Tunisie – Suspension de l'émission matinale de Mosaïque FM animée par Amine Gara, pendant une semaine    Tunisie – Mechichi étudie avec Lavrov l'accélération de la livraison de vaccins Sputnik V    Dernière Minute – Coronavirus : 27 décès et 777 nouvelles contaminations, Bilan du 2 mars    IACE : La route sera longue pour remonter la note souveraine de la Tunisie    Et si les banques allouaient 50% de leurs bénéfices aux fonds d'investissement ?    Un attentat terroriste déjoué à Alger    La femme et le frère de Karoui font le tour des banques pour rassembler l'argent, selon Khlifi    Nadia Akacha attaquée par le parti Al Chaab Yourid    Dans quelles régions la nouvelle souche du Coronavirus a été découverte?    Pourquoi les agents et cadres de la Présidence du gouvernement sont-ils en grève ?    Tunisie | Grève dans les écoles primaires les 6 et 7 avril 2021    Le très beau texte de Tahar Fazaa à l'occasion de son anniversaire    Mais d'où vient ‘' EL klem Ezyed'' qu'utilisent souvent les Tunisiens ?    Nomination de Hazem Yahiaoui au poste de Directeur Général de la Société Italo-Tunisienne d'Exploitation Pétrolière SITEP    Levée du sit-in des jeunes médecins après la signature d'un accord    Ligue 1 : Le Club Africain et l'Etoile du Sahel accrochés, la JS Kairouan encore enfoncée    Trois employées de télévision tuées par balles en Afghanistan    La poésie : antidote et vaccin !    La BH Bank signe une convention avec la CNRPS    STS : Un résultat 2017 déficitaire de 517 711,231 TND    Barça vs Séville : où regarder le match de demi-finale de la Coupe du Roi du 03 mars?    Deux films autrichiens en ouverture    Un chanteur singulier    La justice Française a refusé d'expulser Belhassen Trabelsi à cause de Sihem Ben Sedrine, selon Jeune Afrique    Le point sur l'épidémie du coronavirus : Mise à jour du 03 Mars 2021 à 11H00    Gammoudi : Une plainte a été déposée dans le cadre de la falsification de l'IVD du rapport sur la BFT    MEMOIRE : Abdelhafidh SADDAM    Kaïs Saïed Rached Ghannouchi : la guerre par Facebook interposé    Ils ont dit    Ons Jabeur – Karolina Pliskova : sur quelle chaîne voir le match ?    Transition de l'économie digitale | Menace et opportunité    Exposition 3en1 "Hommage aux légendes" de Zenjebil au Café Culturel Liber'Thé    Tunisie: Le FMI réitère l'appel à établir un programme de réforme économique globale    La BAD veut ériger l'industrie pharmaceutique tunisienne en pôle régional dans ce domaine    Ouverture de l'inscription pour les entreprises impactées par la Covid-19    Judo | En prévision des J.O. de Tokyo : Nihel Cheikhrouhou au Grand Slam de Tachkent    JSK : Faux pas interdit    Tunisie-Oussama Khlifi : L'équipe gouvernementale n'était pas homogène    Un décret gouvernemental inédit pour le cas Olfa Hamdi    Météo | Températures en légère baisse    Et la fin de la vie sur Terre c'est pour quand ?    Plus de 400 parlementaires européens appellent à la mobilisation    Menace d'une famine à grande échelle au Yémen    Concert Mozart par les musiciens et les choristes du Carthage Symphony Orchestra le 13 mars    Contrepoint | Inégalités...    Sadok Jabnoun compare le scandale des vaccins au Watergate    Ephéméride : Le 1er mars 1924, Mohamed Daghbaji lança la révolte contre l'occupation française    Officiel en Algérie : Le parlement sera dissous aujourd'hui    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





Des résultats qui reflètent la réalité
Bac 2018 — analyse
Publié dans La Presse de Tunisie le 24 - 06 - 2018

