Tunisie – Pourquoi la justice militaire a-t-elle ordonné la cessation des poursuites à l'encontre des députés    Qui est Nizar Ben Neji chargé de la gestion du ministère des Technologies de la Communication ?    Erdogan à Saïed : Il est important de poursuivre les travaux de l'ARP en Tunisie    Qui est Sihem Boughdiri Nemsia, nouvelle ministre de l'Economie, des Finances et de l'Investissement    Tunisie – Erdogan se permet de s'ingérer ouvertement dans les affaires internes tunisiennes    La justice militaire suspend les mandats de recherche à l'encontre de Me Zagrouba et de quatre députés al Karama    Kais Saied limoge Ali Kooli et Mohamed Fadhel Kraiem    La Bourse de Tunis entame la semaine sur une note quasi-stable    Association NOUR : Gouvernement de salut national et réformes politiques    Report des festivals internationaux de Carthage et de Hammamet    "L'Homme qui a vendu sa peau" de Kaouther Ben Hania en première au festival EIFF 2021    Mauvaise nouvelle – Tunisie – Moody's : Rapport publié contre-courant    La Tunisie réceptionne un don chinois de 400 mille doses de vaccin Sinovac    Tunisie: 8 août journée portes ouvertes de vaccination    Tunisie – Covid-19 : La vaccination en milieu professionnel pour les plus de 40 ans démarre le 4 août    Le représentant de l'OMS à Tunis : « Les indicateurs de suivi de l'épidémie sont positifs en Tunisie, malgré la gravité de la situation »    Tunisie: Lettre ouverte d'artistes et intellectuels Tunisiens pour défendre la République    Tunisie-Tunisair: Des hauts responsables interdits de voyage    Festival Hammamet 2021 : Spectacle "Rboukh" du musicien Hatem Lajmi attendu en ligne    Un musée virtuel du patrimoine tunisien voit le jour    La récolte céréalière à Siliana s'élève à 815 mille quintaux    Tunisie-Rentrée scolaire: La vaccination du corps éducatif au cœur d'une réunion ministérielle    Grand-Tunis : 300 DT par mois, le budget mensuel du ménage tunisien destiné au transport    Tunisie: Noureddine Taboubi reçoit une délégation du Courant démocrate    Ahmed El Kram : Le régime politique est démocratique mais pas efficient !    Jeux Olympiques : 3 lutteurs tunisiens éliminés ce lundi    Le point sur l'épidémie du coronavirus : Mise à jour du 02 Août 2021 à 11H00    JO Tokyo: 2 athlètes italien et qatari se partagent la médaille d'or, une première historique (vidéo)    Jeux Olympiques : Quand verra-t-on Oussama Mellouli ?    En réponse à l'appel de Kais Saied: La Fédération nationale du cuir et de la chaussure appelle les professionnels du secteur à baisser leurs prix    Dette extérieure tunisienne : Tous les risques sont là !    Mohamed Kerrou, universitaire, à La Presse : « La lutte contre la corruption, pierre angulaire de la reconstruction nationale »    Achaâb Yourid appelle au limogeage de Nadia Akecha    Tunisie – Météo: Baisse relative des températures, cette semaine    On nous écrit | Chut on tourne !    Le statut de l'artiste : Encore au cœur du débat    CSS : Sous la loupe de Solinas    Mourad Daoud - Tunisie: Coup de force, coup d'après?    JO Tokyo 2020 : Les kayakeurs Tunisiens échouent lors de la première journée des qualifications    JSK : Reprise en douceur    Médenine : Deux tentatives d'immigration illégale déjouées    Tunisie – VIDEO : Saïed : Ils sont en train de comploter et d'exploiter la misère des gens en les encourageant à la migration clandestine    Jake Sullivan : Les Etats-Unis sont prêts à redoubler d'efforts pour aider les Tunisiens    Dream City, Rendez-vous en 2022    Pour cause de Covid-19, l'édition 2021 de Dream City reportée à 2022    [TRIBUNE] : Pour un état-major de l'économie    208 migrants clandestins secourus au cours des dernières 48 heures    17 migrants retrouvés morts à bord d'un bateau en route vers les côtes italiennes    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.



