répond sèchement à Macron ...    Equipe nationale : 4 joueurs quittent le stage avant d'affronter le Mali    En images Affrontements entre les manifestants et la police à l'avenue Bourguiba    CTN : Avis aux passagers à destination de Marseille    Pèlerinage à la Mecque : 60.000 résidents vaccinés autorisés    Euro 2020 : Christian Eriksen victime d'un grave malaise en plein match    Coupe de Tunisie : les deux demi-finales auront lieu le 20 juin    Handball – championnat national : Programme de la 10ème journée play-off    Seuls 20,4% des personnes qui doivent être vaccinées sont enregistrées sur Evax    Habib Ammar: « La Tunisie est une destination touristique Covid-safe »    Journée de la Russie - Sergey Nikolaev salue le succès de la coopération russo-tunisienne    Ali Kooli évoque une éventuelle suppression de licences d'alcool    Echâab dénonce une tentative d'assassinat contre Badreddine Gammoudi et Ali Ben Aoun    L'Assemblée prévoit plusieurs plénières au cours de la semaine du 14 juin 2021    Tunisie-Béja: Agression du personnel de la santé et actes de vandalisme à l'hôpital régional de Téboursouk [Photos]    Soutien social et psychologique à l'enfant mineur agressé et humilié par des agents de l'ordre    Les Affaires sociales assurent un accompagnement social et psychologique à la victime de Sidi Hassine    AGIL fête ses 60 ans et organise une journée portes ouvertes    Liberté d'expression : Les médias s'accrochent à leur indépendance    Produits made in Tunisia : Quand va-t-on consommer purement tunisien ?    Programme TV du samedi 12 juin    Si vous êtes demandeur d'un lotissement AFH, ceci vous intéresse    «La terminologie de la bourse et des organismes qui la côtoient» de Maria Leo : Un bel ouvrage, clair et utile    Exposition collective «Beyrouth» à la Galerie Terrain Vagh à Paris : La révélation d'une ville    Sophie Renaud, Directrice de l'institut français de Tunisie, à La Presse : «La Tunisie abritera les états généraux du livre francophone»    Jean Fontaine: Le migrant inversé    News | L'Etoile sonde la filière congolaise    Point de vue | Un véritable tournant !    La vérité nue    Jendouba : La récolte céréalière en hausse de 40%    Bourse de Tunis : Le Tunindex clôture la semaine sur une note quasi-stable    Zarzis-Plateforme Miskar : Les ouvriers demandent l'évacuation des migrants irréguliers à bord    Seif Al Islam Kadhafi annonce son intention de se présenter aux prochaines élections présidentielles en Libye    Derby Arabe Tunisie vs Algérie: regarder le match amical du 11 juin en Streaming    La Tunisie est fin prête pour accueillir les voyageurs du monde !    Championnat national de lecture : La finale aura lieu le 11 juillet à Radès    Le dinar tunisien s'est déprécié de 5% vis-à-vis de l'euro    Appel à candidature : Session de Formation 'Patrimoini' par Museum Lab au Kef    Un soldat blessé lors de l'explosion d'une mine à Mghilla    Emmanuel Macron se prend une gifle - La vidéo devient virale    La Tunisie accueille une partie de l'exercice militaire "African Lion 21" (Défense)    Après la 4e guerre israélienne contre Gaza, saura-t-on éviter la 5e ?    Israël, cette démocratie islamiste ?    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





Les tunisiens et les traditions de l'Aid: Une célébration sur fond de pandémie !
Publié dans La Presse de Tunisie le 30 - 04 - 2021

