La police turque aurait déjoué un attentat à la bombe visant le cortège d'Erdogan    Erdogan échappe à une tentative d'assassinat    Coronavirus : 1 décès et 219 nouvelles contaminations, Bilan du 3 décembre    Turquie [VIDEO] : Démantèlement d'une tentative d'assassinat d'Erdogan lors d'un rassemblement populaire    Coupe Arabe : Démonstration de force à l'égyptienne et 5-0 à la fin    L'ordre des médecins s'oppose à l'Innovation et aux Startups    Abir Moussi : Le président n'est pas habilité à modifier le régime politique et la loi électorale    Tunisie : Nouvelle décision de Kais Saied    MEMOIRES: Béchir HAMMAMI    Gafsa | dur, dur d'être jeune…    REMERCIEMENTS ET FARK: Khemaies GUEBLAOUI    Tunisie-coronavirus : Vers la fermeture des frontières? le ministre répond    CMF : Visa pour l'admission en Bourse de "Smart Tunisie"    Les recettes douanières ont augmenté de 17,2%, fin novembre    La startup Tunisienne Lamma accélère sa vision Quick commerce et acquiert Farm Trust    Louzir : La personne infectée par « L'Omicron » va bien et n'a montré aucun symptôme    Tunisie : Hausse de 17,2% des recettes douanières durant les 11 premiers mois de l'année 2021    Coupe Arabe : Les Marocains écrasent la Jordanie et se qualifient pour les 1/4    NBA : Phoenix privé de record, le derby de LA pour les Clippers    JTC 2021: Une inauguration inédite célébrant plusieurs expressions d'art et transmise à la télé    Tunisie – Japon : Conférence "JICA Chair" et signature d'un mémorandum de coopération à l'ENA de Tunis    La Tunisie perd son match contre la Syrie (0-2): Une grande désillusion à la Coupe arabe FIFA 2021    Tunisie [EN DIRECT] : Les militants de l'Union affluent à la Kasbah pour commémorer l'assassinat de Farhat Hached    Foot-Europe: le programme du jour    Monde: Un accord « historique » entre la France et les Emirats Arabes Unis    Pourquoi: Vente illégale d'eau    Tahya Tounes annonce son congrès extraordinaire en mars 2022    Conférence d'Oran : La contribution des 3 pays africains au Conseil de sécurité de l'ONU a été capitale (Jerandi)    Bilel Sahnoun, Directeur Général de la Bourse de Tunis: "La Tunisie n'a toujours pas saisi l'opportunité des financements verts"    NEWS: Zerdoum passe au CA    Marathon International COMAR Tunis-Carthage: Courons pour l'environnement    On nous écrit: «J'ai fermé mes maisons » de Marianne Catzaras Sur ses collines, Athènes attend    «On a Blade of Grass» de Fares Thabet à Selma Feriani Gallery du 13 décembre 2021 au 5 février 2022: Un environnement rêvé    Exposition de photos: Splendeurs et couleurs de la Médina de Tunis    Yasmina Khadra appelle au sauvetage de la librairie El Moez    Premier ministre italien : « la Tunisie doit tracer une voie politique claire »    Opportunités : Des hommes d'affaires tunisiens prospectent les marchés kenyan et ougandais    Tunisie : Leila Jaffel crée une équipe pour le suivi des activités des directions régionales de la justice    UGTT : Commémoration du 69e anniversaire de l'assassinat de Hached    Tunisie-Météo: Temps nuageux sur l'ensemble du pays    Coupe arabe FIFA 2021 | Tunisie-Syrie (0-2): La grande désillusion des aigles de Carthage    Tunisie Télécom accompagne la Tunis Fashion Week    Ce dimanche, accès gratuit aux musées, monuments et sites historiques    Aux Galerie « XYZ » et TGM Gallery : La Grenade exposée sous toutes ses coutures et l'Ecole de Tunis haute en couleurs    L'Omicron était déjà présent en Europe avant la cascade de restrictions visant l'Afrique?    La Tunisie cherchait à acheter jusqu'à 175 000 tonnes de blé tendre    Space X : Elon Musk menace ses salariés de fermeture    Ghazi Moalla : Trois personnalités sont les favoris pour l'élection présidentielle libyenne    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.



