FIFAK 2019 : 55 ans de promotion du cinéma amateur Tunisien et d'ailleurs    Cession de Goulette Shipping Cruise (GSC) : Le come-back des croisières à la Goulette après 5 ans d'inactivité    Le Ministère de l'Intérieur s'explique sur l'incident survenu à un poste frontalier avancé « التعمير » à Hezoua    Application Samsung Health: un coach santé dans votre poche    Tunisie: Aïd Al Adha, quantité disponible, prix et préparatifs du ministère de l'Agriculture    Officiel : Aymen Balbouli quitte le Club Africain    Cafouillage et manque de sérieux autour de la loi électorale    Hyundai Tucson gagne du terrain sur le marché tunisien    Tunisie- Perturbations et coupure d'eau dans ces régions à Bizerte    Club Africain : Yassine Chammakhi manquera le début de saison    Nouveauté Instagram : les ‘Like' ou mention ‘J'aime' masqués dans 6 pays    CAN 2019 (Finale) : Entrée gratuite pour les supporters algériens    CAN 2019 : l'arbitre de la finale changé    Tunisie: Baisse des échanges commerciaux au 1er semestre 2019    Al Badil Ettounsi présente les caractéristiques de son programme économique pour le gouvernorat de Mahdia    Faute de place, le blé dépérit en plein air    Métros, le trafic des lignes 3, 4 et 5 sur une seule voie à partir de ce soir    Postulez pour des bourses d'études en Grandes Ecoles françaises au titre de 2019    Eto'o et Drogba deviennent collaborateurs officiels d'Ahmad Ahmad    Avec les « trophées Tounsidumonde », les Tunisiens de l'étranger veulent être mieux compris et donner plus !    Les agents de la poste en grève générale    D'importants prix octroyés aux articles traitant des relations sino-tunisiennes    BILAN de la participation des Aigles de Carthage à la Coupe d'Afrique des Nations 2019 : Parcours !    Ahmed Ahmed veut sortir le siège de la CAF de l'Egypte    MYRATH « Shehili » au Festival International d'Hammamet: Une expérience incroyablement magique!    Pas de crime en cas de légitime défense !    Tunisie-Une séance plénière pour l'élection des membres de l'Instance de la bonne gouvernance et ceux de la cour constitutionnelle    Températures jusqu'à 38°C, aujourd'hui    CAN (finale): Alioum Néant au sifflet    Orange signe un accord Groupe monde sur l'égalité professionnelle entre les femmes et les hommes avec UNI Global Union    Appel à candidature à l'Ecole Pratique des Métiers de la scène : Section Acteur – Session d'Octobre 2019 à fin Juin 2021    Tunisie: L'Instance de lutte contre la torture empêchée par la police de parler à un détenu    Tunisie – Tabib : La direction des douanes choisie comme meilleure administration dans la lutte contre la corruption    Tunisie: Le Parlement sursoit au vote sur le projet de loi relatif à Halk El Menzel    Le cinéma à vélo du 24 au 26 Juillet avec Vélorution et la Cinémathèque Tunisienne    Festival De Dougga 2019 : Programme de la 43e édition du 24 Juillet au 10 Août    Khémaïes Jhinaoui à New York et Washington à la tête d'une importante délégation de hauts responsables tunisiens    OMS, 1093 morts et 5752 blessés à Tripoli    Youssef Chahed se penche sur le Brexit (sortie de la Grande-Bretagne de l'UE) et ses répercussions possibles sur la Tunisie    Donald Trump s'attire les foudres des internautes    282 interpellations en France après la qualification de l'Algérie    Des armes de guerre saisies chez des néonazis italiens    Bendirman porte plainte contre le parti Ennahdha    Libye : Haftar se prépare à annoncer l'assaut final pour « libérer » Tripoli    Colère aux Etats-Unis après l'arrivée en Turquie de la 1ère livraison de missiles russes S-400    La 29ème Edition du Festival EL MOUROUJ se déroulera du 25 Juillet au 10 Août – Programme    Ouverture de la 55e édition du festival international de Hammamet avec « Messages de liberté »    Le Chef du gouvernement, Youssef Chahed se penche sur la question des « réfugiés » à Médenine    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





Des courts qui en disent long
Avant-première de courts métrages produits dans le cadre des Rencontres du film documentaire de Redeyef (RFDR)
Publié dans La Presse de Tunisie le 09 - 06 - 2018

