Statue de Chokri Belaïd, pluies torrentielles… Les 5 infos du weekend    Bouden : « La création d'un conseil supérieur de l'éducation et de l'enseignement, oeuvrera à redonner à l'école son rôle d'ascenseur social »    Monastir : 22 migrants clandestins sauvés en pleine mer    Marouen Abassi reçoit le gouverneur de la Banque centrale libyenne    Sécurité routière : Légère baisse de la mortalité sur les routes en juillet 2022    Alerte météo | Des cellules orageuses feront leur apparition ce soir    Tunisie – La marine nationale sauve 22 candidats à la migration clandestine    Ghaza : 31 martyrs dont 6 enfants et 4 femmes    Premier League : Mejbri absent et CR7 Remplaçant, Man Utd battu à domicile    La CAF recadre le président De Laurentiis pour les joueurs africains    Talbi avec Lorient, Khazri avec MHSC et Skhiri avec Köln, 3 tunisiens vainqueurs ce dimanche    Tunisie – La crise économique risque de se compliquer encore plus    La statue de Chokri Belaïd provoque un tollé sur la toile    USA : New Mexico : La police enquête sur les meurtres en série de quatre musulmans    L'INM annonce des orages dans le nord-est et le centre du pays    Ben Arous : saisie de 91 quintaux de farine subventionnée utilisée pour fabriquer les pains spéciaux    La croissance économique mondiale stagne en 2022, mais s'agit-il d'une récession?    255 migrants migrants clandestins secourus en une seule nuit entre la Tunisie et l'Italie    Ons Jabeur exemptée du premier tour du tournoi de Toronto    Jean-Jacques Ciscardi sort son nouveau live : Beyrouth-Rome vol 770    Vers la couverture sociale pour les travailleurs agricoles et de la pêche    Repères historiques | Aérodrome de Tunis : Le temps des pionniers    Bizerte: 3 enfants se sont noyés à Ghar El-Melh    Noureddine Taboubi inaugure le mémorial de Chokri Belaid (Vidéo)    Benjemy au Festival International de Hammamet : Prouesses musicales et esthétiques    Notes de lecture | Ondoyances méditerranéennes de Saint Augustin à Sidi Bou Saïd El Baji *    Foot-Europe: le programme du jour    Le festival de Monastir déprogramme Mokdad Shili à cause de ses propos contre Bourguiba    Pourquoi | Répercussions en chaîne...    Vacances estivales et activités pour enfants : Privilégier le divertissement et l'apprentissage    Mohamed Hammadi JARRAYA, Expert en économie et Président de l'observatoire «Tunisia Progress» à La Presse : «La relance, remède aux maux économiques»    L'USBG s'active sur le marché des transferts : Un mercato actif    L'USM se prépare pour la nouvelle saison : Une équipe new-look !    L'UGTT condamne les attaques sionistes contre Gaza    Météo du dimanche 7 août 2022    Wandure is actually a Canadian Dating application That Saves Times by Turning Every on line complement Into a Real-Life Date    Learning to make Up With The Girl After A Fight    Kaïs Saïed ordonne le retrait de son poster placardé sur un minaret    L'UGTT condamne les attaques sionistes contre Gaza    Apparitions médiatiques de Rached Ghannouchi : Un déni qualifié de la réalité    Festival du poisson à la Goulette : De plus en plus prisé    Tennis | Tournoi San José : Ons Jabeur éliminée en quarts de finale    MEMOIRE : Abdelwaheb DAMAK    La Tunisie condamne les raids menés par Israël dans la bande de Gaza    Treatment For Ebony Babes™ Focuses On Helping Ebony Women Proceed Off Their Exes    L'efficacité de l'action    Un Tunisien tué à Montréal : les détails    Décès d'un tunisien dans une fusillade à Montréal    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.



De retour dans la cour des grands : L'Afrique, c'est l'ADN du CA !
Publié dans La Presse de Tunisie le 06 - 07 - 2022

