Coronavirus: l'extension rapide confirme l'inquiétude de l'OMS    Boxe / Wilder – Tyson Fury 2 : A quelle heure ? Sur quelle chaîne ?    La Tunisienne Maha Zaoui nommée responsable du rugby féminin à Rugby Afrique    Lancement de la plateforme elmensej.tn par Orange Tunisie et l'association SHANTI    25 mille tunisiens souffrent de polyarthrite rhumatoïde    Foot-Europe: le programme du jour    Elections FTF : Mohamed Larbi Snagria et Achraf Aouadi candidats à la présidence de la FTF    ST: Ben Nasr relève Chikhaoui    USM: Dissiper le doute    ABIR MOUSSI : Pour ceux que le dossier des hydrocarbures et des ressources naturelles intéresse    Ligue 1 – 16e journée: L'Etoile se déchaîne !    830 projets agricoles déclarés à Sidi Bouzid    DECES: Mohsen HAMZAOUI    DECES: Haj Abdelaziz GHAZALI    Intelligence artificielle: le futur n'est plus le pétrole, mais la data !    Lutte contre le vol des bagages: Tunisair prend le phénomène à bras-le-corps    Focus business: la promotion des exportations    Forum Tunisien pour les Droits Economiques et Sociaux(FTDES): Un centre d'accueil et d'orientation ouvrira ses portes    MEMOIRE: Ali TARHOUNI    L'Ambassadeur algérien à Tunis, Azzouz Baalal, remet à Rached Ghannouchi une invitation officielle à visiter l'Algérie    Coronavirus, aucun cas enregistré parmi la communauté tunisienne en Italie    Sahel - Sommet du G5 ce lundi à Nouakchott : Aller au concret et à l'urgent    Happy Birthday Mr President !    Ben Ammar : L'ouverture sur le marché saoudien sera une chance historique pour le cinéma tunisien    Festival du rire 2020 | «Mamou et Chehyma» : le triomphe de l'amitié    Livre : « Les Carthage du monde »: Kart Hadasht ressuscitée    VIe colloque international d'études méditerranéennes (les 24 et 25 fevrier 2020): «La folie, entre création et destruction»    Agression d'un Imam à La Marsa : Simple «scénario» mis en œuvre par l'Imam afin de faire pression sur les autorités concernées pour être « titularisé » !    En photos : Hend Sabri, sublime et stylée à la Fashion Week de Milan    Arrestation d'une femme libyenne pour vol    L'ambassadeur de Chine à Tunis, Wang Wenbin : Avancée dans l'endiguement du Coronavirus et efforts de reprise du secteur économique fortement impacté    Foot-Europe: le programme du jour    L'huile de pépins de figue de barbarie – Sultane de la nouvelle cosmétique tunisienne : Lancement d'une nouvelle vidéo    Météo : Temps passagèrement nuageux    L'Emir du Qatar en visite officielle en Tunisie les 24 et 25 février    Gouvernement de Fakhfakh, qu'en pense Ahmed Néjib Chebbi ?    Exposition : « Raffaello, le portraitiste », Reproduction en HD des plus célèbres portraits du peintre italien de la Renaissance    Coronavirus, trois italiens contaminés en Lombardie    De plus en plus de Libyens arrivent en Tunisie    En vidéo : Azza Filali lève le rideau sur son nouveau roman    La Tunisie condamne la double fusillade près de Francfort    Le Groupe de la Banque mondiale lance une initiative en faveur des femmes entrepreneures au Moyen-Orient et en Afrique du Nord    AGRICO.TN : Une place de marché agricole gratuite en Tunisie    Jean Daniel, le Tunisien, par Guy Sitbon    Un grand ami de la Tunisie n'est plus    Découvert par les forces sécuritaires et militaires : Un camp de terroristes sur les hauteurs de Kasserine    Du 19 au 22 février 2020 : Mission d'hommes d'affaires tunisiens à Turquie    Conférence de presse: Les droits humains des migrants, victimes des politiques européennes en matière de migration    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





Grand ménage à la plage de La Goulette
Reportage — Environnement et protection du littoral
Publié dans La Presse de Tunisie le 17 - 09 - 2018

