Tunisie : le taux de chômage atteint 15,1% au premier trimestre 2020    Tunisie – Rached Ghannouchi présente ses condoléances à Abir Moussi    Tunisie – Le gouvernement organise une nouvelle série de vols de rapatriements des tunisiens coincés à l'étranger    Djerba | L'ASSIDJE dénonce des « atteintes » au patrimoine architectural des mosquées    Coronavirus – Algérie : Le bilan grimpe à 653 décès    Tunisie – L'Ariana : Arrestation d'un individu pour appartenance à une organisation terroriste    Etats-Unis : Les protestations contre la mort de George Floyd ont balayé 30 villes, 25 d'entre eux ont annoncé des couvre-feux.    OXFAM -Appel à proposition d'initiatives pour le projet « Voix et leadership des femmes en Tunisie »    Saïd Naciri, président du club marocain : «Nous ne nous sommes pas retirés !»    Le sit-in «Bardo 2», servi sur un plateau à Kaïs Saïed ?    L'huile d'olive s'exporte bien malgré la crise    Les revenus de Tunisair en baisse de 28%    L'ITCEQ prévoit une perte sèche de 4 milliards à 12,2 milliards dinars    Les confinés au jour le jour    Entre abstraction et figuration    Une mère c'est celle qui ouvre son cœur avant ses bras !    Le point sur l'épidémie du coronavirus dans les pays arabes : Mise à jour du 31 mai à 11H00    Arrestation d'un jeune pour trafic de drogue    Le bureau fédéral adopte le projet de calendrier relative à la reprise de la saison 2019-2020    Météo│Prévisions pour aujourd'hui, dimanche 31 mai 2020    Pourquoi le Royaume-Uni, 4ème grand foyer du Covid-19 au Monde, connait-il trop peu de guérisons parmi les malades ?    Tunisie-Ligue 2 : Le bureau fédéral annonce les dates des plays-offs    Tunisiens « tenez bon » : il ne reste plus que 30 jours pour annoncer la victoire contre le Coronavirus en cas d'aucun nouveau cas local d'ici là    La prolongation de 6 mois de l'Etat d'urgence en Tunisie confirme l'existence de risques majeurs qui guettent le pays    DECES: Emna Bent Mohamed Mokni épouse Bouabid    Ennahdha: Ghannouchi et le syndrome d'hubris    Stade 15-Octobre – une affaire qui s'eternise: Situation inextricable !    Mérite maternel    D'un sport à l'autre: Trois centres sollicités    L'inquiétude légitime du Président Mohamed Ennaceur    Mémoire: Lilia AOUIJ épouse BELKHODJA    Nouvelle mission de vérification approfondie des autorisations d'exploitation d'hydrocarbures: La dernière sera-t-elle la bonne ?    MEMOIRE: Halima FENNICHE    Lettre ouverte au Président de la République, au Chef du gouvernement, au Président du Parlement, aux Députés et au Gouverneur de Kairouan    Rugby Afrique propose aux arbitres de ses fédérations membres une série d'ateliers en ligne    L'ambassadeur de Chine, Wang Wenbin: Retour à Pékin    Taoufik Habaieb: Notre devise aux oubliettes !    Al Joumhouri contre toute ingérence étrangère en Libye    La Tunisie n'a pas à choisir dans l'absurdité de la guerre    L'acteur égyptien Hassan Hosni tire sa révérence    APTBEF : Le secteur bancaire s'engage à faire preuve d'un grand sens de la responsabilité et d'une grande réactivité    Coopération financière tuniso– allemande : la KfW soutient la Tunisie pour le financement des TPME    Allah n'est pas obligé…    Appel de la Suisse à agir contre la chute des transferts de fonds vers les pays à faible revenu    Raffia Arshad, la première femme en hijab qui devient juge au Royaume-Uni    Houcine Jaïdi - Décès d'Albert Memmi : le silence du ministère des Affaires culturelles est injustifiable et inadmissible    L'ancien Premier ministre marocain Abderrahman Youssoufi n'est plus    La Tunisienne Nour Belkhiria remporte le Canadian Screen Award    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





La réponse du ministère...
Enseignement secondaire — Grève
Publié dans La Presse de Tunisie le 20 - 01 - 2013

