Contenu du communiqué publié ce mardi par le Président du parti Qalb Tounes    Tunisie – Kais Saïed déclaré officiellement président de la République demain jeudi    Nabil Karoui reçu par Noureddine Taboubi, Secrétaire général de l'UGTT    Le roi du Maroc gracie Hajar Raissouni    138 millions d'euros accordés par la BAD à la STEG    Sir Roger Moore, acteur de James Bond, décède à 89 ans    L'ETAP et l'EPPM signent un contrat pour la réalisation d'une usine tunisienne de traitement et de conversion du gaz naturel à Tataouine    Coupe arabe des clubs : un corps arbitral tunisien pour un match en huitièmes de finale    Inauguration du Centre d'Arts dramatiques et Scéniques de Bizerte    Match Amical : le Club Africain bat le Stade Tunisien 2-0    Mehdi Houas annonce un grand partenariat au Royaume-Uni    JCC 2019: Présentation des documentaires tunisiens en compétition officielle    La Tunisie adhère à la Convention de Lanzarote    Colloque «LES ARTS PLASTIQUES EN TUNISIE : Parcours de générations et Enjeux esthétique et culturels»    Blocage des trains du TGM ce matin au niveau de la station de Radés    CAN U23 : deux arbitres représenteront la Tunisie    Euro 2020 : les pays qualifiés jusqu'ici    4 millions dinars d'or et du matériel technologique saisis à Tatouine    Marathon Nourane pour courir contre le cancer dimanche 20 octobre à Tunis    Tunis fête les 100 ans du Bauhaus    Retour sur un exploit : Le DUO tunisien Skander Mansouri et Aziz Dougaz, remporte l'Open du Nigeria de tennis    Tunisie-Ligue 1: programme des matchs amicaux de ce mercredi    Tunisia Digital Awards: Best Web Site    Les USA sont impatients de travailler avec Kaïs Saïed, selon Mike Pompeo    Wafa Harbaoui: Une virtuose de la guitare…Une voix mélodieuse et poétique déchirée entre deux cultures !    Une réunion autour du dossier financier du Club Africain    On assiste à un bal masqué au nom de Kais Saied, affirme Borhen Bssais    L'Algérie tend la main pour un nouveau partenariat économique avec la Tunisie    Le délai de passation du pouvoir entre Ennaceur et Saied    Des manifestants bloquent la circulation des trains au niveau de Rades    Les Nations-Unis félicitent le Peuple Tunisien pour la réussite des élections présidentielles    Tunisie- René Trabelsi félicite Kais Saïed pour sa victoire    Tunisie – Météo mercredi 16 octobre : L'alerte aux orages maintenue    Un député libyen : le chaos libyen profite aux barons tunisiens de la contrebande    Le Liban ravagé par une série d'incendies    Une délégation américaine rend visite au Groupe TELNET et prend connaissance du projet du premier satellite tunisien Challenge 1    Rencontres Internationales du film Anti-Corruption: 2ème édition du 17 au 20 Octobre 2019    Tunisie – Présidentielle : Biographie de Kais Saied, nouveau Président de la République Tunisienne    La Tunisienne Ons Jabeur gagne 8 places au classement WTA et se hisse à la 53e position    Fatwa remporte le Grand Prix Festival de Fameck    Tunisie Présidentielle 2019 : Débat télévisé vendredi 11 octobre entre Kaïs Saïed et Nabil Karoui    L'ambassadeur du Venezuela en Tunisie, Carlos Feo Acevedo: « La coopération Sud/Sud permettra le vrai développement de nos pays »    Tunisie : Fermeture de la route menant de Menzeh 9 et Manar vers Tunis    Tunisie : les derniers chiffres du commerce extérieur    L'Italie rapatrie des migrants dans 13 pays dont la Tunisie    L'homme qui garde toujours la corde utilisée pour la pendaison de Saddam Hussein échappe miraculeusement à la mort à Londres    Le sommet et le forum économique Russie-Afrique    Confirmation du décès de l'Adjudant-chef de la Garde nationale Najiboullah Cherni dans les affrontements de Hydra    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





Un danger à la portée de tous !
Produits minceur vendus en ligne
Publié dans La Presse de Tunisie le 19 - 03 - 2019

