L'Amazonie, le poumon qui produit 20% de l'oxygène de la Planète, est en feu !    Tunisie – Amélioration des rentrées du tourisme en devises de 20%    HASSI JERBI les Foulées « marathon » des Flamants roses … que des sensations agréables    Nouvelle composition des blocs parlementaires après la démission de certains députés    La Poste Tunisienne certifiée Masterpass QR    Incendies catastrophiques en Amazonie    Une statue pour rendre hommage à l'artiste défunt Sofiène Chaâri    Festival Carthage 2019 : 5000 livres seront offerts au public en marge du concert de Lotfi Bouchnak    Programme TV du jeudi 22 août    PANDA TOUR    Habib Khedher évoque une guerre des pouvoirs    Collision entre un train et un camion à Fondouk Jedid    Mohamed Ali Chihi – Ambassadeur de Tunisie à Moscou – décoré de la médaille de la Coopération russe    Ennahdha rêve de remporter la Présidentielle dès le 1er tour !    Trois cinéastes Tunisiennes au programme de la 44ème édition du TIFF 2019 du 5 au 15 septembre    Mohamed Khélil : Les Frères musulmans et la phase précédente vécue par le pays sont un point noir dans l'histoire de la Tunis et cela servira de leçon    Tunisie- Saïd El Aydi :” J'ai une double nationalité à laquelle je vais renoncer conformément aux dispositions de la Constitution”    la nouvelle mesure des voitures louées n'est pas respectée    Coupe Arabe des Clubs (Qualifications): le programme de jeudi    Oriflame Tunisie accueille une nouvelle DG, l'une des plus jeunes en Afrique et lance la gamme Love Nature    Tunisie – Météo : Pluies attendues les 22 et 23 août 2019    Lotfi Mraihi: Non! Le président de la République n'est pas le père des Tunisiens    Manifestation contre la dégradation de la qualité du train à Kalâa Kebira    Selma Elloumi : la Tunisienne est toujours au rendez-vous avec l'histoire    Démarrage du Championnat du Monde de Volley-ball à la Salle omnisports du Complexe olympique de Radés    Un cheval de Troie sur votre ordinateur, alerte le site NordVPN    Alain Giresse s'en va – La FTF annonce la résiliation à l'amiable de son contrat !    Daniel Sturridge signe à Trabzonspor (officiel)    Tunisie: Abandon par Youssef Chahed de la nationalité française,ce que Rached Ghannouchi lui a suggéré    Le festival de La Goulette accueille la pièce de théâtre ‘'Juif''    Fin de la cavale du meurtrier de Farès, le jeune serveur tunisien d'origine Djerbienne tué par balles pour un sandwich    La Poste Tunisienne première institution à l'échelle internationale certifiée « Masterpass QR » de MasterCard internationale    Que faire lors d'un vol retarde Brussels Airlines ?    Slah Mosbah aux festivals : programmé à son insu    US Open : Malek Jaziri éliminé dès les qualifications    Les candidats aux élections présidentielles tunisiennes par Noor sur TikTok (Vidéo)    René Trabelsi en visite inopinée dans des unités et restaurants touristiques    Ligue 1 : un changement au programme de la première journée    Rentrée 2019 : Ooredoo lance le paiement des frais de scolarité du primaire par recharge téléphonique    Les Nuits du Musée de Sousse, 8e édition du 21 au 27 août 2019 (Programme)    L'aéroport de Tunis-Carthage ouvre à nouveau ses portes au public dès jeudi 22 août    RECEPTION JEUDI 22 AOUT 2019 À 20H00 MEDIA CENTER DU THEÂTRE ROMAIN DE CARTHAGE    Rendez-vous avec le Grand Gala de l'Opéra Italien au théâtre de Carthage    Le visa Schengen sera désormais plus dur à obtenir    Syrie: Les forces du régime entrent dans une ville clé du nord-ouest du pays    Depuis onze jours, des dizaines de migrants restent bloqués en mer    Libye : L'armée libyenne bombarde la piste de décollage de l'aéroport de Zouara    10 blessés dans l'atterrissage en urgence d'un Airbus sur un champ de maïs    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





Zéro risque pour la santé
Sfax — Pollution au soufre de la plage Casino
Publié dans La Presse de Tunisie le 02 - 08 - 2018

