Consultation nationale: Quelle place pour les Tunisiens à l'étranger dans ce rendez-vous préélectoral ?    Consultation nationale: La plateforme électronique e-istichara.tn opérationnelle    Exposition «Les Beys Husseinites» au centre des Arts, de la Culture et des Lettres de Ksar Said: Un saut dans le temps    Ils ont dit    Dégradation continue de la note souveraine de la Tunisie: Comment renverser la vapeur ?    La Presse Magazine du Dimanche 16 janvier 2022 consultable sur notre site    CAN (2e journée): les matches de ce dimanche    Open d'Australie : Pas de 10e titre pour Djoko cette année !!    NBA : Boston et Philadelphie plus forts que Chicago et Miami    Regrettable et désolant    Covid-19: Fermeture de 122 établissements scolaires et 373 classes    Du nouveau sur l'accident des deux métros    La parvovirose des chiots    Les fleurs au cœur de l'hiver    Crise d'asthme à la maison : comment réagir    Mes odyssées en Méditerranée : Le faux comte sicilien, Pepito Abatino, et la star Joséphine Baker    «The Wasteland» d'Ahmad Bahrami: Une expérience sensorielle    Hosni Zouaoui, ancien milieu défensif du CAB: «Je ne crois qu'au mérite»    L'Omicron, un vent contraire limité et temporaire pour l'économie mondiale    Abdelaziz Kacem: Saveur et savoir, même étymologie    Tunisie-Coronavirus : Bilan épidémiologique du 14 Janvier    Tunisie-Ministère de l'Intérieur : Appel à témoins contre un élément takifiriste    Tunisie : Les organisations nationales condamnent la "répression policière" lors des manifestations d'hier    Tunisie-vidéo : Kais Saied reçoit Noureddine Taboubi    Kais Saied : ''L'année prochaine, une seule personne fêtera la révolution le 14janvier ''    Tunisie-Kais Saied [VIDEO] : « Tolérance Zéro pour toute tentative de renverser l'Etat ou de manipuler ses institutions »    Sur quelles chaînes regarder le match Tunisie – Mauritanie ce dimanche ?    La Tunisie reçoit un don de 100 mille doses de vaccins de la Russie    Supercoupe d'Espagne (Finale) : Positif au Covid-19, Carvajal (Real Madrid) indisponible    Scandaleux : Le correspondant d'un journal français frappé par des policiers le14 janvier    Frappé par des policiers Tunisiens, un journaliste français à la clinique    Lancement de la 9e promotion de l'incubateur Tunisien Lab'ess avec 10 porteurs de projets    Du 1er au 10 janvier 2022, les recettes touristiques ont crû de 19%    Covid-19 : Le siège de la FTF fermé pour deux semaines    Des nouvelles nominations au ministère de l'Industrie    Baisse de 5,5% de la production d'œufs de consommation en 2021    Semaine boursière : Le Tunindex reprend des couleurs mais l'inertie se poursuit    Meurtre du caporal Saïd Ghozlani : Des peines allant de 32 ans de prison à la condamnation à mort    La France met en garde contre un risque d'attentat élevé en Tunisie    Le cannabis pour se protéger du Coronavirus ?    L' Ukraine victime d'une grosse cyberattaque visant ses sites gouvernementaux    Tahar Bekri: Abdelwahhab Meddeb et la relecture de l'héritage culturel arabo-musulman    Risque d'attentat: La France appelle ses ressortissants en Tunisie à la vigilance maximale    Royaume-Uni : Johnson pourrait être balayé par ses fêtes en plein confinement    Le grand poète tunisien Noureddine Sammoud est décédé    Noureddine Sammoud n'est plus    " Streams " de Mehdi Hmili dans les salles tunisiennes à partir du 19 janvier    Projection-débat autour du documentaire Movma, portrait d'une jeunesse en mouvement    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.



Handball — Mondial Dames d'Espagne — Congo-Tunisie (33-24): Un goût d'inachevé
Publié dans La Presse de Tunisie le 08 - 12 - 2021

