Sihem Boughdiri : nous attendons les remarques de l'UGTT sur le programme de réformes    Claudia Cardinale en visite en Tunisie    Covid-19 : L'UE verse 300 millions d'euros d'assistance macro-financière pour soutenir la Tunisie    Alerte Météo : 17 gouvernorats placés en vigilance jaune    CAN 2023 : Le Maroc avec Harit et Mazraoui, mais sans Ziyech    Altercation entre le gouverneur de Tunis et des chauffeurs de taxis    Ligue 1 Pro : Le CSS plie mais ne rompt pas    Dr Spiro Ampélas: Mémoires d'un Grec de Sfax    Afek Tounes appelle à un vrai dialogue sans conditions et sans exclusion    Ibrahim Chaibi: Nous ne sommes pas un ministère des Affaires islamistes mais un ministère de toutes les religions [Audio]    Auto: Renault va-t-elle fermer son usine en Algérie ?    Ghazi Chaouchi: Kais Saïed est fini et je porterai plainte contre lui    Clôture du Yachting Festival Gammarth 2022 : L'édition 2023 ambitionne de viser l'international    5ème exposition de l'Association Club Photo de Tunis: "Intelligence manuelle" du 04 au 30 juin 2022    Une très mauvaise publicité pour la Tunisie, en plein FITA 2022 [VIDEO]    Du nouveau dans l'affaire d'Elyes Fakhfakh    Goubellat: Création d'une unité de Protection civile [Photos]    UGTT : le dialogue doit être global et le gouvernement cherche à céder les entreprises publiques    Signature d'une convention de partenariat entre le Groupe STAFIM et la Société Tunisienne d'Assurances et de Réassurances STAR    France-Affaire Abad : Matignon avoue qu'il savait pour le viol puis rétropédale, ça fait tache    Brahim Laroui, Président de la Folea (Maroc): «Les pays dU Maghreb doivent être suffisamment armés...»    Développement des filières oléagineuses: Le colza, une culture indispensable pour la souveraineté alimentaire    Concessions à Poutine : ça se confirme à Paris et au Forum de Davos, Macron avait raison…    Comme prévu, ce sera un monologue national    Nizar Yaiche : La Tunisie doit être une porte d'entrée pour l'Afrique    NEWS: MU perd, mais Hannibal Mejbri marque des points.    Tataouine: Abir Moussi effectue une visite à Bir Lahmer [Vidéo+Photos]    Boycott du Dialogue et grève générale...Précisions de l'UGTT    Ligue 1 – play-off ( 6e journée) – CSS-ESS (16h00) | ESS: Faire un bon coup...    Ligue 1 – play-off ( 6e journée) — CSS-ESS (16h00) | CSS: Dernière chance    Les concessions des braves...    Neji Jalloul: Il existe une opportunité historique pour la Russie de diriger le monde islamique    LTDH : d'anciens dirigeants appellent à ne pas participer au dialogue national dans sa forme actuelle    Urgent: Précisions du ministère de la Santé concernant la variole du singe    CONDOLEANCES    Litige CS Chebba-C Africain : L'examen du recours du CS Chebba reporté au 31 mai    Finales Conférence Ouest NBA : Les Mavericks sauvent l'honneur    Performance sonore en quadriphonie par le collectif Sp|n et «Prestige» à B7L9 Art Station: Expérimentation et détournement    EnviroFest 2022 — « Méditerranée, l'odyssée de la vie », de Frédéric Fougea: Un fascinant voyage dans la Grande Bleue    Art contemporain: Mono, ou la porte d'accès à l'art digital    La ministre des Affaires culturelles désigne Mariem Boukadida pour la promotion de l'habit traditionnel à l'étranger    En photos: L'actrice allemande Wilma Elles habillée par Esthere Maryline au Festival de Cannes    Coupe de Tunisie Handball : Voici le nouveau rendez-vous du match final    Démarrage de l'exercice naval Phoenix Express 2022    Officiel : Variole du singe : 3 cas dans un pays très proche    45 hommes d'affaires Tunisiens à Malte    Sommet de la Francophonie en Tunisie...700 journalistes étrangers seront présents    Joey R. Hood nommé ambassadeur des Etats-Unis en Tunisie    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.