La fin de l'été est annoncée, il est grand temps de faire le ménage sur nos plages, où d'innombrables personnes se sont rafraîchies tout au long de ces derniers mois. Et c'est notamment à La Goulette que cela se déroule. Une action environnementale a été lancée, en effet, afin de redonner un coup de propre à la plage.
Samedi 15 septembre a coïncidé avec la rentrée scolaire, fait qui n'a pas empêché plusieurs personnes, même des écoliers, de prendre la direction de la plage de La Goulette, dans la banlieue nord de Tunis, pour participer à une opération de nettoyage, fruit d'une initiative prise par la délégation de l'Union européenne, la municipalité de La Goulette et l'Association Tunisie recyclage.
Sous un soleil radieux et une température assez élevée, plusieurs personnes dont des familles et des enfants ont pris part à cette action environnementale qui a visé la plage de La Goulette, l'une des plages les plus fréquentées durant cet été. Munis de casquettes et d'outils de collecte de déchets abandonnés «sauvagement» et sans aucune prise de conscience sur les plages pendant cette saison estivale, ces bénévoles se sont partagé les tâches pour nettoyer cette plage. Ils sont partis à l'assaut des mégots, filtres de cigarette, bouteilles et pailles en plastique, canettes et emballages de nourriture qui flottent sur l'eau et qui finissent leur vie dans le lagon, finalement traqués par les nettoyeurs qui ont répondu à l'appel des organisateurs.
Pour l'un des représentants de l'Association Tunisie recyclage, cette action vise non seulement la collecte de déchets, mais aussi leur tri et recyclage. «Il serait inutile de collecter des déchets sans avoir un plan de recyclage. Certains pays ont investi dans le tri et le recyclage des déchets et ont obtenu des résultats très positifs. Le but de cette action, qui intervient dans le cadre de la Journée mondiale du nettoyage, est aussi de nature à présenter les avantages du recyclage des déchets, notamment en plastique ou en verre», explique un responsable de ladite association, présent sur place.
Collecter, et après ?
En effet, si la collecte de déchets est considérée comme une tâche difficile, leur tri et recyclage le sont encore plus, dans la mesure où notre pays est peu équipé en centres spécialisés dans le traitement et le recyclage des déchets, parfois de nature délicate. La délégation de l'Union européenne en Tunisie, principal parrain de cette action, en convient. «Le but étant d'encourager la participation des citoyens dans le maintien de la propreté des côtes, et mettre en exergue l'importance du tri et du recyclage des déchets plastiques» a-t-on précisé, dans le communiqué qui annonce cette action.
Son cœur, mais aussi sa conscience, lui ont dit de consacrer deux heures ou plus pour participer à cette campagne. Ce retraité, accompagné de son petit-fils, a, en effet, contribué au ramassage de ces déchets en plastique, mais pour lui le plus important réside dans le fait de transmettre cette responsabilité environnementale aux prochaines générations. «C'est pour ce fait que j'ai amené, aujourd'hui, mon petit-fils pour participer à cette action. Il faut orienter ces stratégies environnementales vers les générations futures, ce sont elles qui vont prendre la relève. Il est clair que ce genre d'action est obligatoire pour préserver le littoral, mais il faut œuvrer également au niveau de l'éducation, dès les premières années de l'école et si c'est nécessaire, on doit y consacrer des matières et des cours», estime-t-il.
«Les campagnes de sensibilisation permettent d'éveiller les consciences sur la nécessité de préserver la plage mais ne sont pas suffisantes surtout que la fréquentation massive n'est pas sans conséquence sur la propreté des plages», estime pour sa part un jeune bénévole, originaire de La Goulette. Pour lui, l'action de l'Etat à travers les municipalités est indispensable pour préserver les plages. «Maintenant qu'ils sont élus, nos conseils municipaux doivent s'activer pour limiter les dégâts environnementaux sur nos plages et prévoir un plan adéquat pour la saison estivale prochaine», explique-t-il.
Vers la fin de la campagne, qui a duré toute la matinée et durant laquelle les ambassadeurs de Roumanie en Tunisie, Dan Stoenescu, d'Italie, Lorenzo Fanara, de France, Olivier Poivre d'Arvor, et de l'Union européenne, Patrice Bergamini, ont été présents, la plage a retrouvé son éclat d'antan. Ainsi, une bonne quantité de déchets, notamment en plastique, a été collectée et connaîtra sa fin dans un centre de recyclage.
Et même si ces campagnes s'imposent pour enraciner une culture de sensibilisation au profit de la cause environnementale, l'entretien de nos plages nécessite la mise en œuvre d'une vraie politique de gestion des déchets afin de trouver le juste équilibre entre préoccupation environnementale et promotion du tourisme local et étranger.


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.