« Dans 70 % des cas, le diabète gestation disparaît après l'accouchement »
Journée mondiale du diabète — Entretien avec Kamel Jallouli
Publié dans La Presse de Tunisie le 18 - 11 - 2017

«Femme et diabète», tel est le thème de la Journée mondiale du diabète célébrée le 14 novembre de chaque année. On peut comprendre que ce thème n'a sûrement pas été choisi par hasard quand on sait que 49% de la population féminine sont diabétiques.
Comment contrôler et traiter sa maladie quand on est une femme diabétique ? Comment surveiller son diabète quand on décide de tomber enceinte ? Notre diabétologue et nutritionniste, Dr Kamel Jallouli, répond à toutes nos questions
Quelles sont les différentes formes de diabète ?
Le diabète est une maladie caractérisée par une perturbation du métabolisme glucidique due à un déficit de sécrétion de l'hormone de l'insuline (diabète de type 1) ou bien d'un excès de sécrétion d'insuline inefficace (diabète de type 2).
Cette maladie peut toucher l'enfant, l'homme et la femme sans exception et elle est due à des prédispositions génétiques ainsi qu'à des facteurs environnementaux.
Aujourd'hui, à peu près 10% de la population urbaine est touchée par cette maladie, contre 5% dans le milieu rural, alors que pour la gent féminine, on parle d'un chiffre qui atteint les 49%.
Quelles sont les spécificités du diabète chez la femme ?
Une femme traverse des périodes dans sa vie marquée par des perturbations (enfance, adolescence, période de grossesse, ménopause...). A titre d'exemple, chez la femme enceinte, il faut surveiller son diabète, faire attention à son taux de glycémie afin d'éviter le risque de perturbations qui peuvent causer des problèmes à l'enfant et à la mère pendant ou même après l'accouchement.
Comment surveiller son diabète quand on envisage de tomber enceinte ?
La femme diabétique insulinodépendante doit consulter son médecin avant de tomber enceinte afin d'équilibrer son diabète et pour que la grossesse se passe dans de bonnes conditions. Contrairement à la femme «normale», la femme diabétique passera par quatre trimestres au lieu de trois, c'est-à-dire le trimestre qui précède la grossesse pour que le bébé évolue normalement, il faut bien équilibrer son diabète et éviter le risque de grossesse arrêtée, malformation...
Une femme diabétique peut avoir autant d'enfants qu'une femme en bonne santé si elle réussit à contrôler et à équilibrer son diabète. Idem pour la patiente diabétique sous comprimés qui envisage de tomber enceinte. Normalement, son médecin traitant va lui arrêter la prise des comprimés et la mettre sous insuline. Il faut remplacer les comprimés par des doses d'insuline parce que la prise de comprimés risque de poser des problèmes au fœtus. La femme reprend sont traitement normal après la fin de l'allaitement.
Et le diabète gestationnel ou de grossesse ?
Il s'agit d'un diabète que l'on découvre pour la première fois au cours de la grossesse. Il est généralement découvert par les gynécologues qui font systématiquement le dépistage afin de savoir s'il y a des perturbations glycémiques. Il faut qu'il y ait une coordination entre les médecins (diabétologue et gynécologue) pour éviter la macrosomie et pour que la grossesse et l'accouchement se passent dans de bonnes conditions.
Comment traiter un diabète gestationnel ?
Avec un régime alimentaire adapté à la situation, il est possible de contrôler un diabète gestationnel. La patiente doit être insulinodépendante pour que le bébé soit en bonne santé.
Généralement, le diabète gestationnel disparaît dans 70% des cas après l'accouchement. Toutefois, ces femmes sont prédisposées au diabète de type 2 à l'âge de 40/50 ans. Mais si on suit un régime sain, et si on prend des mesures de prévention (une bonne hygiène de vie et la pratique d'une activité physique), on peut réduire de 50% le risque de devenir diabétique.
Est-ce qu'un diabète peut se déséquilibrer durant la ménopause ?
Oui. Parce que la femme prend du poids et avec l'arrêt de sécrétion des hormones œstrogéniques, son état psychologique durant cette période peut perturber son diabète. Mais une fois la période passée, tout va s'arranger .Une prise en charge par le gynécologue et le diabétologue peut être nécessaire en vue de prescrire le traitement adéquat.
Quel impact a le diabète sur la sexualité féminine ?
Si le diabète est perturbé, cela peut causer des problèmes au niveau du cycle menstruel qui devient irrégulier. Ce mal peut également être à l'origine d' infections et de sécheresse vaginale chez une femme ménopausée. Il peut même avoir des répercussions sur la fertilité de la femme.
Peut-on guérir d'un diabète ?
Oui, on peut guérir d'un diabète de type 2 dû à l'obésité. Le fait de perdre du poids peut permettre de venir à bout du diabète de type 2, mais il faut faire attention car, si on reprend du poids, il peut de nouveau réapparaître. Pour le diabète de type 1 insulinodépendant, il n'est pas possible, pour le moment, d'en guérir, mais l'espoir existe toujours.


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.