La chance sourit aux audacieux...
Réalisme étoilé et péché de jeunesse sfaxien...
Publié dans La Presse de Tunisie le 28 - 12 - 2010

Si le CSS a osé, il a dû finalement déchanter face à un adversaire étoilé beaucoup plus appliqué, même s'il fut moins tranchant qu'à l'accoutumée...
Les deux entraîneurs, Mondher Kbaïer, l'heureux vainqueur, et Nabil Kouki, le courageux vaincu, reviennent sur ce sommet de la journée. Le technicien étoilé n'a pas fait la fine bouche: «Aucune commune mesure avec le match livré face au ST». Kouki s'en remet, quant à lui, à des considérations d'ordre conjoncturel: "Des facteurs imprévisibles ont perturbé tous les plans". A l'issue de ce classique du championnat, le soulagement d'avoir passé l'écueil sfaxien sans trop d'encombres était perceptible dans le camp de l'équipe sahélienne. Un succès certes difficile à se dessiner mais qui vient au bon moment pour rassurer et pour désamorcer la crise qui couvait.
Le coach Mondher Kbaïer fut sans doute le premier à retrouver le sourire, à saisir la valeur de cette réhabilitation face à l'un des ténors de la compétition."Nous avons eu affaire à un grand adversaire; au dernier finaliste de la coupe de la CAF et à un groupe qui pratique un football de haute qualité. Pour cette raison, il faut reconnaître que notre victoire a été laborieuse. A un quart d'heure de la fin de cette partie, nous avons eu des sueurs froides et nous avons été mis à plusieurs reprises en difficulté. Cependant, je dois louer les mérites de nos joueurs qui ont démontré encore une fois leurs capacités à relever la tête et réagir positivement après la piètre prestation fournie une semaine auparavant face au ST. Entre les deux matches, il n' y a pas photo. Face aux Clubistes sfaxiens, les joueurs ont retrouvé l'envie de défendre âprement les couleurs de leur club. C'est tout le collectif qui s'est amélioré. Il y avait plus d'engagement et d'agressivité dans les duels. C'est cette première qualité dans le football qui nous avait fait défaut face au ST. Notre entame a été bonne. Mais il a fallu fructifier ce premier avantage par un second but pour nous libérer et pour apaiser le poids de la pression. Nous n'avons pas réussi à faire le break. Au fil des minutes, l'adversaire a réussi à nous acculer dans nos derniers retranchements. C'était difficile à gérer d'autant plus que nos attaquants ont manqué le coche au moins à deux reprises pour sceller définitivement le sort du match. L'essentiel est d'avoir gagné, quoique péniblement. La phase aller est bouclée. A nous de dresser le bilan à mi-parcours et de tirer les enseignements nécessaires pour entamer la phase retour dans les meilleures conditions", a-t-il souligné.
Dans l'autre camp, il n' y avait pas de gros signes de déception en dépit de la défaite subie. Tout le monde était conscient que c'était un match difficile à négocier en déplacement et de surcroît face à une Etoile avide de réhabilitation. A cela s'ajoutent les nombreuses contrariétés de blessures et de suspensions survenues durant la semaine de préparation de ce classique de la compétition.
C'est à ce genre de contraintes et d'impondérables que le coach Nabil Kouki a fait surtout allusion dans sa déclaration d'après-match." Sans chercher de prétextes et d'alibis, je dois dire que nous nous sommes exposés à un effectif décimé par les blessures de dernière minute de Hamza Younès, de Hamdi Rouid, de Brahima Touré et de Seïfeddine Yahiaoui et par la suspension de Chaker Bergaoui. Il a fallu composer avec les moyens du bord pour former un onze compétitif. Pire encore, au cours des premières 45 minutes, nous nous sommes heurtés au problème du remplacement de trois joueurs, et ce, pour diverses blessures.
Nous avons même eu peur de terminer le match en infériorité numérique. Pourtant, j'estime que l'équipe a fourni une partie honnête, surtout en seconde période. On aurait même pu remettre les pendules à l'heure et personne n'aurait crié au scandale. En tous les cas, je tiens à féliciter le vainqueur et à dire bon courage au vaincu», a-t-il lâché.
Le classique entre l'ESS et le CSS, sans atteindre les cimes, a valu par intermittence, alors que l'enjeu (pour des Etoilés avides de garder le contact avec le leader) et l'envie de bien faire ont quelque peu stigmatisé des joueurs tactiquement appliqués, mais n'ayant pas pu se libérer et produire un jeu qui sied aux potentialités des deux équipes.
Certes, le CSS bénéficie des circonstances atténuantes imputables à de multiples défections et un nouveau commandement (en la personne de Nabil Kouki) à la tête des affaires techniques de l'équipe, mais qu'à cela ne tienne et au-delà du résultat, c'est le rendement d'ensemble des Clubistes sfaxiens qu'il faut retenir. Un volume de jeu intéressant, produit la plupart du temps, une bonne tenue physique, beaucoup de densité et une progression qui en disent long sur le travail accompli jusque-là. Pour le CSS, les lendemains seront forcément meilleurs.


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.