Affaire Bochra Bel Haj Hamida : la chambre correctionnelle annule la condamnation à six mois de prison    Tunisie-coronavirus : C'est ce que le comité scientifique décidera aujourd'hui    Sfax: En dépit de la grève des médecins, ce centre de vaccination n'a pas fermé ses portes (Vidéo)    Kaïs Saïed souhaiterait appliquer un modèle proche du Velayet-e faqih iranien, selon Hatem Mliki    CAN 2021 – EN : deux nouveaux cas Covid !!    Le point sur l'épidémie du coronavirus : Mise à jour du 25 Janvier 2022 à 11H00    Korchid : ''L'une des erreurs de Kais Saied...c'est Nadia Akacha''    Tunisair suspend ses vols à destination et en provenance du Burkina Faso    Tunisie – météo : Températures en légère baisse et pluies attendues    Béja: 42 nouvelles contaminations en milieu scolaire    "Mes mots pour le dire", nouveau concours vidéo francophone international    STA en bourse : visa du CMF obtenu, souscriptions à partir du 21 février 2022 au prix de 17 D l'action    CONDOLEANCES : Jamel ACHOUR    Al-Koweit : Khenissi réussit un triplé    Un délinquant poignarde trois personnes à la station Intilaka : Grosse frayeur à bord d'un métro de la Transtu    Coronavirus : Du nouveau concernant Omicron    teste    Centenaire du cinéma tunisien : Zoom sur un pionnier nommé Albert Samama Chikly    Ce que pense un ancien ambassadeur des USA de la démission de Nadia Akacha    Mekki : Saied s'est opposé au placement en résidence surveillée de Ghannouchi    Tunisie-coronavirus : Plus de six millions de personnes entièrement vaccinées    Makrem Lagguem accuse tout le monde de corruption    Pourquoi? | Avec de la volonté    Hatem Mliki: Ce qu'a fait Saied, ''c'est la honte''    Tozeur : Bientôt une zone irriguée à El Hamma de Djerid    La Banque mondiale s'attend à un ralentissement de l'économie tunisienne    CAN 2022 – Maroc vs Malawi : Sur quelle chaîne et à quelle heure regarder le match en direct ?    La censure des commentaires a frappé aussi le ministère des Sports !!    Prix au marché municipal de Gafsa [Vidéo]    La date de remise des échantillons de l'édition 2022 du prix de meilleure huile d'olive reportée au 30 janvier    Des entreprises américaines souhaitent investir en Tunisie, assure Donald Blome    Gordon Gray commente la démission de Nadia Akacha et parle des causes probables de cette décision    Watford : l'entraîneur Claudio Ranieri limogé    Matériel informatique et télétravail : Comment réduire la consommation d'énergie ?    Risques mondiaux : Les inquiétudes pour l'avenir persistent    Contrepoint | Le mal et l'issue...    Abid Briki: Nous soutenons les mesures prises par Saied    Assurances | M.A.E : Une première !    BNA Bank : Performances records et dynamique de croissance confirmée    Ukraine : les USA évacuent livrant le pays à Poutine, l'UE spectatrice    Pièce "Hend, le prince de Djerjer" d'IZA LOU mise en scène par Jean-Luc Garcia à EL TEATRO Tunis    Rabat pourrait-il "voler" à Alger l'organisation du sommet de la Ligue arabe?    Sur nos écrans l «Al Kahen» de Othman Abou Laban : Le genre dans le mauvais    « Art Expo » à la galerie « Musk & Amber » : Action commune    Livres | «Ton absence n'est que ténèbres» de Jón Kalman Stefánsson : Une mosaïque romanesque extraordinaire    Ammar Mahjoubi: Le caractère fondamentalement inégalitaire de la société romaine*    Monde : Le président arménien annonce sa démission    Un astéroïde "potentiellement dangereux " passera prés de la terre mardi soir    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.



