Covid-19 : Ouverture d'un nouveau centre de vaccination au palais des congrès d'une capacité d'accueil de 2000 personnes par jour    Tunisie | Plusieurs marches de soutien au peuple palestinien    Décès de Bahri Jelassi    Ligue des champions : voici le stade qui accueillera la finale    Ligue des champions : l'Espérance pour mettre un pied dans le dernier carré    Photo du jour Les manifestants appellent à la chute d'Ennhahda    Horaires administratifs : Retour à la normale ce lundi    Tunis - Manifestation de soutien à la Palestine    Tunisie-INS: La Tunisie compte plus de 740.000 chômeurs!    Le service de la dette dépasse les flux extérieurs de 252%    Football : Programme TV de ce samedi 15 mai 2021    Le taux de chômage augmente à 17.8% au premier trimestre 2021    Polémique aux USA – Covid-19 : Masque ou pas Masque pour les vaccinés    Mondial 2022 (éliminatoires) : Marquinhos, Lucas Paqueta et Neymar convoqués avec la Seleçao    LC Afrique (Quarts aller): les matches de ce samedi    Endettement : La Tunisie aux portes du club de Paris    Rached Khiari dans la peau d'un petit Ben Ali    Tunisie-Nissaf Ben Alaya: Malgré la baisse du nombre de contaminations, la situation sanitaire demeure alarmante    Les transferts d'argent vers l'Afrique subsaharienne ont plongé de 12,5 % en 2020    Tunisie-Sfax: Journée de colère pour soutenir la Palestine    Le financement social islamique, levier de reprise économique ?    Tunisie-Béja: Les préparatifs de la SRT pour la reprise des déplacements entre les régions [Vidéo]    Covid-19 : le taux de positivité des tests reste élevé et dépasse les 30%    Ammar Mahjoubi: La fin de la République et la création du Principat par Auguste    Ligue 1 : programme de la 26e et dernière journée    Tunisie: Le maire du Kram interdit la commercialisation des produits israéliens    Allocution de Hichem Mechichi lors du sommet virtuel de l'appel de Christcurch    La présidence tunisienne réitère son soutien au peuple palestinien    Bilan Covid-19 : 457 nouveaux cas et 34 décès    Hichem Mechichi prend part au deuxième sommet contre le terrorisme    Un sommet à Paris pour bâtir une nouvelle structure de financement des économies africaines    Mechichi, ce soir avec Macron, la Première ministre de Nouvelle Zélande, Boris Jhonson et Trudeau en sommet virtuel contre le terrorisme    Para Athletics – Grand Prix de Nottwil: Walid Ktila remporte la course des 800m et bat son record d'Afrique    La situation dans les territoires occupés au centre d'un entretien téléphonique entre Ghannouchi et des dirigeants de Hamas    Le Courant populaire appelle à participer massivement à la marche de soutien au peuple palestinien ce samedi    INS : Augmentation des importations du phosphate de 35,1%    Chaos sur les routes de la Tunisie à cause de l'ambiguïté des mesures gouvernementales    La régularité des vols Tunisair dépasse les 94%    Et pourtant...notre pays est riche en compétences !!    Après avoir annoncé le contraire, l'armée israélienne nie être entrée dans Gaza    JO de Tokyo : « Impossible » d'organiser les Jeux, selon un syndicat de médecins japonais    Chedli Klibi : un an déjà    Tunisie: Covid-19 : Le chant de l'espoir et des retrouvailles (clip et spot)    Tfanen organise des tables rondes digitales sur la contribution de la culture au développement durable    Willis from Tunis: 10 ans et toujours vivant    Dreams Chebeb, 2e édition: 15 projets artistiques voient le jour malgré la crise    Décès du doyen de l'ophtalmologie Ridha Mabrouk    " De la Casbah de Mazara del Vallo à la Petite Sicile de La Goulette " : La longue histoire des échanges entre l'Italie et la Tunisie    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





«Le radeau» ouvre le bal
Ouverture des JTC
Publié dans La Presse de Tunisie le 11 - 11 - 2016

Ezzedine Gannoun était en pleine préparation de ce projet lorsqu'il a été surpris par la mort. Cette année, le projet est repris par les enfants de El Hamra et du centre arabo-africain de recherche et de formation théâtrale.
«Seules les frontières séparaient ces voyageurs clandestins qui se retrouvent unis par le rêve sur un radeau entre ciel et mer. Ils rêvent tous d'une terre nouvelle où ils pourraient enfin reposer leurs âmes fatiguées. Cette traversée n'est-elle pas ce voyage éternel de l'homme entre la vie et la mort ?Mais ils ne font que fuir la mort vers une autre mort. Ils... qui sont-ils ?». Voici le synopsis de la pièce théâtrale qui fera l'ouverture des JTC 2016. Le thème est d'une actualité brûlante. D'une actualité qui la conduira à des sables mouvants, puisque tous les jours les chiffrent changent, les données et les images aussi. C'est l'une des plus grandes tragédies de ce siècle : les candidats à la mort sur ces milliers de radeaux qui charrient des milliers de voyageurs clandestins vers l'inconnu.
«Le radeau» est la dernière création du théâtre El Hamra et du Centre arabo-africain de recherche et de formation théâtrale, fondé par Ezzedine Gannoun en 2001. Un centre basé principalement sur la formation et qui a produit une création de Ezzedine Gannoun «Parlons en silence» et qui, faute de moyens, n'a pas pu faire une deuxième création avec les artistes formés au centre. Ezzedine Gannoun a été à l'origine de ce nouveau projet, «Le radeau», qui a été demandé par les Journées théâtrales de Carthage en 2015. Lassaâd Jamoussi a voulu donner une dimension arabo-africaine aux JTC. Ce spectacle devait faire l'ouverture des JTC et Gannoun a déjà commencé à sélectionner les comédiens parmi les ressortissants du centre arabo-africain de formation qui en comptent plus de 350. Mais l'artiste s'éteindra avant l'aboutissement de ce spectacle.
«Cette année, le directeur des JTC, Lassaâd Jamoussi, nous a fait confiance à toute l'équipe de El Hamra, pour poursuivre le projet de Ezzedine Gannoun. Les JTC ont aussi produit ce spectacle pour faire l'ouverture, dit Syrine Gannoun, on a donc passé toute l'année à préparer cette grosse production et faire travailler des artistes venant de pays arabes et africains en les invitant au moins trois mois en Tunisie avant le spectacle. Gannoun avait choisi le Libanais Majdi Abou Mattar, ressortissant de la première promotion du centre, comme l'un des comédiens pour cette pièce. Majdi est devenu depuis un grand metteur en scène au Canada. Après le départ de Gannoun, j'ai demandé à Majdi à faire le spectacle avec moi. On a fait également appel à Souad Ben Slimane pour la dramaturgie».
Co-mise en scène par Syrine Gannoun et Majdi Abou Mattar, ce spectacle compte 8 comédiens et c'est la première création de El Hamra après Gannoun et par ses enfants.
«Le spectacle parle d'une actualité qui évolue donc tous les jours et on est tous bombardés par les images de ces réfugiés arabes et africains qui traversent la mer dans un espoir de la vie, ajoutera Syrine Gannoun. On parle de chiffres à la télé, mais qui sont ces gens-là ? Les connaît-on vraiment. On n'a qu'un portrait général de ces gens. On espère avec ce spectacle mettre la lumière sur ces gens, mais aussi sur l'Homme dans la traversée de ses contradictions».


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.