Mehdi Houas annonce un grand partenariat au Royaume-Uni    Match Amical : le Club Africain bat le Stade Tunisien 2-0    La Tunisie adhère à la Convention de Lanzarote    Colloque «LES ARTS PLASTIQUES EN TUNISIE : Parcours de générations et Enjeux esthétique et culturels»    CAN U23 : deux arbitres représenteront la Tunisie    4 millions dinars d'or et du matériel technologique saisis à Tatouine    Marathon Nourane pour courir contre le cancer dimanche 20 octobre à Tunis    Blocage des trains du TGM ce matin au niveau de la station de Radés    Euro 2020 : les pays qualifiés jusqu'ici    Tunis fête les 100 ans du Bauhaus    Retour sur un exploit : Le DUO tunisien Skander Mansouri et Aziz Dougaz, remporte l'Open du Nigeria de tennis    Tunisie-Ligue 1: programme des matchs amicaux de ce mercredi    Tunisia Digital Awards: Best Web Site    Les USA sont impatients de travailler avec Kaïs Saïed, selon Mike Pompeo    Wafa Harbaoui: Une virtuose de la guitare…Une voix mélodieuse et poétique déchirée entre deux cultures !    Une réunion autour du dossier financier du Club Africain    L'Algérie tend la main pour un nouveau partenariat économique avec la Tunisie    Le délai de passation du pouvoir entre Ennaceur et Saied    On assiste à un bal masqué au nom de Kais Saied, affirme Borhen Bssais    Les JCC 2019 (Edition NEJIB AYED): Les films tunisiens en compétition officielle des longs –métrages et courts- métrages documentaires    Tunisie- Démarrage des inscriptions en ligne aux examens nationaux    Des manifestants bloquent la circulation des trains au niveau de Rades    Les Nations-Unis félicitent le Peuple Tunisien pour la réussite des élections présidentielles    Tunisie- René Trabelsi félicite Kais Saïed pour sa victoire    Tunisie – Météo mercredi 16 octobre : L'alerte aux orages maintenue    Le Secrétaire général de l'UGTT félicite le futur Président de la République    Un député libyen : le chaos libyen profite aux barons tunisiens de la contrebande    Acquisition de 16 avions militaires par le ministère de Défense    Volley – Mondial 2019 : la Tunisie termine sa participation avec une défaite    Qalb Tounès pourrait bien être chargé de former le prochain Gouvernement !    Le Liban ravagé par une série d'incendies    Macron félicite Saied président et veut ‘amplifier' le partenariat    Une délégation américaine rend visite au Groupe TELNET et prend connaissance du projet du premier satellite tunisien Challenge 1    Tunisie : Accès gratuits aux monuments et musées mardi 15 octobre 2019    Rencontres Internationales du film Anti-Corruption: 2ème édition du 17 au 20 Octobre 2019    Tunisie – Présidentielle : Biographie de Kais Saied, nouveau Président de la République Tunisienne    La Tunisienne Ons Jabeur gagne 8 places au classement WTA et se hisse à la 53e position    Fatwa remporte le Grand Prix Festival de Fameck    Forum mondial de l'eau «Dakar 2021» au Sénégal    Tunisie Présidentielle 2019 : Débat télévisé vendredi 11 octobre entre Kaïs Saïed et Nabil Karoui    L'ambassadeur du Venezuela en Tunisie, Carlos Feo Acevedo: « La coopération Sud/Sud permettra le vrai développement de nos pays »    Tunisie : Fermeture de la route menant de Menzeh 9 et Manar vers Tunis    Chawki Mejri n'est plus    Tunisie : les derniers chiffres du commerce extérieur    L'Italie rapatrie des migrants dans 13 pays dont la Tunisie    L'homme qui garde toujours la corde utilisée pour la pendaison de Saddam Hussein échappe miraculeusement à la mort à Londres    Le sommet et le forum économique Russie-Afrique    Confirmation du décès de l'Adjudant-chef de la Garde nationale Najiboullah Cherni dans les affrontements de Hydra    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





Tout sur les dossiers qui fâchent
Les professeurs du secondaire maintiennent le mot d'ordre de grève
Publié dans La Presse de Tunisie le 22 - 11 - 2012