Le taux de réussite au Bac 2017, session principale, était de l'ordre de 30%. Cette année, l'évolution n'a été que de 0,9 point, soit 29,88%, dont 63, 48% sont des filles, selon les données officielles. Cela montre, comme l'a précisé le ministre de l'Education, une stabilité au cours de ces deux années. Manifestement, cela traduit un retour à la normale. Donc, ces résultats reflètent, exactement, le vrai niveau de nos élèves.
En effet, les taux enregistrés l'année dernière coïncident avec la suppression du bonus restant des 20%. Autrement dit, les résultats obtenus par les candidats sont, tout simplement, les résultats effectifs. Par conséquent, ils sont représentatifs des qualités réelles de chacun d'eux.
D'ailleurs, le ministère avait effectué (l'année dernière) une simulation des résultats de 2015 et de 2016 sans le bonus des 20%. Il en a découlé que le taux de réussite pour 2016 devait être de 30% et celui de 2015 de 25%. Les indicateurs pour cette session montrent, de ce fait, une certaine stabilité dans l'ensemble. Cette stabilité a concerné, par exemple, les candidats des sections «lettres» et «sciences expérimentales». Ceux des «sciences techniques», «sciences informatiques et «math» ont accusé un net recul. Les «sportifs» et les «écogestionnaires» ont amélioré légèrement leurs performances.
Toutefois, on a noté une remontée de près de 4 points pour les matheux qui passent de 52% en 2017 à 56,39% cette année. La section «écogestion» a réussi à obtenir 24,54% contre 21% en 2017.
Bien sûr, c'est toujours la section «sport» qui obtient le meilleur taux avec 58,97%. Ce résultat, cependant, est assez loin de celui de l'année précédente qui était de 65%.
Toujours est-il que nous avons enregistré, en gros, les mêmes profils pour toutes les filières. Grosso modo, le tableau ne présente pas de grandes évolutions et l'ordre est respecté. Abstraction faite de la section «sport», ce sont les matheux qui se placent en première ligne avec 56,39% suivis des candidats des «sciences expérimentales» avec 45,19%. Les élèves des «sciences techniques» leur emboîtent le pas avec 30,53%. Viennent, ensuite, les élèves de l'écogestion avec 24,54%, ceux des «sciences informatiques» avec 22,34% et, enfin, les littéraires avec 12,38%.
Penser aux recalés
On le voit, donc, la hiérarchie n'a pas bougé d'un iota par comparaison avec les différents résultats des sessions précédentes. Si on passe en revue les effectifs des participants, force est de constater que ce sont, effectivement, les candidats de la section «lettres» qui alignent le plus d'élèves. Sur un total d'inscrits au bac 2018 de près de 132.000, seuls quelque 125.961 se sont présentés, soit environ 7.000 défaillants.
Suivant le tableau officiel, les littéraires ont aligné 26.895 candidats, dont 3.330 ont décroché le bac. En «sciences expérimentales» les candidats étaient au nombre de 26.273. 11.874 ont réussi du premier coup. Quant à la section «économie-gestion», 9.212 candidats ont franchi le cap sur un total de 33.573 élèves. Pour ce qui est de la section «sciences techniques», les participants étaient au nombre de 17.086. Parmi eux, 5.216 ont pu obtenir leur diplôme. En section «sciences informatiques», il y a eu 5.872 candidats; 1.312 ont réussi en section «sport», sur les 1.343 présents, 792 ont pu réussir.
En définitive, le nombre total des candidats qui ont pu obtenir leur bac au cours de la session principale s'élève à 38.022, dont 63.48% sont des filles (24.137). Evidemment, ce sont les établissements publics qui tiennent le haut du pavé avec un nombre de bacheliers de 37.099 admis.
Les résultats des établissements privés continuent leur dégringolade particulièrement depuis la suppression du bonus. Cette année, sur les 18.824 élèves ayant passé le bac, seuls 902 ont pu obtenir le fameux «sésame». Soit un taux de réussite de 5,40%.
S'agissant des participants à titre individuel, on compte près de 5.461. Ceux qui ont été admis sont au nombre de 21 uniquement. Autrement dit, un taux de réussite de 0,71%.
Comme d'habitude, on oublie trop souvent de parler des recalés. Ces derniers sont, malheureusement, nombreux : environ 30.828 dans les institutions étatiques, 13.877 dans les établissements privés et 2.592 pour les candidats libres.
Les ajournés au nombre de moins de 40.000 pourront tenter, de nouveau, leur chance dans la session de contrôle qui se déroulera les 26, 27, 28 et 29 juin 2018.


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.