AFI : Lancement d'une consultation pour assurer l'accessibilité à la zone industrielle, de Jaâfar Raoued et à la résidence pilote "Raoued City Center"    Tunisie : Les jeunes médecins en grève de 2 jours    Béja | Covid-19 : Le taux de guérison a dépassé 98%    Habib Bouhaouel nous quitte : un journaliste de talent et un caricaturiste redoutable    Tunisie | Soldes d'hiver 2021: Un bilan négatif    CAN-U20 : programme des demi-finales    Foot-Europe: le programme du jour    COVID-19 : 651 nouvelles contaminations et 32 décès recensés le 26 février 2021    Mémoires: Dalila BLANCO    Exposition personnelle d'Ismaïl Bahri à la galerie Selma Feriani: Chroniques de l'invisible    Ligue 1 — Cet après-midi le classico (Mise à jour de la 6e journée) et deuxième manche de la 14e journée: Un hors-série qui vole la vedette !    Les plaies toujours ouvertes    NEWS: L'affaire Belkhiter    Mélange d'imprimés et de couleurs: Eviter les faux-pas !    Echappée belle: Voir Kairouan et… vivre    AME: tout ce qu'exige un nourrisson !    Ali Chabbouh, ancien attaquant du COT: «La Coupe 1988 a bousillé mon club»    Portez la chemise blanche et un débardeur avec classe    Tunisie : Le ministère de la Santé autorise la commercialisation du vaccin astrazeneca    8% des Tunisiens sont satisfaits du rendement de Ghannouchi, selon Emrhod    Les routes fermées suite à la manifestation d'Ennahdha    Hamma Hammami : à bas le système    Ghannouchi au parti travailliste : rejoignez-nous pour unifier le peuple tunisien    Facebook rétablit l'accès aux contenus d'actualité en Australie    Si la justice m'était « comptée »...    Associer à une formation scientifique d'excellence, une ouverture intellectuelle...    Sadok Mzabi acquiert 226 290 actions ARTES    Des frappes en Syrie tuent 22 miliciens pro-Iran    Groupes criminels, des "bandits" ou Boko Haram ?    L'Europe s'inquiète, les USA s'estiment «en avance»    Le leader du courtage en assurance et réassurance, Aon Tunisie, change de nom et devient ARS Tunisie    Tunisie Telecom meilleure performance du réseau mobile en 2020    Penser l'histoire et la religion    Les trois religions à l'unisson    Lancement digital d'OPPO Reno 5 | Reno5 5G : une première en Tunisie    Vers une légalisation du cannabis au Maroc    Sur 3 961 analyses 666 contaminations détectées hier    Leader du courtage en assurance et réassurance : Aon Tunisie, change de nom et devient ARS Tunisie    Tunisie-Ligue 1 (J14): les matches de ce samedi    « ADN » de Maïwenn à l'Institut français de Tunisie: Une quête de descendance    « Shayatine » de Amel El Fargi et Wael Merghni: Ecritures croisées, territoire commun    Le Festival de la médina n'aura pas lieu en 2021    Mort d'avoir bu... trop d'eau?    Tunisie Telecom réalise la meilleure performance sur l'Internet mobile en 2020    Habib Ammar préside une rencontre sur le suivi des projets culturels bilatéraux Tunisie-UE    Top 5 des personnes les plus riches au monde    12 pays aux manoeuvres militaires «African Lion» qui auront lieu en Tunisie en juin prochain    La Tunisie abrite l'exercice militaire multinational "African Lion", en juin 2021    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





Mise en œuvre des mécanismes d'application
Loi sur l'éradication de la violence à l'égard des femmes
Publié dans La Presse de Tunisie le 10 - 07 - 2018

La directrice générale des affaires de la femme et de la famille, Imen Zahouani Houimel a souligné hier l'avancement dans la mise en œuvre des mécanismes d'application de la loi organique n°58 relative à l'élimination de la violence à l'égard des femmes entrée en vigueur le 16 février dernier après son adoption par l'Assemblée des Représentants du Peuple (ARP), le 26 juillet 2017.
Lors d'une table ronde organisée à Tunis, la responsable a signalé que ces mécanismes concernent essentiellement l'accueil des femmes battues, leur assistance, leur accompagnement et leur hébergement dans de bonnes conditions outre l'organisation de campagnes pour sensibiliser les femmes à leurs droits tels que mentionnés dans la loi sur l'élimination de la violence à l'égard des femmes.
L'intervenante a ajouté qu'il s'agit également d'assurer un suivi médical et psychologique aux femmes battues et de les orienter vers les structures concernées pour recevoir les soins nécessaires signalant la création de 6 centres d'accueil de femmes battues en partenariat avec l'Union européenne et nombre d'associations nationales, outre le lancement du numéro vert 1899 qui reçoit près de trois mille communications téléphoniques par mois.
Imen Zahouani Houimel a, en outre, précisé que la loi sur l'élimination de la violence à l'égard des femmes vise, tel que mentionné dans son premier article, à mettre en place les mesures susceptibles d'éliminer toute forme de violence à l'égard des femmes fondée sur la discrimination entre les sexes afin d'assurer l'égalité et le respect de la dignité humaine, et ce, en adoptant une approche globale à travers la prévention, la poursuite et la répression des auteurs de ces violences, ainsi que la protection et la prise en charge des victimes.
Elle a ajouté que le ministère de la Femme, de la Famille, de l'Enfance et des Séniors œuvre actuellement à créer des mécanismes communs de prise en charge et d'encadrement des femmes victimes de violence en partenariat avec les structures gouvernementales qui interviennent dans le secteur comme la sécurité, la justice, la santé et les affaires sociales.
De son côté, la représentante de la coalition des femmes tunisiennes pour la lutte contre la violence à l'égard des femmes, Hafidha Chekir a souligné l'urgence de créer des structures chargées de la coordination entre les différents intervenants pour suivre l'application des conventions cadres communes de prise en charge des femmes battues et des cinq protocoles signés dans ce sens.
Pour sa part, Nabiha Kadachi, présidente de l'unité centrale spécialisée dans l'enquête des crimes contre la femme à la direction de la police judiciaire, a évoqué les principales difficultés auxquelles sont confrontées les femmes battues comme l'octroi d'un certificat médical dans les plus brefs délais et le manque de centres d'accueil suffisants pour accueillir les femmes battues.


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.