Forte volonté d'avancer ensemble
Réunion au sommet entre le gouvernement et l'UGTT
Publié dans La Presse de Tunisie le 28 - 11 - 2017

Noureddine Taboubi : «Il n'y aura pas de privatisation des entreprises publiques. Il y aura en revanche, au cas par cas, des restructurations de ces entreprises, pour qu'elles puissent jouer à la fois leur rôle économique mais aussi social»
Si le gouvernement et l'Ugtt affichent une parfaite harmonie des positions, certains dossiers restent encore non résolus, à l'instar de la situation des caisses. «Sur les principales questions, nous sommes d'accord, affirme Iyed Dahmani, et nous avons, en outre, formé des équipes de travail conjointes pour trouver des solutions sur des dossiers particuliers»
Une rencontre au sommet a réuni hier à La Kasbah les représentants du bureau exécutif de l'Union générale des travailleurs tunisiens (Ugtt) et les représentants du gouvernement, avec à leur tête Youssef Chahed. Les deux parties y sont allées avec tout leur poids en raison de l'importance des enjeux, au moment où l'Assemblée des représentants du peuple continue à examiner le budget de l'Etat. La centrale syndicale semble donc avoir bien choisi le moment pour rendre audibles ses revendications. A l'issue de la réunion qui a duré plus de quatre heures, le secrétaire général de l'Ugtt, Noureddine Taboubi, est apparu avec le porte-parole du gouvernement, Iyed Dahmani, l'air serein. Taboubi a qualifié la réunion de «positive» et elle aurait permis de «clarifier les positions» des uns et des autres. Il a annoncé qu'un certain nombre de dossiers ont été résolus. Dans les prochaines heures, un document conjoint sera rendu public. Il détaillera l'ensemble des points de convergence entre un gouvernement contraint de faire des concessions et une centrale syndicale qui a appris, avec le temps, que «la force de négociation» valait mieux que «la force de la rue».
Noureddine Taboubi a affirmé que le gouvernement s'est engagé à rompre avec toutes les formes précaires de travail à l'instar des mécanismes 16 et 20 qui commenceront à être démantelés à partir de cette année. «Nous avons également convenu de régulariser la situation des travailleurs de chantier, précise le secrétaire général de l'Ugtt. En mars 2018, une stratégie claire devra être prête à être appliquée afin d'aboutir à une régularisation de la situation des travailleurs de chantier embauchés au lendemain de la révolution».
Le secrétaire général de l'Ugtt a affirmé, par ailleurs, que la rencontre a été l'occasion de voir le gouvernement prendre deux engagements majeurs. D'abord qu'il n'y aura pas dans l'immédiat une augmentation des prix des produits alimentaires de base. Les membres du bureau exécutif du principal syndicat tunisien ont en effet demandé au gouvernement de maintenir la pression contre la hausse des prix et de stabiliser le pouvoir d'achat du Tunisien. Ensuite, et contrairement aux annonces, faites pourtant par de hauts conseillers et ministres de Youssef Chahed, il semble que la privatisation des entreprises publiques, même celles évoluant dans des secteurs concurrentiels, ne soit pas à l'ordre du jour.
« Il n'y aura pas, a dit le chef du gouvernement, de privatisation des entreprises publiques, a déclaré Noureddine Taboubi lors de la conférence de presse conjointe avec Iyed Dahmani, le porte-parole du gouvernement. Il y aura en revanche, au cas par cas, des restructurations de ces entreprises, pour qu'elles puissent jouer à la fois leur rôle économique mais aussi leur rôle social».
De son côté, Iyed Dahmani a confirmé les annonces faites par le secrétaire général de l'Ugtt, estimant que les deux parties sont tombées d'accord sur les principaux dossiers sociaux économiques. Mais si l'Ugtt et le gouvernement affichent une parfaite harmonie des positions, la réalité est tout autre. Certains dossiers restent encore non résolus, à l'instar de la situation des caisses sociales et les moyens de les extirper de la crise. «Sur les principales questions, nous sommes d'accord, affirme Iyed Dahmani, et nous avons, en outre, formé des équipes de travail conjointes pour trouver des solutions sur des dossiers particuliers».
L'Ugtt, pour sa part, souhaite imposer au gouvernement deux débats profonds en 2018, ceux de l'éducation et de la santé publique. «2018 devra être l'année de l'école publique et de la santé publique», a tenu à réaffirmer Noureddine Taboubi en reprenant la parole.
La réunion a été également l'occasion pour l'Ugtt d'évoquer la problématique de la «crédibilité des négociations». Comme à chaque réunion entre le gouvernement et le syndicat, l'application des accords précédemment conclus a été au centre des discussions. «Nous avons convenu d'un calendrier précis pour la mise en œuvre des P.-V. précédents», a toutefois déclaré Iyed Dahmani.


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.