Nouvelles mesures: Qalb Tounes craint une dictature    Le parti des travailleurs appelle à la résistance face à la dictature de Saïed    Mongi Rahoui: La confiance est là, tout le reste n'est que détail    Le programme d'incubation et d'accompagnement « Afkar » célèbre les entrepreneurs lauréats du programme « Diaspora For Development »    JO d'hiver 2022 – Pandémie : la flamme olympique allumée à huis clos    Les quartiers huppés de l'Ariana privés d'eau potable    Imed Dghij appelle à manifester devant le palais de Carthage    Tunisie- Daily brief du 23 septembre 2021: La présidence de la République annonce de nouvelles mesures    Fédération camerounaise de football : Samuel Eto'o dépose sa candidature    Quatre partis créent le Front démocratique    Opportunités : Une trentaine d'entreprises tunisiennes à EXPOLIVA'2021    Dernière minute-Coronavirus: 7 décès et 683 nouvelles contaminations, Bilan du 21 septembre 2021    La FMDM décerne un doctorat honorifique à une étudiante décédée du Covid-19    Officiel – Le texte intégral du décret présidentiel N° n° 2021-117 du 22 septembre 2021, relatif aux mesures exceptionnelles    Bourse de Tunisie : 2ème séance consécutive dans le rouge pour le Tunindex    Les nouvelles mesures exceptionnelles annoncées par Kaïs Saïed    FTAV: Le tourisme intérieur a sauvé la saison    Rentrée 2021-2022: Optimisez votre travail collaboratif grâce au vidéoprojecteur Epson EB-735FI    Monde- Daily brief du 22 septembre 2021: Le chef du gouvernement libyen rejette le retrait de confiance    Deux femmes héroïnes d'un évènement qui unit l'art et la littérature: Azza Filali et Chiara Montenero    Journées du Québec en Tunisie: 438 postes proposés par des entreprises canadiennes    Lyon OL vs Troyes : Liens streaming pour regarder le match    Ligue 1 : programme du tournoi barrage    La Tunisie devient membre de la Fédération internationale de hockey sur glace    Enseignement supérieur privé / Paramédical : Pas d'équivalence pour les bacheliers non scientifiques    Metz – PSG : Où regarder le match du 22 septembre de ligue 1    Les droits de douane ne dépassent pas 2,3% de la valeur des importations    Al Karama appelle ses partisans à protester contre la comparution des civils devant les tribunaux militaires    Libye: Dbaïba rejette le retrait de confiance    Monaco – Saint-Etienne: où regarder le match du 22 septembre    Classement des 500 meilleures chansons de tous les temps (top 5 en vidéos)    Bilan Covid-19 : 1013 nouveaux cas et 15 décès    Réunion sur la gestion des 50 MDT destinés à l'entretien des écoles    Le projet tuniso-italien "EVE" été présenté à Nabeul    Des secrétaires généraux de partis à la "Rue Mohamed Ali" pour chercher soutien    Art'cot organise une exposition grand format à la Médina de Tunis    Le point sur l'épidémie du coronavirus dans les pays arabes : Mise à jour du 22 Septembre 2021 à 11H00    Congrès mondial des écrivains de langue française les 25 à 26 septembre à Tunis (Programme)    Egypte : Décès du maréchal Mohamed Hussein Tantaoui    Le photographe tunisien Habib Hmima n'est plus    Abu al-Bara al-Tounsi tué dans un raid à Idleb    Le ministre des Affaires culturelles reçoit Noureddine et Nejia Ouerghi    Crise des sous-marins: Quelques leçons pour les Arabes    "Streams" de Mehdi Hmili en compétition officielle du FIFF de Namur et de La Mostra de Valencia en Espagne    30 auteurs au Congrès des écrivains de langue française à Tunis    Pêcheurs tunisiens interpellés par les garde-côtes libyens : Le ministère de la Défense rappelle la réglementation    Comment comprendre les prochaines élections en Allemagne et quel impact sur la Tunisie du départ d'Angela Merkel    Cinq enseignements à tirer de l'abominable gestion américaine de la tragédie afghane    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.