Ces jeunes qui ont joui d'une liberté totale dans le choix des thématiques abordées et dans le processus de création ont posé leurs regards sur différents aspects sociaux de la ville du Sud-Est tunisien toujours avec ce leitmotiv qui revient à travers leurs caméras, celui de la précarité, la pauvreté, les injustices sociales et l'absence de développement.
Le CinéMadart à Carthage a présenté, récemment à l'occasion des rendez-vous cinématographiques hebdomadaires «Les jeudis de Rosa Luxembourg» et en avant-première, une série de courts métrages produits dans le cadre des Rencontres du film documentaire de Redeyef (Rfdr). Créé en 2014 par l'association Nomade et la Fondation Rosa Luxembourg, cet événement met en avant un cinéma engagé et libre qui suscite le débat et soulève des questions actuelles à travers des projections et autres ateliers.
Au menu 6 courts métrages réalisés par de jeunes cinéastes (amateurs et professionnels) entre les éditions 2015 et 2017. Ce sont les trois films «Mechouar» signé en 2015 par Ali Kadech et Nadem, «Lempachi» de Okecha Ben Salah, Akrem Fakhri et Hamza Elwaer (2016) et «From Balata to Redeyef» réalisé lors de l'édition de 2016 par le Palestinien Mohamed Ben Salah Aissa, qui ont inauguré cette soirée cinématographique. Des exercices filmiques réalisés dans le cadre de la section «Regard» lors d'ateliers dirigés, entre autres, par les cinéastes Alaeddine Slim et Abdallah Yahia.
Ces jeunes qui ont joui d'une liberté totale dans le choix des thématiques abordées et dans le processus de création ont posé leurs regards sur différents aspects sociaux de la ville du sud-Est tunisien toujours avec ce leitmotiv qui revient à travers leurs caméras, celui de la précarité, la pauvreté, les injustices sociales et l'absence de développement dans cette ville du bassin minier oubliée par les gouvernants, comme tant d'autres, dans notre pays.
L'on nous parle de la volonté de ses habitants de travailler (dans Mechouar), de faire évoluer les choses et de changer cette triste réalité dans «From Balata to Redeyef» dans lequel le jeune cinéaste fait un parallèle entre cette ville et Balata, le camp de réfugiés palestiniens le plus peuplé de Palestine. Entre sa voix en off et autres témoignages d'habitants de tous âges, le jeune homme se projette dans la vie du camp faite de privation, d'incertitude, d'instabilité et de dureté de la vie quotidienne.
Toujours dans la même section du festival «Regard», les trois autres films projetés («Cut» de Alaeddine Abou Taleb, «No women's land» de Nadia Touijir et «Delta» de Djamel Karkar), lors de ce rendez-vous ramadanesque, relèvent plutot de la proposition cinématographique, celle de cinéastes invités à poser leurs regards sur cette ville. Ainsi l'artiste visuel et réalisateur Alaeddine Abou Taleb a proposé, dans ce sens, le court métrage «Cut» (11', 2016). Designer de formation, il a à son compte trois courts métrages d'animation «Coma» (2010), «Diaspora» (2015) et «Fade» (2018) avec lesquels il a participé à un certain nombre de festivals internationaux. Il nous dévoile, à travers de longs plans, des paysages vides, secs et poussiéreux, de longues étendues de terre aride comme suspendues dans le temps. Une manière de raconter en images la dureté du climat qui fait écho à une situation sociale stagnante, le manque d'infrastructures, de loisirs, d'horizons...
«No women's land», de la monteuse, réalisatrice et scénariste Nadia Touijir, se penche sur la situation de la femme dans cette ville (et dans d'autres régions du pays), une femme privée de la liberté de se déplacer librement, une femme qui se noie dans ce règne du masculin et des traditions. Elle cède la parole à un groupe d'enfants, les prenant comme témoins. L'enfance là où tout commence, là où tout est possible, garçons et filles plaident tous pour la non-mixité dans la piscine publique : «C'est pas bien», «Cela ne se fait pas» répètent-ils.
Différents regards qui en disent long sur cette ville longtemps minée par les politiques publiques mais rebelle, des regards qui doivent être partagés, investir différentes salles et espaces de projection et atteindre un public plus large.


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.