Ouverture des inscriptions sur les listes électorales    Visite d'adieu à Mechichi de l'ambassadeur de Turquie à Tunis    Féroce bataille pour le contrôle des capitaux    La crise au Tigré est « hors de contrôle »    +2,8%    SOTEMAIL : Le capital social est porté à 34.513.514 dinars    Pour une journée nationale de la poésie    Une palette photographique très éclectique    La richesse historique de Kairouan, source d'inspiration    "Pour Inetum en Tunisie, 2021 sera l'année de la consolidation de notre stratégie locale"    Ligue 2 : Programme de la 5e journée    La semaine des Zones Humides à Tunis : un enjeu de taille    Journée internationale des Planétariums Dimanche 07 mars 2021 à la cité des sciences de Tunis    12 pays aux manoeuvres militaires «African Lion» qui auront lieu en Tunisie en juin prochain    Nouveaux véhicules pour la police de l'environnement dans 34 communes    La CNSS verse les augmentations dues à la majoration du SMIG    Mustapha Ben Ahmed : Pourquoi ce recours d'Ennahdha à la rue?    Le Ghana reçoit la première livraison de vaccins    Covid-19 | Ben Arous : Un décès, 18 nouvelles contaminations et 45 patients rétablis    13 suicides et tentatives de suicide au cours du mois de janvier    ''Kais Saied parle très bien la langue Française'', selon Sonia Dahmani    ''L'UGTT l'union de la ruine'', selon Tarek Haddad    Borhen Bsaïes, nouvel influenceur mode?    C'est quoi l'histoire du TGV dont parle Kais Saied ?    La face cachée des sociétés civiles au Maghreb    En attendant le FIC, "la Nuit des étoiles" se place comme vecteur créatif culturel et patrimonial    Une semaine pour le théâtre tunisien du 15 au 22 Mai 2021    DECES : Hatem BEN RAYANA    Pour quand la relance économique ? Les nouvelles orientations vertes des entreprises    Pour quand la relance économique ? | Entreprises en difficulté : Tunisair s'enfonce dans la crise    Accédez à l'application beIN CONNECT avec votre ligne mobile Ooredoo    Billet | Une situation hypothétique !    Le Salon "Pour l'amour de l'art", offrir une visibilité aux artistes en temps de pandémie    TUNINDEX AU QUOTIDIEN ZOOM MARDI 23 FEVRIER 2021    LC Afrique-MC Alger/Espérance ST : satisfait du nul obtenu à Alger (Mouine Chaabani)    Coupe de la CAF | 2e tour bis retour ESS-Young Buffaloes FC (2-0) : Chikhaoui, l'inusable !    Ligue des champions d'Afrique (2e journée) – EST-MC Alger (1-1) : L'Espérance confirme son statut de favori    CONDOLEANCES : Feu Lotfi HABBACHI    Covid-19 | le bilan s'élève à 7851 cas confirmés et 39 décès en milieu scolaire    "Sopranissimo", un spectacle de chant lyrique de la soprano Amira Loubiri    Boxe | 72e tournoi de Stardinja de Sofia : Victoire de Khouloud Halimi    Météo | Temps voilé et températures stables    Lecture de l'abaissement de la notation souveraine de la Tunisie par Moody's    La Tunisie abrite l'exercice militaire multinational "African Lion", en juin 2021    Trump a nui à la Tunisie, Selon Rached Ghanouchi    L'ambassadeur d'Italie tué lors d'une attaque armée    Spectacle SHAYATIN de l'artiste Amel El Farji le 24 février 2021 à la cité de la culture    Arrestation de l'épouse du baron de la drogue    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





Tout le monde est sur ses gardes
Frontière tuniso-libyenne
Publié dans La Presse de Tunisie le 25 - 07 - 2011

Le poste frontalier Wazen-Dhéhiba occupe toujours une importance particulière aux yeux des forces pro-Gueddafi. Elles avaient tout fait pendant les mois précédents pour mettre la main dessus, mais toutes leurs tentatives ont été vouées à l'échec. Plusieurs fois, ces loyalistes avaient essayé de franchir illicitement la frontière, un peu loin du poste, pour contourner les rebelles et les attaquer par derrière, mais l'armée tunisienne les en avait à chaque fois empêchés. Mardi dernier, le ton est monté de nouveau à Dhéhiba et ses environs les plus proches. Un animateur à la télévision libyenne a même mis en garde la Tunisie, allant jusqu'à menacer de bombarder le poste Wazen-Dhéhiba «par où les insurgés se procurent des armes», selon ses présomptions.
Mercredi, des roquettes et des obus sont tombés effectivement sur le sol tunisien sans faire de dégâts, fort heureusement.
Autrement dit, c'est comme si les troupes de Gueddafi étaient passées à l'action et que les menaces avaient été mises à exécution. L'armée tunisienne était sur ses gardes. Les avions n'ont pas cessé de survoler la région. Des blindés sont arrivés en renfort et l'ambiance est devenue très tendue. Et, depuis, la circulation a diminué dans les deux sens.
Vendredi à l'aube, des tirs ont été entendus près de la frontière et, au lever du jour, les avions tunisiens (hélicoptères et F5) ont multiplié les patrouilles, exécutant parfois des acrobaties. «Les provocations des hommes de Gueddafi se poursuivaient, ainsi que les explosions», nous dit Kilani, membre de l'association de fraternité pour l'accueil des réfugiés, toujours présent sur les lieux et qui ajoute : «D'après nos forces, entre gendarmes et militaires, postées en première ligne, “des frictions” ont bien eu lieu mais nos hommes ont gardé leur sang-froid et n'ont pas riposté».
Du côté de Ras Jédir, la situation est beaucoup plus calme, à l'exception de l'incident survenu jeudi, lorsque des forces loyalistes ont enlevé un bienfaiteur libyen bien connu; événement qui a généré des conflits verbaux entre les deux clans, à Ben Guerdane et à Zarzis.
Sinon, la circulation a repris dans les deux sens et le nombre de ressortissants a augmenté, atteignant les 7.000 en 24heures. «La situation est vraiment tendue. Rien n'est clair. Ma famille et moi avons décidé de venir en Tunisie pour passer le mois de Ramadan dans la paix et le calme», nous dit M. Mustapha B.Z, qui arrive de Zouara.


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.