Le marché boursier entame la semaine sur une note d'optimisme    Coronavirus : 4 décès et 179 nouvelles contaminations, Bilan du 26 septembre    Tunisie Telecom réitère sa disposition à poursuivre le dialogue avec son partenaire social    Ooredoo soutient l'initiative « La classe digitale » au gouvernorat de Jendouba    Flat6Labs réalise le second closing de Anava Seed Fund pour le porter à 30 millions de dinars et accueille Sawari Ventures comme nouvel investisseur    L'INM appelle à la vigilance à cause des pluies attendues dans la soirée    Des organisations nationales appellent à fixer des échéances pour mettre fin à l'état d'exception    Huawei annonce un investissement de 150 millions $ dans des programmes inédits    Le sénateur Murphy: Tant que la démocratie n'est pas rétablie, nous devons revoir notre programme d'aide à la sécurité pour la Tunisie    Monde- Daily brief du 27 septembre 2021: Emmanuel Macron ciblé par un homme qui lui a lancé un œuf    Ministre de l'Education: Plus de 450 écoles seront réaménagées dans les prochains mois    La Tunisie s'illustre au Championnat d'Afrique d'échecs    Retour du Salon de la Création Artisanale du 1 au 10 octobre 2021 au Kram    Chiffre du jour : 141 millions de dinars, seulement, sont les crédits extérieurs nets mobilisés par la Tunisie    Démission collective à Ennahdha - Abdellatif Mekki : Nous n'étions plus qu'un fardeau    Slaheddine Dchicha: De «l'exception tunisienne» à l'état d'exception    Olaf Scholz, le probable chancelier d'Allemagne    Parti des Travailleurs: Kais Saied s'est donné tous les pouvoirs    Exposition Ouatann de Chiara Montenero, du 1er au 30 octobre 2021 à la galerie Alain Nadaud    Dernière minute- Affaire S17: Mandat de dépôt à l'encontre de Seif Eddine Makhlouf    Tunisie – Coronavirus: le taux de positivité des tests baisse à 6,62%    STEG: Des compteurs intelligents à partir de janvier 2022    Attaque de Kasar Hellal : le Parquet ordonne une instruction pour homicide volontaire    Décès du rédacteur en chef du journal Echaâb, Mokhtar Ghriss    Tunisie – ONU : Jerandi s'entretient à New York avec Lacroix    Ons Jabeur se hisse à la 16ème position au classement WTA    Ons Jabeur monte à la 16ème place du classement mondial !    Ali Larayedh: Les dernières mesures présidentielles menacent l'entité de l'Etat    Samir Dilou : Même notre prophète avait moins de prérogatives que Kaïs Saïed !    Covid-19 : 5 millions de tunisiens primo-vaccinés    Foot-Europe: le programme du jour    Supercoupe 2020-2021 (EST-CSS 1-0) : Les déclarations d'après-match    Clermont vs Monaco : Où regarder le match en direct et live streaming ?    La Fondation Orange lance la 4e édition du Prix Orange du Livre en Afrique    Photo du jour : 2 millions de dinars dé    De retour à l'opéra: Une série de pièces de théâtre à la cité de la culture du 1 au 7 octobre    3 membres du congrès américain appellent Biden à intervenir en vue de rétablir le Parlement tunisien    Manchester United vs Aston villa en direct et live streaming : Comment regarder le match ?    Foot-Europe: le programme du jour    La Fondation Orange lance la 4e édition du Prix Orange du Livre en Afrique    Tout savoir sur Les Araméens    JCC 2021 : Listes des films sélectionnés dans le cadre de Chabaka et Takmil    Envirofest à Bizerte en marge du Forum Mondial de la Mer (Programme)    Libye: Dbaïba rejette le retrait de confiance    Abu al-Bara al-Tounsi tué dans un raid à Idleb    Crise des sous-marins: Quelques leçons pour les Arabes    Pêcheurs tunisiens interpellés par les garde-côtes libyens : Le ministère de la Défense rappelle la réglementation    Comment comprendre les prochaines élections en Allemagne et quel impact sur la Tunisie du départ d'Angela Merkel    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.



