Remaniement partiel, Kaïs Saïed, décret 54, migration… Les 5 infos du week-end    J'assume : la campagne lancée par le SNJT en faveur des journalistes en prison    Un état Palestinien: Une revendication plus que centenaire    Tunisie – Sousse : Saisie de quantités de drogue dans une voiture étrangère    Zone euro : La BCE préconise la prudence sur des baisses de taux    Tunisie – Al Jadida : Inhumation du martyr Bechir Ben Mohamed Dhiabi    Tunisie : Arrestation d'un « takfiri » recherché à Nefza    Tunisie – METEO : Températures entre 16 et 24°C    Kairouan: Un mouton de sacrifice à 2 mille dinars ? [Vidéo]    Tunisie – Afrique : Elargir les horizons et consolider la coopération économique    Première au Canada : une université se désinvestit d'Israël suite à des protestations étudiantes    L'UNRWA classée organisation terroriste par Israël    Les 101 en Or de l'ACC : Sept professionnels du cinéma tunisien à l'honneur    Kaïs Saïed se défait de ses proches et se retrouve face à la rue    La Malaisie félicite l'Irlande, la Norvège et l'Espagne "d'être du bon côté de l'histoire"    Qui sont les athlètes africains les mieux rémunérés en 2024 ?    Des trésors de la diplomatie tunisienne, en son 68ème anniversaire    Mise à jour: Les barrages remplis à plus de 33%    EGSG: Le test de vérité    CAB: Réaction attendue    Limogeage du délégué régional de l'éducation de Tunis 1    ESM: En conquérants    Cap sur la transition énergétique    5e semaine de la Flore: La riche biodiversité du nord-ouest sous la loupe des scientifiques    Recevant la ministre de l'équipement et de l'habitat, chargée de gérer le département des transports: Saïed appelle à trouver une solution définitive au projet « Sama Dubaï », tout en préservant les intérêts de l'Etat    Chroniques de la Byrsa: Au train où ne vont pas les choses...    Pourquoi: Où sont les cyclamens ?    Floralies, au Belvédère: Quand le printemps déploie ses aires    Composition du gouvernement: Le Chef de l'Etat décide un remaniement partiel    On nous écrit— «Eventail Mys-terre» de Lynda Abdellatif: Entre mémoire, résilience et alchimie    Au gré des expositions: Raconter des lieux    Tunisie – Remaniement ministériel : Kamel Feki et Malek Zahi limogés    Education nationale : 19 millions de dinars pour relier des écoles rurales au réseau d'eau potable    Les supporters de l'EST malmenés au Caire    Al Hilal rentre dans l'histoire du football avec 34 victoires consécutives    Tunisie Telecom couronnée pour ses bonnes pratiques d'engagement environnementale    Météo : Températures atteignant les 41 degrés au sud    Récompenses pour le vainqueur de la Ligue des Champions Africaine 2024    Pr Rafaâ Ben Achour - Lecture rapide de la Troisième Ordonnance dans l'affaire Afrique du Sud c. Israël    Envirofest Tunisia , le festival du film environnemental, se déroule du 24 au 29 mai 2024 à Tunis    Tunis accueille l'exposition "Ce que la Palestine apporte au monde"    Al Ahly – EST : À quelle heure et sur quelle chaîne voir la finale ?    Effondrement d'un immeuble de 5 étages à Casablanca    Tabac : l'OMS dénonce le marketing qui séduit les jeunes    Carthage Cement augmente de 55% son résultat net en 2023    Jennifer Lopez et Ben Affleck au bord du divorce ?    Prix des 5 continents de la Francophonie 2024-2025 : L'appel à candidatures se poursuit jusqu'au 31 juillet    Le Groupement Professionnel de l'Industrie Cinématographique de la CONECT appelle à la réforme du cinéma Tunisien    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.



Expo de Aïcha Ibrahim à la galerie Bel Art
Présence des arts
Publié dans La Presse de Tunisie le 16 - 03 - 2010


«Qui n'a pas de tempérament n'est pas digne de faire des tableaux», écrit le poète et critique d'art français Charles Baudelaire, dans le salon de 1846. Du tempérament, ce n'est pas ce qui manque à l'artiste peintre Aïcha Ibrahim. De la fougue, de l'abondance, de la générosité, de l'énergie, dans le dessin et dans les couleurs. Sa dernière exposition Origines, qui se tient à la galerie Bel Art d'El Menzah 6 depuis le 25 février jusqu'au 13 mars, est une véritable explosion de couleurs, de matières et de sujets. Richesse d'inspiration, la nature et la création se conjuguent au féminin. Un foisonnement de couleurs, de motifs, qui s'imbriquent, s'interpénètrent dans une vision surréelle où les objets insolites se côtoient, se bousculent, où l'imaginaire débridé s'en donne à cœur joie et à cœur ouvert. Un imaginaire hanté par des visages de femmes, des femmes encerclées dans des matrices et matrices elles-mêmes, baignant dans un espace nourricier originaire, marqué par deux symboles dominants : l'œil et le poisson. Toute une cosmogonie surgit : la lune, le soleil, la mer, la terre. Une faune et une flore, un univers naturel qui s'ouvre sur la magie et les mystères. L'invisible rendu visible, manifeste à travers des formes et des couleurs. Peindre devient un acte mystique où l'artiste rencontre l'autre moi inconscient, enfoui, et s'élève par degrés à un savoir occulte sur soi et sur le monde, par une vision qui embrasse l'un, le monde visible dans le multiple. Les couleurs vivent dominent‑: vives et violentes dans leur contraste. Un certain rouge domine et provoque le noir, le vert, le bleu, le jaune… Toute la palette du peintre voyage des couleurs fondamentales aux couleurs travaillées, recherchées. Et puis… de la matière. Certaines pièces passent pour un ouvrage de tapisserie. L'artiste travaille aussi en relief, sur du bois, avec une technique mixte, un mélange de sable, d'acrylique et d'autres matières. Un second volet de cette exposition, non moins attirant, se présente avec une série de dessins, quelques portraits et scènes de la vie quotidienne, desquels la couleur absente est remplacée par l'expression allégorique des visages ou du mouvement. C'est sous le signe de la diversité des techniques et des formes d'expression plastiques que l'artiste expose cette quête originale des «Origines».

Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.