Produits minceur, plantes aux vertus médicinales, coffrets beauté et même médicaments et lait pour enfants… Tout se vend en ligne et notamment sur Facebook, un réseau qui rassemble plus de sept millions d'utilisateurs mais qui échappe à tout contrôle. Les dérives sont parfois fatales.
Vendre un produit sur Facebook est facile comme tout. Il suffit de le poster sur une page et d'attendre que les acheteurs tombent souvent sous le charme des prix attractifs et des fausses promesses publicitaires. Considéré comme le plus gros marché en Tunisie, ce réseau s'avère être aussi le lieu privilégié pour commercialiser des produits dont l'origine est inconnue.
Facebook peut se transformer en quelques heures en un vaste marché en ligne sur lequel ont lieu des ventes et des achats de produits de toutes sortes. Cet espace virtuel abrite de nombreuses pages, en effet, qui proposent un choix large choix de produits et de marchandises à la portée de toutes les bourses. Finalement la qualité n'est pas toujours au rendez-vous.
Pis encore : on tombe parfois sur un produit dangereux qui pourrait ruiner toute une vie. Et ce sont notamment les femmes et les filles qui sont tant attirées par ces produits, car on leur propose l'embarras du choix, notamment lorsqu'on parle des produits de beauté, de soins pour visage et de produits minceurs; on leur fait croire, par le biais des techniques de marketing et de la publicité, que ces produits présentent des vertus magiques. Mais malheureusement, la réalité est tout autre et ces produits peuvent s'avérer être extrêmement dangereux pour la santé.
Plusieurs organismes ont déjà tiré la sonnette d'alarme sur la dangerosité de ce phénomène, celui de la commercialisation en ligne d'articles aux origines inconnues, ayant, à plusieurs reprises, causé de grands problèmes aux utilisateurs ayant opté pour l'achat en ligne. D'ailleurs, récemment, une jeune fille a perdu la vie suite à la consommation de pilules supposées faire maigrir et le résultat a finalement été fatal.
Une autre jeune nous raconte également ses mésaventures avec ses produits minceurs achetés en ligne. Pour elle, la plupart des produits sont des arnaques et représentent un danger pour la santé des consommateurs. «J'ai déjà acheté un produit dit minceur sur Facebook, mais les comprimés que j'ai consommés avaient des effets secondaires et j'ai eu des complications au point que j'ai dû consulter un médecin. Je déconseille ce genre d'achat sur internet ou Facebook. Mieux vaut dépenser plus que de se faire arnaquer ou tomber malade», témoigne-t-elle.
Sur Facebook, il suffit de taper le mot «minceur», pour tomber sur une infinité de pages et groupes proposant une multitude de produits de source inconnue. Toutes les appellations se ressemblent : «100% produits minceur», «relooking beauté minceur», …
Mais les résultats sont les mêmes : déceptions, arnaques et risques et dangers sanitaires.
Un vide juridique
L'Organisation de défense du consommateur ne cesse de mettre en garde contre ces produits commercialisés en ligne au vu et au su de tous et qui échappent à toute opération de contrôle sanitaire ou même autorisation de vente. Dans le même sens, l'association des pharmaciens tunisiens a, récemment, alerté contre les méfaits de produits pharmaceutiques et même des médicaments vendus sur internet et à travers les réseaux sociaux.
Non-respect des normes, dates limite dépassées, produits contrefaits, les risques sont multiples, pour les consommateurs qui se hasardent à acheter en ligne des produits d'origine inconnue.
Mais, admettons-le, ces derniers ont également une part de responsabilité et seraient même les premiers acteurs de l'aggravation de ce phénomène, vu leurs habitudes de consommation privilégiant les circuits de commercialisation et de distribution sur les réseaux sociaux.
Et si vendre en ligne est aussi facile, rapide et à la portée de tous, c'est parce qu'on échappe à tout contrôle de la part des autorités. Jusqu'à aujourd'hui aucune législation ne porte sur l'activité des réseaux sociaux en Tunisie.
D'ores et déjà, le commerce électronique est parvenu à transgresser la loi grâce au vide juridique existant, et avec l'avènement des réseaux sociaux, notamment Facebook, avec ses sept millions d'utilisateurs tunisiens, un marché colossal pour ceux qui veulent commercialiser leurs produits, les dérives se sont multipliées.
En effet, ce réseau social massivement utilisé notamment par les jeunes se transforme en une large plateforme d'arnaques et de mauvaises surprises. Mais qui pourrait stopper ce phénomène ? Sommes-nous dans l'incapacité de gérer, ou réguler ces réseaux sociaux en dépit des problèmes sanitaires qui mettent en péril la santé des Tunisiens, dont notamment les jeunes adolescents ?


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.