Hamadi Jebali admis en urgence au service de réanimation de l'hôpital Habib Thameur    Hamma Hammami accuse des milices du président d'attaques contre les manifestants    Entrée en exploitation de la première centrale solaire flottante de la zone Mena à Tunis    Phosphates :Transport par des pipelines hydrauliques    Météo | Hausse remarquable des températures à partir de dimanche    Les magistrats campent sur leur position    Phosphates et environnent ,le revers de la médaille    Tunisie Telecom finalise le projet de couverture des zones blanches    Djerba sans sachets plastiques à usage unique depuis le 1er août 2022 : Est-ce la fin du cauchemar?    Balti et ses amis se produisent à l'avenue Habib Bourguiba à l'initiative de Orange Tunisie    Leila Toubel : j'ai présenté un ensemble de propositions au sein de la commission consultative    Ligue 1 Pro : Officiel. Le CSS jouera la coupe de la CAF    Mondial Hand Juniors Filles 2022 : la Tunisie bat la Guinée et se qualifie au 2e tour    Semaine boursière : Le Tunindex en hausse en dépit d'un volume transactionnel modeste    Sfax: Une réunion tendue du conseil municipal [Vidéo]    Petite histoire d'une grande réussite: Il réussit à décrocher son bac à l'âge de 47 ans [Vidéo]    Sousse: Après 15 ans de fermeture, le parc municipal de Msaken rouvre ses portes [Photos]    Covid-19 : un décès à Bizerte    Kram : arrestation de huit femmes soupçonnées d'appartenance à un groupe terroriste    Attaque à Oslo : notre journaliste raconte    Menaces sérieuses contre le président Kaïs Saïed : Qui veut semer le chaos dans le pays ?    Bizerte : Saisie de 1,15 t de farine subventionnée    Diplômés en technologie, ingénierie et mathématiques : La Tunisie, 2e pays au monde par le nombre    Pourquoi | Le bac, et après ?    Youssef Zied Elhechmi, Professeur agrégé en Médecine Intensive Réanimation et co-fondateur de la start-up HOPE HORIZON, à La Presse : «La solution d'ordonnance médicale SmartCare sera gratuite pour les patients, les médecins et les pharmaciens...»    Tribune | Hommage à l'Armée nationale à l'occasion de son 66e anniversaire (II)    «Possibles», revue trimestrielle de littérature : «Le train m'emporte vers toi, mais déjà tu n'es plus là...» !    Exposition «Khémaïs Khayati, la passion de la photo» à la Cinémathèque Tunisienne : Du cœur avec beaucoup d'argentique    Classement CAF: Le Top 10 des meilleurs championnats africains    L'UGTT commémore le 55ème anniversaire du décès de Ahmed Tlili [Vidéo]    Huawei Tunisie obtient le ICT Industry and talent development Award    Point de vue | Limite incontrôlable !    CSS : Objectif à moitié atteint    L'EST prend option sur le titre : Le flegme «sang et or»    France : La grève générale frappe là où ça fait mal    Monde-Daily brief du 24 juin 2022: L'UE valide la candidature de l'Ukraine, les forces de Kiev ont reçu l'ordre de se retirer de Severodonetsk    Gaz russe : l'Allemagne aura froid cet hiver plus d'autres catastrophes alerte le gouvernement    Festival Hammamet 2022: L'affiche rend hommage à Maurice Béjart    Tunisie-Ligue 1 (Play-Off): programme Tv de la dernière journée    Ons Jabeur rassure son public    Festival International de Hammamet de retour du 13 juillet au 19 août 2022 : Une édition prometteuse en vue !    Décès de l'artiste peintre Meherzia Ghadhab    Près de 150 migrants secourus au large de la Tunisie    Fondation Arts & Culture by UIB mécène la 35ème édition du Festival international de Musique Symphonique d'El Jem    Le Maroc va envoyer des travailleurs en Israël    FMI : ''La Tunisie doit remédier de toute urgence aux déséquilibres de ses finances publiques''    African Lion 2022 - La Défense nationale dément la participation d'Israël    Vive indignation à la suite de l'interdiction du film « Lightyear »    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.