Non, la Tunisie n'ira pas au deuxième tour du championnat du monde qui se déroule actuellement en Espagne. Non, le rêve de réaliser cet exploit historique (c'aurait été une première dans les annales de notre hand féminin) ne deviendra pas réalité, après la lourde défaite subie, avant-hier soir, devant le Congo. Plus que lourde, elle est frustrante et sans doute inattendue. Frustrante, car, au vu de leur superbe sortie, 48 heures plus tôt, face à la formidable machine coréenne qui avait écrasé (par 14 points d'écart) cette même équipe congolaise, et au vu aussi des riches potentialités dont elles se prévalent, nos filles ne méritaient pas ce triste sort qui les a bêtement privées d'un exploit retentissant et prometteur pour leur jeune carrière. Inattendue, écrivions-nous, car se faire corriger de la sorte (33-24) n'était franchement ni dans le calepin de l'entraîneur Moez Ben Amor, ni dans les prévisions des observateurs les plus avertis, ni même dans les rêves enchanteurs de l'adversaire. Que s'est-il passé ? Comment la maison tunisienne a pris feu ? Y avait-il un pilote aux commandes de la Gazelle de Carthage ?
Admirables Congolaises
Si l'on se fie au film de la rencontre retransmise en streaming, un étrange et frappant constat se dégage :on n'a vu qu'une seule équipe sur le terrain, à savoir la troupe de Brazzaville. Celle-ci, qu'on soit neutre ou… tunisien, il faut avouer qu'elle nous a offert un vrai régal handballistique : vivacité, jeu fluide, vitesse d'exécution, rapidité endiablée sur les contres, buts inscrits de toutes les positions et, comme bouquet doublement beau et exotique, une extraordinaire puissance physique illustrée notamment par les trois lionnes Nkou, Okabanga et Ymga. Cette dernière, un spectacle à elle seule et auteure d'un merveilleux récital, a été d'ailleurs élue le plus logiquement du monde meilleure joueuse du match. La mainmise des Congolaises sur la rencontre est telle qu'elles ont pris, dès la première mi-temps, un incroyable avantage de huit points qu'elles sauront, à la reprise, préserver, avant de s'amuser à le creuser jusqu'à, tenez-vous bien, onze points d'avance !
Faillites
Et la Tunisie, où était-elle entre-temps ? Ce qu'on peut retenir est tout simplement impensable. En effet, au milieu de ce «bal des vampires» amené par ce célèbre fleuve du Congo qu'est l'Uele, nos joueuses étaient méconnaissables, proprement pantoises et étourdies :lenteur criarde , passes à l'adversaire à l'envi, tirs mal cadrés, gâchis monstre en phase de conclusion des offensives, jets de sept mètres ratés, et puis ce handicap non moins pénalisant, à savoir une défense passoire et guère aidée par deux gardiennes en méforme totale. Le tout doublé de choix tactiques généralement improductifs. Et là, inévitablement, surgissent les interrogations suivantes : le coach Ben Amor a-t-il été trahi par des éléments sur lesquels il avait placé aveuglement sa confiance ? Regrettera-t-il le fait d'avoir laissé à Tunis des joueuses jugées unanimement selectionnables? L'équipe souffrait-elle, avant-hier, d'un manque de préparation psychologique d'avant-match ? A-t-on, par hasard, «miniaturisé» l'adversaire après la sortie héroïque devant la Corée ? Cette même sortie a-t-elle laissé ses séquelles sur les jambes des camarades d'Eya Masri qui n'auraient pas pu récupérer en dépit de la volonté de leur préparateur physique ? Bref, aucune note gaie dans ce sombre tableau noirci de faillites incalculables!
Dédramatiser
Pour conclure, et au risque de déplaire à ceux qui, pour une raison ou une autre, se sont employés, depuis, à… crier au scandale et à faire de cette défaite un drame, nous estimons humblement que ce Mondial ibérique nous a fait, bien au contraire, découvrir une belle sélection d'avenir où les potentialités prometteuses ne manquent pas. Avec des éléments comme Zelfani, Ben Abdallah, Hachana et Masri, pour ne citer que celles-ci, nous parions que l'investissement est lourd et sûr et que, par conséquent, l'avenir du sept national est à voir sous des lendemains florissants. Oui, oserions-nous écrire, cette jeune génération ne nous décevra pas au futur, après avoir, au préalable, déjà valu au pays le titre africain des cadettes et une autre grande performance, sous forme de qualification, pour la première fois dans l'histoire de notre handball féminin, au second tour du championnat du monde des juniors.
Autant dire que non seulement il faut absolument dédramatiser et redonner confiance à cette bande, mais aussi et surtout il va falloir lui donner les moyens de progresser et de devenir plus compétitive sur les scènes africaine et mondiale. Bien évidemment, ce message on ne peut plus clair et net s'adresse au ministère des Sports et à la fédération, le premier étant appelé à mettre le paquet au profit de ladite sélection en lui finançant une participation fréquente aux tournois internationaux comme le fait si généreusement son homologue d'Egypte. Quant à la fédération, elle doit redoubler d'effort et de sacrifice en matière d'encadrement par la multiplication des stages, tout en assurant à ces starlettes qui percent un meilleur suivi de carrière au sein de leurs clubs respectifs.


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.