Exposition «Les Beys Husseinites» au centre des Arts, de la Culture et des Lettres de Ksar Said: Un saut dans le temps
Publié dans La Presse de Tunisie le 16 - 01 - 2022

L'inauguration de l'exposition attendue sur «Les Beys husseinites» a eu lieu le 12 janvier 2022 au Centre, des arts, de la culture et des lettres à Ksar Saïd. Un événement synonyme de savoir, de découvertes d'objets précieux et de tableaux restaurés. L'occasion aussi de faire la connaissance des hommes politiques qui ont fait l'époque beylicale tunisienne.
Quoi de mieux que de s'offrir une exposition historique afin d'entamer l'année 2022 ? L'événement a attiré l'attention sur les réseaux sociaux. L'époque beylicale attise toujours les passions et éveille une profonde curiosité chez les Tunisiens ou autres. L'exposition «Les Beys husseinites» est annoncée pour le 13 janvier 2022, date qui tombe à pic avec le décret d'un couvre-feu à cause de la hausse des cas covid-19. Plus de peur que de mal : l'événement est maintenu avec respect du protocole sanitaire jusqu'au 31 janvier 2022.
Organisée par le Centre des arts, de la culture et des lettres Ksar Saïd avec le soutien du ministère des Affaires culturelles représentée par la Direction des arts plastiques et en collaboration avec l'Institut national du patrimoine (INP), la Bibliothèque nationale de Tunisie (BNT), le Palais Ennejma Ezzahra et les collections privées de «Tej el MolkKhayachi» et «Sachat Beylicat», l'exposition a été officiellement ouverte au public le 13 janvier. Mme la ministre de la Culture, Hayat Guettat Guermazi, Mr. Moncef Ben Moussa, directeur du centre, Mr. Faouzi Mahfoudh, directeur général de l'Institut national du patrimoine et Mr. Ahmed Chaâbane, directeur général du patrimoine au ministère des Affaires culturelles, ainsi que Mme Wajida Sakkouhi, conservatrice du musée de la Tunisie moderne et commissaire de l'exposition ont inauguré l'événement dans l'après-midi du 12 janvier 2022.
Des toiles rares et entretenues, accompagnées de Cartel d'informations détaillées relatives à cette époque méconnue, des objets de valeur et de collection, des armes dont des pistolets anciens, des archives rares, médailles, pièces, costumes, uniformes font l'exposition des «Beys husseinites», à ne pas confondre avec un précédent événement tout aussi marquant baptisé «L'Eveil d'une Nation», organisé dans le même lieu par la fondation Rambourg en 2017.
Certaines toiles présentées ont été conçues par des artistes issus de cette période clé de l'Histoire tunisienne. L'exposition raconte deux siècles et demi d'un règne beylical riche de ses aléas politiques. L'aspect social, économique et religieux était aussi très présent et soigneusement relaté : il s'étale de 1705 jusqu'à 1957. Des moments clés, tels que la proclamation de la République Tunisienne, ou l'abolition de la monarchie beylicale y sont exposées. Environ 17 tableaux rares de Beys ont été présenté durant cet événement, comme ceux de Hédi Khayachi (1882-1902), Noureddine Khayachi (1907-1987), Mohamed Mtimet (1939-2011). Des héritiers et conservateurs de quelques pièces ont apporté leur soutien à ce projet avec la supervision de l'équipe du Laboratoire de conservation et de restauration des biens culturels.
Trois portraits sont remarquables : le premier est celui du «Bey, chef suprême de l'Etat, symbolisant la monarchie beylicale», le 2e est celui de Hussein Ben Ali el-Turki, fondateur de la dynastie husseinite (1705-1735/40) et un autre portrait de Mohamed Naceur Pacha Bey (1906-1922). Cette époque de la dynastie husseinite méconnue est à explorer jusqu'au 31 janvier 2022. D'autres expositions autour de cette période historique auront lieu.


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.