Ce que nous sommes en train de vivre depuis le début de la pandémie a visiblement changé nos habitudes. La crise sanitaire a généré une crise financière : les Tunisiens n'arrivent plus à joindre les deux bouts et à subvenir à leurs besoins. Les fêtes religieuses ne sont plus vécues comme autrefois. Témoignages....
D'habitude et en général, les Tunisiens fêtent l'Aïd en achetant de nouvelles fringues, surtout pour les enfants et en préparant de délicieuses pâtisseries fait maison. Cette année, puisque nous vivons dans un contexte assez particulier, certains ont opté pour d'autres alternatives afin de pouvoir gérer cette crise sanitaire et financière qui semble persister depuis quelque temps.
Sawsan, une jeune fille de 25 ans que nous avons rencontrée avant-hier dans un jardin public de son quartier après la rupture du jeûne, témoigne à ce sujet en notant que sa mère se prépare toujours à l'avance en ce qui concerne les pâtisseries ou les habits pour la fête d'Aïd el Fitr.
«Je n'aime pas la foule, les boutiques pleines à craquer, la folie des clients et le cauchemar des interminables files d'attente. Du coup, je préfère prendre mon temps, avoir des idées claires et faire mes essayages tranquillement, sans pour autant être pressée par les clientes qui attendent leur tour en dehors de la cabine d'essayage. Pour ce fait, j'ai adopté une démarche depuis plusieurs années déjà : je fais mon shopping une semaine ou deux avant le mois de Ramadan. Il arrive que, des fois, je ne trouve pas tout ce qui me plaît et je sors faire les boutiques après la rupture du jeûne mais je fais mon maximum pour que ce soit pour l'achat d'accessoires ou autres trucs qui ne prennent pas beaucoup de temps», s'exprime-t-elle.
Et d'ajouter «En ce qui concerne les pâtisseries, c'est très rare que nous les faisons à la maison. Ma mère travaille souvent le Ramadan et des fois même, le jour de l'Aïd et donc nous les achetons. Depuis la crise sanitaire de la Covid-19, nous avons tous changé nos habitudes. Pour cette année, ma mère a décidé d'utiliser des gobelets et des assiettes en plastique, les invités auront, donc, leurs propres verres et assiettes remplies de différentes viennoiseries sans avoir à toucher ou à piocher dans le même plateau et contaminer les autres. Nous sommes tous sur nos gardes et voulons à tout prix passer de joyeuses fêtes tout en faisant attention et en adoptant les bons gestes».
Une tradition aux oubliettes
Quant à Latifa, propriétaire d'une épicerie, dans ce même quartier, elle prenait confortablement une place dans ce jardin, pour discuter avec ses voisines qui se sont réunies afin de changer d'air. Son mari prend la relève, et sert les clients qui affluent jusqu'à une heure tardive de la nuit.
Elle précise que le mois de Ramadan est vécu de façon particulière pour la deuxième année consécutive. Pareil pour la fête de l'Aïd ! Elle sera célébrée autrement. Minimisant le contact avec tout le monde, afin d'éviter le risque de choper le virus, cette femme qui a dépassé la cinquantaine va se contenter d'acheter les confiseries de l'Aïd auprès d'une pâtisserie. Faute de temps et d'argent, cette dernière ne peut pas consacrer un budget pour préparer les pâtisseries de l'Aïd chez elle comme à l'accoutumée, il y a déjà quelques années. Quant aux nouvelles fringues, qu'elle devra offrir à ses quatre enfants à l'occasion de l'Aïd, Latifa nous explique qu'elle va opter pour les boutiques de friperie qui vendent des vêtements beaucoup moins chers que ceux de prêt-à-porter; pour le reste de la tenue, elle va les acheter auprès des boutiques qui proposent des prix plus au moins modérés. «A cause de la Covid-19, nous galérons, mon mari et moi, pour subvenir à nos besoins. Nous payons un loyer estimé à 800 dinars pour le local de l'épicerie et celui de la maison. J'ai quatre enfants et ils suivent tous leurs études au collège et à la faculté. Heureusement que mes deux enfants qui suivent leurs études à la faculté sont compréhensifs, ils savent très bien que nous passons par une crise financière. Pour les plus petits, il est difficile de leur expliquer ce qui se passe, du coup, je suis obligée de me débrouiller afin de les «gâter» et leur offrir de nouveaux vêtements pour fêter l'Aïd comme il se doit. Quant aux pâtisseries d'Aïd, je vais me contenter d'en acheter une petite quantité de moyenne gamme auprès d'une pâtisserie qui se trouve juste à côté», note-t-elle sur un ton amer.


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.