La grève de l'enseignement secondaire prévue pour les mardi 22 et mercredi 23 janvier a été maintenue par le syndicat général de l'enseignement secondaire, pour «blocage des négociations avec les ministères de l'Education et de la Jeunesse et des Sports». Un blocage, informe un communiqué du syndicat général de l'enseignement secondaire, qui est «dû à la lenteur et au non-sérieux des ministères de tutelle en vue de répondre aux revendications professionnelles formulées par le syndicat».
Du côté gouvernemental, M. Abdellatif Abid, ministre de l'Education, a expliqué que les négociations avec le syndicat général de l'enseignement secondaire ont été bloquées car «certaines revendications pèsent lourd sur le budget du ministère».
Dans une conférence de presse organisée ce matin au siège du ministère, M. Abid a relevé que «le ministère regrette que le syndicat ne soit pas satisfait» alors que nous «avons répondu à la quasi-majorité des revendications». Ainsi, a tenu à signaler le ministre, «le désaccord entre le ministère et le syndicat est, à la base, à caractère matériel». «Il ne faudrait pas responsabiliser uniquement le ministère car la réforme du système éducatif nécessite la conjugaison des efforts de toutes les parties concernées».
En effet, explique-t-il, «nous avons été d'accord sur la question relative aux promotions professionnelles de 16 mille professeurs». En termes de chiffres, «cette requête est de l'ordre de 16 millions de dinars», a-t-il indiqué.
Dans ce contexte, explique le ministre, «le coût global des revendications agréées par le ministère sont estimées à 65 millions de dinars». Cela dit, le ministère a «demandé de reporter ultérieurement l'examen des autres revendications qui coûtent 241 millions de dinars, soit un pour cent du budget général de l'Etat».
Cependant, sur un nombre de 11 revendications, seulement quatre points font l'objet de divergences entre le syndicat et le ministère: la réduction des heures de travail, l'augmentation de la prime relative à la rentrée scolaire, l'octroi d'une prime mensuelle de «métier difficile» estimée à 150 dinars et l'augmentation de 25 pour cent du nombre des bourses universitaires destinées aux enfants des professeurs chaque année pour une période de quatre ans.
En ce qui concerne la réduction des heures de travail, il a précisé que le ministère a proposé d'entamer cette formule progressivement soit de réduire une heure chaque année, faisant savoir que la réduction d'une heure pour les professeurs ayant exercé pendant 20 ans ou plus coûterait à l'Etat 20 millions de dinars par an.
Pour ce qui est de la multiplication de la prime relative à la rentrée scolaire, fixée actuellement à 180 dinars, le ministère, a-t-il expliqué, n'a pas refusé cette revendication mais il a suggéré que cette augmentation se fasse en deux phases: la première (90 dinars) au mois de septembre 2013 et la deuxième (90 dinars) au mois de septembre 2014. Ce que le syndicat a refusé, a-t-il avancé.
A propos de la requête relative à la prime de «métier difficile» fixée à 150 dinars chaque mois, le ministre a fait remarquer que cette revendication formulée il y a deux mois ne concorde pas avec la revendication portant sur la réduction des heures de travail.
Car, a-t-il rappelé, tous les fonctionnaires du secteur public, dont les professeurs de l'enseignement de base et du secondaire, ont bénéficié d'une augmentation de salaire mensuelle de 70 dinars, en vertu de l'accord signé entre le gouvernement et l'Union générale tunisienne du travail (Ugtt) au mois de décembre 2012.
Concernant l'augmentation de 25 pour cent du nombre des bourses universitaires au profit des enfants des professeurs, M. Abdellatif Abid a fait savoir que ces derniers bénéficient actuellement de 1.000 bourses et de 1.000 prêts universitaires. Et d'ajouter : «Le ministère a donné son accord pour octroyer 200 bourses supplémentaires l'année prochaine», précisant qu'il «faut prendre en considération des critères objectifs pour l'octroi de cette bourse».
Le représentant du ministère de la Jeunesse et des Sports a exprimé le soutien de son département au ministère de l'Education, en vue de parvenir à un accord qui convient à toutes le parties sans oublier l'intérêt de l'élève et le droit des professeurs à améliorer leurs conditions professionnelles et sociales.
Le syndicat général de l'enseignement secondaire avait appelé vendredi tout le corps enseignant du secondaire à se mobiliser pour «faire réussir la grève des 22 et 23 janvier», exprimant «son refus catégorique de toutes les propositions du ministère de l'Education, qui n'a pas respecté ses engagements pour l'application des accords conclus entre les deux parties lors des négociations».
Selon le syndicat, les points du désaccord avec le ministère de l'Education portent essentiellement sur les questions d'avancement professionnel, de la généralisation des bourses d'études destinées aux enfants des professeurs, de la régularisation de la situation des professeurs suppléants et leur intégration.


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.