Tunisair pourrait se retrouver dans l'incapacité de payer les salaires de ses employés    Hand – Championnat d'Afrique des clubs : Le CA débute fort la compétition    Tunisie – Saïed demande pour la nième fois l'application de la loi de l'amnistie judiciaire    Les biens confisqués et la réconciliation pénale au centre d'un entretien entre Saïed et les ministres de la Justice et des Finances    Mouvement de la magistrature financière de l'année 2022-2023    En photos - Manifestation de soutien aux Iraniennes à Tunis    Iyadh Ouederni et Nejib Zargouni dans le parti de Mabrouk Korchid    Monde-Daily brief du 30 septembre 2022: Guerre en Ukraine : Poutine officialise l'annexion de quatre régions occupées    Virus du Nil occidental en Tunisie, les symptômes    Tunisie...En vidéo: Kais Saied reçoit l'ambassadeur d'Italie, les détails    Elections législatives-Nabil Hajji: Le prochain Parlement doit isoler Kais Saïed    Un drame à Tunis    Ligue 1 Pro : Officiel. Les matches de la première journée reportés    Assemblée élective de la Confédération Africaine de Golf : Mohamed El Aziz Fetni, élu membre du comité exécutif    Poutine facilite l'accès à la nationalité russe si...    Une pénurie d'œufs à l'horizon ?    le taux de médicaments disponibles à la Pharmacie centrale ne dépasse pas les 30%    Saisie de la voiture de fonction de Sami Ben Slama    Le maillot de l'équipe Tunisienne à la Coupe du monde Qatar 2022 inspiré du bouclier de Hannibal    QNB annonce ses préparatifs pour la Coupe du Monde de la FIFA, Qatar 2022™    Réunion du comité exécutif de la CAF samedi à Alger    Une délégation gouvernementale tunisienne aux Etats-Unis    Nouveau partenariat entre Morris Garages et le Syndicat des pharmaciens d'officine    Les téléviseurs Neo QLED 8K et le projecteur The Freestyle disponibles sur le marché tunisien (caractéristiques)    Désignation de Haykel Khadhraoui, en tant que DG par intérim de BH Bank    Ukraine : Poutine l'a fait… !    Programme Fast : onze structures d'accompagnement tunisiennes seront subventionnées (liste)    Les maladies cardiovasculaires principales causes de décès enregistrés chaque année en Tunisie    Match EST vs CSS : 17500 spectateurs autorisés à assister    Spectacle Mallasine Story interprété par Bilel Briki au 4ème art    Tunis abrite un forum Régional sur l'organisation des travailleurs informels    Les plus beaux dessins de soutien aux Iraniennes    L'agent de la Garde nationale suspecté de corruption placé en garde à vue    La TRANSTU déplore des pertes financières estimées à 700 mille dinars    Tennis : En présence d'Ons Jabeur, partenariat signé entre la Tunisie et l'ITF    La France décore Slim Khalbous des insignes de Chevalier de l'ordre des Arts et des Lettres.    La vigilance éternelle    Dialogues éphémères | Considérations sur une politique anti-apocalyptique    820 individus inculpés dans l'affaire du réseau d'envoi des jeunes vers les zones de conflit    Météo de ce vendredi    Deguiche : vers la création d'un tribunal arbitral sportif tunisien    Solidarité féminine: Une manifestation de soutien aux femmes Iraniennes    Déclaration trompeuse d'Ahmed Chaftar concernant le Premier ministre belge    France : La fin de Macron, après la même bourde que Chirac en 1997?    Festival de l'Humour Francophone 'Normal Enti' à Tunis    À propos du livre de Saber Mansouri - Un printemps sans le peuple: Prélude à la déconstruction de «la révolution tunisienne»    «Mirath Music : l'exposition sonore itinérante » au Goethe-Institut de Tunis : Musique itinérante    37e édition du Festival International du Film Francophone de Namur (FIFF) : Deux films tunisiens en compétition    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.



La flore en vedette
20e édition de la foire des plantes et des fleurs «Floralies 2016»
Publié dans La Presse de Tunisie le 01 - 05 - 2016


