Par Jawhar Chatty : Le 25 juillet, les Tunisiens vont devoir « trancher »...    Sghaier Zakraoui commente le décret présidentiel paru dans le JORT (Audio)    Tunisie-FMI: Il faut qu'un accord soit conclu, selon l'ambassadeur de l'UE    Démarrage des travaux de FITA 2022 : L'Afrique à l'épreuve des incertitudes    Un message qui compte : "l'UE restera un ami de la Tunisie et de son peuple"    Pourquoi | Encore une...    Jeunes dans les quartiers populaires : Gare à la marginalisation !    Emna Kefi, experte en digital à La Presse : «Voir la RSE adoptée par toutes les entreprises est un rêve»    Début de l'exercice Phoenix Express 2022 en Tunisie    Ligue 1 | 7e journée – Play-off – CSS-ESS (1-0) : Harzi, l'instinct du buteur !    Sousse: La récolte céréalière en deçà des attentes    Express    Le délégué de Boumhel s'explique sur sa sortie nocturne en tricot de peau    Fête des mères: Les bureaux de Poste seront ouverts ce dimanche pour la livraison des bouquets de fleurs    MEMOIRE : Sadok BEN SEDRINE    Un nouveau spectacle de Walid Gharbi : Nouvelle cadence, nouveau pont    4e édition des Journées chorégraphiques de Carthage : Un acquis qui se consolide    USBG : Sans illusions !    CA : Le regard vers l'avenir    Jendouba: Opérations blanches de la Protection civile (Vidéo)    Safouane Ben Aïssa : les négociations avec le FMI s'achèveront après l'été    Ridha Chkoundali: Les 300 M€ débloqués par l'UE ne résout pas les problèmes financiers de la Tunisie (Vidéo)    Le Fonds de Fonds ANAVA souscrit 6 millions d'euros dans son premier fonds sous-jacent, 216 Capital Fund I    BAL 2022 : Les stats qui font de Radhouane Slimane un joueur plus que spécial    Crise de déchets: L'UGTT évoque une prochaine grève générale à Sfax (Vidéo)    Italie : Ibrahimovic absent 7 à 8 mois    Je reste à Liverpool, assure Salah    Réactions à la publication du décret présidentiel portant convocation des électeurs pour le référendum du 25 juillet    Météo : Baisse relative des températures    Tunisie...14 élèves hospitalisés : les détails    Tunisie-officiel : Tout sur le référendum    La Tunisie reçoit 300 millions de l'UE    Mercato : Ellyes Skhiri sur les tablettes de Benfica !    Finales Conférence Est NBA : Boston mène 3-2 cotre Miami    Officiel - Kais Saïed convoque les électeurs en référendum le 25 juillet, le projet de la nouvelle constitution sera publié le 30 juin    Tunisie-Hatem Mliki [VIDEO] : « Le président de la République n'est pas porteur de projet et de pensée »    Tunisie : La star internationale Claudia Cardinale en Tunisie !    Claudia Cardinale en visite en Tunisie    Dr Spiro Ampélas: Mémoires d'un Grec de Sfax    5ème exposition de l'Association Club Photo de Tunis: "Intelligence manuelle" du 04 au 30 juin 2022    France-Affaire Abad : Matignon avoue qu'il savait pour le viol puis rétropédale, ça fait tache    Concessions à Poutine : ça se confirme à Paris et au Forum de Davos, Macron avait raison…    Neji Jalloul: Il existe une opportunité historique pour la Russie de diriger le monde islamique    LTDH : d'anciens dirigeants appellent à ne pas participer au dialogue national dans sa forme actuelle    La ministre des Affaires culturelles désigne Mariem Boukadida pour la promotion de l'habit traditionnel à l'étranger    Démarrage de l'exercice naval Phoenix Express 2022    Officiel : Variole du singe : 3 cas dans un pays très proche    Joey R. Hood nommé ambassadeur des Etats-Unis en Tunisie    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.



La production automobile française baisserait encore en 2010
Ayant chuté de 25% en 2009
Publié dans La Presse de Tunisie le 07 - 01 - 2010


PARIS (Reuters) — Le succès de la prime à la casse n'a pas empêché la production française de voitures particulières de chuter d'un quart en 2009 et la baisse devrait se poursuivre en 2010, estiment les experts du Crédit agricole. Dans ses perspectives sectorielles publiées hier, la banque verte voit la production en volume reculer encore de 5% par rapport au bas niveau de 2009. En 2008 déjà, la production de voitures avait chuté de 19% en France, conséquence de la délocalisation vers l'Europe de l'Est de la fabrication de petits modèles. Ce même phénomène conjugué à un mouvement de déstockage massif explique la baisse de 25% de la production en 2009. La prime à la casse mise en place au début de l'année a permis un bond inespéré de 11% des immatriculations sur l'ensemble de 2009, à plus de 2,3 millions d'unités. Les constructeurs français en ont profité pour améliorer leurs parts de marché grâce à la bonne tenue de leurs petits modèles comme la Peugeot 207, la Citroën C3, les Renault Clio ou Twingo — mais tous sont produits hors de France. «La prime à la casse a permis de sauver les immatriculations de 2009 mais elle a surtout concerné les petites voitures fabriquées en Europe de l'Est», a expliqué Gilles Frécault, de l'équipe des études industrielles et sectorielles du Crédit agricole, lors d'une présentation à la presse. Ces voitures ont été vendues à des gens qui, autrement, auraient acheté d'occasion, ce qui a eu un effet pervers sur le marché de l'occasion, ou à des personnes qui ont anticipé un achat prévu ultérieurement. Du fait de ces achats anticipés, Gilles Frécault prévoit un reflux de l'ordre de 10% des immatriculations cette année. Effet permanent ? Soucieux d'éviter un effondrement du marché comme en 1997 après la suppression de la prime à la casse d'alors — les ventes s'étaient écroulées de 20% — le gouvernement a opté pour un retrait progressif du dispositif. La prime de l'Etat, de 1.000 euros jusqu'au 31 décembre et souvent doublée par les constructeurs, a ainsi été réduite à 700 euros et passera à 500 euros au 1er juillet. Selon Gilles Frécault, la baisse des immatriculations ne sera pas immédiate car le premier trimestre bénéficiera encore des commandes prises jusqu'au 31 décembre. «A l'issue du premier trimestre, on devrait avoir des baisses importantes. Sur l'ensemble de l'année, on risque d'avoir un recul d'environ 10% et de revenir sur des niveaux inférieurs à 2,0 millions par an qui est le niveau moyen du marché français», a-t-il dit. La production devrait parallèlement continuer de baisser mais plus modérément après la saignée de 2009. «La prime à la casse a entraîné un déplacement du “mix” vers les petites voitures et la grande interrogation en 2010 sera de savoir si cela va continuer», a expliqué Gilles Frécault. «Soit on revient au marché antérieur et on peut espérer une augmentation de la production en France, soit les habitudes prises en 2009 se prolongent et on aura encore une baisse. Nous avons mis -5% car nous pensons que cet effet de dégradation du mix risque d'être permanent». Le Crédit agricole voit en revanche la production en volume des utilitaires légers se stabiliser après un effondrement de 50% en 2009, et celle des utilitaires de plus de cinq tonnes se reprendre de 9,5% après un plongeon de 65%. La chute de la production des usines automobiles françaises a entraîné une baisse de 29,0% de la production d'acier mais le Crédit agricole voit celle-ci se reprendre de 12% en volume en 2010.

Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.