Sans conteste, par le passé, le Club Africain a toujours fait de l'Afrique son plus beau terrain d'expression. Si les fans partagent les mêmes aspirations, ils rêvent tout d'abord de disposer d'un groupe hautement compétitif pour prétendre au prestigieux trophée continental, la C3.
Sans frontières, le Club Africain draine une passion folle dans notre pays, mais également aux quatre coins de la planète. Ces derniers temps, cet attachement permanent a sauvé le club de la banalisation, avec une mobilisation d'un public qui a rempli les caisses d'un club à bout de souffle, et surtout exposé à la déconfiture et à la vindicte des instances. Oui, l'enthousiasme qui entoure le CA est forcément un mystère, car avec les années, et malgré des résultats décevants, l'engouement ne retombe pas.
Regardez la saison qui vient de s'achever. Avec un budget insuffisant, des recrues guère convaincantes, un parcours en dents de scie et un classement final qui place le CA au pied du podium, les fans avaient de bonnes raisons pour râler, considérant que ce CA-là n'a plus son lustre d'antan, son clinquant des années fastes. Mais c'était méconnaître le fabuleux public clubiste, optimiste de nature, euphorique à jamais.
Un beau terrain d'expression
Des années de traversées du désert donc, une «éternité» après la dernière apparition en compétition continentale, et voilà que le CA s'apprête à retrouver l'Afrique et cette ambiance qui lui a tant manqué. Effectivement, comme chacun le sait, le Club Africain vit une histoire singulière avec l'Afrique. En effet, quel club tunisien peut aujourd'hui se targuer d'avoir joint, en premier, le trophée afro-asiatique à la Coupe des clubs champions ? Sans conteste, le CA a toujours fait de l'Afrique son plus beau terrain d'expression par le passé. Cependant, aujourd'hui, si les fans partagent les mêmes aspirations, ils rêvent tout d'abord de disposer d'un groupe hautement compétitif pour prétendre partir à la conquête d'un prestigieux trophée continental, la C3.
Le challenge est, en l'état, assez costaud, mais le jeu en vaut la chandelle, même si le «découvert» constaté grippe quelque peu l'élan clubiste. En clair, si le CA doit se renforcer, il doit en même temps « casquer » pour solder ce qui doit l'être. Cette année ou jamais donc, le CA doit se relancer et surtout effacer ce goût d'inachevé qu'a laissé la saison dernière, et celles d'avant, là où le CA a ramé pour reprendre le fil d'une histoire brûlante et brutalement interrompue par les sommations des instances et des divers créanciers.
Le couronnement, fantasme absolu
Aujourd'hui donc, indépendamment de la énième mobilisation du premier bailleur de fonds clubiste, le public, les tenants (exécutif, mécènes et comité de soutien), à leur tour, doivent prendre pleinement conscience du prestige footballistique et de l'aura de ce club pas comme les autres. Car entre rêve et réalité, le sommet, le couronnement plutôt, reste le fantasme de tout le peuple clubiste. De nos jours, entre ceux qui ont connu les apothéoses passées et la jeune génération, tous rêvent de revoir le CA faire partie intégrante du gratin local et surtout continental. Joueurs (on l'espère) comme supporters, tous salivent d'avance, mais il va falloir s'y mettre sérieusement et surtout avoir les moyens de ses ambitions, une ambition avec, pour toile de fond, l'espoir de faire palpiter les cœurs clubistes et de renouer avec la gloire continentale surtout. L'on dit souvent que «la nostalgie n'est pas bonne conseillère», mais adaptée au CA, c'est comme un catalyseur d'espoir et d'ambition. Difficile donc de recenser tous les exploits clubistes en l'état, ces grands jours où la magie opère. L'on peut cependant affirmer avec certitude qu'un jour de match de Coupe d'Afrique des clubs ne ressemble à aucun autre pour les Clubistes. L'objectif est toujours le même : aider son équipe à se transcender et à nouveau séduire sur la scène continentale. Vaste programme !
La passion intelligente
Au CA, maintenant, dans un club sujet aux perpétuels soubresauts médiatiques et à l'instabilité chronique, qui pourrait bien incarner la figure dans laquelle les supporters peuvent encore avoir foi ? Un joueur symbolique, un dirigeant emblématique, un timonier charismatique ? Quel que soit le contexte, et quel que soit le football proposé, le maillot «rouge et blanc» scintillera de nouveau en Afrique et c'est bien là l'essentiel. Jadis, «CA», ces deux lettres suffisaient à enflammer certains et à faire trembler d'autres. Dans toute la Tunisie, du Nord au Sud, d'Est en Ouest, des millions de personnes se revendiquent du CA. Ils ont créé des associations comme l'ACE, et des groupes, les African Winners, les Leaders Clubistes, les North Vandals, les Dodgers Clubistes, les Africain United, les Yankee Clubistes et les Chicos Latinos pour s'exprimer avec véhémence et ardeur. Au total, ils battent tous les records et leur nombre devient carrément insolent quand on connaît le dynamisme, la passion intelligente et l'esprit d'initiative de ces supporters. Pour toutes ces bonnes raisons, soutenu, secouru et «assisté» par un public fidèle et hors normes, le CA ne peut que se refaire une santé financière et sportive à terme.


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.