La foire s'achève aujourd'hui
«Un simple regard posé sur une fleur, et voilà une journée remplie de bonheur». L'effet qu'opère la flore sur les humains relève du magique. D'ailleurs, nombreux sont les Tunisiens qui, dès les premières brises du printemps, entreprennent d'égayer leurs jardins et même leurs maisons en y ajoutant une touche végétale. Abordables tant pour les personnes aisées que pour les gens modestes, les plantes apportent aux uns comme aux autres ce brin de confort bien mérité, cette lueur d'espoir qui, chatoyante et sensitive, dissipe la grisaille de l'hiver.
Depuis 20 ans, les pépiniéristes et les férus de plantes se donnent, chaque année, un rendez-vous immanquable. La 20e édition de la Foire des fleurs et des plantes «Floralies 2016» a ouvert ses portes, le 19 avril 2016, au Parc du Belvédère. Il continuera à accueillir ses visiteurs jusqu'à aujourd'hui 1er mai. La nature, dans ce qu'elle a de plus beau et de plus enivrant s'offre magnifiquement au regard admirateur des adultes et des enfants. Il est 10h30 en cette matinée ensoleillée. Adel s'applique à déposer soigneusement les pots de fleurs et à enrichir son stand. Il est à sa première participation à Floralies. «J'y participe, contraint, car j'ai du mal à vendre mes produits vu que ma pépinière se situe dans une rue peu fréquentée de l'Ariana. Cela fait une semaine que j'expose mes plantes et je découvre, non sans déception, une rude concurrence car inéquitable entre les participants. Les grandes sociétés appliquent une fourchette de prix imbattables, au détriment des petits pépiniéristes, ce que je trouve injuste», souligne-t-il, frustré. Selon son avis, et dans les grandes pépinières, l'on recourt à l'usage immodéré des engrais afin de produire de jolies plantes, sans pour autant respecter les techniques de culture. Du coup, c'est le travail bâclé qui réussit à séduire le client et non celui effectué dans les règles de l'art.
Les plantes médicinales
aux mille et une vertus
Tournant la page, Adel présente ses plantes comme on présente ses enfants. Fier de son travail, il n'hésite pas à montrer les racines qui enrobent la base de chaque pot ou encore à extraire la plante de son pot pour prouver la compacité de la plante et du sol. Comme tout pépiniériste, il propose des plantes grasses, des plantes à fleurs et autres aromatiques, de quoi répondre favorablement à tous les goûts. Toutefois, en fin connaisseur, il sait qu'il n'existe pas de plus précieux que les plantes médicinales. «Elles ont mille et une vertus. Idéales pour la santé, odorantes et faciles à entretenir, les plantes médicinales ne manquent pas dans notre pays. L'on y trouve, ainsi, la citronnelle, la menthe, la sauge, le romarin, le thym, le basilic, la verveine et tant d'autres encore. Personnellement, poursuit-il, je suis en train de faire des recherches sur une plante méconnue, dite «zaater el moulouk» ( le romarin des rois ) et j'ai la certitude qu'elle possède de grandes vertus».
En face du stand de Adel, se trouve celui de Mansour Saïdani. Ce pépiniériste est originaire de Sejnane. Il a toujours exercé son métier de jardinier auprès des particuliers dans la banlieue nord de Tunis, jusqu'au jour où il a décidé à monter sa petite entreprise. Tout comme Adel, il voue un intérêt particulier aux plantes médicinales, mais pour des motifs essentiellement commerciaux. «Les Tunisiens en demandent de plus en plus. Ils préfèrent, en effet, cultiver leurs propres plantes sources de bien-être dans leurs jardins et dans leurs balcons», indique-t-il. Par ailleurs, il étale une multitude de plantes à fleurs qui, par leurs couleurs surprenantes et par leurs motifs singuliers, ne laissent aucun client indifférent. Mais la plante qu'il vante le plus, c'est bien le rosier grimpant appelé communément «ward aârbi» qui, selon ses dires, peut facilement atteindre plus de dix mètres de hauteur. Mansour propose des plantes dont les prix varient de 800 millimes à 25dt.
Les plantes de ma région
En se promenant entre les étals floraux, l'on découvre un stand dédié exclusivement aux plantes grasses. Ce sont les plantes locales typiques de la région du nord-ouest, ou plus exactement de Tabarka. «Je ne vends pas de plantes importées, bien qu'elles soient assez sollicitées. Je préfère proposer des plantes locales de ma région, notamment les ficus, les fougères, le fusain, l'hortensia, le bougainvillier, etc.», indique Wissem Balhi. Ce participant assidu est convaincu que les clients seront nombreux durant les week-ends. Entre –temps, il n'a d'autre choix que d'être patient.
Outre l'exposition-vente des végétaux, Floralies permet aux fabricants de poteries d'exposer leurs produits. Wael Abdel Aâl représente une société de fabrication de poterie située à Moknine. Depuis 16 ans, il participe à Floralies en y exposant des pots en terre cuite naturels et autres, émaillés. «Les pots naturels sont généralement utilisés pour contenir les plantes dans les espaces extérieurs notamment dans les jardins et les vérandas. Quant aux pots peints ou recouverts d'émaux, ils sont destinés aux plantes d'intérieur», précise-t-il. Cette année, ladite société offre aux clients une panoplie de pots émaillés d'un style assez recherché, qui épouse parfaitement les nouvelles tendances de la décoration d'intérieur; des pots ayant des formes géométriques, peints de couleurs sobres (le bronze) ou de couleurs vives, comme l'orange et le pistache. La fourchette des prix oscille entre 500 millimes et 65 dinars. Rachida et Mohamed Hermassi, un couple de seniors, quittent le parc du belvédère, après avoir acheté une plante à petits bourgeons rouges. Bien que Mohamed soit connaisseur en l'art de cultiver la terre, il n'est pas passionné de plantes. C'est Rachida qui tient, à chaque occasion, à garnir sa maison de plantes grasses et à fleurs. «J'aime les végétaux. C'est beau à voir», indique-t-elle, timide. Mariem, quant à elle, passe d'un stand à un autre, à la recherche de la perle rare, de la plante qui saurait la séduire. Cette jeune femme entretient avec la nature une relation fusionnelle. «Je ne peux vivre sans être entourée de plantes. Je trouve qu'elles me procurent une touche de bonheur et de béatitude essentielles à mon bien-être», avoue-t-elle. Aussi, garnit-elle ses deux balcons de plantes grasses et autres, aromatiques comme le géranium et le jasmin. Et pour la petite cour qui donne sur sa cuisine, elle y cultive des plantes comestibles, comme la verveine, la menthe, le basilic, etc.


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.