La langue fait l'union
Cinéma
Publié dans La Presse de Tunisie le 15 - 06 - 2017

Le fonds bilatéral d'aide à la coproduction franco-tunisienne a été officiellement présenté mardi matin lors d'une conférence de presse de Christophe Tardieu, directeur général délégué du CNC, et de son homologue Fethi Kharrat.
Pour la France, il s'agit du premier fonds commun avec un pays francophone. Pour la première année, la contribution du CNC s'élève à 400.000 euros et celle du Cnci à 160.000 euros (au cours actuel), soit un fonds de 560.000 euros en 2017. Il devrait permettre d'aider 4 à 6 longs métrages. Les projets doivent avoir un producteur tunisien et un producteur français.
«Ce fonds est un outil pour ceux qui en ont besoin des deux côtés de la Méditerranée, dit Olivier Poivre d'Arvor, ambassadeur de France en Tunisie. Ce n'est pas non plus un fonds qui accompagne les premiers pas du cinéma tunisien. Le cinéma tunisien depuis des décennies est un grand cinéma et je ne reviendrais pas sur ses exploits, dont le dernier est au festival de Cannes. Les succès tunisiens ne sont pas à démontrer. Nous voulons que ce fonds soit au service des créateurs. Je remercie le ministère des affaires culturelles et le Cnci en disant que ce fonds doit beaucoup à M. Fethi Kharrat. On a signé un contrat pour trois ans pour ce fonds (2017 -2018 -2019) et chaque année le budget sera vu à la hausse forcément. Cela devrait soutenir de quatre à six longs métrages par an. Ce type de fonds est une première pour nous Français, mais c'est aussi relatif à une relation forte avec un pays avec lequel on a construit des talents dans la création cinématographique».
En évoquant les JCC, l'ambassadeur de France a ajouté : «Je trouve très bien que les JCC reviennent vers leurs fondamentaux qui sont l'Amérique latine et l'Asie. J'étais un peu déçu de voir que les prochaines JCC oublient la France ! C'est dommage que les JCC 2017 ne connectent pas les liens entre ces continents cinématographiques qui sont l'Europe, l'Afrique et le Maghreb. Je sais que la Tunisie doit développer ses relations Sud-Sud mais je reste déçu de voir que les JCC se feront sans les artistes franco-tunisiens. C'est bien de faire des focus sur l'Argentine ou la Corée du Sud, mais un focus qui rendrait quand même compte de la réalité des productions et des échanges serait intéressant».
Le directeur général délégué du CNC, Christophe Tardieu, a déclaré : «La France et la Tunisie partagent non seulement une histoire dans la cinématographie mais aussi une langue. Une langue qui n'est pas uniquement un outil de communication mais également un instrument de culture, de valeurs et de fondamentaux et à travers cette communauté du verbe et de l'esprit, qui est la langue française, on se rend bien compte qu'il y a des choses entre nous qui doivent être partagées. A partir de là, on s'est dit pourquoi ne pas se réunir et soutenir des projets franco-tunisiens ou tuniso-français dans l'intérêt de notre culture commune et du cinéma. La cinématographie de nos deux pays méritait bien ce fonds et cela nous a appris à travailler ensemble et à mieux comprendre les besoins de l'autre. C'est notre premier fonds dans un pays francophone et nous souhaitons étendre cette expérience à tout le Maghreb avec le Maroc après la Tunisie et peut-être un jour avec nos amis algériens. D'ici à la fin de l'année, nous devrions créer également un fonds de soutien pour l'Afrique subsaharienne de langue française. Ce fonds développé avec la Tunisie n'est pas un fonds qui vient remplacer d'autres qui existent. C'est un fonds où Tunisiens et Français s'associeront pour sélectionner les meilleurs projets. Nous sommes très heureux d'avoir lancé ce fonds qui nous paraît très utile pour le cinéma et de mettre en valeur cette cinématographie extrêmement créative de part et d'autre de la méditerranée».
Fethi Kharrat, directeur général du Cnci, ajoutera : «Lors du dernier festival de Cannes, nous avons présenté les axes de cette convention et aujourd'hui avec les professionnels, on va présenter cette convention de manière plus ample. La coopération française dans le domaine du cinéma date depuis longtemps... Je dirais depuis la production par la Satpec du film de Jacques Baratier. J'espère que ce fonds va constituer une source de financement supplémentaire pour le cinéma tunisien qui peine de plus en plus à trouver des fonds aujourd'hui après l'ouverture du Fonds Sud pour les cinémas du monde, entre autres. Les projets proposés à ce fonds seront examinés par une commission composée de six membres, trois Français et trois Tunisiens, tous des professionnels du secteur. L'appel à projet sera publié probablement au mois de juillet, les prochaines JCC abriteront les réunions de cette commission et j'espère que d'ici la fin de l'année, on annoncera les résultats».


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.