Tunisie: Anas hammadi s'exprime sur le mouvement dans le corps des magistrats [vidéo]    Tunisie: Arrivée du 1er vol charter de Pologne à l'aéroport Djerba-Zarzis    Tunisie-Mouvement des magistrats : Le président de l'AMT dénonce des critères de deux poids deux mesures    L'Evolution de la pandémie du Coronavirus dans les pays arabes se poursuit toujours et s'est aggravée dans certains d'entre eux    A Kairouan, l'eau qui donne soif    Ces femmes tunisiennes, tireuses d'élite, qui sécurisent les prisons    Quand Facebook nie avec constance les droits des palestiniens    Tennis – Tournoi de Lexington : Ons Jabeur affronte la 53e mondiale en quarts de finale    Ligue des Champions (Quarts) : Leipzig-Atletico, les compos probables    Tunisie: Le SNJT met en garde le ministère de l'Intérieur contre les excès de ses agents    Fête nationale de la femme | Saïed se rend à Mraïdeya et rencontre les ouvrières agricoles    6 nouveaux cas de coronavirus à Mornag    Tunisie : Kais Said accorde la grâce présidentielle à 73 détenues    Tunisie: La présidente de l'association des femmes démocrates se déclare contre la célébration de la fête de la femme    Un décès dû au coronavirus à Gabès    Algérie : Secousse tellurique à Blida    Tunisie: BicyClean: Opération Mer Propre    Le Président Buhari finalise l'adhésion du Nigeria à l'Agence pour l'Assurance du Commerce en Afrique (ACA)    Tunisie-Ligue 1: programme de la 20è journée    Programme TV du jeudi 13 août    Météo | Températures en hausse    Ligue 1 — 19e journée: Favorable à l'ESM et à l'UST    Hand — expatriés: La déferlante du Golfe    1499 nouveaux cas confirmés et 23 décès en 24 heures au Maroc    CONDOLEANCES: Tarak BEN AISSA    Tribune: Les droits de la femme sont les droits de l'homme    Technopole de Gabès: Aménagement de la zone industrielle de Matmata    Nouvelles frappes israéliennes sur Gaza    EST-CSS : 0-0: Il ne manquait que les buts !    « Certified Mail » de Hisham Saqr à Cinémadart et Ciné Amilcar: La dépression post-partum en toile de fond    Ministère de la santé – mise au point sur l'épidémie de Covid-19: « La situation épidémiologique sous contrôle mais... »    Tunisie: 38 infections locales au coronavirus enregistrées à Gabès    GEOPOLITICUS | Le drame du Liban profitera-t-il aux intérêts de la France ?    Les Libanais réclament le départ de la classe politique tout entière    Le torchon brûle entre Athènes et Ankara    EST-CSS    Un huis clos féminin    Un Orient meurtri    MAHMOUD DARWICH, la Palestine et les terres spoliées...    BCT : Hausse de la masse salariale de l'administration 13,5% en 2019    Tunisie: 600 millions de dinars de manque à gagner pour la SNCFT    Salon International de la Bande Dessinée de Tazarka 2020: 24e édition digitale du 13 au 16 Août    Economie tunisienne : Le diagnostic de Marouane El Abassi    « Sahriyet été 2020 à Hammamet » | Spectacle «Lamis» de Abderrahmane Ayadi : Toujours aussi authentique...    Tunisair : Nécessité de mise en place d'un plan de sauvetage    Prix Zoubeida Bchir 2019 : Quatre œuvres lauréates dont un roman en français    Radio : Hommage à l'œuvre de Mokhtar Hachicha    Frappes israéliennes sur Gaza    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





La pomme de Sbiba à l'honneur
Arboriculture — Festival d'un produit phare
Publié dans La Presse de Tunisie le 14 - 09 - 2018

Le Festival national des pommes de Sbiba a démarré à Tunis, et plus exactement au niveau de sa principale artère, l'Avenue Habib Bourguiba. Entre goût exceptionnel et prix relativement élevés, le festival a pu séduire de nombreux consommateurs.
Dans le cadre du Festival des pommes de Sbiba, un point de vente du producteur au consommateur a été mis en place, mercredi, à l'Avenue Habib Bourguiba, où plusieurs personnes ont eu droit à une dégustation de ce produit agricole. De couleurs variées, rouge, vert ou jaune, ce fruit dont le goût et l'odeur sont très appréciés, a, effectivement, séduit de nombreux consommateurs, qui n'ont pas hésité à s'en offrir quelques quantités, vu sa qualité irréprochable.
Mais même si la qualité se paye, certains passants se sont montrés réticents à en acheter un kilogramme à 5 ou 6 dinars. Même s'il s'agit d'un produit de premier choix, son prix assez élevé décourage l'acte de l'achat. «Pour moi, c'est inabordable, certaines familles peuvent se permettre de s'offrir ce fruit de haute qualité, mais pour moi, je pourrais dépenser cet argent dans d'autres choses plus nécessaires», estime une femme au foyer.
Pourtant, cet avis n'est pas partagé par les producteurs. Pour Abdelwahab Zarrougi, directeur du festival mais aussi agriculteur-producteur de pommes de Sbiba, le prix qui varie entre 4 et 6 dinars pour un seul kilo est justifié par la qualité irréprochable de ce fruit.
Evoquant ce festival national, le responsable a fait part de son ambition de voir cette initiative progresser, de quoi espérer une meilleure promotion pour ce produit agricole. «Ce festival n'est autre qu'une initiative pour promouvoir un tel produit, malgré des problèmes qui pèsent sur les agriculteurs de Sbiba dont notamment la chute de grêle» a-t-il expliqué. Et d'ajouter, qu'en effet, le premier ennemi de cette arboriculture, demeure la grêle qui est abondamment tombée durant cette récente saison estivale, appelant les autorités à installer des systèmes de protection anti-grêle pour préserver ces fruits.
Les pommes de Sbiba à l'étranger
Le directeur du festival a signalé également des dépassements au niveau des pesticides utilisés pour traiter cette arboriculture. Pour lui, ces produits chimiques ne sont plus efficaces et ne contribuent plus à l'amélioration du produit et de la récolte. Il a notamment déploré de grands manquements au niveau du contrôle de la distribution de ces pesticides.
Présent également dans le cadre de ce festival, le ministre de l'Agriculture, des Ressources hydrauliques, et de la Pêche Samir Taieb, a fait l'éloge de ce produit agricole, unique, en son genre, expliquant que les pommes de Sbiba pourraient concurrencer celles que la Tunisie importe.
Le ministre a également fait savoir que son département se penche actuellement sur la recherche de nouveaux marchés étrangers pour exporter ce produit de grande qualité.
Il serait utile de rappeler, dans ce contexte, qu'en dépit du manque d'eau et des problèmes au niveau des engrais chimiques et des pesticides, la production de pommes, dans la région de Kasserine, a doublé, cette année, par rapport à 2017, passant de 35 mille à 70 mille tonnes. La délégation de Foussana occupe la première place avec 34 tonnes, suivie de la région de Sbiba avec 18 tonnes.
Notons aussi que le plan régional de promotion de la filière de la pomme dans le gouvernorat de Kasserine prévoit d'atteindre une moyenne de productivité de 25 tonnes/hectare et une production de l'ordre de 130 mille tonnes à l'horizon 2025.


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.