Les analyses effectuées sur les échantillons d'eau de mer qui ont été prélevés ont révélé l'absence de traces de bactéries.
Les Sfaxiens n'ont même pas eu le temps de savourer l'ouverture, en juin 2015, de la plage Casino à la natation que, déjà, des signes de pollution au soufre font leur apparition et gâchent la fête, même si aucune interdiction n'a encore été décidée par les autorités compétentes.
Les informations claires et parfois contradictoires au sujet des risques encourus par les baigneurs fréquentant cette plage, ajoutées à la campagne qualifiée d'intox par le collectif Environnement et développement qui regroupe une quarantaine d'associations de la société civile, sont de nature à installer plus ou moins le doute auprès des citoyens.
En fait, qu'en est-il au juste ? Le professeur Ali Ayadi précise ce qui suit : «Dans le cadre du contrôle systématique des plages en Tunisie, les analyses effectuées sur des échantillons provenant de la plage Casino ont conclu à l'absence de germes mais ont décelé la présence de concrétions de soufre, en l'occurrence des particules de différentes tailles. Ces contritions, atteignant parfois plusieurs centimètres, proviennent du port juste à côté du site. A la lumière des résultats desdites analyses, la fréquentation de la plage Casino est fortement déconseillée».
Même si notre interlocuteur affirme que les services compétents auprès de la direction régionale de la santé à Sfax n'ont pas eu connaissance de cas présentant des symptômes d'atteinte, il a mis l'accent sur la nécessité de prendre toutes les précautions dans la mesure où même si elle n'est pas très nocive, cette forme de pollution est susceptible de provoquer des lésions cutanées et même pulmonaires et ORL.
Par contre, d'autres sources, tiennent des propos alarmants au sujet de la pollution de la plage Casino. Dr Anouar Abdelkéfi pointe d'un doigt accusateur l'Ugtt et la Siape qu'il tient pour responsables d'une «campagne malintentionnée et sciemment orchestrée en vue de porter atteinte à la crédibilité et de contrecarrer sa décision d'interdire toutes les activités phosphatières en zone urbaine».
Soutenant la thèse de Hacem Kammoun, coordinateur général du collectif Environnement et développement à Sfax, Dr Abdelkéfi stigmatise ce qu'il considère comme une campagne dirigée non pas contre le collectif d'organisations mais contre la volonté unanime des habitants de Sfax. Il déplore à ce propos le «parti pris» de Radio Sfax à laquelle il reproche d'ouvrir ses antennes aux détracteurs de la baignade à la plage Casino, sans inviter un représentant de la partie adverse.
Une pollution qui ne présente aucun risque pour la santé
Notre interlocuteur souligne à son tour l'absence de traces de bactéries, comme démontré par les analyses effectuées sur les échantillons prélevés dans les eaux de ladite plage : «Cela signifie qu'il n'y a ni pollution organique ni présence de métaux lourds non plus, à part des traces de soufre. Ce degré de pollution ne représente absolument aucun risque, à l'exception de celui infiniment minime, soit un cas pour 10.000 personnes allergiques et sensibles qui pourraient avoir quelques réactions cutanées. Dans ce cas, il est recommandé d'arrêter la baignade. D'ailleurs, mes compagnons activistes de la société civile et moi-même continuons à nous baigner à cette même plage. S'il y a une partie quelconque à incriminer, c'est bien la source responsable de cette pollution, à laquelle il faut s'attaquer, au lieu de cette offensive absurde menée contre ses symptômes».
Sur le terrain, les travaux de recharge et d'aménagement de la plage Casino se poursuivent normalement, afin de la doter du minimum de confort, avec la contribution active des partenaires traditionnels, parmi lesquels, seule la protection civile fait défaut pour des raisons juridiques.
Aucune autorité n'est habilitée, en effet, à décider l'interdiction de la baignade à la plage Casino, pas même la municipalité, le site étant un domaine public portuaire (DPP) et non pas un domaine public maritime (DPM). Ce qui remet sur le tapis l'extrême lenteur des procédures engagées en vue d'obtenir le changement de statut de la plage, un obstacle à la réalisation du projet de réhabilitation, aménagement et protection de la plage Casino de l'érosion marine, déploré par le ministre de l'Energie.
Il reste à espérer que les efforts soutenus par le collectif Environnement et développement continueront de porter leurs fruits et que le même rush des baigneurs, enregistré depuis 2015, se poursuivra comme d'habitude, sachant que le collectif vient de marquer un point avec l'annonce, ces derniers jours, par le ministre des Affaires locales et de l'Environnement, du déblocage des crédits alloués à l'aménagement de la plage Casino.


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.