Migration clandestine vers les côtes italiennes: Quand l'enjeu devient politique !
Publié dans La Presse de Tunisie le 05 - 08 - 2021

Soulignant que la Tunisie est déterminée à trouver une solution globale et complète à la question de la migration irrégulière et à démanteler les réseaux de traite des êtres humains, le Président de la République a tenu à rectifier le tir en rassurant la communauté internationale quant aux capacités de la Tunisie à faire face à ce fléau.
La Tunisie, un pays de transit, a toujours été confrontée au dilemme de la migration clandestine. Source de tension avec ses voisins du sud de l'Europe, ce phénomène prend, de plus en plus, la forme d'une arme politique mobilisée par plusieurs intervenants. Les récentes déclarations du leader du parti Ennahdha, Rached Ghannouchi, en témoignent parfaitement. Mais pour le Chef de l'Etat, Kaïs Saïed, il est primordial de s'opposer à ce fléau.
Si la migration illicite est un phénomène social par excellence, ses enjeux et ses ramifications politiques sont multiples.
Des négociations entre la Tunisie et l'Union européenne, aux politiques de maîtrise des flux migratoires passant par les fins électoralistes, dans notre pays comme dans plusieurs autres contextes géographiques, la question de la migration clandestine fait, de plus en plus, partie des échiquiers politiques. En accordant une interview à un quotidien italien, Rached Ghannouchi a provoqué une nouvelle polémique dans un contexte national extrêmement délicat.
«Jusqu'à 500 mille migrants tunisiens débarqueront chez vous si la démocratie n'est pas rétablie en Tunisie», a-t-il déclaré, entre autres, ouvrant la voie à une vague de réactions et surtout de condamnations. Des déclarations qui ont été perçues mais aussi interprétées en Tunisie et à l'étranger comme une menace et comme une arme de persuasion politique. Si Ennahdha a essayé de corriger la copie de Ghannouchi en estimant que ses déclarations ont été mal interprétées, les conséquences de tels propos ont fait échos en Europe.
Kaïs Saïed rassure
Face à ces agissements politiques, le Président de la République était contraint de réagir, d'autant plus que les déclarations du leader d'Ennahdha interviennent dans un contexte national compliqué et portent sur les relations diplomatiques qu'entretient la Tunisie avec ses voisins du bassin méditerranéen.
Si Kaïs Saïed a mis en garde contre toute tentative d'exploiter politiquement ce dossier dans cette étape délicate de l'histoire de notre pays, il a martelé que «l'émigration illégale fait partie des manœuvres auxquelles nous ferons face».
« Il existe des réseaux de passeurs qui veulent reproduire les événements survenus en février 2011 et nous allons leur faire face », a-t-il promis dans un message clair adressé notamment à l'Italie, première destination des migrants tunisiens irréguliers.
Soulignant que la Tunisie est déterminée à trouver une solution globale et complète à la question des migrations irrégulières et à démanteler les réseaux de traite des êtres humains, le Président de la République a tenu à rectifier le tir en rassurant la communauté internationale quant aux capacités de la Tunisie à faire face à ce fléau.
Au fait, depuis son accession au pouvoir en 2019, le Chef de l'Etat a fait de cette question sa priorité. Il prône toujours une approche globale pour lutter contre ce phénomène, outre la solution sécuritaire. Le Président de la République avait, d'ailleurs, appelé l'Europe à adopter une approche plus globale de la question de la migration irrégulière, qui va au-delà de la solution sécuritaire pour s'attaquer aux causes profondes du phénomène, notamment la pauvreté et le chômage.
La Tunisie est un pays de transit des migrants irréguliers. Malgré une politique migratoire plus dure, les migrants d'origine subsaharienne affluent vers Tunis.
A eux s'ajoutent les jeunes Tunisiens voulant quitter le pays à tout prix. Sauf que les Etats maghrébins, dont la Tunisie, sont soumis de nos jours à la sollicitation de la part des pays européens pour collaborer de plus en plus activement dans la lutte contre les migrations irrégulières, d'où un enjeu politique et diplomatique considérable.
Selon le dernier rapport du Forum tunisien des droits économiques et sociaux sur la migration, 1.276 migrants irréguliers ont atteint les côtes italiennes, seulement entre le 1er et le 13 juillet dernier.


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.