Les enseignants de l'enseignement secondaire observent, aujourd'hui, une grève générale.
La décision a été confirmée par le syndicat général de l'enseignement secondaire dans une déclaration, rendue publique, hier, faisant état de l'échec de la rencontre de conciliation, tenue mardi dernier, entre les différents protagonistes, syndicalistes et représentants du gouvernement.
La délégation syndicale ayant participé à cette rencontre estime, en effet, que «les propositions avancées par la délégation gouvernementale ne répondent pas aux revendications des enseignants contenues dans la motion professionnelle issue de la commission administrative sectorielle tenue le 2 courant».
Mais au fait, quels sont les principaux points de discorde entre le Syndicat général de l'enseignement secondaire et les ministères de l'Education et de la Jeunesse et des Sports? Comment se présentent les revendications exprimées par les syndicalistes et quelles réponses leur apportent les représentants des deux ministères ?
D'abord la revendication syndicale concernant la publication dans le Journal officiel de la République Tunisienne (Jort) des textes d'application des conventions déjà signées entre les deux parties.
La délégation gouvernementale précise «que les textes juridiques relatifs aux promotions professionnelles et à la réduction des heures de cours pour les professeurs agrégés sont prêts et seront soumis à l'examen du Conseil des ministres lors de sa prochaine réunion. Idem pour les textes concernant les statuts des enseignants d'éducation physique ainsi que la généralisation de la prime couvrant les besoins de la rentrée scolaire, y compris pour les agents administratifs».
D'autres revendications syndicales à caractère financier, comme l'augmentation de la prime des besoins de la rentrée scolaire, l'allocation d'une prime dite «prime de pénibilité de la profession» au profit de tous les enseignants, la révision du montant des promotions, l'octroi de la retraite optionnelle pour les enseignants à l'âge de 55 ans sont mises sur la table des négociations.
Les réponses de la délégation gouvernementale insistent sur une donnée essentielle : rien ne peut être concédé aux négociateurs représentant les enseignants avant que les textes d'application ne soient publiés dans le Jort.
«La révision du montant des promotions est liée à grille des salaires dans la Fonction publique et l'augmentation de cette prime ne concerne pas uniquement le ministère de l'Education. Elle relève, plutôt, des attributions du gouvernement dans son ensemble», répliquent les négociateurs gouvernementaux.
Quant à la classification de la profession des enseignants parmi les professions dites pénibles, le ministère n'émet pas d'objections. «Quant au principe de la retraite à 55 ans, le ministère propose la création d'une commission commune groupant toutes les parties concernées en vue de l'examen de la question».
«L'augmentation de la prime des besoins de la rentrée scolaire, à raison de 50% est liée à l'accord avec le syndicat de l'enseignement de base qui devrait intervenir fin décembre 2012», rétorquent les représentants gouvernementaux.
Non au principe de la généralisation
Volet révision des critères d'octroi des bourses universitaires aux étudiants enfants des enseignants de l'enseignement secondaire, les syndicalistes appellent à ce que ces bourses soient accordées à tous les étudiants (fils des professeurs du secondaire et des collèges de l'enseignement secondaire soit les 7e, 8e et 9e années).
Le ministère oppose un non catégorique à cette revendication et refuse le principe de la généralisation. Quant à la deuxième proposition avancée par le syndicat relative à une augmentation annuelle de 25% des bourses universitaires pour les étudiants en maîtrise et à sa généralisation pour les étudiants en mastère, le ministère de l'Education se contente de répliquer en soulignant que la proposition sera soumise au ministère de l'Enseignement supérieur pour examen.
Reste le doublement de la prime dite prime des examens nationaux, y compris celui du baccalauréat-sport à compter de l'année scolaire 2013-2014.
Le ministère s'y oppose invoquant que le fonds des examens n'est pas en mesure de supporter une telle augmentation.
Quelle représentativité pour les enseignants au sein du Conseil de l'institution éducative ?
Les revendications des enseignants du secondaire touchent également le Conseil de l'institution éducative au niveau de son caractère décisionnel et de la révision de la représentativité des professeurs au sein de ce même conseil.
Le ministère de l'Education exprime sa disposition «à négocier sur tout ce qui est en rapport avec le Conseil de l'institution éducative, dans le cadre d'une commission qui regroupera toutes les parties concernées».
Dernier point de désaccord et non des moindres : «l'intégration de tous les enseignants intérimaires à partir de janvier 2013», comme le veulent les représentants du syndicat.
Du côté du ministère de l'Education, l'on s'attache au principe selon lequel «il ne peut y avoir de recrutement en dehors des concours. Toutefois, l'on peut recourir à un examen entre les intérimaires».
Le ministère attaché au dialogue
Dans une déclaration publique, dont une copie est parvenue hier soir à La Presse, le ministère de l'Education tient à fournir les précisions suivantes sur sa position vis-à-vis de la grève qu'observent, aujourd'hui, les enseignants de l'enseignement secondaire, sur décision de leur syndicat général :
– Le ministère souligne son respect du droit syndical et du droit des enseignants de défendre leurs intérêts par les voies légales. Il souligne également son attachement au dialogue en tant que mécanisme pour la résolution des problèmes posés.
– Le ministère s'est attaché, lors des rencontres de négociations, y compris celle tenue le mardi 20 novembre, à réagir positivement aux revendications syndicales, à caractère réglementaire, financier, social ou pédagogique.
Le ministère souhaitait que cette interaction positive aboutisse à l'annulation de la grève ou à son report. Seulement, la partie syndicale a exigé que toutes ses demandes soient satisfaites, y compris de nouvelles revendications qui n'ont pas fait l'objet de négociations auparavant.
Tout en exprimant son regret pour la décision de la grève, le ministère réaffirme son attachement au dialogue et sa disposition à améliorer les conditions matérielles et professionnelles dans lesquelles exercent les enseignants, et ce, dans les limites des possibilités et des équilibres financiers de l'Etat.


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.