L'équipe de Tunisie passe au mondial sans convaincre : Descendons sur terre
Publié dans La Presse de Tunisie le 31 - 03 - 2022

On doit se rendre à l'évidence que le plus dur reste à faire pour améliorer la qualité avant novembre prochain. D'autres rêves nous attendent.
Même si, sur le plan africain, la Tunisie ne compte qu'un seul trophée continental (2004), elle peut se vanter d'être parmi les plus capés en matière de qualification à la phase finale de la Coupe du monde. Avec sa sixième prochaine participation au Qatar au mois de novembre, elle talonne le Maroc et le Cameroun qui comptent sept éditions chacun. Elle est ex æquo avec le Nigeria et devance le Ghana (4), l'Algérie (4), le Sénégal (4) et l'Egypte (3). Et, du coup, notre équipe nationale est l'une des plus représentatives du football africain dans les phases finales de la Coupe du monde. Il y a vraiment de quoi pavoiser car il n'est pas donné à tout le monde d'atteindre cet honneur dans le domaine du sport-roi. C'est pourquoi tous les Tunisiens ont le droit de savourer la nouvelle et formidable réalisation de leur sélection et de bomber le torse. Surtout quand on sait qu'un géant comme l'Italie sera privé de cet honneur au Qatar après avoir été champion du monde à quatre reprises. Ce nouvel exploit fait déjà des envieux et des jaloux qui se demandent comment un petit pays comme la Tunisie est pionnier dans plusieurs domaines, entre autres le football.
Du pain sur la planche…
On ne va pas revenir sur les péripéties des deux manches des barrages qualificatifs avec le Mali car sur le plan de la manière, il n'y avait pas grand-chose à mettre en évidence. Sauf peut-être en ce qui concerne l'envie, la détermination et l'application sur le terrain qui ont fait la différence et qui ont conduit les «Aigles de Carthage» à voler haut dans le ciel du football mondial. Car, à part cela, on peut d'ores et déjà affirmer que beaucoup de travail et de rectifications s'avèrent nécessaires pour que d'ici novembre prochain, nous aurons une équipe nationale compétitive et capable de bien représenter l'Afrique.
Nous voulons rompre pour de bon avec la participation pour la participation avec tout ce que cela peut comporter comme résultats décevants à l'image de ce que tous les Tunisiens avaient enduré après l'humiliante raclée essuyée devant la Belgique (2-5) lors de la dernière Coupe du monde à Moscou. Il faut souligner que tous les Tunisiens, qui sont encore sous l'emprise de l'euphorie, savent que l'équipe nationale actuelle ne peut pas faire mal à ses adversaires. Pour preuve, l'inexistence (ou presque) d'occasions de buts aussi bien à Bamako qu'à Radès. Les nostalgiques aimeraient bien voir le onze national évoluer comme le faisait la sélection en 1978 en Argentine et avant sa qualification.
Le fait d'être animé par la ''grinta'', comme on dit couramment, ne suffit pas devant les géants du football mondial.
Beaucoup d'autres ingrédients seront aussi importants que le seul état d'esprit. En descendant de notre nuage, on se rend à l'évidence que nos joueurs actuels ne peuvent compter que sur leur combativité et leur jeu collectif, qui est quand même très inefficace devant les buts adverses.
On n'aimerait pas voir au Qatar une équipe nationale qui se contenterait d'éviter la défaite systématiquement.
C'est pourquoi nous pensons que beaucoup de travail attend Jelel Kadri au niveau de la technique collective, de l'accélération du rythme et surtout des aptitudes physiques. Tout le monde doit ressembler à Aïssa Idouni et Nader Ghandri sur ce dernier point.
Cependant, le seul chapitre de la ligne d'attaque mérite d'accaparer le maximum d'intérêt. De nouveaux visages doivent être recherchés et appelés à la ressource afin qu'on puisse faire bonne figure et espérer aller un peu plus loin que le premier tour habituel. Apprendre à nos joueurs à faire le jeu et à marquer des buts doit constituer le principal du programme de préparation pour le Mondial...
crédit photo : © Mokhtar HMIMA


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.